Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

Les relations entre la France et le Bénin, pays prioritaire de l’aide publique au développement française, sont renforcées par de fréquentes visites bilatérales.
En ce qui concerne l’Union européenne, la programmation du 11e FED (2014-2020) prévoit une enveloppe de 372 M EUR pour le Bénin dédiée aux secteurs de la gouvernance (184 M EUR), du développement du secteur agricole (80 M EUR), de l’accès à l’énergie (80 M EUR) et de l’appui à la société civile (18 M EUR). Le 17 septembre 2018 s’est tenue la 5e session du Dialogue politique au titre de l’article 8 de l’Accord de Cotonou entre l’UE et le Bénin, dont le bilan positif a été souligné. La 6e session de ce Dialogue sera organisée en l’automne 2020.

Présence française

Site internet de l’ambassade : http://www.ambafrance-bj.org
Institut français : Cotonou et Parakou (https://if-benin.com)
Consulat : Cotonou
Communauté française : 3 900 enregistrés. Le nombre des non-inscrits est estimé à 1 100.
Communauté béninoise en France : environ 30 000 dont 16 000 enregistrés.

Visites

Le président de la République a reçu le président Talon au Palais de l’Élysée le 6 mars 2018. Le secrétaire d’État Jean-Baptiste Lemoyne s’est rendu à Cotonou du 14 au 16 février 2018. La ministre des Sports Laura Flessel a effectué une visite au Bénin du 26 au 29 juillet 2018. Le ministre de la Culture Franck Riester a été reçu au Bénin les 15 et 16 décembre 2019 et a notamment évoqué la question de la restitution des biens culturels, avec le Président Talon et son homologue Jean-Michel Abimbola. Ce dernier s’est rendu à Paris en retour, accompagné par le MAEC Aurélien Agbénonci le 21 février 2020.

Le président François Hollande avait reçu le président Talon à trois reprises en 2016 (en avril, juillet puis décembre) et il s’était rendu à Cotonou le 2 juillet 2015, à l’invitation de son homologue béninois.

Ambassadeurs

Monsieur Marc VIZY, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire au Bénin.
https://bj.ambafrance.org/
Monsieur Eusèbe AGBANGLA, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Bénin en France.
http://www.benin-ambassade.fr/

Relations économiques

Les échanges commerciaux franco-béninois se caractérisent par un très faible niveau d’importations françaises (2,4 M EUR en 2018 et 2,1 M EUR en 2019), centrées autour de quelques produits agricoles (fruits tropicaux) et agroalimentaires (jus de fruits). Les exportations françaises à destinations du Bénin se sont élevées à 162,8 M EUR en 2019, en baisse de 26,9 % par rapport aux résultats de l’exercice précédent (222,7 M EUR). Le bon chiffre de 2018 était dû à la livraison exceptionnelle de turbines électriques pour la centrale de Maria Gléta 2 (32 M EUR). Le résultat 2019 souffre également de la baisse continue de nos ventes de volailles congelées destinées à la réexportation vers le Nigéria (14,7 M EUR contre 21,6 M EUR un an plus tôt), baisse qui devrait s’accélérer en 2020. Nos exportations traditionnelles de médicaments, premier poste d’exportations vers le Bénin, se sont stabilisées à 34,8 M EUR.

Une quarantaine d’entreprises françaises sont implantées au Bénin. Concentrées dans l’agroalimentaire, la logistique, le BTP et la banque elles emploient directement environ 8 000 collaborateurs.

Coopération culturelle, scientifique et technique

La France est le deuxième bailleur bilatéral d’aide publique au développement du Bénin après les États-Unis. Les axes stratégiques de la coopération entre la France et le Bénin pour la période 2018-2021 sont définis dans le cadre général de partenariat, signé le 9 mars 2018 à Paris. Ils s’inscrivent dans le cadre du programme d’actions du gouvernement béninois, à savoir : soutenir le développement économique et la création d’emplois, contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations et consolider la gouvernance démocratique.

Le montant du portefeuille de l’Agence française de développement (AFD) au Bénin s’élève à près de 460 M EUR en engagements avec un montant très significatif de subventions ( 129 M EUR), grâce notamment aux délégations de fonds à l’AFD de l’Union européenne ( 54 M EUR). L’énergie (40 %), le développement urbain (32 %), les secteurs sociaux (15 %) et l’agriculture (12 %) concentrent en volume l’essentiel du portefeuille, qui comprend près de 25 projets en exécution.

La France poursuit également ses actions en faveur de la diversité culturelle, de la francophonie, et consolide sa coopération au profit des artistes, des acteurs et des structures culturelles béninoises. Dans ce domaine, l’Institut français du Bénin (http://www.if-benin.com/) constitue un établissement de référence. Il promeut tant la culture française que l’émergence d’artistes béninois et africains, la mise en œuvre de coproductions pluridisciplinaires et le numérique dans l’ensemble de ses dimensions, éducatives, culturelles. La France soutient également le développement du tourisme patrimonial au Bénin, notamment grâce à la formation de professionnels. La position de l’IRD (Institut de recherche pour le développement) dans le paysage scientifique béninois, ainsi que la consolidation des coopérations interuniversitaires franco-béninoises contribuent à renforcer la position de la France dans le secteur de l’éducation et de la recherche.

Par ailleurs, le Bénin est l’un des partenaires privilégiés de la coopération décentralisée française, puisqu’on dénombre 30 accords de partenariat entre collectivités locales françaises et béninoises actifs en 2019. La coopération décentralisée franco-béninoise bénéficie à 23 communes béninoises (sur 77) ainsi qu’à deux départements et 3 groupements intercommunaux. Les projets portés par les coopérations décentralisées concernent principalement : l’eau et l’assainissement (22 %), la jeunesse et l’éducation (18 %) et l’environnement (13 %).

Le Bénin est le premier pays à avoir formalisé une demande officielle de restitution de patrimoine culturel, ce à quoi le président Macron a souhaité donner suite. La remise du rapport Savoy-Sarr et l’engagement du Président à restituer 26 œuvres au Bénin ont ouvert la voie à une coopération patrimoniale renforcée et à l’élaboration d’une feuille de route pour la restitution de ces œuvres. Dans ce contexte, l’AFD accompagne un projet « Musée d’Abomey et site palatial » pour mettre en valeur le site historique d’Abomey et contribuer à la restauration du site palatial ainsi qu’à la construction d’un nouveau musée permettant de renforcer les capacités béninoises en termes de conservation et de valorisation patrimoniale.

Mise à jour : 26.07.2020

Informations complémentaires