Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

Les relations avec la Corée du Sud sont excellentes. La visite d’État du Président MOON en France du 13 au 16 octobre 2018 a renforcé les liens entre nos deux pays et a permis l’adoption d’une déclaration conjointe qui renforce la relation bilatérale : Celle-ci est fondée sur quatre priorités : 1) le dialogue sur les grandes questions internationales (péninsule coréenne, lutte contre les dérèglements climatiques, soutien à un système de libre-échange ouvert et multilatéral, dans le cadre du Dialogue stratégique entre ministres des Affaires étrangères) ; 2) le développement de la coopération en matière de diplomatie, de sécurité et de défense ; 3) l’approfondissement des relations économiques (notamment en matière d’investissements croisés et d’innovation) ; 4) le développement des échanges et de la coopération dans les domaines des sciences, de l’enseignement, de la culture et des sports. Par ailleurs, le dialogue stratégique qui s’est tenu le 24 mai 2019 entre les deux ministres des affaires étrangères a conforté la relation bilatérale.

Échanges commerciaux

La Corée du Sud est pour la France un partenaire de tout premier plan en Asie. Elle est notre 3e partenaire commercial dans la région (8,1 Md€ d’échanges en 2018, avec un excédent commercial en notre faveur depuis 2011). Compte tenu du positionnement de la France et de la Corée comme pôles majeurs de l’innovation et de l’économie créative, nos deux pays s’emploient à développer leurs coopérations industrielles et technologiques (start-ups, technologies-clés du futur). Nos exportations se sont diversifiées dans la durée et comprennent notamment : des matériels de transport terrestre et des produits aéronautiques de pointe, parmi lesquels des Airbus A350 de dernière génération ; des parfums et cosmétiques ; des produits chimiques ; des machines industrielles et agricoles et des produits des industries agroalimentaires. La France promeut un meilleur accès de ses produits au marché coréen, notamment dans le secteur agro-alimentaire. En 2018, le stock d‘IDE français en Corée atteignait 4,90 Md€ (+ 15 % par rapport à 2017) et le stock d’IDE coréens en France était de 1,16 Md€ (+ 9 % par rapport à 2017). La France est le 3e investisseur européen en Corée, après les Pays-Bas et l’Allemagne. En 2019, des fonds coréens ont pour leur part acquis en France plus de 4 Md€ de biens immobiliers tertiaires.

Coopération universitaire, scientifique et technique

La Corée du Sud est un pays d’excellence scientifique, attractif pour les organismes de recherche français. Notre coopération a permis le développement de plusieurs structures de recherche conjointes, parmi lesquelles l’Institut Pasteur de Corée et trois laboratoires internationaux associés du CNRS. L’adoption en 2018 du Plan d’action franco-coréen en science et technologie fait du développement de la coopération universitaire, scientifique et technologique l’une des priorités de notre relation bilatérale.

La France est aujourd’hui le 6e pays d’accueil des étudiants sud-coréens avec 3 270 étudiants sud-coréens étudiant en France et 7 Alliances françaises sont actives en Corée.

La tenue de la Commission mixte franco-coréenne pour la science et la technologie, en juillet 2018, a permis de définir plusieurs priorités bilatérales : sciences de la vie et biotechnologies ; intelligence artificielle ; aéronautique et espace ; sciences de l’environnement et climat. Par ailleurs, en 2018, un fonds commun sur l’intelligence artificielle a été lancé, qui soutiendra les travaux de quatre universités et centres de recherche coréens et français.

L’ouverture de la Maison de la Corée à la Cité universitaire internationale de Paris en décembre 2018 est un signe important du dynamisme des échanges humains entre nos deux pays.

Mise à jour : septembre 2020

Informations complémentaires