Présentation des États-Unis

Partager

Présentation du pays

ÉTATS-UNIS {JPEG}

Données générales

Nom officiel : États-Unis d’Amérique
Nature du régime : République fédérale
Chef de l’Etat : Joseph Robinette Biden Jr. (20 novembre 1942)

Données géographiques

Superficie : 9 363 123 km². 4e rang mondial.
Capitale : Washington, D.C. (0,6 millions d’habitants)
Villes principales : New York, Los Angeles, Chicago
Langue(s) officielle(s) : Les États-Unis n’ont pas de langue officielle. L’anglais est la langue maternelle d’environ 80 % de la population.
Monnaie : le dollar américain (USD). 1 EUR = 1,17 USD (04/2021)
Fête nationale : 4 juillet (Independance Day)

Données démographiques

Population : 329 millions d’habitants (estimation US Census 2020)
Densité : 32 habitants/km²
Croissance démographique : Les États-Unis connaissent une forte croissance démographique : environ +1 % par an. Les Hispaniques constituent désormais la 1re minorité des États-Unis (18 % de la population).
Espérance de vie : 76 ans pour les hommes, 81 ans pour les femmes.
Taux d’alphabétisation : 97%
Religion(s) : protestants (47 %), catholiques (21 %), juifs (1,9 %), musulmans (0,9 %). 85 % des Américains se déclarent croyants.
IDH : 0,92 classement PNUD : 15e en 2019

Éléments d’actualité

Politique intérieure

Joseph R. Biden Jr a remporté les élections américaines du 3 novembre 2020 récoltant, au sein du collège électoral 306 voix contre 232 pour Donald Trump. Ces élections ont été marquées par un taux de participation record (près de 67 %). Joe Biden a obtenu 81,2 millions de voix contre 74,2 millions pour le président sortant.

Dans son discours d’investiture, le 20 janvier 2021, Joe Biden a salué la démocratie, « précieuse » et « fragile » et souligné la robustesse des institutions américaines. Il a appelé à l’unité face au défi de la pandémie, au danger de l’extrémisme, au péril de la désinformation, de l’incivilité (« uncivil war ») et du dialogue impossible.

Dès sa prise de fonction, Joe Biden a cherché à avancer rapidement dans l’exécution de son programme en multipliant les signatures de décrets exécutifs (44 signés entre janvier et mars). En matière de lutte contre la pandémie de la COVID-19, le président américain a rendu le port du masque obligatoire dans les espaces fédéraux, créé une agence fédérale pour coordonner la lutte contre la pandémie et renforcé la coopération avec les Etats fédérés afin d’accélérer la vaccination. Les Etats-Unis ont également rejoint l’Organisation mondiale de la Santé. En matière environnementale, les Etats-Unis sont retournés au sein de l’Accord de Paris et Joe Biden a révoqué l’autorisation donnée au projet d’oléoduc Keystone XL entre les Etats-Unis et le Canada. Le président américain est enfin revenu sur les mesures prises par Donald Trump concernant l’immigration, en abrogeant le décret interdisant aux ressortissants de certains pays à majorité musulmane d’entrer sur le territoire américain. Les travaux de construction du mur à la frontière avec le Mexique ont été suspendus et la politique de séparation des familles a été annulée. Un plan de soutien à l’économie de 1 900 milliards de dollars, prévoyant notamment l’envoi de chèques aux particuliers, a été adopté par le Congrès et signé par le président Joe Biden le 12 mars.

L’administration américaine envisage aussi un stimulus budgétaire à hauteur de 3 000 milliards USD dans le cadre du plan Build Back Better, présenté pendant la campagne présidentielle. Plusieurs réformes d’ampleur sont également envisagées, sur l’immigration, l’extension de l’assurance maladie et le renforcement du contrôle des armes à feu.

Les Etats-Unis ont été fortement touchés par l’épidémie de COVID-19 avec près de 29 900 000 personnes contaminées et plus de 540 000 morts (mars 2021). L’administration Biden a fait de la vaccination une de ses priorités avec l’objectif de vacciner toute la population d’ici la fin de l’été 2021. 110 millions de doses ont été administrées au 15 mars 2021, au rythme de plus de 2 millions par jour en moyenne.

Politique étrangère

Le président Joe Biden et le secrétaire d’Etat Anthony Blinken ont affirmé leur volonté de renouer avec la politique étrangère coopérative et universaliste des États-Unis : priorité à la coordination avec les partenaires des Etats-Unis et promotion des valeurs démocratiques, revue de la posture militaire américaine globale, fin de tout soutien aux opérations offensives au Yémen et restauration de programmes d’accueil de réfugiés. Joe Biden considère par ailleurs que la conduite de la politique étrangère américaine ne se distingue pas des problématiques internes et que la défense de la classe moyenne américaine constitue une priorité. L’administration Biden plaide pour une diplomatie revigorée, non partisane, fondée sur « l’humilité et la confiance » et au service d’une puissance reflétant une démocratie prospère, une économie innovante et une capacité à entraîner les pays partenaires.

La Maison Blanche a publié un plan d’orientation en matière de sécurité nationale le 2 mars 2021, dont les priorités sont : (i) de stopper la pandémie et renforcer la sécurité sanitaire mondiale en promouvant la coopération entre les nations ; (ii) de répondre à la crise économique, reconstruire une économie mondiale plus stable et adopter une politique commerciale au service de la classe moyenne américaine ; (iii) de revivifier la démocratie afin de se prémunir contre les dangers intérieurs (terrorisme domestique) et extérieurs (modèles concurrents chinois et russe) et de garantir une fiabilité des alliés et des débouchés commerciaux plus stables ; (iv) de créer un système plus humain et efficace d’immigration ; (v) de revitaliser les liens avec les alliés en réinventant des partenariats adaptés aux défis d’aujourd’hui, en plaidant pour un partage des responsabilités et en s’engageant à nouveau dans le multilatéralisme ; (vi) de traiter la crise climatique et engager la révolution verte créatrice d’emplois, avec pour objectif que les Etats-Unis deviennent leaders dans la production d’énergie renouvelables ; (vii) de maintenir le leadership technologique et renforcer les capacités de défense du pays ; (viii) de gérer la relation avec la Chine.

Situation économique

Sur le plan économique, la pandémie a plongé le pays dans la récession. Le chômage a décru depuis son pic du mois d’avril (14,8) et s’est stabilisé à 6,7 %. Les économistes anticipent un taux de croissance de 4,4 % en 2021, en raison des faillites d’entreprises et de la normalisation incomplète du marché du travail.

Le plan de relance économique de 1 900 milliards de dollars a été approuvé le 6 mars 2021 par le Sénat. Il prévoit notamment de fournir 1 400 dollars à ceux gagnant moins de 75 000 dollars et aux couples mariés gagnant moins de 150 000 dollars par an. Il étend les programmes de chômage en cas de pandémie ainsi que les crédits d’impôt pour les familles et pour les employeurs qui offrent des congés payés. Le plan prévoit de financer l’aide des gouvernements locaux et étatiques, les activités de test et de vaccination, les écoles, les systèmes de transport en commun, les restaurants et autres petites entreprises, la garde d’enfants et le logement. Par ailleurs, les subventions pour s’inscrire à une assurance maladie sont étendues pendant deux ans (via l’Obamacare) et le financement de Medicaid est temporairement augmenté dans les Etats qui élargissent leurs programmes.

PIB : 21 922 milliards USD (2021, FMI)
PIB par habitant : 66 144 USD (2021, FMI)
Taux de croissance : -5,9 % (2020, FMI)
Taux de chômage : 6,7 % (mars 2021)
Taux d’inflation : 1,7 % (mars 2021)
Déficit budgétaire : 3 132 milliards USD en 2020 (15,2 % PIB)
Dette publique : 27 700 milliards USD en 2020 (137 % PIB)
Balance commerciale : -905 milliards USD (2020, département du Commerce)
Principaux clients (2020) : Canada, Mexique, Chine, Japon, Royaume-Uni (France au 15e rang)
Principaux fournisseurs (2019) : Chine, Mexique, Canada, Japon, Allemagne (France au 15e rang)
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB : services (80 %), industrie (18 %), agriculture (2 %)

Mise à jour : 9.04.21

Informations complémentaires