Relations bilatérales

Partager

La France est un des trois pays européens avec l’Allemagne et le Royaume-Uni à disposer d’une ambassade à Bandar Seri Begawan (la France partage ses locaux diplomatiques avec l’Allemagne depuis fin 2014). Le Brunei a ouvert une représentation diplomatique à Paris en juillet 1989, avec un ambassadeur résident depuis septembre 1991.

Le sultan a effectué une visite d’Etat en France en décembre 1996, puis plusieurs visites de travail à Paris, et une visite officielle en juin 2008. Le prince héritier, Haji Al-Muhtadee Billah Bolkiah, s’est rendu en visite de travail en France en juin 2006 et s’est entretenu avec le Président de la République Jacques Chirac.

L’entrée en vigueur le 3 avril 2019 de la mise en œuvre complète de la charia a provoqué de vives réactions internationales. La France a appelé les autorités brunéiennes à renoncer à ce projet.
Nos échanges commerciaux avec le Brunei représentent en 2017 environ 27 M€, avec un excédent pour la France de plus de 26 M€. Les principaux acteurs économiques français sont Airbus, BNP Paribas, Thalès et surtout Total qui représente 8% de la production globale d’hydrocarbures du pays.

Les commandes aéronautiques constituent une composante importante de nos ventes Les biens d’équipement destinés à l’industrie gazière et pétrolière composent aussi une partie importante des commandes du Brunei en France. Air Liquide a inauguré en août 2018 une usine de séparation d’air, construite en partenariat avec la société Brunox et qui couvre la totalité des besoins du pays.

Le sultanat, dont l’économie est fortement dépendante de la rente pétrolière, a initié une stratégie de diversification (secteur bancaire, Technologies de l’information et de la communication, tourisme, logistique). Son marché présente de nombreux atouts dont l’accès au marché de l’ASEAN et les conditions favorables à l’investissement mises en place par les autorités brunéiennes depuis trois ans (impôts sur les sociétés parmi les plus faibles de la région ASEAN par exemple). Le pays se classe ainsi à la 56e place du classement Doing Business de la Banque Mondiale pour 2018.

La France bénéficie d’une image positive au Brunei qui lui permet de mener une politique culturelle active, développée par l’Alliance française du Brunei, créée en 1986. Le succès de la semaine de la francophonie offre ainsi à la langue et à la culture française une belle visibilité. Le Brunei consacre d’importants moyens à la formation de ses étudiants et finance des bourses pour des mobilités entrantes et sortantes.

Mise à jour : 08.19

Informations complémentaires