Présentation de la Bosnie-Herzégovine

Partager

Présentation du pays

Données générales

Nom officiel : Bosnie-Herzégovine
Nature du régime : parlementaire décentralisé (un État central, deux entités fédérées et le district de Brcko).
Chef de l’État : présidence collégiale tournante composée de MM. Dodik, Dzaferovic et Komsic. S. Dzaferovic préside actuellement la présidence pour 8 mois (jusqu’au 20/11/20).
Chef du gouvernement : Zoran Tegeltija, président du conseil des ministres

Données géographiques

Superficie : 51 209 km2
Capitale : Sarajevo (280 000 dans la ville, 460 000 agglomération)
Villes principales : Banja Luka, Zenica, Tuzla, Mostar, Prijedor
Langues officielles : bosnien, croate, serbe
Monnaie : mark convertible (KM) 1€ = 1,96KM
Fête nationale : pas de consensus entre les trois "peuples constitutifs" sur le sujet

Données démographiques

Population (recensement de 2013) : 3,5M
Densité : 68 habitants /km2
Croissance démographique (2018) : - 0,8 % (source : Banque mondiale)
Espérance de vie (2018) : 77,2 ans (source : Banque mondiale)
Taux d’alphabétisation (2015) : 98,5 %
Religions : musulmans (50,7 %), orthodoxes (30,7 %), catholiques (15,2%)
Indice de développement humain (2019) : 0,769 selon le PNUD (75e rang mondial)

Éléments d’actualité

Politique intérieure

Les élections générales d’octobre 2018 ont été marquées par le succès des partis nationalistes, à l’exception du membre croate de la présidence collégiale. Si le gouvernement de la Republika Srpska a été constitué rapidement, des désaccords entre les principaux partis politiques, notamment à propos des relations avec l’OTAN et de la réforme électorale, ont bloqué la formation des gouvernements aux niveaux de l’État central et de la Fédération de BiH. Un accord a été trouvé au niveau de l’État central en novembre 2019 et a conduit à la nomination d’un président du conseil des ministres et à la formation d’un gouvernement le 23 décembre 2019. Le gouvernement au niveau de la Fédération n’est en revanche toujours pas constitué.

Depuis la mi-février 2020, le fonctionnement des institutions centrales est paralysé par une partie des responsables politiques qui contestent une décision de la Cour constitutionnelle. La pandémie de COVID-19 a toutefois conduit les différentes forces politiques et les différents niveaux de pouvoirs à travailler ensemble de façon pragmatique. La pandémie apparaît globalement maîtrisée et certaines mesures de quarantaine et de confinement commencent à être levées. Un accord conclu le 28 avril entre les membres de la présidence collégiale a permis une reprise des discussions sur la question des réformes à accomplir pour que la Bosnie-Herzégovine progresse sur la voie de l’intégration européenne.

Politique étrangère

Si un consensus se dégage en faveur de l’intégration européenne, les Bosniens sont plus partagés sur l’adhésion de leur pays à l’OTAN. Si la plupart des Bosniaques et des Bosno-croates y sont favorables, une majorité de Bosno-serbes serait réservée. En revanche, la coopération avec l’OTAN est soutenue par la plupart des forces politiques de BiH.

Le Haut Représentant de la communauté internationale et la force militaire de maintien de la paix de l’Union européenne (EUFOR-Althea / 600 hommes) sont toujours présents en BiH pour veiller à la bonne mise en œuvre des volets civil et militaire des accords de paix de Dayton/Paris.

Situation économique

PIB (2019) : 20,1 Md US$
PIB par habitant (2019) : 5 732 US$
Croissance (2019) : 2,8 % (FMI)
Chômage (au sens du BIT) (2019) : 15,7 %
Inflation (2018) : + 1,4 %
Solde budgétaire (2017) : 2,6 % (dette publique 37 % du PIB)
Balance commerciale (2019) : - 24 % du PIB
Principaux clients (2019) : Allemagne, Croatie, Serbie, Italie, Autriche
Principaux fournisseurs (2019) : Allemagne, Italie, Serbie, Croatie, Chine
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2017) :

  • agriculture : 5,6 %
  • industrie : 23,9 %
  • services : 70,4 %

Mise à jour : 02.06.20

Informations complémentaires