Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

L’ambassadeur de France au Zimbabwe est également accrédité auprès des autorités du Malawi.

Présence française

La communauté française au Malawi recense une soixantaine de ressortissants français. Celle du Malawi en France, une vingtaine de personnes.

Visites

Le Président Bingu Wa MUTHARIKA a participé aux sommets Afrique-France de 2005, 2007 et 2010. Le Malawi était représenté au sommet Afrique-France de 2013 par le haut-commissaire du Malawi au Royaume-Uni).

Richard BOIDIN, ambassadeur de France au Zimbabwe et au Malawi
Tedson Audrey KALEBE, ambassadeur du Malawi en Belgique et en France

Relations économiques

En 2019, le commerce bilatéral entre la France et le Malawi s’est élevé à 12 M EUR, en baisse de près de 50 % par rapport à 2018. Cette évolution s’explique principalement par la chute de nos importations en provenance du pays : -70 % pour atteindre 3 M EUR, du fait de la chute des ventes de produits issus de l’industrie agroalimentaire. Avec les produits agricoles, ce poste a représenté 96 % de nos importations en moyenne sur les cinq dernières années – tabac et café.

Cette évolution s’explique également, mais dans une moindre mesure, par la baisse de plus de 30 % de nos exportations pour atteindre 8,5 M EUR – forte baisse des ventes de produits informatiques (-78 %). A noter que les équipements mécaniques, électriques et informatiques représentent notre premier poste d’exportations (56 % en moyenne sur cinq ans), suivi par les produits pharmaceutiques (27 % sur cinq ans). L’excédent bilatéral a atteint 5,5 M EUR en 2019 (+170 % – 109e excédent commercial de la France). Un niveau qui reste nettement en-deçà des excédents enregistrés avant 2015 (entre 30 et 40 M EUR), alors soutenus par les ventes de produits pharmaceutiques.

Plusieurs entreprises françaises sont implantées au Malawi : Lafarge, Total, CFAO, CMA-CGM, Bolloré Logistics, AGS, SDV.

Coopération culturelle, scientifique et technique

L’aide française au Malawi transite par les canaux multilatéraux (France : 2e contributeur au Fonds européen de développement et au Fonds mondial de lutte contre le sida la tuberculose et le paludisme) et par le financement, via un contrat désendettement-développement signé en 2011, d’un inventaire cartographique des ressources minières du pays (GEMMAP) confié en 2016 au Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) en consortium avec les services géologiques sud-africain (GTS) et finlandais (GTK). Le Malawi identifie en effet le secteur minier comme l’un des piliers de la croissance future.

Mise à jour : 15.07.20

Informations complémentaires