Relations bilatérales

Relations politiques

La France a reconnu la Croatie le 15 janvier 1992, en même temps que les autres pays de la Communauté européenne, et établi des relations diplomatiques avec Zagreb en avril 1992. Nos relations bilatérales se sont développées à partir de la transition démocratique qui a suivi la mort du Président Tudjman en décembre 1999.

La France a apporté à la Croatie un soutien constant tout au long du processus d’adhésion à l’Union européenne, jusqu’à son terme en juillet 2013. Le Parlement français a ratifié le traité d’adhésion croate, le 17 janvier 2013, à l’unanimité des deux chambres.

Les relations bilatérales ont été marquées récemment par plusieurs temps forts : rencontre du président de la République et du Premier ministre croate (Tallin, 27 septembre 2017), inauguration du nouveau terminal aéroportuaire de Zagreb, en mars 2017 (construction par Bouygues et concession accordée à Aéroports de Paris), saisons culturelles croisées autour de l’adhésion de la Croatie à l’UE « Rendez-vous de la France en Croatie » (2015) et « Croatie, la voici » (2012).
Les échanges interparlementaires sont également actifs, à travers les groupes d’amitié France-Croatie de l’Assemblée Nationale (Mme Liliane Tanguy) et du Sénat (M. Yves Daudigny).

La ministre chargée des affaires européennes s’est rendue en Croatie le 5 et le 6 avril 2018. Elle s’y est entretenue avec le Premier ministre et la Vice-Premier ministre et ministre des affaires étrangères et européennes, Mme Marija Pejčinović-Burić. Avec cette dernière, elle a signé le nouveau plan d’action 2018-2021 du partenariat stratégique France-Croatie, signé en 2010. Elle a également mené une consultation citoyenne sur l’Europe avec son homologue, Andreja Metelko-Zgombić, le 6 avril 2018 à l’Université de Zagreb.

Relation économique

En 2017, la France a exporté pour 473 M€ vers la Croatie. En 2017, les exportations françaises ont augmenté de 10,6% et la part de marché a atteint 2,4%. L’excédent commercial structurel de la France avec la Croatie a atteint 207 M€ sur la même période. Environ 530 000 touristes français (sur un total de 13,8M de touristes) se rendent en Croatie chaque année.

Les principaux investisseurs français en Croatie sont Bouygues (Bina-Istra/concession d’autoroutes en Istrie, concession de l’aéroport de Zagreb), ADP (concession de l’aéroport de Zagreb), Lactalis (Dukat - agro-industrie), Axereal (agro-industrie), Decathlon (distribution), Lesaffre (Kvasac - agro-industrie), Atos (IT), St Jean Industries (industrie) ou encore Cristal Union (sucre). La Société générale a annoncé, fin 2016, la cession de sa filiale croate Splitska Banka (7% du marché) à la banque hongroise OTP.

Au total, on dénombre 60 filiales d’entreprises françaises emploient près de 6 500 salariés dans le pays, réunies au sein de la Chambre franco-croate de commerce et d’industrie, organisation de droit local et depuis 2017 correspondant du bureau de Business France basé en Italie (Milan).

Coopération culturelle, scientifique, technique et décentralisée

Les échanges culturels franco-croates reposent sur des bases anciennes. L’Institut français de Zagreb, créé en 1921, a été l’un des tout premiers du réseau culturel français en Europe. La saison française (« Rendez-vous »), organisée en 2015, avec plus de 200 événements dans 44 localités de Croatie, a impulsé une nouvelle dynamique aux différents volets de la coopération.
Les actions de coopération institutionnelle et non-gouvernementale s’inscrivent dans le contexte de la préparation de la première présidence croate du Conseil de l’UE en 2020. Elles se déclinent à travers la poursuite de l’adaptation de l’administration croate au contexte européen, l’appui à la gouvernance locale autour des enjeux méditerranéens, la promotion des valeurs européennes et le soutien aux acteurs de la société civile. L’enjeu de la coopération institutionnelle française en Croatie est également de soutenir la gouvernance locale autour des enjeux méditerranéens. Une attention particulière est portée à l’accompagnement de la ville de Rijeka, qui sera capitale européenne de la culture en 2020.

Les coopérations entre les universités françaises et croates sont en progression ce qui se traduit notamment par une croissance constante de la mobilité étudiante. En 2015-2016, 356 étudiants croates se sont ainsi rendus en France soit une augmentation de 25 % au cours des cinq dernières années. Les actions de promotion de l’enseignement supérieur français sont assurées par l’Espace Campus France de Croatie avec le soutien du réseau des Alliances Françaises (Dubrovnik, Osijek Split, Rijeka et Zagreb) et des lecteurs présents dans le système scolaire et universitaire croate. Le partenariat Hubert Curien « Cogito » constitue le principal instrument de coopération scientifique entre la France et la Croatie. 90 projets ont été soutenus dans le cadre de ce PHC depuis son lancement en 2002.

La langue française, enseignée comme langue vivante 2, occupe la 4ème place dans l’ordre des langues étrangères apprises, derrière l’anglais, l’allemand et l’italien. Membre observateur de l’OIF depuis 2006, la Croatie, en partenariat avec l’OIF, a formé depuis 2002 plus de 2.000 fonctionnaires croates au français. L’Ecole française de Zagreb (EFZ) constitue avec l’Ecole allemande de Zagreb l’un des cinq Eurocampus dans le monde.

En matière de coopération décentralisée, des partenariats sont établis entre Marseille et Split ; Bourges et Šibenik ; Le Havre et Rijeka ; Auxerre et Varaždin ; Villefranche de Rouergue et Pula./.

Mise à jour : 08.10.18

Informations complémentaires

PLAN DU SITE