Présentation de l’Azerbaïdjan

Partager

Présentation du pays

AZERBAÏDJAN {JPEG}

Données générales

Nom officiel : République d’Azerbaïdjan
Nature du régime : République parlementaire
Chef de l’Etat : Président de la République : Ilham Aliyev (depuis 2003)
Première vice-présidente de la République : Mehriban Aliyeva (depuis 2017)

Données géographiques

Superficie : 86 600 km²
Capitale : Bakou
Villes principales : Soumgaït, Gandja, Lenkeran, Sheki
Langue officielle : azerbaïdjanais ou azéri
Monnaie : manat
Fête nationale : 28 mai (déclaration d’Indépendance en 1918)

Données démographiques

Population (2019) : 10 millions d’habitants
Taux de croissance démograpique (2018) : 0,83%
Densité (2018) : 114 hab/km²
Espérance de vie (2018) : 72,1
Taux d’alphabétisation (2016) : 99,8%
Religion(s) : musulmans (96%, dont chiites 65-70% et sunnites 30-35%), chrétiens et juifs (environ 4%).
Indice de développement humain (2017) : 0,757 (80ème rang)

Éléments d’actualité

Politique intérieure

Ilham Aliyev, qui a succédé à son père Heydar Aliyev en 2003, a été réélu président de la République pour un 4ème mandat consécutif le 11 avril 2018, avec 86% des suffrages. Son mandat est de sept ans, en application de la réforme constitutionnelle approuvée par référendum le 26 septembre 2016 (90% de oui). Son épouse, Mehriban Aliyeva, a été confirmée dans son poste de première vice-présidente de la République, créé par la même révision constitutionnelle. Des élections législatives anticipées se sont tenues le 9 février 2020. Elles avaient été convoquées par le président Aliyev afin de renouveler la composition du Parlement en vue de mettre en œuvre les réformes économiques et sociales initiées par le Gouvernement après la crise économique de 2015-2017. Le parti présidentiel « Nouvel Azerbaïdjan » en est le grand vainqueur, remportant la majorité absolue des sièges. Selon le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme (BIDDH) de l’OSCE, la législation restrictive et l’environnement politique n’ont pas permis une véritable concurrence.

Politique étrangère

La politique étrangère azerbaïdjanaise est dominée par le dossier du conflit du Haut-Karabagh qui l’oppose à l’Arménie au sujet du sort de cette ancienne région autonome de l’Azerbaïdjan soviétique, qui s’est autoproclamée indépendante et échappe au contrôle de Bakou depuis 1991, de même que sept districts occupés adjacents. L’Azerbaïdjan cherche à diversifier ses partenariats et entretient de bonnes relations avec ses grands voisins (Russie, Turquie, Iran) ainsi qu’avec l’Union européenne, en faisant valoir son rôle de carrefour des voies internationales de transport. Bakou a accueilli en 2019 le sommet du Mouvement des non-alignés, dont l’Azerbaïdjan assure la présidence jusqu’en 2022 et au titre de laquelle le pays a organisé par visio-confrénce un sommet exceptionnel consacré à la lutte contre l’épidémie de covid-19 le 4 mai 2020.

Situation économique

L’année 2019 a vu l’Azerbaïdjan consolider son redressement économique, soutenu par la remontée des cours des hydrocarbures et la hausse de sa production gazière avec le lancement du gazoduc transanatolien (TANAP). L’agenda des réformes économiques se poursuit.

PIB (2019) : 48,0 milliards USD
PIB par habitant (2019) : 4 851 USD
Croissance (2019) : 2,2 %
Chômage (au sens du BIT) (2019) : 5,0 %
Inflation (2019) : 2,6 %
Solde budgétaire (2015) : -2,1%
Dette extérieure (2019) : 19% du PIB
Réserves de change (2019) : 51 Mds USD
Balance commerciale (2018) : + 7,78 milliards USD
Principaux clients (2018) : Italie (30%), Turquie (9%), Israël (7%), République tchèque (5%)
Principaux fournisseurs (2018) : Russie (16%), Turquie (14%), Chine (10%), Allemagne (6%)

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2018) :

  • agriculture : 5,3 %
  • industrie : 52,2 %
  • services : 35,2 %
    Exportations de la France vers l’Azerbaïdjan (2019) : 143 M€ (13ème fournisseur en 2018)
    Importations françaises depuis l’Azerbaïdjan (2019) : 606 M€ (14ème client en 2018)

Mise à jour : 15.06.20

Informations complémentaires