Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

Notre relation bilatérale a connu une dynamique positive à partir 2014, en écho au réchauffement progressif des relations entre l’Union européenne et la Biélorussie, qui avait conduit à la levée partielle des sanctions contre la Biéloussie en 2016. Les contacts entre la France et la Biélorussie se sont développés dans les domaines politique mais aussi économique, culturel et parlementaire, comme en témoigne la reprise des visites et rencontres de haut niveau, dont celle du Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères à Minsk en octobre 2018, dans le cadre de la troisième commission économique mixte. Notre relation politique avec la Biélorussie devrait pâtir de la crise post-électorale, dans un contexte où la France et l’Union européenne ne reconnaissent pas la légitimité de la réélection d’Alexandre Loukachenko.

Présence française

Ambassade de France à Minsk - 228 ressortissants français inscrits auprès du consulat

Visites

Le secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères s’est rendu à Minsk en octobre 2018 dans le cadre de la troisième commission économique mixte.

Nicolas de BOUILLANE de LACOSTE, Ambassadeur de France en Biélorussie
Igor FISSENKO, Ambassadeur de Biélorussie en France

Relations économiques

En 2018, le volume d’échanges franco-biélorusses a enregistré une baisse par rapport à 2017 (-8,4% à 184,7 M EUR). La France maintient un excédent commercial vis-à-vis de la Biélorussie depuis 2015. Cet excédent est passé de 29 M EUR en 2015 à 95 MEUR en 2017 et tend à se réduire depuis lors, à 52 M EUR en 2019 (55 MEUR en juillet 2020 sur 12 mois glissants) Cette détérioration du solde tient à une réduction des exportations (-12% à 131 M EUR) tandis que les importations stagnent. La France est le 11e fournisseur de la Biélorussie mais sa part de marché reste faible (0.9% en 2017), loin derrière nos concurrents issus de l’UE : allemands (5%), polonais (4%), italiens (2%), comparable aux Etats-Unis, aux Pays-Bas ou à la Lituanie (tous autour de 1%).

Avec une part de marché constamment au-dessus de 50%, la Russie dispose d’une position largement dominante dans le commerce extérieur biélorusse. La Chine est le pays dontla part de marché a le plus augmenté ces dix dernières années : 8 % en 2017, contre 2,8 % en 2007.

Coopération culturelle bilatérale

La coopération culturelle bilatérale est articulée autour de deux axes : la promotion de la langue française et la coopération universitaire. Avec 383 étudiants biélorusses inscrits dans les établissements supérieurs français pour l’année universitaire 2017-18, la France se place au 8ème rang des pays d’accueil d’étudiants biélorusses. Le principal outil de la coopération étudiante entre la France et la Biélorussie est le Centre franco-biélorusse de sciences politiques et d’études européennes, filière francophone diplômante délocalisée de l’Université de Bordeaux. Ce cursus mène les étudiants biélorusses à un diplôme universitaire de sciences politiques et d’études européennes et à un master de droits européens.

L’apprentissage du français en Biélorussie s’appuie principalement sur le réseau de sections bilingues francophones, créé en 1997, qui propose un cursus bilingue en quatre ans, de la 8ème à la 11ème classe (fin du collège-début du lycée). Il rassemble huit établissements, dont sept en régions. L’Ambassade de France en Biélorussie propose en outre aux apprenants une offre de certification en langue française ainsi que des cours dispensés au Centre franco-biélorusse de sciences politiques et d’études européennes. La diffusion de la francophonie en Biélorussie s’appuie, depuis 1996, sur la Médiathèque française située à Minsk et son réseau de dix points d’information et de lecture français répartis sur tout le territoire.

Mise à jour : 25.03.21

Informations complémentaires