Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

Les relations entre la France et le Bénin, pays prioritaire de l’aide publique au développement française, sont encadrées par plusieurs conventions signées en 1975. L’accord général entre la République française et la République du Dahomey est complété par un accord de coopération en matière de justice, des conventions sur la circulation des personnes, la culture ou la fiscalité. Ces traités ont été complétés dans les années 2000 par des accords portant sur les exemptions accordées aux agents diplomatiques. La coopération entre la France et le Bénin est actuellement structurée par le Cadre général de coopération 2018-2021 et un accord de coopération patrimoniale, signé en décembre 2019.

L’Union européenne a alloué 372 millions EUR au Bénin dans le cadre du 11e fonds européen de développement (2014-2020). Cette enveloppe est dédiée aux secteurs de la gouvernance (184 millions EUR), du développement du secteur agricole (80 millions EUR), de l’accès à l’énergie (80 millions EUR) et de l’appui à la société civile (18 millions EUR). Le 17 septembre 2018 s’est tenue la 5e session du Dialogue politique au titre de l’article 8 de l’Accord de Cotonou entre l’Union européenne et le Bénin, dont le bilan positif a été souligné. Les montants alloués au Bénin par le nouvel instrument européen pour le développement, le NDICI, ne sont pas encore connus.

La relation entre l’Union européenne et le Bénin s’est néanmoins détériorée après la tenue des élections législatives : le chef de la délégation de l’Union européenne à Cotonou a été prié de quitter le territoire béninois. Quelques mois plus tard, l’Union européenne a retiré son agrément à l’ambassadeur béninois auprès de l’UE. Depuis cet épisode, les relations entre l’UE et le Bénin se sont améliorées et une nouvelle ambassadrice, Mme Sylvia Hartleif, a été nommée à Cotonou. La 6e session du dialogue politique se tiendra en 2021.

Présence française

Site internet de l’ambassade : http://www.ambafrance-bj.org
Institut Français : Cotonou et antenne de Parakou (https://if-benin.com)
Communauté française : 3 900 enregistrés. Le nombre des non-inscrits est estimé à 1 100.

Visites

Le Président Talon, qui avait effectué une visite officielle en France en avril 2016, s’est à nouveau rendu en France en mars 2018. A l’occasion de cette visite, le Président de la République et son homologue béninois ont défini les cinq priorités de la relation bilatérale : coopération en matière de santé, lutte contre le dérèglement climatique et développement de la ville durable, tourisme, formation et éducation et coopération patrimoniale.

Le ministre de la culture M. Franck Riester, a été reçu au Bénin les 15 et 16 décembre 2019 et a notamment évoqué la question de la restitution des biens culturels, avec le Président Talon et son homologue M. Jean-Michel Abimbola. Ce dernier s’est rendu à Paris en retour, accompagné par le ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Aurélien Agbénonci le 21 février 2020.

Marc VIZY, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire au Bénin.
Eusèbe AGBANGLA, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Bénin en France.

Relations économiques

Les échanges commerciaux franco-béninois se caractérisent par un très faible niveau d’importations françaises (2,4 millions EUR en 2018 et 2,1 millions EUR en 2019), centrées autour de quelques produits agricoles (fruits tropicaux,..) et agroalimentaires (jus de fruits,..). Les exportations françaises à destinations du Bénin se sont élevées à 162,8 millions EUR en 2019, en baisse de 26,9 % par rapport aux résultats de l’exercice précédent (222,7 millions EUR). Le bon chiffre de 2018 était dû à la livraison exceptionnelle de turbines électriques pour la centrale de Maria Gléta 2 (32 millions EUR). Le résultat 2019 souffre également de la baisse continue de nos ventes de volailles congelées destinées à la réexportation vers le Nigéria (14,7 millions EUR contre 21,6 millions EUR un an plus tôt), baisse qui devrait s’accélérer en 2020. Nos exportations traditionnelles de médicaments, premier poste d’exportations vers le Bénin, se sont stabilisées à 34,8 millions EUR.

Une quarantaine d’entreprises françaises sont implantées au Bénin. Concentrées dans l’agroalimentaire, la logistique, le BTP et la banque elles emploient directement environ 8000 collaborateurs.

Coopération culturelle, scientifique et technique

Le Bénin est le premier pays à avoir formalisé une demande officielle de restitution de patrimoine culturel. La remise du rapport Savoy-Sarr et l’engagement du Président de la République à restituer 26 œuvres au Bénin ont ouvert la voie à une coopération patrimoniale renforcée. La loi relative à la restitution de 26 objets a été adoptée par le Parlement français le 17 décembre 2020, puis promulguée le 24 décembre. Les discussions techniques visant à organiser le retour des œuvres ont été engagées. Les objets seront d’abord accueillis à Ouidah, au sein de la Maison du gouverneur du fort portugais, puis exposés à Abomey, lorsque la construction du Musée de l’Epopée des Amazones et des Rois d’Abomey (MEARD) sera achevée. L’Agence française de développement contribue à la réhabilitation du site palatial et à la construction du MEARD.

La France est le deuxième bailleur bilatéral d’aide publique au développement du Bénin après les États-Unis. Le montant du portefeuille de l’Agence française de développement au Bénin s’élève à près de 500 millions EUR en engagements avec un montant très significatif de subventions ( 129 millions EUR), grâce notamment aux délégations de fonds à l’AFD de l’Union européenne ( 54 millions EUR). L’énergie (40 %), le développement urbain (32 %), les secteurs sociaux (15 %) et l’agriculture (12 %) concentrent en volume l’essentiel du portefeuille.

Au Bénin, la France poursuit également ses actions en faveur de la diversité culturelle, de la francophonie et de la création artistique. L’Institut français du Bénin est un établissement de référence en matière culturelle et d’enseignement du français. L’espace Campus France, hébergé par l’IFB, traite les demandes de mobilité vers la France soumises par les étudiants béninois. La France délivre environ 1000 visas de long séjour à des étudiants béninois par an.

L’Etablissement d’enseignement français (EFE) Montaigne, sous tutelle de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE), accueille plus de 1000 élèves, ressortissants français, internationaux ou citoyens béninois. Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères est représenté par deux autres de ses opérateurs, le CIRAD (recherche agronomique) et l’Institut de recherche pour le développement (IRD), dont l’un des principaux axes de recherche au Bénin est la santé. L’action des opérateurs est pilotée par le service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade, qui anime également plusieurs projets financés par le fonds de solidarité pour les projets innovants (FSPI) du MEAE.

Autres types de coopérations

Le Bénin est un relai important de la coopération de défense et de sécurité française. La France apporte un soutien aux forces armées béninoises dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et la piraterie.

Le service de sécurité intérieure (SSI) de l’ambassade anime un réseau de coopérants qui prêtent main forte à la Police républicaine béninoise dans les domaines de la lutte contre le trafic de stupédiants.

Mise à jour : 07.06.21

Informations complémentaires