Présentation

Données générales

Présentation du pays

Nom officiel : États-Unis d’Amérique
Nature du régime : République fédérale
Chef de l’Etat : Donald John Trump (né le 14 juin 1946)

Données géographiques

Superficie : 9 363 123 km². 4e rang mondial, 17 fois la superficie de la France - 4 fuseaux horaires (6 si l’on inclut l’Alaska et Hawaï).
Capitale : Washington, D.C. (0,6 M. d’h.)
Villes principales : New York (8,4 M. d’h.), Los Angeles (3,9 M. d’h.), Chicago (2,9 M. d’h.), Houston (2,3 M. d’h.), Philadelphie (1,6 M. d’h.), Phœnix (1,6 M. d’h.), San Diego (1,3 M. d’h.) [Source : US Census, 2010]
Langue(s) officielle(s) : Les États-Unis n’ont pas de langue officielle. L’anglais est la langue maternelle de 80 % de la population (13 % pour l’espagnol)
Monnaie : le dollar américain (USD). 1 euro = 1.18USD (décembre 2017)
Fête nationale : 4 juillet (célébration de l’indépendance)

Données démographiques

Population : 325,7 millions d’habitants (recensement décembre 2017)
Densité : 32 habitants/km²
Croissance démographique : Les États-Unis connaissent une forte croissance démographique : environ +1% par an (+13% entre 1990 et 2000, et +9% de 2000 à 2010). La population américaine devrait s’élever en 2060 à environ 470 millions d’habitants (+55 % en 50 ans), l’immigration compensant les effets de la faible natalité. Les projections du Bureau du recensement anticipent une immigration nette annuelle de 1,25 million de personnes à l’horizon 2050 [Source : rapport ‘100 Million More’ du Center For Immigration Studies]. Les Hispaniques constituent désormais la 1ère minorité des États-Unis (16,3% de la population avec 50 millions d’individus, dont 20 millions ont la nationalité américaine).
Espérance de vie : 76 ans pour les hommes, 81 ans pour les femmes.
Taux d’alphabétisation : 97%
Religion(s) : protestants (52%), catholiques (26%), juifs (1,4%), musulmans (0,6%). Il n’existe pas de religion d’État. 85% des Américains se déclarent croyants. Les protestantismes traditionnels déclinent au profit du courant évangélique. Les experts des questions religieuses soulignent toutefois la progression régulière de l’agnosticisme (15% environ).
Indice de développement humain : classement PNUD : 8e en 2014 (France : 22e).

Données économiques

En 2016, la croissance américaine s’est élevée à 1.6% pour un PIB de 18 600 Mds USD (Banque Mondiale). En janvier 2015, le taux de chômage était à 5.7% contre 4.1% aujourd’hui, ce qui équivaut à la création de plus de 7 millions d’emplois en deux ans (Bureau of Labour Statistics). En décembre 2017, la FED a annoncé prévoir une croissance de 2.5% pour l’année 2018 et un taux de chômage à 3.9%.
Dans ce contexte, la banque centrale américaine a relevé ses taux d’intérêt pour s’établir entre 1.25% et -1.5%. La FED a laissé inchangée sa prévision pour l’inflation en 2018 à 1,9 %, toujours en deçà de l’objectif des 2 % visés par l’institution.
En parallèle, le Congrès a adopté fin décembre une réforme fiscale d’ampleur qui, selon la FED, aura, à court terme, un impact positif sur la croissance américaine. Celle-ci porte notamment sur la baisse de la fiscalité pour les ménages et sur la baisse du taux d’imposition sur les entreprises, passant de 35% à 21%.

PIB : 19 500 Mds USD (12/2017, FED)
PIB par habitant : 52 667 USD (12/2017, FED)
Taux de croissance : 2.4 % (12/2017, FED)
Taux de chômage : 4.1 % (11/2017, FED)
Taux d’inflation : 2.5 % (01/2017, FED)
Déficit budgétaire : 587 Mds USD -exercice budgétaire 2016 (3.2% du PIB)
Dette publique : 104% du PIB (12/2016, FED)
Balance commerciale : - 502,2 Mds USD (2016, Dep. Du Commerce)
Principaux clients (2017) : par ordre décroissant : Canada, Mexique, Chine, Japon, Allemagne, Royaume-Uni (France au 11e rang, 2.1%).
Principaux fournisseurs (2017) : par ordre décroissant : Chine, Canada, Mexique, Japon, Allemagne, Corée du Sud (France au 11e rang, 2%).
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB : agriculture : 2% ; industrie : 18% ; services : 80%

Consulats généraux de France : Atlanta, Boston, Chicago, Houston, Los Angeles, Miami, New York, San Francisco, Washington.
Consulat général à gestion simplifiée : La Nouvelle-Orléans

Eléments d’actualité

Politique intérieure

Donald Trump a remporté l’élection présidentielle du 8 novembre dernier. Il a prêté serment et pris ses fonctions le 20 janvier dernier.

Les républicains ont conservé la majorité au Congrès (52 sièges (-1) au sénat) et à la Chambre des représentants (237 sièges (-6)).

D’après les chiffres et analyses disponibles, Donald Trump a rassemblé les électeurs traditionnels du Parti républicain alors qu’Hillary Clinton n’est pas parvenue à mobiliser la Coalition Obama (- 5 millions d’électeurs par rapport à l’élection de 2012 et – 9 millions par rapport à 2008).

A chaque changement d’administration, 4000 postes politiques (« political appointees ») sont généralement renouvelés, dont 1000 doivent être, en vertu de la Constitution américaine, confirmés par le Sénat. 249 des 600 postes les plus importants restent encore à pourvoir au sein de l’administration Trump.

Le président Trump a annoncé fin janvier, la nomination du juge conservateur Neil Gorsuch pour succéder à Antonin Scalia à la Cour suprême (les juges américains siègent à vie à la Cour Suprême). Issu des écoles de droit les plus prestigieuses, Neil Gorsuch a été choisi avant tout pour ses positions conservatrices et son adhésion à l’école « originaliste », qui privilégie une lecture de la Constitution conforme aux intentions initiales de ses auteurs. La nomination de M. Gorsuch devrait redonner à la Cour suprême une majorité conservatrice.

Depuis l’élection, le président Trump a ouvert plusieurs chantiers sur le plan intérieur (Obamacare, plan d’investissement, réforme fiscale) qui font l’objet de débats avec le Congrès américain, à majorité républicaine. Il a obtenu un succès clef avec l’adoption le 20 décmebre 2017 de son plan de réforme fiscale par 51 voix contre 48, mardi soir, suivi par la Chambre des représentants (224 contre 201). Le taux d’imposition des sociétés est fixé à 21 %, contre 35 % précédemment.

Par ailleurs, plusieurs membres importants de la nouvelle administration ont cédé leur place depuis l’investiture du président Trump (M. Flynn, Reince Priebus, Anthony Scaramucci, Sean Spicer, Steve Bannon).

Mise à jour : 18.12.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE