Relations bilatérales

Relations politiques

Les relations entre la France et le Bénin, pays prioritaire de l’aide publique au développement française, sont renforcées par de fréquentes visites bilatérales.

Visites

Le président de la République a reçu le président Talon au Palais de l’Élysée le 6 mars 2018. Le secrétaire d’État Jean-Baptiste Lemoyne s’est rendu à Cotonou du 14 au 16 février 2018. La ministre des Sports, Laura Flessel, a effectué une visite au Bénin du 26 au 29 juillet 2018.

Le président François Hollande avait reçu le président Talon à trois reprises en 2016 (en avril, juillet puis décembre) et il s’était rendu à Cotonou le 2 juillet 2015, à l’invitation de son homologue béninois.

Les visites ministérielles sont également régulières : les secrétaires d’État André Vallini et Jean-Marie Le Guen s’étaient rendus à Cotonou en mai 2016, Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères béninois avait été reçu par son homologue à Paris en mars 2017.

Relations économiques

Les échanges commerciaux franco-béninois se caractérisent par de faibles importations françaises (2,4 M € en 2018), centrées autour de quelques produits agricoles et agroalimentaires, de sorte que la balance commerciale est excédentaire en faveur de la France (+ 220,2 M €). Les exportations françaises se sont élevées à 222,7 M € en 2018. Nos exportations traditionnelles sont les spécialités pharmaceutiques et la viande de volaille.

Une quarantaine d’entreprises françaises sont implantées au Bénin. Concentrées dans l’agroalimentaire, la logistique, le BTP et la banque elles emploient directement entre 4 000 et 4 500 collaborateurs.

Coopération culturelle, scientifique et technique

La France est le deuxième bailleur bilatéral d’aide publique au développement du Bénin après les États-Unis. Les axes stratégiques de la coopération entre la France et le Bénin pour la période 2018-2021 sont définis dans le cadre général de partenariat, signé le 9 mars 2018, à Paris. Ils s’inscrivent dans le cadre du programme d’action du gouvernement béninois, à savoir : soutenir le développement économique et la création d’emplois, contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations et consolider la gouvernance démocratique.

La promotion de la francophonie est recherchée dans la mise en œuvre des actions de coopération, et la France poursuit également ses actions en faveur de la diversité culturelle et consolide sa coopération au profit des artistes, des acteurs et des structures culturelles béninoises. Dans ce domaine, l’Institut français du Bénin constitue un établissement de référence au Bénin, où il promeut tant la culture française que l’émergence d’artistes béninois. La France soutient également le développement du tourisme au Bénin, notamment grâce à la formation de professionnels.

Par ailleurs, il convient de noter que le Bénin est l’un des partenaires privilégiés de la coopération décentralisée française puisque 45 accords de partenariat entre collectivités locales françaises et béninoises ont été signés et plus de 170 projets mis en œuvre. Une trentaine de communes béninoises sur 77 en sont bénéficiaires. Les deuxièmes assises de la coopération décentralisée se sont tenues à Cotonou les 4 et 5 novembre 2016.

Le Bénin est le premier pays à avoir formalisé une demande officielle de restitution de patrimoine culturel, ce à quoi le président Macron a souhaité donner suite. La remise du rapport Savoy-Sarr et l’engagement du président à restituer 26 œuvres au Bénin ont ouvert la voie à une coopération patrimoniale renforcée et à l’élaboration d’une feuille de route pour la restitution de ces œuvres.

Mise à jour : 09.09.19

Informations complémentaires

PLAN DU SITE