Relations bilatérales

Présentation

Nos relations avec les EFM restent modestes (hors contribution au Fonds européen de développement), malgré quelques opérations de coopération technique ponctuelles (installations de panneaux photovoltaïques), souvent mal relayées au niveau fédéral (musée ethnographique de Yap).

La Conférence de Paris a toutefois permis d’acquérir une notoriété nouvelle, sur laquelle il convient de continuer à capitaliser. Le Président CHRISTIAN a salué le leadership de Paris et appelé de ses vœux la déclinaison effective d’une stratégie régionale ambitieuse pour la mise en œuvre des engagements pris dans le cadre de la COP21.

La France est également sollicitée pour accompagner le classement au patrimoine mondial de l’UNESCO, le 15 juillet 2016, du site mégalithique remarquable de Nan Mandol, situé sur l’île de Pohnpei. Des missions archéologiques ont été financées en ce sens, dont la dernière a été effectuée en début d’année 2017 par le directeur de l’Institut d’archéologie de la Nouvelle-Calédonie et du Pacifique, avec pour objectif de référencer le site sur la liste des patrimoines menacés et de définir dans cette perspective les conditions de sa sauvegarde. Ces dossiers sont suivis par notre ambassade à Manille qui a souhaité compléter son plan d’action d’une annexe spécifique sur la Micronésie.

L’expertise française est reconnue et appréciée. Elle a aussi été sollicitée pour la création du futur musée national, les EFM étant très désireux de se rapprocher dans ce cadre de la Polynésie française, mais aussi de la Nouvelle Calédonie dont le centre culturel à Tjibaou constitue une réussite.

C’est sous la présidence des EFM, en 2016, que le FIP a accepté l’adhésion de la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française en tant que membres à part entière.

Mise à jour : 17.10.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE