Présentation de la République de Serbie

Partager

Présentation du pays

SERBIE {JPEG}

Données générales

Nom officiel : République de Serbie
Nature du régime : république parlementaire
Chef de l’État : M. Aleksandar Vucic (élu le 2 avril 2017)

Données géographiques

Superficie : 77 474 km2
Capitale : Belgrade
Villes principales : Novi Sad, Nis, Kragujevac
Langue (s) officielle (s) : serbe (sous forme cyrillique)
Langue (s) courante (s) : serbe (sous formes cyrillique et latine)
Monnaie : dinar serbe
Fête nationale : 15 février

Données démographiques

Population (février 2018) : 6 995 808 habitants
Densité : 80,7 personnes/km2
Croissance démographique (2017) : - 0,32 %
Espérance de vie (2018) : 76,3 ans
Taux d’alphabétisation (2020) : 98,3 %
Religion (s) : orthodoxe (majoritaire), catholique, musulmane, juive, protestante
Indice de développement humain (2018) : 0,787 – 67e rang mondial

Éléments d’actualité

Politique intérieure

Sur le plan intérieur, la Serbie se caractérise par sa stabilité en raison de la prépondérance sur l’échiquier politique du principal parti au pouvoir, le SNS (droite conservatrice et pro-européenne), et de son leader, Aleksandar Vucic, Premier ministre de 2014 à 2017 et élu président de la République de Serbie le 2 avril 2017 (dès le premier tour), pour cinq ans. Il s’appuie sur une majorité absolue à l’Assemblée nationale (chambre unique du Parlement serbe), issue des dernières élections législatives (21 juin 2020) où son parti a obtenu plus de 60 % des voix. Une partie de l’opposition a renoncé à y participer en raison de conditions jugées insatisfaisantes. Mme Ana Brnabic a été nommé au poste de Premier ministre (première femme à ce poste) en juin 2017 et gère les affaires courantes depuis les élections du 21 juin.

Depuis le mois de décembre 2018, des manifestations ont eu lieu de manière régulière à Belgrade et dans d’autres villes du pays, jusqu’au printemps 2019. Les revendications des manifestants portaient en particulier sur la liberté de la presse, la liberté d’expression ainsi que la transparence de la vie publique. Une grande partie de l’opposition, qui a soutenu ce mouvement, ne siège plus au Parlement depuis le mois de février 2019.

Politique étrangère

La Serbie, comme les autres pays des Balkans occidentaux, s’est vue reconnaître une « perspective européenne » lors des Sommets de Zagreb en 2000 (pendant la présidence française de l’Union) et de Salonique en 2003. Elle a obtenu le statut de pays candidat en mars 2012 et elle a conclu un accord de stabilisation et d’association (ASA) avec l’UE en septembre 2013.

L’ouverture des négociations d’adhésion a été décidée en 2013. À ce jour, la Serbie a ouvert 18 chapitres dans ses négociations d’adhésion avec l’UE.
La Serbie cherche à entretenir des relations équilibrées avec ses principaux partenaires étrangers (Union européenne, Russie, États-Unis, Chine) et participe, en outre, au développement de la coopération régionale dans les Balkans. La Serbie est membre de la plupart des grandes organisations internationales (ONU, Conseil de l’Europe, OSCE).

Relations Serbie-Kosovo

La Serbie ne reconnaît pas l’indépendance du Kosovo. Le dialogue entre Belgrade et Pristina, conduit sous l’égide de l’Union européenne depuis le début des années 2010 (y compris l’accord de Bruxelles de 2013), est interrompu depuis novembre 2018 en raison de tensions entre les deux pays.

Situation économique

PIB (2019) : 46 milliards €
PIB par habitant (2019) : 6 600 €
Croissance (2019) : + 4,2 %
Chômage (2019) : 10,4 %
Inflation (2019) : +1,9 %
Solde budgétaire (2019) : -0,2 %
Balance commerciale (2019) : - 4,6 Mds $
Principaux clients (2019) : Allemagne, Italie, Bosnie-Herzégovine
Principaux fournisseurs (2019) : Allemagne, Russie, Chine

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2019) :

  • agriculture : 8 %
  • industrie : 26 %
  • services : 38 %
  • administration/défense/éducation/santé : 13 %

Exportations de la France vers la Serbie (2019) : 603,0 millions €
Importations françaises depuis la Serbie (2019) : 501,0 millions €

Consulter la fiche pays économique sur le site de la Direction générale du Trésor : http://www.tresor.economie.gouv.fr/se/serbie

(Sources disponibles : DG Trésor, Banque nationale de Serbie, FMI, Banque mondiale, OCDE, BIT, PNUD - Rapport mondial sur le développement humain)

La politique de consolidation budgétaire conduite par le gouvernement serbe a permis de stabiliser l’économie qui a renoué avec une croissance de 4,4 % en 2018 et 4,2 % en 2019. Le gouvernement serbe et les institutions financières internationales prévoyaient une croissance stabilisée autour de 4 % à partir de 2020, tout en soulignant que cette croissance reste insuffisante pour permettre une convergence de la Serbie vers le cœur de l’Europe (le PIB/habitant serbe est équivalent à 39 % du PIB/habitant moyen de l’Union Européenne). Néanmoins, la pandémie du coronavirus aura de graves conséquences sur l’économie serbe, le FMI anticipant d’ores et déjà une récession en 2020.

Mise à jour : 07.07.20

Informations complémentaires