Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

Les relations bilatérales sont très cordiales. La délégation de la Grenade, conduite par le Premier ministre, a participé à la COP 21 qui s’est déroulée au Bourget du 30 novembre au 12 décembre 2015. Cet événement a permis de manifester notre engagement commun dans la lutte contre le réchauffement climatique. La Grenade, comme la plupart de ses voisins dans les Caraïbes est un des premiers pays au monde à avoir ratifié l’Accord de Paris. M. Keith Mitchell a également participé au Sommet One Planet du 12 décembre 2017 à Paris.

Présence française

La France ne dispose pas d’ambassade à la Grenade, mais y est représentée par un consul honoraire. Par ailleurs, il existe une Alliance française.
Communauté française (registre au 31 décembre 2019) : 43 inscrits
Communauté grenadienne en France : 32

Visites

  • Premier ministre
    • Le 30 novembre 2015, le Premier ministre, M. Keith Mitchell a participé à la XXIe Conférence des parties sur le changement climatique.
    • Le 12 décembre 2017, le Premier ministre, M. Keith Mitchell a participé au One Planet Summit à Paris.
  • Autres personnalités
    • Le 10 mai 2015, le vice-Premier ministre, M. Elvin Nimrod, s’est rendu à l’inauguration du memorial ACT à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe.
    • Le 15 avril 2011, le ministre des finances, M. Nazim Burke, a été reçu au ministère des affaires étrangères.

Ambassadeurs

Ambassadeur de France à la Grenade (en résidence à Sainte-Lucie) : M. Philippe Ardanaz
Ambassadeur de la Grenade en France (en résidence à Londres) : Mme Roxie McLeish Hutchinson, chargée d’affaires.

Relations économiques

Consultez les chiffres clés des échanges bilatéraux

Coopération culturelle, scientifique et technique

Comme l’ensemble des pays de la région, la Grenade ne fait plus partie de la zone de solidarité prioritaire depuis 2002. La coopération avec la France vise à favoriser les relations avec les collectivités françaises des Amériques. Une alliance française, créée en 1950, accueille une centaine d’étudiants.
Le projet FSPI IFLE CARICOM (0,8 M €) permet également de développer trois axes de coopération : linguistique, entrepreneurial et culturel.

L’essentiel de l’aide française au développement passe désormais par le canal de l’Union européenne, notamment via le Fonds européen de développement (FED).

Mise à jour : 15.06.20

Informations complémentaires