Présentation de l’Inde

Données générales

INDE {JPEG}

Nom officiel : République de l’Inde.
Nature du régime : République fédérale.
Chef de l’Etat : Ram Nath Kovind, Président de la République (depuis le 17 juillet 2017).
Chef du Gouvernement : Narendra Modi, Premier ministre (depuis le 26 mai 2014).

Situation économique

Données géographiques

Superficie : 3 287 263 km² (près de six fois la France).
Capitale : New Delhi.
Villes principales : New Delhi, Bombay (Mumbai), Calcutta (Kolkata), Madras (Chennai), Bangalore (Bengaluru), Hyderabad, Ahmedabad, Pune, Surate.
Langues officielles : Deux langues officielles nationales : anglais et hindi. Vingt-deux langues constitutionnelles : assamais, bengali, bodo, dogri, gujarati, hindi, kannada, cachemiri, konkani, maithili, malayalam, manipuri (ou meitei), marathi, népalais, oriya, ourdou, pendjabi, sanskrit, santali, sindhi, tamoul, télougou.
Fête nationale : 26 janvier (anniversaire de la Constitution indienne), 15 août (jour de l’Indépendance).

Données démographiques

Population : 1 339 millions (2017, Banque mondiale).
Densité : 450 habitants/km² (2017, Banque mondiale).
Croissance démographique : 1,1 % (2017 Banque mondiale).
Taux de mortalité infantile : 39/1000 (2017, Banque mondiale).
Espérance de vie à la naissance : 69 ans (2017, Banque mondiale).
Taux d’alphabétisation : 72 % (2015).
Religions : hindouisme (79,8%), islam (14,2%), christianisme (2,3%), sikhisme (1,7%), bouddhisme (0,7%), jaïnisme (0,4%), zoroastrisme, judaïsme (recensement 2011).
Indice de développement humain : 0,624 ; 130ème rang mondial (rapport 2018 du PNUD ; à titre de comparaison : Chine 86ème, Pakistan 150ème, Bangladesh 136ème).

Ambassade de France à New Delhi : https://in.ambafrance.org/-Ambassade-de-France-a-New-Delhi-

Politique étrangère

La priorité affichée de la politique étrangère de New Delhi est la préservation de la stabilité et de la paix régionale pour assurer les conditions de son développement. L’antagonisme entre l’Inde et le Pakistan remonte à la partition inachevée lors de l’indépendance en 1947.

Les deux Etats, qui disposent de l’arme nucléaire, se sont depuis affrontés à plusieurs reprises - la dernière fois en 1999, au Cachemire (crise de Kargil). Les relations se sont de nouveau tendues depuis l’été 2016, avec un pic après l’attentat-suicide de Pulwama (Cachemire), le 14 février 2019. La seconde priorité est le développement des relations avec de grands partenaires économiques et technologiques (France, Royaume-Uni, Allemagne, Etats-Unis, Japon, Chine, ASEAN, Russie).

Narendra Modi s’est également attaché à redynamiser la politique de l’Inde vis-à-vis de ses voisins en mettant l’accent sur l’amélioration de la connectivité régionale, en particulier avec le Bangladesh et Sri Lanka, et de la sécurité maritime dans l’océan Indien. Enfin, l’Inde joue un rôle croissant dans la gouvernance mondiale au sein d’enceintes multilatérales : Conseil de sécurité des Nations unies, G20, BRICS. L’Inde, avec l’Allemagne, le Brésil et le Japon au sein du « G4 », brigue un siège permanent au CSNU.

Relations avec l’Union européenne

L’Union européenne et l’Inde ont conclu en 2004 un partenariat stratégique. Le sommet tenu à Bruxelles le 30 mars 2016 a permis de relancer le rythme annuel de ce rendez-vous, après quatre années d’interruption, et d’adopter l’Agenda 2020 UE-Inde, qui identifie des champs prioritaires d’action politique (dialogue politique, coopération en matière de lutte contre le terrorisme et de cyber-sécurité), économique (renforcement des liens commerciaux et des investissements croisés), sectoriels (éducation, énergie, transports). Le sommet du 6 octobre 2017, à Delhi, a marqué le 55ème anniversaire des relations diplomatiques UE/Inde.

L’UE est le premier partenaire commercial de l’Inde, avec 91,49 Mds € en 2018, le léger déficit en défaveur de l’UE s’étant quasiment résorbé en 2018. Les échanges de services ont triplé en 10 ans (28,1 Mds € en 2015). Un accord de libre-échange est en cours de négociation. En 2017, le stock d’IDE européens vers l’Inde était de 76,7 Mds € , les investissements indiens en Europe étant très inférieurs (11,2 Mds €). L’Inde et l’UE ont signé un accord de coopération scientifique et technologique en 2001. Les questions relatives aux droits de l’Homme sont abordées dans le cadre d’un dialogue spécifique avec l’UE.

Mise à jour : 15.07.19

Informations complémentaires

PLAN DU SITE