Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

La France entretient des relations confiantes et solides avec les Fidji dont elle est un voisin géographique (frontières communes avec la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna).

Les priorités de notre coopération bilatérale sont la réponse aux effets du changement climatique, la promotion des questions linguistiques (francophonie) et la formation professionnelle, le tout en lien avec nos territoires :

  • Sur le climat, la France a développé très tôt une relation suivie avec la présidence fidjienne de la COP et les deux pays coopèrent activement au sein de l’Organisation maritime internationale (OMI) dans le cadre de la « High ambition coalition for shipping emissions reduction ».
  • Notre coopération en matière d’enseignement du français et de formation professionnelle s’appuie sur l’Alliance française à Suva.
  • Il convient de noter qu’une déléguée du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie est en poste au sein de l’ambassade de France depuis octobre 2019.

Présence française

Ressortissants français : 191

Visites

  • Le Premier ministre BAINIMARAMA s’est rendu à Paris pour le IVe sommet France-Océanie et la COP 21 en 2015 puis pour le One Planet Summit en décembre 2017.
  • M. HULOT a représenté la France à la « pré-COP » qui s’est tenue aux Fidji les 17 et 18 octobre 2017.
  • L’ancien président NAILATIKAU représentait les Fidji aux commémorations du 11 novembre et au Forum de Paris sur la Paix en 2018.
  • Chargé d’affaires de France aux Fidji : René CONSOLO
  • Ambassadeur de la République des Fidji en France : Deo SARAN

Relations économiques

Les échanges entre la France et Fidji sont plus importants qu’avec les autres îles du Pacifique mais restent extrêmement faibles. En 2017 la France a exporté pour 17 M USD de biens à Fidji, principalement des machines, des produits chimiques (parfums, médicaments) et des pièces d’avion. Fidji a quant à elle exporté pour 4,1 M USD de biens à la France (2,8 M USD en Nouvelle-Calédonie), principalement sous la forme de poissons (77%) et d’eau minérale.

Ces flux commerciaux bilatéraux fluctuent très fortement en fonction des commandes d’aéronefs qui ont résulté en des exportations de plus de 150 M USD en 2015 et 2016. Les importations de produits fidjiens sont pour leur part affectées par les catastrophes naturelles, et étaient notamment beaucoup plus faibles en 2015 et 2016 (1 M USD) qu’en 2017.

La France possède des investissements limités à Fidji avec un stock d’IDE en 2018 de 71 M EUR selon la Banque de France. Ce stock augmente cependant continuellement avec par exemple +14,4 M EUR en 2017. Les principales entreprises françaises implantées sont Total et la BRED. Les investissements fidjiens en France sont marginaux, avec un stock de l’ordre de 0,1 M EUR en 2014 (dernières données disponibles).

Coopération culturelle, scientifique et technique

Dans ce pays où l’anglais, le fidjien et le hindi sont les langues officielles, on ne recense que 500 francophones (sur environ 900 000 habitants). L’anglais est la langue d’enseignement du système scolaire et le français est la seule langue étrangère enseignée dans des établissements publics.

La coopération linguistique, assurée par l’Alliance française, est mise en œuvre à travers le programme Pasifika FLE. Ce programme, créé en 2007, a pour objectifs de promouvoir l’apprentissage du français aux Fidji au sein des établissements secondaires et supérieurs (311 apprenants), et de consolider les liens qui unissent ce pays avec la Nouvelle-Calédonie.

Grâce à ce programme, financé par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (sur crédits du Fonds Pacifique et sur le P185) et par le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, le français est enseigné dans trois établissements secondaires (Marist Brothers High school, Suva Grammar school et, depuis janvier 2019, au Ratu Navula College de Nadi) et deux universités (University of the South Pacific durant les 3 années de licence et Fidji National University dans le cadre de formations de cuisine et d’hôtellerie). En 2018, la signature d’un Memorandum of Understanding entre le Ministère fidjien de l’Éducation, l’ambassade ainsi que l’Alliance française a donné une légitimité institutionnelle au programme Pasifika FLE.

La coopération universitaire avec Fidji est très limitée avec 9 étudiants fidjiens inscrits dans les universités françaises en 2017-2018.

Les universités et centres de recherche des territoires français du Pacifique (l’UNC, l’UPF, l’IRD et le CRIOBE – Centre de recherches insulaires et observatoire de l’environnement) contribuent à une meilleure intégration de la recherche française au niveau régional et prennent part à des coopérations scientifiques de haut niveau. En ce sens, l’IRD joue un rôle fédérateur notable en matière de coopération scientifique dans la zone. En juin 2016, l’accord-cadre de coopération entre l’IRD, l’Université du Pacifique Sud (université régionale répartis dans 12 États du Pacifique Sud disposant d’un campus à Suva) et l’ambassade a ainsi été renouvelé pour une durée de quatre ans et a notamment permis de réaffirmer la participation de missions de l’IRD aux Fidji.

Mise à jour : 20.03.21

Informations complémentaires