Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

La France a reconnu la Croatie le 15 janvier 1992, en même temps que les autres pays de la Communauté européenne, et établi des relations diplomatiques avec Zagreb en avril 1992. Nos relations bilatérales se sont rapidement développées à partir de la transition démocratique qui a suivi la mort du Président Tudjman en décembre 1999.
La France a apporté à la Croatie un soutien constant tout au long du processus d’adhésion à l’Union européenne, jusqu’à son terme en juillet 2013. Le Parlement français a ratifié le traité d’adhésion croate, le 17 janvier 2013, à l’unanimité des deux chambres.

Sur le plan politique, les étroites relations entre les deux pays s’inscrivent dans le cadre du plan d’action 2018-2021 du partenariat stratégique franco-croate, signé à Zagreb le 6 avril 2018. Il place l’Europe au cœur de la coopération et confirme le soutien de la France aux efforts de la Croatie pour adhérer à la zone euro, à l’espace Schengen et à l’OCDE. Sur le plan économique, il vise à un développement de notre coopération dans le domaine touristique, dans la mise en œuvre des fonds européens et dans la connaissance mutuelle des marchés et des possibilités d’investissements. Chaque année, un rapport commun sur le suivi des activités prévues est établi. Lors de leur entretien du 23 mai 2019, le ministre français de l’Europe et des affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian, et son homologue croate, Mme Marija Pejčinović-Burić, ont validé ce rapport qui confirme que de nombreuses actions ont été entreprises et que le dialogue politique a été renforcé.

Présence française

Communauté française : 1080 ressortissants français en 2019. Environ 140 personnes inscrites au Registre de protection. Environ 200 non-inscrits. Plus de 600.000 touristes français en Croatie.
Communauté croate en France : environ 40 000 personnes.

Visites

Les relations bilatérales ont été marquées récemment par plusieurs temps forts : entretiens du président de la République et du Premier ministre croate (septembre 2017, octobre 2018 et janvier 2020) ; entretien du ministre de l’Europe et des affaires étrangères avec son homologue croate le 24 mai 2019 ; signature en avril 2018 du nouveau plan d’action 2018-2021 du partenariat stratégique France-Croatie, initié en 2010 ; inauguration du nouveau terminal aéroportuaire de Zagreb, en mars 2017 (construction par Bouygues et concession accordée à Aéroports de Paris) ; saisons culturelles croisées autour de l’adhésion de la Croatie à l’UE « Rendez-vous de la France en Croatie » (2015) et « Croatie, la voici » (2012).

Les échanges interparlementaires sont également actifs, à travers les groupes d’amitié France-Croatie de l’Assemblée Nationale (Mme Liliana Tanguy) et du Sénat (M. Yves Daudigny).

Gaël Veyssière, Ambassadeur de France en Croatie. (https://twitter.com/franceencroatie)
Filip Vucak, Ambassadeur de Croatie en France.

Relations économiques

Selon les douanes françaises sur l’année 2019 en FAB, les exportations françaises se sont élevées à 588 M EUR (+11%) et les importations françaises à 298 M EUR (+12%), soit un excédent de 290 M EUR. La Croatie est notre 5ème client (588 M EUR) dans la région de l’Europe du sud-Est derrière la Roumanie (4,2 Mds EUR), la Slovénie (1,4 Md EUR), la Bulgarie (938 M EUR) et la Serbie (603 M EUR).

Les principaux investisseurs français en Croatie sont aujourd’hui : Bouygues (Bina-Istra/Concession d’autoroutes en Istrie et Aéroport de Zagreb), Lactalis ( Dukat - Agro-industrie), ADP (Aéroport de Zagreb), Axereal (Agro-industrie), Decathlon (Distribution), Akuo (Energies renouvelables), Atos, St Jean Industries. Au total, on dénombre environ 60 filiales d’entreprises françaises, qui emploient près de 6000 salariés, dont la plupart sont réunies au sein de la Chambre Franco-croate de commerce et d’industrie, qui est le correspondant de Business France pour le pays.

Coopération culturelle, scientifique, technique et décentralisée

Les échanges culturels franco-croates reposent sur des bases anciennes. L’Institut français de Croatie (IFC), qui fétera son centenaire en 2021, a été l’un des premiers du réseau culturel français en Europe. Après la saison française (Rendez-vous), organisée en 2015 qui a impulsé une nouvelle dynamique aux différents volets de la coopération, la double perspective, en 2020, de la présidence croate du Conseil de l’Union européenne et de Rijeka, capitale européenne de la culture est particulièrement porteuse pour nos échanges bilatéraux. La coopération institutionnelle apporte son soutien aux acteurs de la société civile à travers un appel à projets (1ère édition en 2019) autour des trois priorités suivantes : égalité des genres, environnement et climat, tolérance et réconciliation. Dans le domaine universitaire, de nouveaux partenariats, bilatéraux (Split/Aix-Marseille, Rijeka/Sciences Po Bordeaux) ou dans le cadre de l’initiative des ‘Universités européennes’ (Split/Brest, Zadar/La Rochelle), sont récemment venus compléter des coopérations plus anciennes à l’image du Master ‘double diplôme’ en biotechnologies porté par Zagreb et Orléans qui a diplômé, en 2019, sa 10ème promotion. La mobilité étudiante croate vers la France, après avoir connu une croissance régulière (+25% entre 2010 et 2016), se stabilise avec 340 étudiants recensés en 2017-2018 dans un contexte démographique peu favorable.

Le PHC Cogito, principal instrument de soutien à la coopération scientifique, a permis de soutenir 116 projets depuis son lancement en 2002. Le français est la 4ème langue la plus enseignée derrière l’anglais, l’allemand et l’italien. La promotion du français s’appuie sur le réseau des Alliances Françaises (Dubrovnik, Osijek Split, Rijeka et Zagreb) et sur les 7 lecteurs intervenant dans les établissements scolaires et universitaires. 10% des apprenants passent chaque année le DELF scolaire ; l’engagement du ministère croate dans cette organisation a été formalisé, en mars 2019, par la signature d’une convention bilatérale. Membre observateur de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) depuis 2004, la Croatie, en partenariat avec l’OIF, a formé depuis 2002 plus de 2000 fonctionnaires croates au français. L’Ecole française internationale de Zagreb (EFIZ) constitue avec son homologue allemande l’un des cinq Eurocampus dans le monde.

Autres types de coopération

En matière de coopération décentralisée, des partenariats sont établis entre Rueil-Malmaison et Dubrovnik, la Saône et Loire et le comté de Varaždin, la Communauté d’Agglomération du St-Quentinois (CASQ) et Dugo Selo, Villefranche de Rouergue et Pula, et Nice et Opatija (en cours de développement). Ces dernières participent au renforcement de la gouvernance locale en Croatie et à l’échange d’expériences franco-croates sur les thèmes de la préservation du patrimoine, de la culture, de la gastronomie, de l’environnement et du numérique.

Mise à jour : 29.05.20

Informations complémentaires