Présentation de la République de Serbie

Partager

Présentation du pays

SERBIE {JPEG}

Données générales

Superficie : 77 474 km2
Capitale : Belgrade
Villes principales : Novi Sad, Nis, Kragujevac
Langue (s) officielle (s) : serbe (sous forme cyrillique)
Langue (s) courante (s) : serbe (sous formes cyrillique et latine)
Monnaie : dinar serbe
Fête nationale : 15 février

Données géographiques

Superficie : 77 474 km2
Capitale : Belgrade
Villes principales : Novi Sad, Nis, Kragujevac
Langue (s) officielle (s) : serbe (sous forme cyrillique)
Langue (s) courante (s) : serbe (sous formes cyrillique et latine)
Monnaie : dinar serbe
Fête nationale : 15 février

Données démographiques

Population (2019) : 6 945 235 habitants
Densité : 80,7 personnes/km2
Croissance démographique (2019) : - 0,53%
Espérance de vie (2019) : 75.6 ans
Taux d’alphabétisation (2015) : 98%
Religion (s) : orthodoxe (majoritaire), catholique, musulmane, juive, protestante
Indice de développement humain (2019) : 0,806 – 64ème rang mondial

Éléments d’actualité

Politique intérieure

Sur le plan intérieur, la Serbie se caractérise par sa stabilité en raison de la prépondérance sur l’échiquier politique du principal parti au pouvoir, le SNS (droite conservatrice et pro-européenne), et de son leader, Aleksandar Vucic, Premier ministre de 2014 à 2017 et élu président de la République de Serbie le 2 avril 2017 (dès le premier tour), pour cinq ans. Il s’appuie sur une majorité absolue à l’Assemblée nationale (chambre unique du Parlement serbe), issue des dernières élections législatives (21 juin 2020) où son parti a obtenu plus de 60% des voix. Une partie de l’opposition avait renoncé à y participer en raison de conditions jugées insatisfaisantes. Mme Ana Brnabic a été nommée au poste de Premier ministre (première femme à ce poste) en juin 2017 et reconduite le 5 octobre 2020. Le SNS est associé, au sein du gouvernement, au SPS (parti socialiste de Serbie) et au parti SPAS (Alliance patriotique serbe).
Des élections nationales (présidentielle, législatives) et locales (Belgrade) auront lieu le 3 avril 2022.

Un projet de révision constitutionnelle portant réforme de la justice (retirant notamment au parlement la prérogative de nommer les magistrats et nécessaire dans le cadre des négociations d’adhésion à l’Union européenne) a été adopté par référendum le 16 janvier 2022 avec environ 60% de "oui".

Politique étrangère

La Serbie, comme les autres pays des Balkans occidentaux, s’est vue reconnaître une « perspective européenne » lors des Sommets de Zagreb en 2000 (pendant la présidence française de l’Union) et de Salonique en 2003. Elle a obtenu le statut de pays candidat en mars 2012 et elle a conclu un accord de stabilisation et d’association (ASA) avec l’UE en septembre 2013.
L’ouverture des négociations d’adhésion a été décidée en 2013. À ce jour, la Serbie a ouvert 22 chapitres (sur 35) dans ses négociations d’adhésion avec l’UE. Un premier "bloc" de chapitres (Agenda vert et connectivité durable) a été ouvert le 14 décembre 2021.

La Serbie, pour qui l’adhésion à l’Union européenne est un objectif prioritaire, cherche à entretenir des relations équilibrées avec ses principaux partenaires étrangers (Union européenne, Russie, Etats-Unis, Chine) et participe, en outre, au développement de la coopération régionale dans les Balkans, en mettant notamment en avant l’initiative Open Balkan (avec l’Albanie et la Macédouine du Nord). La Serbie est membre de la plupart des grandes organisations internationales (ONU, Conseil de l’Europe, OSCE).

Relations Serbie-Kosovo : la Serbie ne reconnaît pas l’indépendance du Kosovo. Le dialogue entre Belgrade et Pristina, conduit sous l’égide de l’Union européenne depuis le début des années 2010 (y compris l’accord de Bruxelles de 2013), et interrompu en novembre 2018, a repris à la suite du sommet tenu le 10 juillet 2020 par visioconférence avec la participation du Président de la République, M. Emmanuel Macron, et de la Chancelière allemande, Mme Angela Merkel. Il vise à élaborer un accord final, global et juridiquement contraignant, basé sur des compromis.

Situation économique

Données économiques :

PIB (2019) : 46 milliards €
PIB par habitant (2020) : 7 646 USD
Croissance (2020) : - 1 %
Chômage (2020) : 9,5%
Inflation (2020) : +1,6%
Solde budgétaire (2020) : -8,9 %
Balance commerciale (2019) : - 4,6 Mds $
Principaux clients (2019) : Allemagne, Italie, Bosnie-Herzégovine
Principaux fournisseurs (2019) : Allemagne, Russie, Chine
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2019) :

  • agriculture : 8,0%
  • industrie : 26,0%
  • services : 38,0%
  • administration/défense/éducation/santé : 13%
    Exportations de la France vers la Serbie (2020) : 585,0 millions €
    Importations françaises depuis la Serbie (2020) : 483,0 millions €

http://www.tresor.economie.gouv.fr/se/serbie

(Sources disponibles : DG Trésor, Banque Nationale de Serbie, FMI, Banque mondiale, OCDE, BIT, PNUD - Rapport mondial sur le développement humain)

Situation économique :

Après plusieurs années de récession et trois programmes du FMI depuis 2009, l’économie serbe a connu une amélioration sensible de ses fondamentaux. La reprise était bien ancrée (+4,2% en 2019) avant la crise liée à la pandémie de Covid-19. L’impact de la pandémie aura finalement été moins marqué que dans la plupart des pays de la région, avec une récession de -1,0% en 2020. Le gouvernement serbe et les institutions financières internationales prévoyaient avant la pandémie une croissance stabilisée autour de 4% à moyen terme, tout en soulignant que cette croissance resterait insuffisante pour permettre une convergence rapide de la Serbie vers le cœur de l’Europe (le PIB/habitant serbe est équivalent à 39% du PIB/habitant moyen de l’Union Européenne).

Mise à jour : 23.03.22

Informations complémentaires