Lesotho

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Sécurité

Risques encourus et recommandations associées

La situation politique au Lesotho reste volatile. La plus grande vigilance est requise sur l’ensemble du territoire et il convient de s’écarter de tout rassemblement sur la voie publique.

Criminalité

Les actes de délinquance (vols à l’arrachée, vols de véhicules) sont courants et peuvent parfois être assortis de violence. Les étrangers sont parfois ciblés. Il convient d’être vigilant entre le quartier d’affaires et les hôtels dans la capitale Maseru et dans les villes secondaires. En cas d’agression, il convient de n’opposer aucune résistance. Il est déconseillé de se déplacer la nuit.

Risques liés aux transports

Les accidents de la circulation, dus à l’imprudence des conducteurs ou au terrain défavorable, sont nombreux, et souvent mortels. En raison de la présence d’animaux errant sur la route et de l’absence d’éclairage, il est déconseillé de conduire de nuit.

Il est recommandé de demeurer vigilant sur les aires de stationnement isolées, notamment celles aménagées aux points de vue panoramiques, où plusieurs touristes ont été victimes d’agressions et de vols. D’une manière générale, il convient de circuler avec les portes verrouillées et les fenêtres fermées.

Risques climatiques

Comme dans toute région montagneuse, les conditions météorologiques peuvent changer rapidement et perturber les déplacements. Il convient de vérifier les derniers bulletins météorologiques avant tout déplacement. En été, de novembre à février, les orages sont très violents et la foudre fait chaque année des victimes.

Zones de vigilance

L’ensemble du pays est en vigilance renforcée. Le risque routier, lié au mauvais état des routes et aux dangers de la circulation dans le pays (comportement des conducteurs, risques naturels et présence d’animaux) est important. La faiblesse des infrastructures de santé complique la prise en charge sanitaire en cas d’accident.

Recommandations générales

De manière générale, il est recommandé de :

• Éviter de se déplacer à la tombée de la nuit dans les villes comme en zone rurale.
• Ne pas porter d’objets de valeur et ne pas se déplacer avec d’importantes sommes d’argent.
• Ne pas emprunter les bus et taxis locaux.
• Ne pas prendre d’auto-stoppeurs.
• Se tenir à l’écart d’éventuels mouvements de foule ou manifestations.
• Circuler en voiture portes verrouillées, être vigilant lors de tout arrêt du véhicule (feux de signalisation, stop), ne pas stationner dans des endroits mal éclairés.
• Laisser les documents de voyage (billets d’avion, passeport, …) dans des endroits sécurisés comme les coffres des hôtels.

Activités sportives à risque

Les voyageurs se rendant dans le pays pour effectuer des randonnées de longue durée, avec notamment des périodes de camping « sauvage », sont invités à se présenter systématiquement aux chefs des villages où ils souhaitent passer la nuit. Des voyageurs dormant sous tente sans avoir déclaré leur présence courent de réels risques d’agression.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée

Séjours inférieurs à 14 jours

Pour des séjours inférieurs à 14 jours, les titulaires d’un passeport français sont dispensés de visa. Un visa visiteur est délivré à l’arrivée dans le pays lors de l’accomplissement des formalités d’immigration. Le passeport doit être valable au moins 3 mois après la date de sortie du Lesotho et comporter deux pages vierges.

Au-delà de 14 jours, il est possible, sous certaines conditions, de solliciter une prolongation de son autorisation de séjour d’une durée de 30 jours en contactant, avant l’expiration du visa, les services de l’immigration locaux (Home Affairs, Director of Immigration Services, 
P.O. Box 363, Maseru, 100, Lesotho, Tél. : + 266 2232218).

Séjours supérieurs à 14 jours

Pour tout séjour de plus de 14 jours, un visa est requis. Il doit être demandé avant le départ auprès de l’ambassade du Lesotho à Berlin (Allemagne) dont les compétences s’étendent à la France. Passé le délai d’instruction du dossier, un visa valable trois mois et autorisant une entrée est émis dans un premier temps. Une fois sur place, le voyageur a la possibilité de solliciter la délivrance d’un visa long séjour d’une durée supérieure à trois mois et à multiples entrées, toujours auprès du Home Affairs.

Toute personne qui quitte le pays après la date d’expiration de son visa s’expose au paiement d’une amende.

Franchissement des frontières

Lors du franchissement de la frontière entre l’Afrique du Sud et le Lesotho, il importe de s’assurer que les tampons des deux autorités de l’immigration sont effectivement apposés sur le passeport. Tous les postes frontières ne sont pas ouverts 24h/24. Il convient de vérifier les horaires avant d’entrer ou de quitter le Lesotho. Les horaires peuvent être trouvés sur le site des douanes du Lesotho (en anglais) : http://www.lra.org.ls/

Lorsque le déplacement s’effectue par voie terrestre, il est à noter que, contrairement aux voyageurs arrivant de France, les autorités sud-africaines n’accordent pas aux voyageurs en provenance du Lesotho d’autorisation de séjour de trois mois sur leur territoire, la durée de séjour autorisée étant en règle générale limitée à 7 jours.

Règlementation douanière

L’entrée ou la sortie de plantes et animaux est particulièrement contrôlée. Les voyageurs accompagnés d’animaux de compagnie doivent se munir impérativement du carnet de vaccination à jour.

Il est fréquent, notamment en zones rurales, de se voir proposer l’achat de plantes, notamment des aloe en spirale (aloe polyphylla). Cette espèce protégée est interdite au commerce et exposerait les voyageurs en achetant à de fortes amendes voire à une courte peine de prison.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (et ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre le cas échéant les rappels de vaccins).

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est impératif de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (chirurgie, hospitalisation …) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’Ambassade ou les consulats généraux de France sur place. Il est impératif de s’assurer que l’assurance sanitaire et de rapatriement couvre les frais de transports du Lesotho en Afrique du Sud, ainsi que les soins reçus dans ce pays.

En cas d’urgence, d’accident ou de grave problème de santé nécessitant l’administration de soins, il est en effet très vivement conseillé de se rendre directement en Afrique du Sud. Si un déplacement était impossible, préférer l’hôpital privé de Maseru plutôt que l’hôpital Queen Elisabeth II. En cas de viol, il est impératif d’aller immédiatement et directement à Bloemfontein pour recevoir les premiers soins et les premiers traitements antirétroviraux. Il est possible de faire venir une ambulance de Bloemfontein, qui se trouve à 1h30 de Maseru par route (150 km).

Recommandations pour votre santé

Consultez si besoin votre médecin traitant ou un centre de vaccination international pour faire une évaluation de votre état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations. Consultez éventuellement votre dentiste avant votre départ.

Constituez votre pharmacie personnelle en conséquence et n’emportez que les médicaments nécessaires ; ne consommez jamais des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons). Pour plus d’informations, consultez le fiche Info Pratique http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/infos-pratiques/

Vaccinations

  • Un certificat de vaccination antiamarile est exigé, uniquement des voyageurs en provenance d’un pays où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune.
  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée en incluant Rubéole Oreillons et Rougeole chez l’enfant ; la vaccination antituberculeuse est également souhaitable.
  • En fonction des conditions locales de voyages, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.
  • La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas en fonction des conditions et lieux de séjour. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.
Risques sanitaires

Maladies transmises par les moustiques

Fièvre Typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. ci-après).

Rage

La rage est une maladie virale transmissible accidentellement à l’homme par un chien, renard ou chauve-souris atteints du virus par morsure ou léchage d’une muqueuse. La mortalité est très élevée en l’absence de prise en charge médicale rapide, et il n’existe aucun traitement curatif de la rage déclarée. La vaccination préventive (en préexposition) avant un séjour en zone exposée peut être recommandée et nécessite une consultation médicale préalable. Pour plus d’informations : http://social-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/article/rage

Infection par le virus VIH – IST

Concernant les maladies sexuellement transmissibles, le Lesotho est le second pays au monde en termes de prévalence du VIH, avec un taux d’infection d’environ 25 %. Il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Quelques règles simples

Éviter les baignades dans les eaux stagnantes (risque d’infection parasitaire).

  • Éviter de marcher pieds nus sur le sable et les sols humides.
  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne caressez pas les animaux que vous rencontrez.
  • Veiller à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque en deux roues).
  • Ne jamais consommer de médicaments achetés dans la rue.

Pour se préserver des contaminations digestives ou de contact, il convient de :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes.
  • Veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson.
  • Éviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits ; Peler les fruits ou légumes ou bien les laver (à l’eau saine).
  • Éviter les crudités, coquillages, plats réchauffés et buffets froids.
  • Ne boire que de l’eau ou des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut produit désinfectant).
  • Éviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés. Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :
Institut Pasteur
Santé Publique France
Organisation Mondiale de la Santé

Infos utiles

Transport

Infrastructure routière

Les intempéries rendent les pistes parfois impraticables ou dangereuses, même pour les véhicules à quatre roues motrices. La conduite se fait à gauche.

En cas d’accident impliquant un autre véhicule, il est recommandé de s’arrêter au poste de police le plus proche.

Un véhicule à quatre roues motrices ne se manie pas de la même façon qu’une voiture ordinaire : il convient de ne pas dépasser 100 km/h sur route et 80 km/h sur piste, de toujours attacher sa ceinture de sécurité, même à une vitesse réduite sur piste, d’éviter toute charge superflue, surtout sur la galerie, et de ne jamais donner de coups de volant brusques. Lors du choix d’un véhicule de location, il est recommandé de privilégier un véhicule léger et plus maniable.

Le permis de conduire international est nécessaire au Lesotho.

Il est déconseillé d’emprunter les minibus, souvent mal entretenus et responsables de nombreux accidents.

Législation locale

Homosexualité

Même si le Lesotho conserve encore des dispositions pénalisant l’homosexualité, celle-ci n’est pas réprimée dans les faits. L’homosexualité est généralement acceptée et les discriminations à son encontre sont rares.

Stupéfiants

L’utilisation, la possession et le trafic de stupéfiants sont sévèrement réprimés par les autorités locales.

Us et coutumes

Les randonneurs en montagne peuvent rencontrer de jeunes hommes effectuant leur initiation traditionnelle. Durant cette période il leur est formellement interdit de croiser des personnes ne participant pas à cette cérémonie.

Dans le cas d’une telle rencontre, il est conseillé de rebrousser chemin et de chercher un sentier alternatif. Les risques d’agression violente sont réels de la part de ces jeunes hommes qui peuvent se sentir agressés lors de cette période majeure de leur vie.

Divers

Devises

La devise est le loti mais le rand sud-africain est largement accepté au Lesotho. Les cartes de crédit sont uniquement acceptées dans les établissements touristiques et les grandes banques.

Voyages d’affaires

Visa d’affaires

Les dispositions relatives aux voyageurs d’affaires sont les mêmes que celles s’appliquant aux touristes. Voir l’onglet Entrée/séjour de la présente fiche.

Données économiques

La Direction des entreprises et de l’économie internationale du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères vous propose de consulter la fiche repères économiques Lesotho.

Contacts utiles

Ambassade du Lesotho à Berlin : http://www.lesothoembassy.de/

Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, le soutien public au développement international des entreprises.

Le Lesotho relève du Service économique régional de Pretoria :

Bureau de Pretoria – Afrique du Sud
Adresse : Ambassade de France en Afrique du Sud
250 Melk Street, Niew Muckleneuck - 0181 Pretoria, Afrique du Sud
Tél. : +27 12 425 17 70
Télécopie : +27 12 425 17 79
Courriel : pretoria chez dgtresor.gouv.fr
Site internet : http://www.tresor.economie.gouv.fr/pays/afrique-du-sud

AFD
L’Agence française de développement (AFD) est l’agence qui met en œuvre la politique du développement définie par le gouvernement français.

Le Lesotho relève de l’agence de Johannesburg :

Agence de Johannesburg
Ballywoods Office Park - Ironwood House 1st Floor
29 Ballyclare Drive - Bryanston
P.O. Box 130067 - Bryanston 2021
Afrique du Sud
Tél. : +27 11 540 7100
Fax : +27 11 540 7117
Courriel : afdjohannesbourg chez afd.fr

BAD

Le Lesotho est membre de la Banque africaine de développement (BAD), dont le site internet est consultable à l’adresse : https://www.afdb.org/fr/.

La page du Lesotho est consultable à l’adresse : https://www.afdb.org/fr/countries/southern-africa/lesotho/.

FMI

Le Lesotho et le FMI.

PLAN DU SITE