Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

Les relations entre la France et Sao Tomé et Principe sont bâties sur un attachement commun à la langue française, qui fait partie des enseignements obligatoires pour tous les élèves du secondaire dans l’archipel. Sao Tomé-et-Principe a adhéré à l’Organisation internationale de la Francophonie en 1997. Cette adhésion a favorisé l’ouverture de l’archipel à son environnement régional francophone.

La France est représentée à Sao Tomé-et-Principe par l’ambassadeur de France au Gabon, qui y effectue des visites régulières.

Présence française

Consulat(s) : Libreville
Consule honoraire à Sao Tomé-et-Principe : Madame Siomara Viegas Le Roux
Communauté française à Sao Tomé-et-Principe : 30 personnes inscrites au registre consulaire (2019)

Visites

  • Mars 2019 : visite à Sao Tomé-et-Principe de Mme Amélia Lakrafi, députée des Français établis hors de France
  • Mai 2015 : visite en France de M. Patrice Emery Trovoada, Premier ministre
Philippe Autié, Ambassadeur de France au Gabon et à Sao Tomé-et-Principe


Maria d’Assunçao de Barros Amaral Aguiar, Ambassadrice de Sao Tomé-et-Principe en Belgique et en France

Relations économiques

D’un montant, en valeur, peu élevé (2,3 M EUR), les exportations françaises ont connu une augmentation notable en 2019 (+29 %), en raison d’une augmentation significative des ventes de viande de volailles qui représentent 17 % des exportations, ainsi qu’une reprise des ventes d’équipements de communication, liée à des contrats ponctuels. Les importations françaises demeurent également peu élevées, constituées pour l’essentiel de produits agricoles et sylvicoles. Elles sont néanmoins en hausse de 33 % (2,3M EUR) en 2019, portées par les ventes de café et cacao. La compagnie Total est revenue sur l’archipel avec la signature d’un accord de partage de production avec la société angolaise Sonangol début 2019, pour l’exploration dans le bloc 1 de la zone économique exclusive de Sao Tomé-et-Principe. Les cocontractants se sont engagés à financer des projets sociaux dans le pays pour un million de dollars sur quatre ans. Dans le même temps, Total a signé un contrat de partage de production pour l’exploration sur trois blocs situés dans la zone conjointe Sao Tomé-et-Principe-Nigeria.

Coopération culturelle, scientifique et technique

Depuis 2015, l’Alliance française de Sao Tomé-et-Principe (AFSTP) relève du service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France à Libreville, et une programmation culturelle conjointe est organisée entre l’AFSTP et l’Institut français du Gabon.

Chaque année, deux à quatre étudiants santoméens bénéficient d’une bourse d’étude en France. L’AFSTP participe à la remise à niveau en français des étudiants boursiers vers la France et le Maroc, et assure la formation continue des professeurs de français santoméens dans le cadre d’un FSPI octroyé en 2020.

En 2020, l’Agence française de développement a contribué à hauteur de 500 000 EUR (don) au plan de riposte national contre l’épidémie de Covid-19, en partenariat avec le PNUD et l’UNICEF (mobilisation de six médecins étrangers pendant six mois et installation de stations de lavage des mains dans les écoles et hôpitaux).

Relations avec l’Union européenne

L’Union européenne, représentée par sa délégation à Libreville (Gabon), est un partenaire important pour Sao Tomé-et-Principe. En 1984, Sao Tomé-et-Principe a signé un accord de pêche avec l’Union européenne, renouvelé régulièrement. Le pays bénéficie du Fonds européen de développement (FED). Au titre du 11e FED (2014-2020), Sao Tomé-et-Principe bénéficie d’un financement de 28 M EUR, concentrés sur deux secteurs (eau et assainissement ; agriculture durable).

Mise à jour : 2.10.20

Informations complémentaires