Présentation du Kosovo

Partager

Données générales

KOSOVO {JPEG}

Présentation du pays

Nom officiel : République du Kosovo
Nature du régime : République parlementaire
Chef de l’Etat et/ou du gouvernement : Hashim THACI, président de la République (depuis le 7 avril 2016)

Données géographiques

Superficie : 10 887 km2
Capitale : Pristina
Villes principales : Prizren ; Peć/Pejë ; Mitrovica/Mitrovicë
Langue (s) officielle (s) : albanais, serbe
Monnaie : euro
Fête nationale : 17 février

Données démographiques

Population (estimation recensement 2011) : 1,8 million d’habitants
Densité : 166,8 habitants/km2
Croissance démographique (2016) : 0,8%
Espérance de vie (2016) : 71 ans
Taux d’alphabétisation (2011) : 94,30 %
Religion (s) : musulmane (90 %), orthodoxe (5 %), catholique
Indice de développement humain (2017) : 0,787 / 1

Données économiques

PIB (2017) : US dollars PIB par habitant (2017) : 3894 US dollars
Croissance (2017) : 2017 4.1 %
Chômage (au sens du BIT) (2017) : 30.4%
Inflation (2017) : 1.5%
Solde budgétaire (2017) :1.2% du PIB
Balance commerciale (2017) :2017457 39
Principaux clients : Albanie, Serbie, Macédoine
Principaux fournisseurs : Serbie, Allemagne, Turquie
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (fin 2016) :

  • agriculture : 9 %
  • industrie : 26 % ;
  • services : 64%
    Exportations de la France vers le Kosovo (2017) : 10 M EUR
    Importations françaises depuis le Kosovo (2017) : 4 M EUR
    Page Kosovo de la DG Trésor :

Présence française
Site internet de l’ambassade :
Consulat : Pristina
Communauté française : 158
Communauté kosovare en France : 40000 (estimation)

Éléments d’actualité

Politique intérieure

La démission, inattendue, de R. Haradinaj, le 19 juillet dernier, en raison de sa mise en cause par les Chambres spécialisées pour le Kosovo à La Haye, a conduit à des élections législatives anticipées le 6 octobre dernier.

Le parti de l’opposition d’Albin Kurti, Vetëvendosje (VV, « autodétermination ») est arrivé en tête du scrutin (avec 26,5% des suffrages), devant le parti d’opposition de la LDK de Vjosa Osmani (24,8% des suffrages) et le parti du président Thaci, le PDK (21% des suffrages). Après quatre mois de tractations, un accord de coalition gouvernementale a été conclu entre les deux formations politiques majoritaires (VV et la LDK), le 3 février. Le lendemain, le gouvernement de coalition VV-LDK a été investi par le Parlement kosovar, peu avant l’échéance du délai légal prévu par la Constitution kosovare, avec 66 votes favorables sur 120 (nécessité requise de la majorité simple, soit 61 votes). Il compte 15 ministères, dont 3 accordés à des représentants des minorités (bosniaque et serbe) et comporte, pour la première fois, 30% de femmes (soit 5 ministres).

Situation économique

La situation économique du Kosovo reste fragile. Malgré un bon taux de croissance (4.10 % en 2018) et une situation budgétaire relativement saine, le Kosovo reste dépendant de l’aide extérieure et des transferts de la diaspora, et connaît un taux de chômage élevé. 50% de la population est âgée de moins de 25 ans. Le Kosovo dispose de richesses minières et hydro-électriques, mais l’appareil de production souffre de vétusté et nécessiterait des investissements importants.

Politique étrangère

Comme les autres pays des Balkans occidentaux, le Kosovo bénéficie d’une perspective européenne. Il entretient des relations de partenariats avec l’OTAN. S’y ajoute la présence d’une force de maintien de la paix de l’OTAN présente sur son sol depuis 1999, dans le cadre de la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations unies, ainsi que des missions de plusieurs organisations internationales (ONU, OSCE, UE avec EULEX et un RSUE).

Le Kosovo cherche à adhérer aux organisations internationales et à être reconnu par les Etats qui ne le reconnaissent pas encore.

Relations Serbie-Kosovo
 : la Serbie ne reconnaît pas l’indépendance du Kosovo. Le dialogue entre Belgrade et Pristina conduit avec la médiation de l’Union européenne depuis 2013 est aujourd’hui interrompu, depuis novembre 2018, en raison de tensions entre les deux pays.

Relations avec l’Union européenne

Le Kosovo bénéficie comme ses voisins des Balkans occidentaux d’une perspective européenne dans le cadre du processus de stabilisation et d’association de l’Union européenne. Le Kosovo a signé un accord de stabilisation et d’association (ASA) avec l’Union européenne, entré en vigueur le 1er avril 2016.

Mise à jour : 04.02.20