Présentation du Bhoutan

Partager

Présentation du pays

BHOUTAN {JPEG}

Données générales

Nom officiel : Royaume du Bhoutan
Nature du régime : Monarchie constitutionnelle (depuis juillet 2008)
Chef de l’Etat : M. Jigme Khesar Namgyel Wangchuck (Roi-dragon)
Chef du gouvernement : M. Lotay Tshering (Premier ministre depuis novembre 2018)
Ministre des Affaires étrangères : M. Tandi Dorji
Fête nationale : 17 décembre (établissement de la dynastie Wangchuck)

Données géographiques

Superficie : 38 394 km²
Capitale : Thimphu
Villes principales : Punakha ; Phuentsholing
Langue officielle : Dzongkha (dialecte tibétain)
Langues courantes : divers dialectes tibétains et népalais

Données démographiques

Population : 763 092 habitants (Banque mondiale, 2019)
Densité : 38 habitants/km² (Banque mondiale, 2018)
Croissance démographique : +1,1% (Banque mondiale, 2019)
Espérance de vie : 71,5 ans (Banque mondiale, 2018)
Taux d’alphabétisation : 52,8%
Religion(s) : bouddhisme lamaïque (75%), hindouisme (25%)
Indice de développement humain : 0,605 (132e rang mondial sur 188)

Eléments d’actualité

Politique intérieure

Petit pays enclavé au cœur de l’Himalaya entre l’Inde et la Chine, le Bhoutan se caractérise par des montagnes escarpées et des vallées profondes.. En 2008, le Bhoutan est passé d’une monarchie absolue à une monarchie constitutionnelle. Le pays a organisé ses troisièmes élections législatives en 2018. Inscrit dans sa constitution de 2008, l’indice du bonheur national brut guide son développement.

Politique étrangère

Les relations extérieures du Bhoutan sont centrées sur ses relations privilégiées avec l’Inde : les deux pays sont liés depuis 1949 par un traité d’amitié, qui fait de New Delhi le « conseil » de Thimphou dans la conduite de sa politique étrangère. Ce traité d’amitié, révisé en 2007, vise aussi à renforcer la coopération économique entre les deux pays : 80% des importations du Bhoutan proviennent de l’Inde et le Ngultrum bhoutanais est rattaché à la roupie indienne. La même année, le Bhoutan a également conclu avec l’Inde un accord sur le tracé définitif de la frontière.

Le Bhoutan n’entretient pas de relations diplomatiques avec la Chine, en raison d’un différend frontalier qui fait l’objet de négociations annuelles entre les deux pays. A la demande du Bhoutan, l’armée indienne s’est interposée pendant deux mois face à l’armée chinoise sur le plateau du Doklam, en 2017.

Les relations entre le Bhoutan et le Népal ont récemment été marquées par la question des quelques 90 000 réfugiés bhoutanais ayant fui le Bhoutan durant les années 1980 et 1990. Le Bhoutan considérant qu’ils ont quitté le pays de façon volontaire et le Népal refusant de les reconnaître, des procédures de réinstallation ont été organisées dans plusieurs pays à travers le monde par le bureau du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) de Katmandou.

Le Bhoutan a adhéré à l’ONU en 1971. Il est actif au sein du G77.

Situation économique

Le Bhoutan est devenu un pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure et la pauvreté a été réduite des deux tiers au cours de la dernière décennie. La croissance annuelle moyenne du produit intérieur brut (PIB) a été de 7,5% depuis le début des années 80. La pauvreté (seuil 3,20$) est passée de 36% en 2007 à 12% de la population en 2017.

Des ressources abondantes en eau favorisent le développement de l’hydroélectricité, qui a stimulé la croissance économique. Les recettes fiscales ont aidé à financer d’importants investissements, qui ont permis des progrès notables dans les secteurs des services, de l’éducation et de la santé. L’accès à l’eau courante est de 95% depuis 2015 et l’accès à l’électricité est désormais presque complet.

La crise de pandémie de Covid-19 a mis à l’arrêt l’économie du Bhoutan, très dépendant du secteur touristique (60 000 emplois, 2e secteur d’activité après l’artisanat). Néanmoins, l’entraide et la solidarité sont grandes au sein de la population, et le gouvernement a instauré pour la première fois un système de chômage et d’aide pour soutenir les Bhoutanais (environ 30 000) directement impactés par la crise.

Mise à jour : 4.12.20

Informations complémentaires