Présentation de l’Arménie

Données générales

Présentation du pays

Nom officiel : république d’Arménie
Nature du régime : république parlementaire
Chef de l’Etat et/ou du gouvernement :

  • Président de la République : Armen Sarkissian (depuis le 9 avril 2018)
  • Premier ministre : Nikol Pachinian (depuis le 8 mai 2018)

Données géographiques

Superficie : 29800 km²
Capitale : Erevan (1 073 700 hab.)
Villes principales : Gumri (117 700 hab.)
Langues officielles : arménien
Langues courantes : arménien
Monnaie : dram arménien
Fête nationale : 21 septembre (proclamation de l’indépendance en 1991)

Données démographiques

Population (1er janvier 2016) : 2 998 600
Densité : 102,7 hab/km²
Croissance démographique (2016) : 4,6 ‰ (1er janvier 2016)
Espérance de vie (2015) : 74,9 ans
Taux d’alphabétisation (2015) : 99,8%
Religion (s) : christianisme (Eglise apostolique arménienne) 94%
Indice de développement humain (2017) : 0,74 (84ème rang)

Données économiques

PIB (2017) : 11 milliards USD
PIB par habitant (2017) : 3525 USD
Croissance (2017) : 7,5% (est.)
Chômage (2017) : 16 %
Inflation (2017) : 3,7 % (est.)
Solde budgétaire (2017) : -4,8% (est.)
Balance commerciale (2016) : -1,753 millions USD
Principaux clients : Russie (21%), Bulgarie (12,8%), Suisse (12%), Géorgie (6%).
Principaux fournisseurs : Russie (28%), Chine 11,6), Turquie (5,5%), Allemagne (4,9%), Iran (4,3%),
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2017) :

  • agriculture : 19 %
  • industrie : 29 %
  • services : 52 %

Exportations de la France vers l’Arménie (2017) : 41,5 M€
Importations françaises depuis l’Arménie (2017) : 8,5 M€

https://www.tresor.economie.gouv.fr/Ressources/Pays/armenie

Composition du gouvernement

Premier ministre : M. Nikol PACHINIAN

  • Vice-Premiers ministres, Ararat MIRZOYAN et Tigran AVINYAN

Ministres

  • Ministre des Affaires étrangères, M. Zohrab MNATSAKANYAN
  • Ministre de la Défense, M. Davit TONOYAN
  • Ministre de la Santé, M. Arsen TOROSYAN
  • Ministre de la Culture, Mme Lilit MAKUNTS
  • Ministre des Finances, M. Atom JANJUGHAZYAN
  • Ministre du Développement économique et des Investissements, M. Artsvik MINASYAN
  • Ministre de l’Agriculture, M. Artur KHACHATRYAN
  • Ministre du Travail et des Affaires sociales, Mme Mane TANDILYAN
  • Ministre de la Diaspora, M. Mkhitar HAYRAPETYAN
  • Ministre de la Justice, M. Artak ZEYNALYAN
  • Ministre de l’Aménagement du territoire et du Développement, M. Suren PAPIKYAN
  • Ministre de l’Energie et des Ressources naturelles, M. Ashot MANOUKIAN
  • Ministre des Transports, des Communications et des Technologies de l’information, M. Ashot HAKOBYAN
  • Ministre de la Protection de la nature, M. Erik GRIGORYAN
  • Ministre de l’Education et des Sciences, M. Levon MKRTCHIAN
  • Ministre des Sports et de la Jeunesse, M. Levon VAHRADYAN
  • Ministre des Situations d’urgence, M. Hrachya ROSTOMYAN

Présence française

Site internet de l’ambassade : https://am.ambafrance.org/
Consulat(s) : Erevan
Communauté française : 551 personnes inscrites au registre (31/12/2017)
Communauté arménienne en France : 14 000 ressortissants arméniens. Environ 500 000 Français sont d’origine arménienne.

Éléments d’actualité

Politique intérieure

L’Arménie est engagée depuis la mi-avril 2018 dans une période de transition politique, marquée par le mouvement de manifestations qui a conduit le 23 avril Serge Sarkissian à démissionner de son poste de Premier ministre auquel il venait d’être élu par le Parlement après avoir été Président de la République de 2008 à 2018. Le 8 mai, le Parlement a désigné au poste de Premier ministre la figure emblématique de la contestation Nikol Pachinian. Celui-ci a constitué un gouvernement largement rajeuni, qui s’est fixé pour objectif de moderniser la vie politique et de combattre la corruption, sans modifier les orientations géostratégiques du pays.

Situation économique

Alors que ses frontières restent ouvertes avec la Géorgie et l’Iran mais sont fermées avec la Turquie et l’Azerbaïdjan du fait du conflit du Haut-Karabagh, l’Arménie est très dépendante de ses relations avec la Russie, que ce soit pour ses approvisionnements (notamment énergétiques) ou les investissements russes dans des secteurs stratégiques (transports, télécommunications). Dans ce contexte d’enclavement qui a considérablement favorisé l’émigration, le principal défi des autorités arméniennes est de combattre la corruption et améliorer le climat des affaires afin d’attirer les investissements étrangers.

Politique étrangère

La politique étrangère arménienne est principalement axée d’une part autour de la défense du Haut-Karabagh (ancienne région autonome de l’Azerbaïdjan soviétique, qui, majoritairement peuplée d’Arméniens, s’est autoproclamée indépendante de Bakou en 1991) et, d’autre part, de la lutte pour la reconnaissance du génocide de 1915. L’Arménie a établi un partenariat stratégique avec la Russie (qui entretient une base militaire à Gumri), tout en cherchant à développer ses relations avec l’Iran, la Chine et l’Union européenne. Erevan accueillera en octobre 2018 le sommet de la Francophonie.

Mise à jour : 14.05.18

Informations complémentaires

PLAN DU SITE