Présentation du Portugal

Données générales

PORTUGAL {JPEG}

Présentation du pays

Nom officiel : République portugaise
Nature du régime : Régime parlementaire monocaméral
Président de la République : M. Marcelo Rebelo de Sousa
Chef du Gouvernement : M. Antonio Costa

Données géographiques

Superficie : 92 226 km²
Capitale : Lisbonne
Villes principales : Lisbonne, Porto
Langue officielle : portugais
Monnaie : euro
Fête nationale : 10 juin

Données démographiques

Population (en millions, 2018) : 10,28 habitants
Densité : 112,2 habitants par km2
Croissance démographique (2016) : - 0,2 %
Espérance de vie (2016) : 81 ans
Taux d’alphabétisation (2015) : 95,4 %
Religion : la majorité de la population est catholique mais le Portugal est un État séculier d’après la Constitution de 1976
Indice de développement humain (2017) : 0,847 (60e rang mondial)

Données économiques

(source AMECO, FMI, World bank)

PIB (Md € courant) : 201,6 en 2018 (non consolidé)
PIB par habitant : 19 600 en 2018 (non consolidé)
Croissance : 2,7 % en 2017 et 2,2 % en 2018
Chômage : 6,7 % en janvier 2019
Inflation : 1,6 % en 2017 et 0,99 % en 2018
Dette publique : 125,7% du PIB en 2017 et 121,5% du PIB en 2018
Déficit public : - 3 % du PIB en 2017 et – 0,5 % du PIB en 2018
Balance commerciale (2018) : - 4,8 Md € (le déficit commercial pour la France s’est creusé de 8 % par rapport à 2017)
Principaux clients (2018) : Espagne (25,2 %), France (12,5 %), Allemagne (11,3 %), Royaume-Uni
Principaux fournisseurs (2018) : Espagne (32,2%), Allemagne (13,7%), France (7,4%)
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2018) :

  • agriculture : 2,3 %
  • industrie : 22,5 %
  • services : 75,1 %

Exportations de la France vers le Portugal (2018) : 5,3 Md € (+ 10 % de variation sur un an)
Importations françaises depuis le Portugal (2018) : 6,7 Md € (+ 11 % de variation sur un an)

Consulter la fiche pays économique Portugal sur le site du Trésor : http://www.tresor.economie.gouv.fr/se/portugal

Présence française

Site internet de l’ambassade : http://www.ambafrance-pt.org

Communauté française : environ 30 000 personnes dont 17 400 enregistrés
Communauté portugaise en France : environ 1 720 000 personnes

Éléments d’actualité

Politique intérieure

António Costa incarne la réussite retrouvée du Portugal, la stabilité politique et le redressement économique d’un pays durement touché par la crise financière de 2008. Il poursuit son ambitieux programme de réformes dans la perspective des élections législatives prévues pour le 6 octobre 2019. Les élections européennes du 26 mai 2019, qui avaient valeur de test, lui ont permis de conforter sa position (le Parti socialiste (PS) a remporté 9 sièges sur 21 avec un score de plus de 33 % face à une opposition qui n’obtient que 12 points de moins). Les bonnes performances économiques enregistrées ces derniers mois permettent également au gouvernement d’être, à ce jour, favori pour les prochaines élections législatives. Le Premier ministre a mis l’accent sur quatre priorités : environnement et climat ; numérique ; lutte contre les inégalités ; déclin démographique.

Situation économique

Le gouvernement Costa a réussi à tourner la page de la politique d’austérité, tout en respectant les règles budgétaires européennes. La trajectoire économique et budgétaire du Portugal s’est rétablie, sur la base d’une politique réformiste de sortie de crise acceptée par l’opinion publique.

L’économie portugaise connait ainsi une embellie depuis bientôt deux ans. Le Portugal a en effet tourné la page douloureuse de la crise et a pu sortir de la procédure pour déficit excessif le 16 juin 2017. Le pays a renoué avec la croissance (2,7 % en 2017 puis 2,08 % en 2018) grâce aux bons résultats de son secteur touristique et au dynamisme de ses exportations. Les résultats de l’année 2017, plus positifs que prévu, ont favorisé la confiance de l’ensemble des acteurs. Ils ont ainsi permis un relèvement de la notation de la dette portugaise et ont joué en faveur de l’élection de M. Centeno à la présidence de l’Eurogroupe. Le taux de chômage a fortement diminué jusqu’à atteindre 6,7 % en janvier 2019 (contre 17,5 % en 2013), notamment grâce à des créations d’emploi dans les secteurs touristique et du bâtiment. D’importants efforts de restructuration et d’assainissement du secteur bancaire portugais affecté par la présence de créances douteuses ont été menés (Novo Banco, Caixa Geral de Depositos, BPI).

Consulter la fiche pays économique Portugal sur le site du Trésor : https://www.tresor.economie.gouv.fr/Ressources/pays/Portugal

Politique étrangère

Le Portugal est très engagé au sein des institutions internationales, comme l’illustrent notamment les nominations de l’ancien Premier ministre António Guterres comme secrétaire général des Nations unies en octobre 2016, et d’Antonio Vitorino comme directeur général de l’Organisation internationale des migrations en juin 2018. Avec l’Afrique, le Portugal privilégie, d’une part, le multilatéralisme, notamment en matière de sécurité collective, et d’autre part, des relations bilatérales politiques et économiques, même si Lisbonne accorde toujours beaucoup d’importance à ses anciennes colonies (Angola, Mozambique, Cap Vert, Guinée Bissau et Sao Tomé et Principe). À noter que l’Afrique sera la priorité en matière de politique extérieure de la prochaine présidence portugaise du Conseil de l’Union européenne (janvier-juin 2021).

Le Brésil est naturellement un partenaire privilégié du Portugal. Le commerce bilatéral, en nette contraction et marqué par un déficit structurel en faveur du Brésil, s’élevait à 3,8 milliards d’euros en 2018. Bien que modestes en valeur absolue, ces échanges représentent pour le Portugal une part significative de son commerce extérieur.

Du fait de sa proximité géographique et de ses besoins énergétiques, le Portugal manifeste un vif intérêt pour l’Afrique du Nord en général, et le Maroc en particulier, d’autant qu’il n’a ni passé colonial ni différend territorial dans la région. Les échanges commerciaux semblent cependant s’essouffler (baisse de 8 % en 2017). Un sommet bilatéral quasi-annuel existe depuis 1994. Toutefois, les liens entretenus avec Rabat sont moins exclusifs depuis l’instauration de sommets bilatéraux avec l’Algérie et la Tunisie en 2007. Le pays s’approvisionne essentiellement en gaz auprès de l’Algérie. Le Portugal est, par ailleurs, partisan d’une action européenne ambitieuse au Proche-Orient.

La politique étrangère portugaise menée ces dernières années s’est attachée au maintien des bonnes relations avec la Chine, qui a réalisé des investissements importants au Portugal au cours des dernières années, notamment dans le secteur de l’énergie. La Chine est également intéressée par l’accroissement des capacités portuaires programmées par le gouvernement portugais. Une visite d’État du président chinois au Portugal en décembre 2018 et la participation du président portugais Marcelo Rebelo de Sousa au Forum des nouvelles routes de la soie le 25 avril en Chine consolident cette relation bilatérale.

Relations avec l’Union européenne

Présence dans les institutions européennes : Le ministre de l’Économie portugais, Mário Centeno, a été désigné président de l’Eurogroupe le 4 décembre 2017. Le Portugal dispose de 21 députés au Parlement européen.

Fort de la crédibilité gagnée sur le front de la remise en ordre des finances publiques, et proche de nos positions, le gouvernement d’A. Costa joue un rôle concret dans les réflexions sur le futur de l’Europe, avec une claire priorité sur l’approfondissement de l’Union économique et monétaire (UEM).

Mise à jour : 01.08.19

Informations complémentaires