Présentation du Bénin

Présentation

Données générales

Présentation du pays

Nom officiel : République du Bénin
Nature du régime : République
Chef de l’Etat et du Gouvernement : Patrice Talon (élu le 20 mars 2016)

Données géographiques
Superficie : 112 622 km²
Capitale officielle : Porto-Novo
Villes principales : Cotonou, Djougou, Parakou, Abomey
Langue officielle : français
Langue(s) courante(s) : français, fon, yoruba
Monnaie : Franc CFA
Fête nationale : 1er août (proclamation de l’indépendance en 1960)

Données démographiques
Population (2017) : 11,5 millions
Densité (2017) : 100 hab/km²
Taux de croissance démographique (2017) : 2,8% par an
Espérance de vie (2016) : 60,7 ans
Taux d’alphabétisation (2016) : 51%
Religion(s) : vaudou, christianisme, islam, autres
Indice de développement humain (2016) : 167ème sur 188 pays

Données économiques

PIB (2017) : 9,4 Mds $ (FMI)
PIB par habitant (2017) : 842 $
Taux de croissance (2017) : 5,6% (FMI)
Taux d’inflation (2017) : 2% (FMI)
Principaux clients : Inde (15%), Malaisie (13%), Bangladesh (10%), Union européenne (8%) (2016, OMC)
Principaux fournisseurs : Union européenne (28%), Inde (15%), Thaïlande (12%), Chine (8%), Togo (7%) (2016, OMC)
Part des secteurs d’activités dans le PIB (2017) :

  • secteur primaire : 25%
  • secteur secondaire : 25%
  • secteur tertiaire : 50%

Exportations de la France vers le Bénin (2017) : 183 M€
Importations françaises depuis le Bénin (2017) : 3 M€

http://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/benin

Composition du gouvernement

M. Abdoulaye BIO TCHANE, Ministre d’Etat chargé du plan et du développement ;

  • M. Séverin Maxime QUENUM, Garde des sceaux, Ministre de la Justice et de la Législation ;
  • M. Aurélien AGBENONCI, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération ;
  • M. Romuald WADAGNI, Ministre de l’Economie et des Finances ;
  • M. Sacca LAFIA, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique ;
  • M. José Didier TONATO, Ministre du cadre de vie et du Développement durable ;
  • M. Gaston DOSSOUHOUI, Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche ;
  • M. Barnabé DASSIGLI, Ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale ;
  • Mme Adidjatou MATHYS, Ministre du Travail et de la Fonction publique ;
  • Mme Bintou CHABI ADAMTARO, Ministre des Affaires sociales et de la Micro Finance ;
  • M. Benjamin Bodounrin Ignace HOUNKPATIN, Ministre de la Santé ;
  • Mme Marie-Odile ATTANASSO, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ;
  • M. Mahougnon KAKPO, Ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle ;
  • Mme Karimou SALIMANE, Ministre de l’Enseignement maternelle et primaire ;
  • Mme Aurélie ADAM SOULE ZOUMAROU, Ministre de l’Economie numérique et de la Communication ;
  • M. Alassane SEIDOU, Ministre des Infrastructures et des Transports ;
  • M. Serge AHISSOU, Ministre de l’Industrie et du Commerce ;
  • M. Dona Jean-Claude HOUSSOU, Ministre de l’Energie ;
  • M. Samou Seidou ADAMBI, Ministre de l’Eau et des Mines ;
  • M. Modeste KEREKOU, Ministre des Petites et Moyennes Entreprises et de la Promotion de l’Emploi ;
  • M. Oswald HOMEKY, Ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports ;
  • M. Fortunet Alain NOUATIN, Ministre délégué auprès du Président de la République, chargé de la Défense Nationale.

Présence française

Site internet de l’ambassade : http://www.ambafrance-bj.org
Consulat : Cotonou
Communauté française : 3 687 enregistrés (au 31 décembre 2017). Le nombre des non-inscrits est estimé à 1 100.
Communauté béninoise en France : environ 30 000 dont 16 000 enregistrés.

Eléments d’actualité

Politique intérieure

Le scrutin de mars 2016 a été très ouvert, avec un nombre record de candidats (36). La campagne a été marquée par la candidature de plusieurs hommes d’affaires de premier plan (Patrice Talon, Sébastien Ajavon et Lionel Zinsou). L’élection s’est déroulée dans un climat paisible avec un fort taux de participation (66% des inscrits au second tour), les nombreux observateurs n’ont relevé aucun incident majeur. En dépit de leur inimitié passée, le Président sortant et son successeur se sont transmis le pouvoir sans encombre.
Le 16 décembre 2016, P. Talon a présenté le plan d’actions de son gouvernement qui s’articule autour de 45 projets phares pour un montant de 9 030 Mds FCFA soit 13,8 Mds€. L’objectif de son plan d’action est de créer 500 000 emplois en 5 ans.

Situation économique

Le Bénin a été confronté à un ralentissement de son activité économique suite à la récession au Nigéria. L’économie béninoise reste dominée par le secteur agricole, en particulier par le coton (5 à 7% du PIB) qui assure directement ou indirectement les revenus d’une grande partie de la population, et par l’activité du port de Cotonou avec la réexportation vers les pays limitrophes, notamment le Nigéria (avec lequel le pays réalise 20% de son PIB).
Le Bénin est membre de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
Bénéficiaire des initiatives « Pays Pauvres Très Endettés » (PPTE) et « Allégement de la Dette Multilatérale » (IADM), le Bénin a bénéficié d’importantes annulations de dettes.
Le déficit budgétaire s’est creusé à 6,1% du PIB en 2017. Un nouveau programme appuyé par la Facilité élargie de crédit (FEC) avec le FMI a été approuvé par le conseil d’administration du FMI le 7 avril 2017.

Politique étrangère

Malgré un poids économique modeste au sein de l’UEMOA et de la CEDEAO, le Bénin sait jouer de son image de démocratie modèle en Afrique de l’Ouest pour peser dans les relations internationales. Il exerce une diplomatie dont la compétence est reconnue et est actif dans les organisations internationales.
Le Bénin participe à 6 des 14 opérations de maintien de la paix des Nations unies en cours (ce qui représente au total 918 hommes), principalement en RDC au sein de la Monusco (457 hommes) et au Mali au sein de la Minusma (423 hommes).
Le Bénin est également impliqué dans la lutte contre Boko Haram (participation à la Force multinationale mixte et aux sommets sur la sécurité du bassin du lac Tchad).
L’accord de partenariat entre les Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et l’Union européenne a été signé à Cotonou le 23 juin 2000.

Mise à jour : 06.06.18

Informations complémentaires

PLAN DU SITE