Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

Les relations franco-péruviennes sont traditionnellement amicales.
Elles ont été particulièrement riches entre 2012 et 2016 pendant le mandat du président Humala, francophone et francophile, avec notamment trois visites en France et une visite du président François Hollande au Pérou en 2016, qui ont permis de resserrer nos liens dans tous les domaines. Sur le plan bilatéral, notre coopération éducative, scientifique, universitaire et culturelle est globalement dynamique.

Les présidences péruviennes de la COP 20 (décembre 2014 - novembre 2015) et française de la COP 21 (décembre 2015 - novembre 2016) ont permis de développer une étroite concertation bilatérale en matière de protection de l’environnement et de lutte contre le dérèglement climatique.

Plus largement, le Pérou est un partenaire international sur les enjeux globaux comme l’environnement et les droits de l’Homme. En tant que membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies en 2018 et 2019, le Pérou a fait montre de positions proches de celles de la France.

Présence française

Consulat de France : section consulaire de l’ambassade de France à Lima, consulats honoraires à Arequipa, Cuzco et Piura
Communauté française au Pérou : 3 888 inscrits (88 % à Lima)
Communauté péruvienne en France : estimée à 10 000 personnes

Visites

L’ancien président péruvien Humala (2011-2016) a effectué plusieurs visites en France. Une visite officielle en France, du 14 au 16 novembre 2012, a permis de relancer la coopération bilatérale dans de nombreux domaines : universitaire, institutionnel, judiciaire, économiques et commerciaux. M. Humala a de nouveau été reçu par le président de la République François Hollande à Paris le 9 octobre 2013, puis le 1er juillet 2014. Il a également participé aux côtés du président Hollande à la cérémonie d’ouverture de la COP 21 le 30 novembre 2015 à Paris.

Le président François Hollande s’est rendu en visite d’État au Pérou les 23 et 24 février 2016. Cette visite a permis de signer plusieurs accords bilatéraux – notamment dans les domaines universitaire, économique et de l’environnement ainsi qu’un accord de coopération entre le gouvernement péruvien et l’Agence française de développement – et mis en exergue le partenariat spatial franco-péruvien (mise en orbite réussie du satellite Peru Sat-1 en septembre 2016).

Le ministre des Affaires étrangères, M. Jean-Marc Ayrault, a reçu en avril 2017 à Paris Mme Mercedes Araoz, alors seconde vice-présidente du Pérou.

Le président Kuczynski, s’est rendu à Paris du 7 au 10 juin 2017 afin de participer au Forum économique international de l’Amérique latine et des Caraïbes. Il a, à cette occasion, eu un entretien avec le président de la République Emmanuel Macron à l’Élysée.

Ambassadeurs

  • Ambassadeur de France au Pérou : M. Marc GIACOMINI
  • Ambassadrice du Pérou en France : Mme Cristina Maria del Rosario RONQUILLO DE BLODORN

Relations économiques

Site du service économique de l’Ambassade de France au Pérou

Le Pérou est le 72e partenaire commercial mondial de la France et le 9e sur le continent américain. Les échanges commerciaux entre la France et le Pérou représentent en 2020 un total de 601 M EUR, en hausse ces dernières années (à l’exception de 2020 dans le contexte de la pandémie) du fait de l’augmentation de nos importations d’hydrocarbures et de nos achats de produits agricoles et agroalimentaires. Les exportations françaises, constituées à 97 % de produits manufacturés (produits chimiques, parfums et cosmétiques, produits pharmaceutiques) sont peu significatives. Notre déficit s’élève à 236 M EUR en 2020.

La France est le 18e investisseur du Pérou avec une part de marché inférieure à 1 %, loin derrière l’Allemagne, ou encore l’Espagne et l’Italie. Engie et Vinci sont les principals investisseurs français au Pérou. Le présence des entreprises françaises, tant au niveau des ventes que des investissements, est néanmoins plus importante qu’il n’y paraît. De nombreux groupes français fournissent ainsi le marché péruvien depuis des centres de production et de distribution présents dans des pays tiers.

Le Pérou a perdu 40 places en cinq ans au classement Doing Business de la Banque mondiale, témoignant d’une dégradation de l’environnement des affaires dans le pays.

Coopération culturelle, scientifique et technique

La coopération universitaire et scientifique constitue un axe prioritaire de la relation bilatérale réaffirmé lors de la visite d’État du président Hollande au Pérou en février 2016 au cours de laquelle un forum universitaire et scientifique s’est tenu et une douzaine d’accords ont été signés.

Les échanges universitaires s’appuient sur 226 accords de coopération et un accord de reconnaissance mutuelle des diplômes signé en 2016. La France a accueilli en 2018-2019 plus d’un millier d’étudiants péruviens qui représentent le 4e contingent d’étudiants latino-américains en France. Les échanges étudiants ont cependant été réduits de moitié en 2020 dans le contexte de la crise sanitaire. La France se place au 6e rang des pays d’accueil des étudiants péruviens.

Notre coopération scientifique est axée en priorité sur les enjeux climatiques et sociétaux. Elle s’appuie essentiellement sur l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et l’Institut français d’études andines (IFEA), présents respectivement depuis plus de 50 et 70 ans au Pérou. Ces deux organismes de recherche jouissent dans ce pays d’une reconnaissance des instances scientifiques, tant dans le domaine de la recherche, que dans celui de la formation des doctorants. Deux écoles doctorales, en sciences de la vie et dans le domaine des géosciences, de l’énergie et de l’environnement, ont été créées en partenariat avec l’IRD et plusieurs universités françaises et péruviennes. Un programme ECOS Nord a été lancé en juin 2019 avec le Pérou, qui est également associé aux programmes régionaux de recherche en Amérique latine « STIC AMSUD », « MATH AMSUD » ou encore « Climat Amsud ». La coopération patrimoniale avec le Pérou est notamment développée à travers un projet de restauration et valorisation du patrimoine de la région de Sondondo.

Notre coopération culturelle avec le Pérou est également ancienne. Elle est encadée par un accord culturel de coopération scientifique et technique signé en 1972. Les échanges sont riches, notamment dans les domaines du livre, du spectacle vivant et du cinéma.

Le dispositif d’Alliances françaises au Pérou est réparti sur sept villes et concentre environ 43 000 apprenants. L’Alliance française de Lima se classe au premier rang des alliances françaises d’Amérique latine avec près de 10 000 apprenants. Elle a célébré en février 2020 ses 130 ans.

Autres types de coopérations

L’Agence française de développement (AFD) est autorisée à intervenir au Pérou depuis 2013, avec comme secteurs prioritaires d’intervention la ville durable, l’eau et l’assainissement, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Un bureau est présent au Pérou depuis 2015. Le groupe AFD a engagé à ce jour environ 350 millions d’euros de financements, essentiellement en prêts non souverains, et environ 140 millions en subventions. Un prêt a notamment été accordé au fonds péruvien "Mi Vivienda", banque publique du logement social (225 millions d’euros).

Relations avec l’Union européenne

Un accord de libre-échange UE-Pérou-Colombie est en application depuis 2013. Cet accord permet la suppression des droits de douane sur les produits industriels et de la pêche et réduit les autres obstacles au commerce, en établissant notamment des normes communes en matière de propriété intellectuelle, de transparence et de concurrence. Il comporte également des clauses politiques relatives au désarmement et à la non-prolifération des armes de destruction massive, ainsi qu’une clause suspensive sur les droits de l’Homme et la mise en œuvre des conventions internationales relatives aux droits du travail et à la protection de l’environnement. Enfin, il comprend en annexe un protocole de coopération culturelle.

Mise à jour : 07.09.21

Informations complémentaires