Présentation de la Bosnie-Herzégovine

Données générales

Présentation du pays

Nom officiel : Bosna i Hercegovina/Босна и Херцеговина (Bosnie-Herzégovine)
Nature du régime : parlementaire décentralisé comprenant un Etat central, deux entités (Fédération de Bosnie Herzégovine – composée de 10 cantons - et Republika Srpska) et le district de Brcko.
Chef de l’Etat : présidence collégiale composée de Sefik Dzaferovic (bosniaque), Milorad Dodik (bosno-serbe) et Zeljko Komsic (bosno-croate).
Zeljko Komsic préside la présidence pour 8 mois à compter du 20 juillet 2019.
Chef du gouvernement : Denis Zvizdic, président du conseil des ministres

Données géographiques

Superficie : 51 209km2
Capitale : Sarajevo (280 000 dans la ville, 460 000 agglomération)
Villes principales : Banja Luka, Zenica, Tuzla, Mostar, Prijedor
Langues officielles : bosnien, croate, serbe
Monnaie : mark convertible (KM) 1€ = 1,96KM
Fête nationale : non définie au niveau central faute de consensus

Données démographiques

Population (recensement de 2013) : 3,5M
Densité : 68 habitants /km2
Croissance démographique (2016) : -0,14%
Espérance de vie (2016) : 76,7 ans
Taux d’alphabétisation (2015) : 98,5%
Religions : musulmans (50,7%), orthodoxes (30,7%), catholiques (15,2%)
Indice de développement humain (2017) : 77 (0,768)

Données économiques

PIB (2017) : 18Md€
PIB par habitant (2017) : 5148€/hab
Croissance (2018) : 3,8% (BERD)
Chômage (au sens du BIT) (2018) : 18,4 %
Inflation (2017) : +1,2% après période déflationniste en 2016 : -1,1%), novembre 2018 : +1,8% en g.a.
Solde budgétaire (2017) : 2,6% (dette publique 37% du PIB)
Balance commerciale (2017) : -23,9% du PIB
Principaux clients (2018) : Allemagne, Croatie, Italie
Principaux fournisseurs (2018) : Croatie, Serbie, Allemagne, Italie, Slovénie
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2016) :

  • agriculture : 7%
  • industrie : 27%
  • services : 66%

Exportations de la France vers la Bosnie-Herzégovine (2018) : 84,1 M€ -11% par rapport à 2017)
Importations françaises depuis la Bosnie-Herzégovine (2018) : 144,6M€ (+16% par rapport à 2017)

Plus d’informations sur le portail de la DG Trésor : https://www.tresor.economie.gouv.fr/Ressources/Pays/bosnie-herzegovine

Présence française

Site internet de l’ambassade : https://ba.ambafrance.org/
Consulats : Sarajevo
Communauté française : un peu plus de 400
Communauté bosnienne en France : 10 000 (environ 30 000 avec les binationaux)

Éléments d’actualité

Politique intérieure

Les élections générales d’octobre 2018 ont été marquées par le succès des partis nationalistes, à l’exception du membre croate de la présidence collégiale. Depuis lors, si le gouvernement de la Republika Srpska a été constitué rapidement, les gouvernements aux niveaux de l’Etat central et de la Fédération de Bosnie-Herzégovine n’ont toujours pas été constitués en raison de désaccords entre les principaux partis notamment à propos des relations avec l’OTAN et de la réforme électorale. La formation des gouvernements est indispensable à la reprise des réformes promues par l’Union européenne en matière de développement économique et social et d’Etat de droit.

Situation économique

La croissance s’est élevée à 3% en 2016 et à 3,8% en 2017 selon la BERD. Le pays pâtit d’un taux de chômage très élevé (25,4 % en 2016) et d’une forte émigration de jeunes Bosniens vers l’UE.

Politique étrangère

Si un consensus se dégage en faveur de l’intégration européenne, les Bosniens sont plus partagés sur l’adhésion de leur pays à l’OTAN. Si la plupart des Bosniaques et des Bosno-croates y sont favorables, une majorité de Bosno-serbes y est hostile.

Une force militaire de maintien de la paix (EUFOR-Althea / 600 hommes) et un Haut représentant de la communauté internationale sont toujours présents en Bosnie-Herzégovine pour veiller à la bonne mise en œuvre des accords de Paix de Dayton/Paris.

Relations avec l’Union européenne

La Bosnie-Herzégovine est un candidat potentiel à l’adhésion à l’Union européenne. Un accord de stabilisation et d’association (ASA) a été signé en 2008 et il est entré en vigueur en juin 2015. La Bosnie-Herzégovine a déposé sa candidature à l’adhésion à l’UE le 15 février 2016. La Commission européenne a publié son avis sur la candidature de la Bosnie-Herzégovine le 29 mai 2019. Ce document contient 14 recommandations de réformes, dont la bonne mise en œuvre permettrait à la Commission de recommander au Conseil l’ouverture de négociations d’adhésion.

Mise à jour : 19.07.19

Informations complémentaires

PLAN DU SITE