Maladies transmises par les moustiques : paludisme, fièvre jaune, chikungunya, dengue, zika

Partager

Il est conseillé de consulter le guide « voyagez en adoptant les bons gestes » de Santé publique France.

Paludisme

Le paludisme, aussi appelé malaria, est la première endémie parasitaire mondiale. C’est une pathologie très répandue chez le voyageur, plusieurs milliers de cas sont répertoriés chaque année en France chez des sujets qui rentrent d’un séjour en zone d’endémie. Aucun vaccin n’est disponible pour se protéger.

Pour se protéger du paludisme il faut, conjointement :

  • Éviter les piqûres des moustiques (cf. ci-après).
  • Prendre des médicaments à petite dose en sachant que les médicaments sont conseillés en fonction du type de parasite qui sévit dans la zone visitée. La délivrance des produits nécessite une prescription médicale car il existe des contre-indications à la prise de ces produits.

Il convient donc de s’adresser avant le départ à son médecin traitant ou à un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages. Le traitement doit être poursuivi après le retour en France pour une durée variable selon le produit utilisé.

Pour plus d’informations :

Fièvre jaune

Il n’existe pas de médicament préventif qui protège de la fièvre jaune. Il est nécessaire de se faire vacciner et de suivre les mesures de prévention des piqures d’insectes (ci-après).

Pour plus d’informations :

Chikungunya

Cette maladie se caractérise par des symptômes grippaux (fièvre, douleurs musculaires et articulaires). En cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement. Le traitement est alors symptomatique. Il n’existe actuellement pas de traitement préventif ni de vaccin. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après).

Pour plus d’informations :

Dengue

Les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe (forte fièvre, douleurs articulaires, maux de tête).

En cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement. La prise en charge est symptomatique : prise d’antalgiques à base de paracétamol et repos. Il faut impérativement éviter la prise d’aspirine et d’anti-inflammatoire. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après).

Pour plus d’informations :

Zika

Cette maladie est transmise par les piqûres de moustiques. Des cas de transmission du virus par voie sexuelle ont également été rapportés. Les symptômes de la maladie sont généralement modérés (fièvre, maux de tête, douleurs articulaires, éruptions cutanées) et analogues à ceux observés pour d’autres infections telles que la dengue ou le chikungunya. Des complications graves ont été constatées : microcéphalies chez des nouveau-nés, complications neurologiques. Il est recommandé à tous de consulter un médecin en cas de fièvre survenant pendant le voyage ou au retour en France. Les femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse sont invitées à reconsidérer leur voyage.

Pour plus d’informations :

Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques

  • Porter des vêtements couvrants, amples, légers, de couleur claire et imprégnés de traitement textile insecticide (efficace deux mois et résistant au lavage).
  • Utiliser des produits répulsifs cutanés : voir à ce sujet les recommandations du ministère des Solidarités et de la Santé et de l’Institut Pasteur.
  • Protéger son logement (moustiquaires, diffuseurs électriques, serpentins, climatisation, etc.).
  • Détruire les sites potentiels de reproduction des moustiques (récipients d’eau stagnante comme les soucoupes sous les pots de fleurs, les gouttières, les pneus, etc.).

Mise à jour : février 2020