Relations bilatérales

Présentation

Relations politiques

Ambassadeur de France à Saint-Christophe-et-Niévès (en résidence à Sainte-Lucie) : M. Philippe Ardanaz
Consul honoraire de Saint-Christophe-et-Niévès à Paris  : M. David P. Doyle (28, rue Pasteur - 92210 Saint-Cloud , téléphone : 01.47.71.72.17 - courriel : dpdoyle chez orange.fr)

Une délégation de Saint-Christophe-et-Niévès, conduite par le Premier Ministre, a participé à la Cop 21 qui s’est déroulée au Bourget du 30 novembre au 12 décembre 2015. Cet événement a permis de mettre en exergue notre engagement commun dans la lutte contre le réchauffement climatique. Saint-Christophe-et-Niévès, comme la plupart de ses voisins dans les Caraïbes est un des premiers pays au monde à avoir ratifié l’accord de Paris.

Visites

  • 9 mai 2015 : visite du Premier ministre, M. Timothy HARRIS accompagné du ministre des Infrastructures publiques, des Postes, du Développement urbain et des Transports, M. Ian LIBURD, à Fort-de-France en Martinique, à l’occasion du sommet Caraïbe Climat 2015
  • 30 novembre 2015 : le Premier Ministre, M. Timothy HARRIS, et le ministre des Infrastructures publiques, des Postes, du Développement urbain et des Transports, M. Ian LIBURD, ont participé à la XXIème Conférence des Parties sur le changement climatique (COP21, Le Bourget)

Relations économiques

L’entreprise française Teranov, basée en Guadeloupe, a élaboré un projet de développement de la filière géothermique désormais bien avancé. Il s’inscrit dans le cadre d’un projet d’énergie renouvelable (géothermique) et numérique impliquant les iles-sous-le-vent : production d’énergie géothermique à Saint-Christophe et à Saba acheminée par câble sous-marin (incluant des vecteurs numériques) vers Saint-Martin et éventuellement Saint-Barthélemy.

http://www.tresor.economie.gouv.fr/File/434621

Coopération culturelle, scientifique et technique

Un accord de coopération culturelle, scientifique et technique a été signé le 16 décembre 1988. L’essentiel de l’aide française au développement passe par le canal de l’Union européenne.

Une alliance française fonctionne à Basseterre ; elle compte aujourd’hui 110 étudiants. Le programme Passeport for French Higher Education doit être lancé très prochainement dans le pays, mais l’essentiel de l’effort de coopération porte sur l’accompagnement du développement de la filière géothermique.

Mise à jour : 30.01.18

Informations complémentaires

PLAN DU SITE