Relations bilatérales

Relations politiques

Relations politiques

La France est mobilisée depuis de nombreuses années pour garantir le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la RDC et permettre un règlement de la crise dans la région des Grands Lacs. La relation France-RDC se nourrit par ailleurs d’un lien privilégié fondé sur la Francophonie. La France a la responsabilité de proposer les résolutions et déclarations relatives à la situation en RDC au Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU). Elle s’est engagée à titre bilatéral et au sein de l’Union européenne et du CSNU pour le respect de la démocratie, des droits de l’Homme et de la Constitution en RDC, afin de permettre une sortie de la crise politique ouverte à la fin du deuxième mandat du Président Kabila.

La France a salué la signature de l’accord politique du 31 décembre 2016 et le travail de la Conférence épiscopale congolaise (CENCO). Elle a appelé à la tenue effective des élections conformément au calendrier électoral publié le 5 novembre 2017, dans le respect de la Constitution et de l’esprit de consensus qui avait prévalu lors de la signature de l’accord politique du 31 décembre 2016. Elle a rappelé la nécessité de la mise en œuvre complète de cet accord, s’agissant notamment des mesures de « décrispation » politique, nécessaires pour des élections crédibles et apaisées.
La France a condamné les violences dans les Kasaï. Elle a demandé que toute la lumière soit faite sur les graves violations des droits de l’Homme, qui sont rapportées, et que les responsables soient traduits devant la justice. La France a condamné les violences commises par les forces de sécurité lors des manifestations des 31 décembre 2017 et 21 janvier 2018, réitérant son appel au respect des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, et soulignant la nécessité d’un usage proportionné de la force dans le cadre du maintien de l’ordre.

Visites

Visites présidentielles :

Joseph Kabila a été reçu par le Président de la République Jacques Chirac, en janvier 2001, en novembre 2001, le 9 septembre 2002 et le 3 février 2004 (un entretien avait également eu lieu le 21 septembre 2006 à New York à l’occasion de l’AGNU). Il s’est rendu en visite officielle en France le 16 et 17 juillet 2008, puis à nouveau le 21 mai 2014.
Le Président Sarkozy s’est rendu en RDC le 26 mars 2009 (1ère visite d’un Président français à Kinshasa depuis 1984).
Le Président Hollande a participé au sommet de la Francophonie de Kinshasa le 13 octobre 2012, événement qui s’est accompagné d’un volet bilatéral substantiel.

Visites ministérielles (depuis 2014) :

28-30 juin 2014, déplacement en RDC de Mme Lebranchu, ministre de la décentralisation et de la fonction publique (pour l’inauguration de l’école nationale d’administration de RDC) ; 24 février 2015, visite à Paris de M. Raymond Tshibanda, ministre congolais des affaires étrangères ; novembre 2015, visite à Paris de M. Maker Mwangu Famba, ministre congolais de l’éducation nationale ; janvier 2016, visite à Paris de MM. Alexis Thambwe, ministre congolais de la justice, et Isumbisho Mwapu, ministre congolais de la fonction publique


Echanges commerciaux

La balance commerciale bilatérale est traditionnellement favorable à la France, avec des flux en augmentation progressive (+ 100% entre 2009 et 2014). Les exportations françaises sont concentrées dans les domaines suivants : équipements mécaniques (30%), produits pharmaceutiques (28%), produits agricoles et agro-alimentaires (24%). Les importations françaises (qui représentent 1% des exportations congolaises) sont elles aussi constituées pour l’essentiel de produits agricoles et agro-alimentaires (77%).

Coopération

La coopération française se concentre sur les domaines de l’éducation, de la protection de l’environnement et de la biodiversité, et de la santé. Des actions sont également menées dans le domaine de la gouvernance (soutien aux administrations financières et à l’instauration d’un Etat de droit), de l’enseignement du français (la RDC est le premier pays francophone au monde), de la diversité culturelle et de l’appui à la société civile.

Le contrat de désendettement et de développement signé en juillet 2013 prévoit d’affecter aux secteurs de l’éducation, de la formation professionnelle, de l’assainissement de l’eau et de la gouvernance financière une enveloppe de 170 M€, sur la période 2014-2022. Il renforce significativement notre coopération avec la RDC.

En matière de culture et de francophonie, la France dispose en RDC de quatre antennes de l’Institut français : la Halle de la Gombe à Kinshasa, la Halle de l’Etoile à Lubumbashi, la Halle des Grands Lacs à Bukavu (depuis 2016), la Halle des volcans à Goma (depuis 2017). Par ailleurs, un réseau de plusieurs « Alliances françaises », avec le statut d’associations de droit local, dont celle de Kisangani, est en cours de relance pour mieux répondre aux attentes des populations des zones géographiques en croissance. Par ailleurs, le lycée français René Descartes de Kinshasa existe depuis 1964. Il est conventionné par l’Agence pour l’Enseignement français à l’étranger. Le lycée Blaise Pascal de Lubumbashi a rouvert en septembre 2009. Ces établissements proposent un enseignement de la maternelle à la terminale et accueillent au total près de 1250 élèves.

Mise à jour : 28.02.18

Informations complémentaires

PLAN DU SITE