Maldives

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Sécurité

RISQUES ENCOURUS ET RECOMMANDATIONS ASSOCIÉES

Terrorisme : en raison du risque terroriste existant à l’échelle régionale, il est conseillé de faire preuve d’une vigilance renforcée sur l’ensemble du territoire. Une manifestation en faveur de l’Etat islamique a été observée à Malé en septembre 2014 et le drapeau de l’organisation a été brièvement planté sur une plage de la capitale en 2017. Il convient d’être attentif à son environnement.

Risques naturels : les Maldives sont très vulnérables au changement climatique et à la montée des mers. Elles sont soumises aux moussons de l’océan Indien, qui peuvent être violentes et provoquer des inondations. Les Maldives sont situées dans une zone d’activité sismique et peuvent être sujettes aux tremblements de terre et aux tsunamis. Il est conseillé de se tenir informé des prévisions météorologiques.

Risques politiques : compte tenu de la situation politique tendue et du risque de manifestations qui peuvent donner lieu à des actes de violence, les séjours à Malé sont à éviter dans la mesure du possible. Les transferts vers les îles-hôtels se font directement par avion ou par bateau au départ de l’aéroport international Velana. Il est recommandé de se tenir à l’écart des rassemblements et réunions publiques organisées par les partis politiques ou les groupes religieux.

Délinquance : il existe de nombreux gangs aux Maldives, principalement à Malé. Les attaques de visiteurs étrangers sont très rares, mais des vols d’objets personnels peuvent avoir lieu dans les chambres d’hôtel ou sur la plage.

Piraterie maritime : la piraterie menace la sécurité de la navigation dans l’océan Indien. La zone d’action des pirates s’étend jusqu’au sud de l’Inde et aux Maldives. Des actes de piraterie, même s’ils sont de moins en moins fréquents, peuvent viser des plaisanciers. Lors du transit dans les zones à risques (du golfe d’Aden aux Maldives), il est recommandé de se signaler à l’état-major de l’amiral commandant la zone maritime de l’océan Indien (ALINDIEN, cf. "Contacts utiles") et de communiquer sa position et ses intentions aussi souvent que possible (voir également la fiche "Piraterie maritime").

ZONES DE VIGILANCE

L’ensemble du territoire est placé en vigilance renforcée.

RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES

Ne pas transporter tous ses papiers et son argent dans un seul sac et sortir avec le strict minimum ; conserver en lieu sûr votre passeport et vos documents de voyage lorsque vous allez à la plage.
Circulation : à Malé, les rues sont particulièrement étroites, et la circulation des deux roues est très dense. Des accidents graves impliquant des visiteurs étrangers ont eu lieu. Il est nécessaire de faire preuve de vigilance lors de vos déplacements.
Inondations : du fait de l’insuffisance du réseau d’évacuation des eaux de surface, des inondations peuvent survenir à Malé en cas de pluies abondantes.

ACTIVITÉS SPORTIVES A RISQUE

Activités aquatiques : il est impératif de suivre les consignes de sécurité lors de la pratique d’activités en milieu marin. Plusieurs décès sont enregistrés chaque année (forts courants, etc.). Eviter de se baigner seul, même dans une île-hôtel.
• Pour la pratique de la plongée, un certificat médical peut être exigé. Une consultation médicale est conseillée avant le départ. Il convient de vérifier le sérieux des clubs de plongée (matériel, respect des procédures). Afin d’éviter tout accident de décompression, il est important de respecter strictement un délai suffisant entre la plongée (la première ou la dernière) et tout voyage en avion. Des caissons de décompression sont disponibles sur certains atolls et hôtels (cf. "Contacts utiles"). Se renseigner avant le départ sur les procédures en vigueur dans votre île-hôtel. Assurez-vous que votre police d’assurance couvre cette activité.

Entrée / Séjour

FORMALITÉS D’ENTRÉE

Visas : aucun visa préalable n’est exigé des ressortissants français pour un séjour de moins de 30 jours.

Le visa est délivré gratuitement à l’arrivée aux Maldives sur présentation du passeport, dont la durée de validité doit être d’au moins 6 mois après la fin du séjour prévu, d’un billet valide au départ des Maldives et d’une confirmation de réservation d’hôtel (ou à défaut de justificatifs de ressources suffisantes pour la durée du séjour : 100 USD + 50 USD par jour). Les touristes étrangers doivent s’acquitter d’une taxe de 25 USD au départ (celle-ci est en général incluse dans le prix du billet d’avion).

Le visa délivré à l’arrivée est de 30 jours maximum. Les demandes de prolongation de séjour (jusqu’à 90 jours au total, inclus la durée du visa initialement délivré à l’arrivée) sont payantes. En cas de séjour dans une île-hôtel ou un hôtel, la demande de prolongation doit passer par l’administration du lieu d’hébergement. En cas de logement en résidence privée, il convient de se faire recommander par un résident local. Les demandes de prolongation sont effectuées auprès des services de l’immigration à Malé (Department of Immigration and Emigration - First Floor, Velaanage Ameer Ahmed Magu - Tél. : +960 333 0444 ; +960 333 0401 ; +960 332 0011 info chez immigration.gov.mv ; admin chez immigration.gov.mv ; http://immigration.gov.mv/pages/entry.html ).

Attention : la détention d’un titre de séjour dont la limite de validité a expiré peut entraîner de lourdes conséquences (arrestation, détention puis expulsion).

RÉGLEMENTATION DOUANIÈRE

Articles dont l’importation est interdite : narcotiques et psychotropes ; matériel considéré comme pornographique ; documents à caractère religieux offensant l’islam ; objets de culte ; cochons, chiens et animaux dangereux.

Articles dont l’importation est régulée et nécessite l’obtention préalable d’un permis spécial : alcool, viande de porc et produits dérivés ; produits chimiques, acides, poisons et substances toxiques ; pistolets, revolvers, fusils et leurs munitions, répliques et armes d’imitation, harpons, explosifs, feux d’artifice et matériels de pyrotechnie.

Les animaux de compagnie peuvent entrer aux Maldives sous réserve qu’ils disposent d’un certificat vétérinaire. Les limites pour l’importation de tabac sont les suivantes : 200 cigarettes, 25 cigares et 250g de tabac. Les médicaments personnels peuvent être importés sous réserve de la détention de l’ordonnance médicale correspondante.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (et ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre le cas échéant les rappels de vaccins). Consultez éventuellement votre dentiste avant votre départ.

AVANT LE DÉPART

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé : Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est impératif de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (chirurgie, hospitalisation …) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France. Les voyageurs ne maîtrisant pas l’anglais pourront inclure dans leur contrat d’assistance la prise en charge d’un interprète.

Infrastructures médicales sur place  : les infrastructures médicales sont limitées. Il existe deux hôpitaux (Indhira Gandhi Memorial Hospital et ADK Hospital) et plusieurs cliniques à Malé. Les îles habitées disposent de dispensaires et les atolls sont équipés d’hôpitaux régionaux. En cas de problème lors d’un séjour dans un site touristique, prévenir la direction de l’hôtel qui pourra vous aider à prendre les dispositions utiles (transport vers Malé par exemple). Renseignez-vous sur les infrastructures dans votre île-hôtel.

Recommandations pour votre Santé

  • Consultez si besoin votre médecin traitant ou un centre de vaccination international pour faire une évaluation de votre état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations.
  • Constituez votre pharmacie personnelle en conséquence et n’emportez que les médicaments nécessaires. Les voyageurs doivent en principe être en mesure de présenter l’ordonnance médicale pour les médicaments à usage personnel qu’ils transportent. Pour plus d’informations, consultez la fiche "Infos pratiques".
  • Vaccinations : La vaccination contre la fièvre jaune peut être exigée à l’entrée du pays pour les voyageurs en provenance de pays où elle est endémique. La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée en incluant Rubéole Oreillons et Rougeole chez l’enfant. En fonction des conditions locales de voyage, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B, ainsi que contre la rage, peuvent être recommandées.
RISQUES SANITAIRES

Chikungunya – Dengue : la transmission du chikungunya ou de la dengue est possible. S’il existe un vaccin contre la dengue, la prévention individuelle repose essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après). En cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement. L’ingestion d’aspirine est formellement déconseillée.

Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques :

• Porter des vêtements couvrants, amples, légers, de couleur claire et imprégnés de traitement textile insecticide (efficace deux mois et résistant au lavage).
• Utiliser des produits répulsifs cutanés.
• Protéger son logement (moustiquaires, diffuseurs électriques, serpentins, climatisation, etc.).
• Détruire les sites potentiels de reproduction des moustiques (récipients d’eau stagnante comme les soucoupes sous les pots de fleurs, les gouttières, les pneus, etc.).

Zika : les Maldives ont été touchées par le virus Zika. Cette maladie est transmise par les piqûres de moustiques de type Aedes. Des cas de transmission du virus par voie sexuelle ont également été rapportés. Aucun nouveau cas n’a été décelé depuis janvier 2017. Les symptômes de la maladie sont généralement modérés (fièvre, maux de tête, douleurs articulaires, éruptions cutanées) et sont analogues à ceux observés au cours d’autres infections virales telles que la dengue. Toutefois, la survenue de complications graves telles que des cas de microcéphalies chez des nouveau-nés de femmes enceintes infectées par le virus et des complications neurologiques tels que des syndromes de Guillain Barré est attestée.

Il est notamment recommandé :
de respecter les mesures habituelles de prévention des piqûres de moustiques (cf. ci-dessus), ceci tant la nuit que le jour ;
• de consulter un médecin en cas de fièvre survenant pendant le voyage ou dans les semaines qui suivent le retour en France.
•Il est conseillé aux femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse de respecter les mesures de prévention des piqûres de moustiques, d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant le voyage, et d’éviter tout rapport sexuel non protégé avec une personne ayant pu être infectée par le virus Zika.

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères rappelle que la décision d’annuler ou de maintenir un voyage à l’étranger appartient au seul voyageur.

En savoir plus :

1/ Risque de transmission par voie sexuelle : site du Haut conseil de la santé publique.
2/ Dossier d’information sur la maladie à virus Zika (site du ministère des affaires sociales, de la Santé et des droits des femmes).
3/ Recommandations pour les femmes enceintes (site du ministère des affaires sociales, de la Santé et des droits des femmes).
4/ Recommandations pour la prévention des piqûres de moustiques.

Grippe
• De manière générale, il est conseillé de suivre des mesures d’hygiène classiques pour limiter les risques de transmission :

  • se laver les mains régulièrement avec de l’eau savonneuse ou avec des solutions hydro-alcooliques ;
  • utiliser des mouchoirs à usage unique pour éternuer, tousser et se moucher et les jeter dans des poubelles fermées ;
  • éviter de se toucher le nez, la bouche ou les yeux ;
  • éviter dans la mesure du possible le contact avec des personnes malades sans protection adaptée ; éviter les lieux très fréquentés ;
  • nettoyer régulièrement les locaux et les surfaces qui ont pu être contaminées.

• Il est également recommandé de consulter un médecin afin de discuter la mise à jour de la vaccination antigrippale, notamment chez les personnes à risque (notamment plus de 65 ans, femmes enceintes, malades chroniques, personnes immunodéprimées et obèses morbides).

Infection par le virus VIH – IST : concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

QUELQUES RÈGLES SIMPLES
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne pas caresser les animaux rencontrés.
  • Veiller à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque en deux roues).
  • Ne jamais consommer de médicaments achetés dans la rue.

Se préserver des contaminations digestives ou de contact :

• Se laver les mains régulièrement avec de l’eau savonneuse ou des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes.
• Eviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits ; peler les fruits ou légumes ou bien les laver (à l’eau saine).
• Ne boire que de l’eau ou des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable.

Pour de plus amples renseignements, consulter les sites Internet suivants :

Institut Pasteur
Santé Publique France
Organisation mondiale de la Santé

Infos utiles

TRANSPORT

• La conduite est à gauche.
• L’état des routes est satisfaisant, mais les parcours sont limités eu égard à la taille des îles. Le taxi est le moyen de transport terrestre le plus utilisé par les touristes à Malé. L’essentiel des déplacements des voyageurs se fait par voie aérienne ou maritime.

LÉGISLATION LOCALE

Mariage : La législation des Maldives ne permet pas à des touristes de célébrer dans ce pays un mariage civil susceptible d’être transcrit dans les registres de l’état civil français. Certains hôtels proposent à leurs clients des "confirmations ou renouvellements de vœux de mariage" qui n’ont aucune valeur juridique. Ces prestations sont réglementées et doivent se dérouler dans une langue connue de ceux qui les achètent, ou en présence d’un interprète.

Alcool : L’importation et la consommation d’alcool sont interdites dans la capitale Malé et dans les îles habitées par des Maldiviens. Les boissons alcoolisées sont disponibles uniquement dans les îles-hôtels réservées aux touristes.

Stupéfiants : En matière de stupéfiants, qu’il s’agisse de possession ou de consommation, les mesures de répression sont très sévères, et les peines encourues très lourdes (pouvant aller jusqu’à la réclusion à perpétuité).

Mœurs : L’homosexualité est illégale et punie de peines de prison et d’amendes. Le nudisme et le monokini sont prohibés. Il est interdit d’importer tout matériel qui pourrait être perçu comme pornographique par les autorités maldiviennes.

Armes : les marins/plaisanciers en possession d’armes à feu doivent les remettre aux autorités locales, sous peine de confiscation.

• La chasse sous-marine est formellement interdite, ainsi que la collecte de toute espèce marine (coquillages, coraux notamment).

US ET COUTUMES

L’islam est religion d’État aux Maldives. Le prosélytisme d’une religion autre que l’islam est interdit par la loi et passible d’expulsion. Il convient de se garder de toute attitude intrusive à l’abord des mosquées (éviter de filmer ou de prendre des photos notamment). Une tenue correcte est exigée lors des visites de mosquées.

• Lors de déplacements ou de séjours sur les îles habitées par les Maldiviens, il est recommandé d’accorder une attention particulière au respect des pratiques locales (par exemple : se renseigner sur la possibilité ou non pour les femmes de se baigner en maillot de bain ; ne pas boire ou fumer en public au moment du ramadan).

Voyages d’affaires

VISAS D’AFFAIRES

Si aucun visa préalable n’est requis pour un séjour touristique de moins de 30 jours aux Maldives, un visa d’affaires est en revanche nécessaire si tel est l’objet du séjour. La demande est obligatoirement déposée par l’intermédiaire d’une société enregistrée aux Maldives avec laquelle le voyageur d’affaires est en contact.

Procédure d’obtention du visa d’affaires (Business Visa) par la société maldivienne :

• Dépôt auprès des autorités d’immigration maldiviennes d’une lettre au nom de la société sollicitant la délivrance d’un visa d’affaires pour le compte du requérant, accompagnée d’un formulaire de demande de visa et d’une copie d’un contrat d’assurance Expatriés souscrit auprès de Allied Insurance Maldives (coût MVR 550), au moins trois jours avant la date d’arrivée du requérant.

• Règlement des frais de visa (MVR 750) par la société auprès du bureau de l’immigration de l’aéroport au moins deux heures avant l’arrivée du voyageur d’affaires, lequel devra être accueilli par la société à son arrivée à l’aéroport.

Remarques :

• Le visa d’affaires est délivré pour une période de trois mois, et ne peut faire l’objet de plus de deux délivrances par an. Il ne permet qu’une entrée unique : toute sortie du territoire maldivien annule de fait la validité du visa d’affaires en cours.

• Les Maldives requièrent que le passeport ait une durée de validité couvrant le temps du séjour. Toutefois, afin d’éviter d’éventuels problèmes en cas de transit, il est recommandé de disposer d’un passeport dont la durée de validité est de six mois au moins après la fin du séjour prévu.

DONNÉES ÉCONOMIQUES

La Direction des entreprises et de l’économie internationale du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères vous propose de consulter la fiche repères économiques Maldives.

Contacts utiles

Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, le soutien public au développement international des entreprises.

Service économique de Colombo
Level 33, West Tower, World Trade Center, Echelon Square, Colombo 01
Tél. : +94 11 746 70 20
Télécopie : +94 11 746 70 21
Email : colombo chez dgtresor.gouv.fr
Site internet : https://www.tresor.economie.gouv.fr/Ressources/Pays/maldives

BAD

Les Maldives sont membres de la Banque asiatique de développement (BAD). http://www.adb.org/countries/maldives/main.

FMI

Les Maldives et le FMI.

PLAN DU SITE