Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

La France a soutenu l’indépendance du Monténégro en 2006.

La France soutient le rapprochement du Monténégro vers l’Union européenne. Elle l’accompagne, avec ses partenaires européens, dans ses nombreuses réformes structurelles. La France détache un expert technique auprès du ministère de l’intérieur du Monténégro (Direction de la police), qui a pris ses fonctions au 1er octobre, a pour mission de contribuer à l’intégration de l’acquis communautaire dans le domaine de la sécurité intérieure.

Présence française

Ambassade (Poste de Présence Diplomatique)
Consulat : fonctions assurées par l’Ambassade de France en Albanie (Tirana)
Communauté française : environ 160, fréquentation touristique croissante (Français de passage)

Visites

Le Président de la République, François Hollande, a reçu le 10 décembre 2014 le Premier ministre, M. Milo Djukanovic.

La secrétaire d’Etat chargée des Affaires européennes, Amélie de Montchalin, s’est entretenue avec son homologue monténégrin, Srdjan Darmanović, le 4 juillet 2019, en marge du sommet de Poznan.

Le ministre de la défense Pedrag Boskovic s’est entretenu avec la ministre des Armées Mme Florence Parly le 12 juin 2018 en marge du salon Eurosatory.

Le ministre de la culture, Aleksandar Bogdanovic, a été reçu le 25 mars 2019 par son homologue, M. Franck Riester.

La secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, s’est rendue en visite au Monténégro les 20 et 21 octobre 2019.

Ambassadrice de France au Monténégro : Christine Toudic (@ChrisToudicME)


Ambassadeur du Monténégro en France : Ivan Ivanisevic (@Cetinjski)

Relations économiques

Les relations économiques bilatérales sont en développement. Des opportunités existent dans des domaines tels que : le tourisme (près de 100 000 touristes français se sont rendus au Monténégro en 2019), les énergies renouvelables, l’agriculture. Le cercle d’entreprises France-Monténégro a été créé le 27 novembre 2017 à Podgorica pour favoriser l’implantation et le développement des entreprises françaises au Monténégro et renforcer les liens entre entreprises françaises et monténégrines.

La France est le 10ème partenaire commercial du Monténégro. En 2018, les échanges bilatéraux s’élevaient à 33,1 M€ (soit 27,3 M€ d’exportations, pour 5,8 M€ d’importations). Les exportations françaises sont principalement composées de machines industrielles et agricoles (un tiers de nos exportations) et de produits chimiques, parfums et cosmétiques (près de 20%). Nos importations se concentrent essentiellement sur les matériels de transport (62,5%).

Coopération culturelle, scientifique et technique

Dans le cadre de la coopération entre l’UE et le Monténégro, la France accompagne les réformes à mener, par son expertise, en particulier pour la modernisation des administrations, la gestion des collectivités territoriales, l’agriculture, l’appui au commerce extérieur, et pour la protection de l’environnement. Depuis le 27 janvier 2019, Expertise France met en œuvre un projet visant à l’« Amélioration de l’environnement des affaires et de la compétitivité du secteur privé », financé par l’Union européenne.

Un accord intergouvernemental est en cours de négociation pour l’intervention prochaine de l’Agence française de développement (AFD) au Monténégro.

L’inauguration de l’Institut français du Monténégro (ex centre culturel) le 4 juillet 2011, l’adhésion du Monténégro, en octobre 2010, à l’Organisation Internationale de la Francophonie, en qualité d’observateur, l’ouverture à la rentrée 2018 d’une école française à Podgorica, le renouvellement le 31 janvier 2018 de l’arrangement administratif en matière d’éducation signé en 2011 renforcent les perspectives de l’usage du français au Monténégro.

Autres types de coopération

L’adhésion du Monténégro à l’OTAN offre de nouvelles perspectives de coopération dans le domaine de la sécurité et de la défense. Le Monténégro est engagé dans plusieurs opérations extérieures (EUTM Mali, EU NAVFOR Atalanta).

Relations avec l’Union européenne

Le Monténégro est le pays candidat le plus avancé dans les négociations d’adhésion à l’Union européenne avec 32 chapitres de négociation ouverts sur 35, dont trois provisoirement clos.

La Commission européenne a publié, le 5 février 2020, une communication intitulée « Renforcer le processus d’adhésion – une perspective européenne crédible pour les Balkans occidentaux », visant à réviser la procédure d’adhésion. Dans ses conclusions du 24 mars, le Conseil (Affaires générales) endosse cette communication et précise que les changements proposés peuvent s’insérer dans le cadre de négociation existant pour le Monténégro, avec son accord.

Mise à jour : avril 2020

Informations complémentaires