Relations bilatérales

La Mongolie considère la France comme un « troisième voisin  », outre la Russie et la Chine, avec lequel elle entretient une relation d’amitié ancienne et comme un partenaire important en Europe. La France considère la Mongolie comme un « partenaire privilégié en Asie  » et soutient activement la voie démocratique suivie par la Mongolie depuis la révolution démocratique de 1990. Les deux pays développent leurs échanges et leurs coopérations en faveur des principes et d’intérêt communs : développement fondé sur les principes du respect des droits de l’homme et de la démocratie, respect du droit international, renforcement du multilatéralisme, promotion du développement durable, préservation de la paix et de la stabilité internationale, attachement à la non-prolifération des armes de destruction massive, lutte contre le terrorisme, protection de l’environnement et de la diversité des expressions culturelles.

La France et la Mongolie ont commémoré, en 2015, le 50e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques. A cette occasion, le président mongol a effectué une visite officielle en France (18-19 novembre 2015) qui a donné un nouvel élan aux relations franco-mongoles. La déclaration conjointe adoptée lors de cette visite constitue la feuille de route des relations franco-mongoles pour les prochaines années. L’ancien président, M. ELBEGDORJ, avait également participé à l’inauguration de la Conférence de Paris sur le climat (30 novembre 2015).

Le ministre des Affaires étrangères, M. Jean-Marc AYRAULT, s’est rendu à Oulan-Bator les 15 et 16 juillet 2016 lors du 11e Sommet Asie-Europe et s’est entretenu avec le Premier ministre mongol à cette occasion.

La France se situe au 4e rang des pays européens investisseurs en Mongolie en termes d’IDE. Elle est le 13e fournisseur de la Mongolie (3e pays européen derrière l’Allemagne, avec 0,6% de part de marché) et son 11e client. Le commerce bilatéral demeure modeste, mais enregistre un excédent structurel. En 2016, les échanges bilatéraux franco-mongols s’élèvent à 14,8 millions d’euros : 9,3 M EUR d’exportations vers la Mongolie, pour 5,5 M EUR d’importations de produits mongols.

Dans le domaine nucléaire, ORANO (ex-AREVA) développe des activités d’exploration minière en Mongolie depuis près de 20 ans, en partenariat avec les groupes mongol Mon-Atom et japonais Mitsubishi Corporation, pour l’exploitation de deux gisements d’uranium dans le désert de Gobi, au sud-est de la Mongolie. Par ailleurs, le Commissariat à l’Energie Atomique et aux énergies alternatives (CEA) conduit depuis 2013 des actions de formation en sciences et techniques nucléaires de spécialistes et d’étudiants mongols avec l’Agence pour l’Energie Nucléaire de Mongolie.

La célébration en 2015 du cinquantenaire des relations entre la France et la Mongolie a donné un nouvel élan à la coopération franco-mongole. La visite d’Etat du Président ELBEGDORJ en novembre 2015 a permis la signature de plusieurs accords (mise en œuvre d’un programme de cofinancement de bourses ; utilisation du Fonds d’aide alimentaire ; amélioration génétique bovine ; coopération éducative, culturelle, scientifique et technique ; déclaration d’intention sur la coopération cinématographique ; tourisme).

La France et la Mongolie poursuivent le développement de leurs coopération dans les domaines scientifiques et techniques, notamment en ce qui concerne l’archéologie, la sismicité, l’agronomie (génétique, identification des animaux, vaccins vétérinaires), le spatial, l’architecture et l’urbanisme durable. La coopération en matière de gouvernance et d’Etat de droit se développe au travers de formations conduites par l’ENA, le Conseil supérieur du Notariat et le Barreau de Paris.

L’Alliance française de Mongolie contribue au développement de la coopération franco-mongole en matière d’éducation, d’enseignement supérieur et de cinéma.

En matière de tourisme, la France est le 2e pays d’origine de touristes européens en Mongolie (9770 en 2017), et soutient la promotion du patrimoine naturel et culturel, ainsi que le développement d’un secteur du tourisme durable et responsable en Mongolie.

La France et la Mongolie développent leur coopération militaire, par des actions de formation notamment et d’échange d’expériences (exercices Khaan Quest).

La région des Hauts de France, le département de l’Allier et la ville de Paris ont également développé des actions de coopération décentralisée, notamment dans le domaine médical et éducatif.

Mise à jour : 14.06.18

Informations complémentaires

PLAN DU SITE