Antarctique

Partager

À la Une

43e RCTA – Adoption d’une déclaration à l’occasion du 60e anniversaire de l’entrée en vigueur du Traité sur l’Antarctique et du 30e anniversaire de la signature du protocole de Madrid relatif à la protection de l’environnement antarctique (Paris, 14-24.06.21)

La 43e Réunion consultative du Traité sur l’Antarctique, que la France accueille cette année à Paris, a adopté aujourd’hui 23 juin 2021, jour du 60e anniversaire de l’entrée en vigueur du Traité de Washington sur l’Antarctique (23 juin 1961) une déclaration réaffirmant l’engagement des Parties (…)

Lire la suite ...

L’Antarctique couvre une surface de 14 millions de km² et constitue la terre la plus froide du monde. Il dispose d’un statut juridique unique mis en place par le Traité de Washington sur l’Antarctique signé le 1er décembre 1959 et dont la France est l’un des 12 États signataires originaires. Seules les activités pacifiques sont autorisées dans l’Antarctique. Le Traité instaure un statu quo sur les revendications territoriales portant sur tout ou partie du continent. Il institue enfin la liberté de la recherche scientifique et la promotion de la coopération internationale en cette matière.

La Convention pour la protection de la faune et de la flore marine de l’Antarctique du 20 mai 1980 (CCAMLR) et le Protocole de Madrid relatif à la protection de l’environnement antarctique du 4 octobre 1991 complètent le dispositif exceptionnel du Traité en instaurant un régime protecteur de l’environnement et des écosystèmes de l’Antarctique.

Des scientifiques français poursuivent aujourd’hui la longue histoire qui a fait de la France une nation polaire active tant sur le plan scientifique que sur les plans politique et diplomatique. La France reste attentive à la préservation et au respect des dispositions du Traité sur l’Antarctique et de l’ensemble des accords relatifs à la protection de son environnement.