Relations bilatérales

Relations politiques

La France et le Cambodge entretiennent une relation privilégiée, héritée à la fois d’une histoire commune, de la francophonie et du rôle joué par la France en faveur du développement du pays suite aux accords de Paris de 1991. La communauté d’origine cambodgienne résidant en France contribue également à l’entretien de ces liens.

La France a regretté que les dernières élections cambodgiennes de juillet 2018 se soient déroulées en l’absence du principal parti d’opposition (Parti du Salut National), dissous le 16 novembre 2017, et a appelé les autorités cambodgiennes à s’inscrire de nouveau dans le cadre d’un processus démocratique et à permettre à l’opposition, aux médias et à la société civile de fonctionner sans entrave.

La France a salué la décision historique des chambres extraordinaires des tribunaux cambodgiens du 16 novembre dernier, qualifiant de génocide les actions perpétrées par les khmers rouges à l’encontre des Vietnamiens, de la communauté musulmane des Chams et d’autres minorités religieuses.

Relations économiques

La France est le pays occidental dont les entreprises sont les mieux implantées au Cambodge. La présence économique française repose à la fois sur les investissements de grands groupes (Vinci, Total, Accor, Bred, etc.) et sur de nombreuses PME créées par des Français. Les échanges entre la France et le Cambodge ont continué de progresser en 2018 (+ 4,2 %) pour atteindre 1,06 mds €. Essentiellement tirées par les produits des industries agroalimentaires et pharmaceutiques, les exportations françaises s’élèvent à 93 M €. Les importations françaises ont atteint 976 M€, le secteur textile étant le principal poste d’import.

coopération universitaire, scientifique et culturelle

La coopération française est aujourd’hui présente dans le domaine scientifique et universitaire (avec pour objectifs principaux l’amélioration de la qualité des enseignements, la formation, la valorisation des diplômes, la professionnalisation des filières, le développement de la recherche et le renforcement des partenariats interuniversitaires et des curricula en co-diplomation). La mobilité étudiante est également un objectif essentiel avec une centaine de boursiers par an.

En matière d’enseignement du Français (on recensait en 2010 environ 400 000 francophones au Cambodge, soit 2,7% de la population, et plus de 42 000 apprenants de français en 2018), où notre action s’attache à développer la structuration de l’enseignement du français à travers les classes bilingues, les filières francophones dans l’enseignement supérieur, la formation des enseignants et une offre éducative diversifiée. Le Lycée français Descartes de Phnom Penh (en 2018-19, 1100 élèves dont 60% d’élèves cambodgiens) appartient au réseau de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE) et l’Ecole Française de Siem Reap est également homologuée.

Nous entretenons également une importante coopération dans le domaine du patrimoine, notamment en co-présidant le Comité International de Coordination pour l’aménagement et la sauvegarde du site historique d’Angkor, qui a célébré son 25ème anniversaire en décembre 2018, et en par notre action dans le champ de la recherche et de la restauration monumentale. La France a en effet très largement contribué à la restauration du temple majeur du Baphuon de 1995 à 2011 et poursuit, depuis 2012, en collaboration avec l’autorité APSARA, le chantier de restauration du temple du Mébon occidental.

Présente au Cambodge depuis 1993, l’Agence Française de Développement (AFD) soutient le développement socioéconomique du pays et son intégration régionale au sein de l’ASEAN. Depuis le début de ses activités au Cambodge, 576 M€ dont 162 en dons, ont été engagés par l’AFD au Cambodge sur les secteurs prioritaires du pays notamment les infrastructures et le renforcement des capacités nationales.

Mise à jour : 04.19

Informations complémentaires

PLAN DU SITE