Relations bilatérales

Relations politiques

Reposant sur des valeurs démocratiques partagées, la relation bilatérale est confiante et amicale. Elle a été dynamisée par l’ouverture d’une ambassade à Gaborone, en juillet 2000, à l’occasion de l’installation à Gaborone du siège de la SADC. Le chef de la mission diplomatique française est également le Représentant spécial de la France auprès de la SADC. Le projet d’ouverture d’une ambassade du Botswana de plein exercice à Paris (actuellement suivie depuis Bruxelles) atteste également de la solidité des liens unissant les deux pays.

La visite officielle en France, les 20 et 21 mars 2008, du président Mogae, puis celle du président Khama en juin 2015, ont contribué à approfondir la relation politique. La Ministre de l’Environnement, du Développement durable et de l’Énergie, Ségolène Royal, s’est également rendue au Botswana en août 2015, dans le cadre de la préparation de la COP 21. Enfin, le 22 février 2018, le ministre botswanais de la Défense, Shaw Kghati, a effectué une visite en France, où il a été reçu par la ministre des Armées, Florence Parly.

Relations économiques

Bien que les relations commerciales soient statistiquement faibles et le stock d’investissements directs modeste, une vingtaine d’entreprises françaises sont implantées dans ce pays, l’un des plus prospères du continent. Des opportunités se dégagent dans les secteurs des énergies, des infrastructures, de l’agroalimentaire ou encore du tourisme.

Coopération culturelle, scientifique et technique

La coopération culturelle bilatérale a connu depuis 2015 un important développement, avec la décision du Botswana de généraliser l’enseignement du français au niveau secondaire dans les écoles publiques du pays.

L’Alliance française de Gaborone constitue également un atout important pour le développement de l’usage de la langue et la diffusion de la culture française. L’accord-cadre en matière d’éducation, signé le 23 juin 2015 lors de la visite en France de l’ancien président Khama, rehausse l’importance de notre coopération en matière d’enseignement du français.

Le Botswana accorde également une priorité à la préservation de sa biodiversité, ouvrant ainsi des perspectives de partenariat avec la France dans la lutte contre le braconnage.

L’Agence française de développement (AFD) se positionne pour aider le Botswana à diversifier son économie (prêt de 15 M$ en cours d’octroi à la Botswana Development Corporation – BDC -).

Mise à jour : 27.12.18

Informations complémentaires

PLAN DU SITE