Présentation de la République de Macédoine du Nord

Partager

Présentation du pays

Données générales

MACÉDOINE DU NORD {JPEG}

Nom officiel : République de Macédoine du Nord
Nature du régime : République parlementaire
Chef de l’Etat : M. Stevo PENDAROVSKI (président de la République élu le 5 mai 2019)
Premier Ministre : M. Oliver SPASOVSKI (gouvernement technique depuis le 3 janvier 2020)

Données géographiques

Superficie : 25 713 km2
Capitale : Skopje
Villes principales : Bitola, Kumanovo, Prilep, Tetovo, Veles, Stip, Ohrid
Langue(s) officielle(s) : macédonien et albanais
Monnaie : le denar (1 € = 61,3 denar)
Fête nationale : 8 septembre

Données démographiques

Population (2018) : 2 082 958 hab (Banque mondiale, 2018)
Densité : 82,6 hab/km2
Croissance démographique (2018) : 0 % (Banque mondiale, 2018)
Espérance de vie (2018) : 75,7 ans (Banque mondiale, 2018)
Taux d’alphabétisation (2016) : 98% (Banque mondiale, 2016)
Religion (s) : orthodoxe, musulmane, catholique
Indice de développement humain (2017) : 0,757 selon le PNUD en 2017 (80e rang mondial)

Éléments d’actualité

Politique intérieure

Sur le plan intérieur, la République de Macédoine du Nord a été dirigée entre le 31 mai 2017 et le 2 janvier 2020 par le chef du parti SDSM (social-démocrate), M. Zoran Zaev, dans le cadre d’un gouvernement de coalition associant le SDSM et deux partis de la communauté albanaise (DUI, DPA). A la suite de l’absence de décision du Conseil européen des 17/18 octobre 2019 relative à l’ouverture des négociations d’adhésion à l’Union européenne, Z. Zaev a annoncé sa démission du poste de Premier ministre et des élections législatives anticipées le 12 avril 2020, ainsi que la mise en place d’un gouvernement technique afin de gérer les affaires courantes et préparer les élections. Le gouvernement technique, investi le 3 janvier, est dirigé par l’ancien ministre de l’Intérieur, Oliver Spasovski, et il intègre un ministre du parti d’opposition VMRO (Intérieur). Le Parlement a été dissout le 16 février 2020. En raison de la crise sanitaire liée au COVID-19, le gouvernement a annoncé le 17 mars que les élections législatives anticipées, prévues initialement le 12 avril, étaient reportées à une date ultérieure, à déterminer.

Politique étrangère

Le gouvernement de Zoran Zaev avait fait de l’intégration à l’Union européenne et à l’OTAN sa priorité stratégique. Le différend entre la Grèce et la Macédoine du Nord à propos du nom de cette dernière a été résolu le 17 juin 2018 par la signature de l’accord dit de « Prespa ». Cet accord, entré en vigueur le 12 février 2019, prévoit la dénomination de « République de Macédoine du Nord » ou « Macédoine du Nord ». Il règle, en outre, d’autres questions litigieuses (langue ; citoyenneté) et il prévoit le développement des relations bilatérales entre les deux pays. L’accord de Prespa a ouvert la voie à l’adhésion de la Macédoine du Nord à l’OTAN (signature du protocole d’adhésion à l’organisation le 6 février 2019). Après que l’ensemble des pays membres ont ratifié le protocole d’adhésion, la Macédoine du Nord est devenue officiellement le 30e membre de l’OTAN le 27 mars 2020.

Par ailleurs, les relations entre la Bulgarie et la Macédoine du Nord se sont significativement améliorées depuis la signature, le 1er août 2017, d’un traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération. Plusieurs questions font toutefois toujours l’objet de discussions entre les deux pays.

La Macédoine du Nord est membre de la plupart des grandes organisations internationales (ONU, Conseil de l’Europe, OSCE, OIF).

Situation économique

PIB : 10,7 Md EUR (2018)
PIB par habitant : 5300 EUR (2018)
Croissance : 2,7% (2018)
Chômage : 20,7% (2018)
Inflation : 1,5% (2018)
Balance commerciale : - 1,411 Md EUR (2018)
Principaux clients : Allemagne, Bulgarie, Serbie, Kosovo, Belgique (DGT, 2017)
Principaux fournisseurs : Allemagne, Royaume-Uni, Serbie, Grèce, Chine (DGT, 2017)
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (DGT) :

  • agriculture : 84 %
  • industrie : 20,4 %
  • services : 71,2 %
    Exportations de la France vers la Macédoine du Nord : 79,6 M EUR (DGT, 2018)
    Importations françaises depuis la Macédoine du Nord : 60,7 M EUR (DGT, 2018)

Sur le plan économique, la Macédoine du Nord a enregistré un rythme de croissance soutenu entre 2013 et 2016, puis une nette décélération. Le pays a toutefois renoué avec la croissance en 2018. Le principal moteur de la croissance demeure la consommation et, dans une moindre mesure, les investissements. Le solde courant reste déficitaire. Le chômage demeure élevé – notamment pour les jeunes – mais il baisse de façon continue depuis dix ans. L’émigration importante de jeunes qualifiés handicape l’économie de Macédoine du Nord.

Mise à jour : avril 2020

Informations complémentaires