Relations bilatérales

Partager

Les relations franco-papouasiennes sont significatives dans le domaine de l’environnement - notamment via le Fonds de Partenariat pour les Ecosystèmes Critiques (CEPF), initiative de protection des "points chauds" de biodiversité, et via la poursuite de l’analyse et de la valorisation des résultats de l’expédition « La Planète Revisitée » qui s’est terminée en 2013 – ou celui de la défense - participation de la Papouasie-Nouvelle-Guinée aux exercices français dans la région (« Equateur » et « Croix du sud »), dialogue avec les principales puissances régionales via le South Pacific Defense Minister Meeting (Fidji, Tonga, PNG, France, Australie et Nouvelle-Zélande). Elles se sont intensifiées depuis que Total a obtenu en 2018 des droits d’exploitation sur les nouveaux gisements de gaz naturel des champs d’Elk et d’Antelope.

L’ancien Premier ministre Peter O’Neill s’est entretenu en juin 2016 avec le président de la République à l’occasion du premier Forum d’affaires France/PNG organisé à Paris avec le soutien du MEDEF International et M. Rimbink Pato, alors ministre des Affaires étrangères, a participé au Dialogue de haut niveau sur le climat organisé à Nouméa en mai 2018.

Notre coopération scientifique se concentre sur la recherche au service du développement (agronomie, sciences de l’environnement, gestion des risques naturels, géologie), en liaison avec les instituts de recherche français dans la région, et sur l’appui à la francophonie. La Papouasie-Nouvelle-Guinée bénéficie du financement du Fonds Pacifique (financement du projet Ambitle, d’adaptation des coraux au changement climatique et d’un projet sur la résilience de certains milieux (forêt, littoral) menés par l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD)).

Mise à jour : 09.19

Informations complémentaires