Relations bilatérales

Relations politiques

Historiquement, le Lesotho entretient avec la France une relation toute particulière liée à la présence, dès 1820, de missionnaires protestants français, dont le rôle a été prépondérant dans l’évangélisation du Lesotho au XIXe siècle. En 1868, ces derniers conseillèrent au Roi Moshoeshoe, dont le royaume était menacé par l’expansion des Boers, de faire appel à la Grande-Bretagne pour se placer sous sa protection, épargnant ainsi au Lesotho de subir l’apartheid. C’est également dans ce cadre qu’a été créée l’œuvre missionnaire de l’Église réformée de France, dont est issu le Service protestant de mission (DEFAP), qui reste aujourd’hui l’organisation de la Fédération protestante de France (FPF) en charge de la coopération missionnaire avec les pays en développement.

Les relations politiques avec le Lesotho, bien que modestes, sont bonnes, comme en atteste la tenue de plusieurs visites officielles de haut niveau (visite du roi Letsie III en France en 2007 pour le Sommet Afrique-France, puis en 2015 pour la COP 21 ; visite au Lesotho du secrétaire d’État à la coopération et la Francophonie, Jean-Marie Bockel en 2007). Il convient également de noter que l’Alliance française à Maseru abrite les consulats honoraires de France et d’Allemagne. Le Lesotho n’a pour sa part pas d’ambassade à Paris (ambassadeur en résidence à Berlin).

Relations économiques

Sur le volet économique, plusieurs entreprises françaises (Spie Batignolle, EDF Hydro Engineering Centre, Tractebel) ont des intérêts commerciaux dans le « Lesotho Highlands Water Project », projet d’exploitation hydraulique (transfert des eaux vers l’Afrique du Sud et production d’hydroélectricité).

Coopération culturelle, scientifique et technique

La coopération française avec le Lesotho, qui relève de notre ambassade en Afrique du Sud (https://za.ambafrance.org/ ), est centrée sur la coopération linguistique (environ 10 000 apprenants lesothans), culturelle et la lutte contre la criminalité. Un projet est mené par l’ambassade de France afin notamment d’améliorer l’employabilité des jeunes. La France assiste plus largement le Lesotho via l’aide multilatérale, notamment le XIe FED (142 M€ accordés au Lesotho pour 2014-2020, auquel la France contribue pour 17,81 %), le Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme, dont les concours au Lesotho atteignent 93,2 millions de dollars de 2014 à 2016, auquel la France contribue à hauteur de 11 millions de dollars, UNITAID, et le GAVI./.

Mise à jour : 11.07.19

Informations complémentaires

PLAN DU SITE