Présentation

Données générales

Carte du Pakistan

Présentation du pays

Nom officiel : République islamique du Pakistan
Nature du régime : République fédérale
Chef de l’Etat : Mamnoon HUSSAIN (Président de la République depuis le 9 septembre 2013)

Données géographiques

Superficie : 796 095 km²
Capitale : Islamabad
Villes principales : Karachi, Lahore, Rawalpindi, Faisalabad, Peshawar
Langue (s) officielle (s) : ourdou, anglais
Langue (s) courante (s) : ourdou (langue nationale), pendjabi (48 %), pachtou (13 %), sindhi (12 %), cachemiri, baloutche
Monnaie : roupie pakistanaise
Fête nationale : 23 mars (jour de la République)

Données démographiques

Population (2017, Banque Mondiale) : 193 203 476 habitants
Densité (2017, ONU) : 255,6 habitants au km²
Croissance démographique annuelle (2017, UNESCO) : 2,1 %
Espérance de vie (2015-2020, ONU) : 65,7 ans (hommes), 67,8 ans (femmes)
Taux d’alphabétisation (2015, UNESCO) : 69,6 % (hommes), 42,7 % (femmes)
Religion (s) : Islam (religion d’Etat, 97 %), hindouisme (1,5 %), christianisme (1,5 %)
Indice de développement humain (2015) : 0,550 (147e sur 188)

Données économiques

PIB (2016, Banque Mondiale) : 283,66 Mds USD
PIB par habitant (2016, Banque Mondiale) : 1.510 USD
Taux de croissance (année budgétaire 2016) : 4,7%
Taux de chômage (au sens du BIT) (2016) : 5,9%
Taux d’inflation (2016) : 2.9 % du PIB
Solde de la balance commerciale (2016) : -18,6 Mds USD
Principaux clients (2016/2017) : UE (32 %), Etats-Unis (17 %), Chine (7,5 %), Royaume Uni (7,5 %)
Principaux fournisseurs (2016/2017) : Chine (21,7 %), Emirats Arabes Unis (15,8 %), UE (10,7 %)
(source : State Bank, Pakistan)

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2016) :

  • agriculture : 19,8 % - industrie : 21 %
  • services : 59,2 %

Exportations de la France vers le Pakistan : 556 M EUR (DGT, 2016)
Importations françaises depuis le Pakistan : 777 M EUR (DGT, 2016)

https://www.tresor.economie.gouv.fr/Ressources/pays/pakistan

Présence française

Site internet de l’ambassade
Consulat Général de France : Karachi
Communauté française au Pakistan (2016) : 550 (dont plus de 340 double-nationaux)
Communauté pakistanaise en France (2016) : env. 40 000

Eléments d’actualité

Politique intérieure

La République fédérale islamique du Pakistan est constituée de 4 provinces (le Pendjab, le Sind, le Balouchistan et Khyber-Pakhtunkhwa), et 4 territoires (territoire fédéral d’Islamabad, régions tribales fédéralement administrées, Azad-Jammu-Cachemire et Gilgit-Baltistan). La nature du régime a connu plusieurs évolutions, faisant pencher la balance vers un régime parlementaire ou présidentiel. A la suite de la réforme constitutionnelle de 2010, le Premier ministre est redevenu le principal détenteur du pouvoir exécutif. Il dispose notamment du droit de dissoudre l’Assemblée nationale, d’organiser un référendum et de nommer les gouverneurs des provinces, les officiers généraux et les hauts fonctionnaires.

Le Premier ministre M. Shahid Khaqan ABBASI a été élu par l’Assemblée nationale du Pakistan le 1er aout 2017, après la démission de M. Nawaz SHARIF le 28 juillet 2017, à la suite d’une décision de la Cour suprême du Pakistan. Les priorités affichées par M. ABBASI sont l’économie, la poursuite des investissements dans les infrastructures, en particulier dans le secteur de l’énergie, l’éducation, la santé et l’agriculture. Les prochaines élections générales se tiendront en 2018.

Selon le classement 2016 du Global Terrorism Index (GTI), le Pakistan se situe au quatrième rang mondial des pays les plus affectés par le terrorisme (derrière l’Irak, l’Afghanistan et le Nigéria). Le pays est le théâtre d’opération d’une mosaïque d’organisations terroristes : talibans pakistanais, groupes affiliés à la mouvance djihadiste internationale ou s’en inspirant, extrémistes sunnites, chiites et nationalistes.

Situation économique

LLe Premier ministre Shahid Khaqan ABBASI entend s’inscrire dans la continuité du programme de M. Nawaz SHARIF, qui faisait de la relance économique la priorité de son gouvernement. Les mesures prises par le gouvernement SHARIF ont permis une amélioration de la situation macroéconomique : montée en puissance de la croissance (4,7% en 2015/2016), réduction du déficit budgétaire (4,6% en 2015/2016) et de l’inflation (2,9% en 2015/2016). Le gouvernement SHARIF a ainsi pu conclure, en septembre 2016, le programme FMI débuté après les élections générales de 2013.

Néanmoins, la majorité des indicateurs s’est récemment dégradée : réduction des efforts en matière de discipline budgétaire publique ; dégradation des comptes extérieurs (déficit de la balance commerciale équivalent à 9,1% du PIB en 2015/2016) ; hausse du service de la dette ; faiblesse des IDE. Un certain nombre de réformes structurelles, notamment dans le secteur de l’énergie, sont encore attendues. Le Pakistan accuse également un important retard en termes de développement (60 % de la population vit avec moins de 2 USD par jour)

Politique étrangère

L’histoire du Pakistan est émaillée de plusieurs conflits avec l’Inde : en 1947 ; en 1965 ; en 1971 ; en 1999 près de la ville de Kargil. Le Pakistan a noué, depuis son indépendance, une relation étroite avec la Chine, marquée notamment par une coopération dans les secteurs économique et de défense. Le projet de Corridor économique Chine-Pakistan (CECP), qui s’inscrit dans le programme chinois des « nouvelles routes de la Soie », devrait mener à 50 Mds d’euros d’investissements chinois au Pakistan d’ici 2030.

La Turquie, l’Arabie saoudite, l’Iran et les pays du Golfe constituent les autres grands partenaires régionaux. Les relations avec les Etats-Unis, bien qu’anciennes, ont été marquées par des tensions régulières qui ont fait place, depuis l’élection de Nawaz SHARIF, à un rapprochement progressif, le Pakistan constituant un acteur important de la stabilisation de l’Afghanistan, notamment dans le contexte du retrait des troupes internationales fin 2014.

Mise à jour : 11.08.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE