Taïwan

Partager
Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (03/07/2020)

Le 11 mars, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a qualifié de « pandémie » l’épidémie de coronavirus Covid-19 (voir liste des pays concernés et bilan sur le site du Centre européen de prévention et contrôle des maladies).

En réponse à la crise, les autorités taïwanaises ont rétabli l’obligation de visa à l’entrée sur leur territoire depuis le 19 mars. Outre les ressortissants taïwanais, seuls peuvent donc entrer à ce stade à Taïwan sans visa supplémentaire :
• les résidents étrangers détenteurs d’une ARC
• les détenteurs d’un titre de séjour valide
• le personnel diplomatique.

A partir du 29 juin, les ressortissants étrangers, y compris Hongkongais et Macanais (hors ressortissants de Chine continentale) pourront se rendre à Taïwan avec un visa pour des motifs autres que le tourisme ou des visites sociales. Parmi les conditions, un certificat en anglais de test négatif au coronavirus Covid-19 datant de moins de trois jours avant la date d’embarquement et une quarantaine de 14 jours actuellement à l’arrivée seront notamment exigés.

Tous les voyageurs autorisés à entrer sur le territoire taïwanais devront effectuer une quarantaine à domicile obligatoire de 14 jours maximum (sauf les personnes identifiées comme présentant des symptômes à leur arrivée, lesquelles sont redirigées vers des centres publics de quarantaine en attendant le résultat de leur dépistage). La durée de la quarantaine pourra être réduite selon la destination d’origine.

Par ailleurs, les escales aéroportuaires sont de nouveau autorisées pour les passagers internationaux depuis le 25 juin sous certaines conditions. Il convient de se renseigner auprès de son transporteur avant tout déplacement.

En application de ces diverses mesures, les visiteurs se voient demander à leur passage en douane de remplir un formulaire sur leur état de santé et leur historique de voyage au cours des 14 jours précédant leur arrivée : dissimuler ces informations ou se soustraire aux mesures de quarantaine imposées (lesquelles font l’objet d’un contrôle quotidien par les autorités locales de police) est passible de très lourdes amendes (jusqu’à 1 million NTD, env. 30.000 EUR) et de poursuites judiciaires.

Les conséquences de ces mesures et d’autres décisions similaires prises ailleurs dans la région sur les flux de voyageurs ont amené les compagnies hôtelières ou de transports à refuser des réservations et annuler de nombreux vols. Il est fortement conseillé de se renseigner auprès de son transporteur et de son établissement d’hébergement avant tout déplacement.

Une information publique sur le virus et ses modes de transmission et les politiques sanitaires qu’il engendre est diffusée dans les ports et aéroports de l’île et sur le site du Center for Disease Control taïwanais. En cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires), il convient de contacter rapidement la ligne téléphonique d’information gratuite, joignable au numéro 1922 (ou 0800-001922).

Plus d’informations sur les mesures prises par les autorités locales sur le site du Bureau français de représentation à Taipei.

Plus d’informations informations et recommandations sur la fiche Coronavirus et sur la page Risques sanitaires/Coronavirus.

Sécurité

RISQUES ENCOURUS ET RECOMMANDATIONS ASSOCIÉES

• Risque sismique

L’île de Taïwan est située en zone de forte activité sismique. Pour obtenir plus d’informations sur la conduite à tenir en cas de séisme, vous pouvez consulter la fiche réflexe consacrée à ce sujet dans la rubrique "Infos pratiques".

En cas de tremblement de terre, il est recommandé à nos ressortissants de prendre immédiatement contact avec leurs familles ou leurs proches afin de les rassurer ou, en cas de problème de communication avec l’extérieur, avec les services du Bureau Français de Taipei.

• Typhons

La période des typhons s’étend de juillet à octobre. Les typhons peuvent entraîner inondations, glissements de terrain et accidents (chute d’enseignes commerciales).

Les alertes sont diffusées à l’avance par le Central Weather Bureau (en chinois et en anglais), lequel fournit des informations sur la progression des typhons, leur intensité et les régions affectées.
Les consignes de sécurité à observer sont relayées par l’administration taïwanaise (fermeture d’écoles, bureaux ou administrations) et l’ensemble des médias notamment en anglais par la radio ICRT : FM 100.7 à Taipei et Kaohsiung, FM 100.1 à Taichung). Des éléments plus détaillés peuvent également être obtenus aux numéros de téléphone spéciaux 166 ou 167 (en chinois).

De plus amples conseils sur la conduite à tenir en cas de typhons sont accessibles sur la fiche réflexe de ce site consacrée aux risques climatiques (rubrique "Infos pratiques").

En montagne, toute précipitation (même légère ou en amont du lieu où l’on se trouve) peut entraîner le gonflement très brutal du débit d’un cours d’eau. Il est recommandé de s’éloigner rapidement des bords de rivières quand la pluie commence.

• Délinquance

Taïwan est une île sûre. Néanmoins, des cas des d’agressions d’étrangers (au poing, parfois à l’arme blanche) ou tentatives d’extorsion sont épisodiquement recensés, notamment dans certains bars, clubs ou discothèques ou à la sortie de ces derniers. Il est donc recommandé aux visiteurs d’adopter dans ces lieux des règles élémentaires de prudence et d’éviter tout comportement équivoque, qui pourrait être interprété comme provocateur, racoleur ou vexatoire.

• Drogues

Les peines de prison encourues pour le transport, la détention, la consommation, la production et le trafic de drogues de toutes catégories, à l’entrée et pendant le séjour à Taïwan, sont très sévères. La législation locale prévoit jusqu’à la peine capitale dans certains cas.

Zones de vigilance

Le territoire taïwanais est placé en vigilance normale.

Entrée / Séjour

FORMALITES D’ENTREE

• Visas

Le visa n’est pas obligatoire pour un séjour de moins de 90 jours de ressortissant français . Dans tous les cas, la durée restante de la validité du passeport doit être supérieure à 6 mois à la date d’entrée sur le territoire, et il faut pouvoir justifier d’un billet retour (ou vers un pays tiers avec visa valide), faute de quoi l’interdiction d’entrée sur le territoire est systématique.

Pour des séjours plus longs, les visas sont à solliciter auprès du Bureau de Représentation de Taipei en France.

Pour toute information supplémentaire actualisée, notamment en cas de dépassement de la durée de séjour et les amendes encourues, vous pouvez consulter le site du Bureau des affaires consulaires (en anglais).

RÉGLEMENTATION DOUANIÈRE

Les informations relatives à la règlementation douanière peuvent être consultées sur le site des douanes de Taipei, notamment en ce qui concerne les exemptions de taxes pour l’importation d’alcool ou de tabac à usage personnel ou les remboursements de TVA au départ de l’île.

Le même site renseigne sur les médicaments réglementés (liste en anglais). A l’arrivée comme au départ de Taïwan, il convient de se présenter muni de son ordonnance justifiant le traitement et d’un imprimé spécifique de déclaration (en anglais), à un guichet dédié du contrôle de douane.

Attention  : dans le contexte de l’épidémie de fièvre porcine africaine, l’interdiction d’importation des viandes (crues, cuites ou mi-cuites) a également été renforcée (contrôles aux rayons X et amendes pouvant dépasser 28.000€ en cas d’objectif commercial).

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages, ceci suffisamment longtemps avant le départ pour permettre les rappels de vaccins.

AVANT LE DÉPART

• Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Le système de soins est de bonne qualité à Taïwan. Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est vivement recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (chirurgie, hospitalisation …) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale.

Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par le Bureau français de Taipei.

Il est recommandé de consulter si besoin son médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de votre état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires, notamment sur les vaccinations. Consultez éventuellement votre dentiste avant votre départ.

Constituez votre pharmacie personnelle en conséquence et n’emportez que les médicaments nécessaires ; ne consommez jamais des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons). Pour plus d’informations, consulter la fiche réflexe "Santé".

• Vaccinations

Aucune vaccination n’est obligatoire mais certaines vaccinations sont recommandées.

  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est conseillée, incluant chez l’enfant Rubéole, Oreillons et Rougeole ; la vaccination antituberculeuse est également souhaitable.
    En fonction des conditions de voyage, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.
  • La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas en fonction des conditions et lieux de séjour. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.
  • Pour des séjours longs en zone rurale, une vaccination contre l’encéphalite japonaise peut être nécessaire. Cette maladie virale étant transmise par les piqûres de moustiques, il est nécessaire de recourir à des mesures de protection contre les moustiques, en plus de la vaccination.
RISQUES SANITAIRES

• Maladies transmises par les moustiques

Chikungunya - Dengue

La transmission s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe. Il n’existe actuellement pas de traitement préventif pour ces maladies : la prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après). En cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement.

Encéphalite japonaise

Cette maladie, qui n’existe qu’en Asie et en Océanie, se transmet par des moustiques, en zone rurale. La vaccination n’est pas recommandée systématiquement dans le cadre d’un simple voyage touristique : il semble que les mesures physiques contre les moustiques (vêtements longs, répulsifs, moustiquaires…) soient une arme suffisamment efficace. Un avis médical est néanmoins recommandé pour les personnes fragiles.

• Grippe aviaire

Les mesures suivantes sont recommandées en cas de suspicion ou de crise avérée :
• Éviter tout contact avec les oiseaux et les volailles vivantes ou mortes non cuites, et plus généralement avec les animaux sauvages et d’élevage.
• Éviter la consommation de produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier pour la viande et les œufs.
En cas de contact avec des animaux malades, notamment des oiseaux ou des volailles, consulter rapidement un médecin. En cas de symptômes compatibles, notamment fièvre, toux ou courbatures, consulter également un médecin.

• Rage

La rage est une maladie virale transmissible accidentellement à l’homme par morsure ou léchage d’une muqueuse. La mortalité est très élevée en l’absence de prise en charge médicale rapide, et il n’existe aucun traitement curatif de la rage déclarée. La vaccination préventive (en préexposition) avant un séjour en zone exposée peut être recommandée et nécessite une consultation médicale préalable.

Consultez le dossier thématique « rage » sur le site du ministère chargé de la Santé.

• Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs, et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. ci-dessous).

• Maladie "pied-main-bouche"

Le syndrome pied-main-bouche touche principalement les enfants et associe ulcérations de la bouche et éruption cutanée des mains et pieds. La prévention repose notamment sur l’hygiène des mains et l’éviction de contacts avec les sujets malades. Il convient de consulter rapidement un médecin en cas de fièvre ou d’éruption cutanée.

• Infection par le virus VIH – MST

Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

QUELQUES RÈGLES SIMPLES POUR SE PRÉSERVER DES CONTAMINATIONS DIGESTIVES OU DE CONTACT

Selon le contexte :

• Se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon, ou avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes.
• Éviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait, œufs) crus ou peu cuits. Éviter les crudités, coquillages, plats réchauffés et buffets froids. Peler les fruits et légumes ou les laver soigneusement (à l’eau saine).
• Ne boire que de l’eau, des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition, ou à défaut produit désinfectant).
• Éviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés. Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli.
• Demeurer attentif par rapports aux animaux dangereux (serpents, araignées, insectes) présents à Taïwan. Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage). Ne pas caresser les animaux rencontrés. Se tenir à distance des cadavres et déjections d’animaux.

Pour toute information sur l’évolution des maladies à Taïwan, consultez le site du Centre de contrôle des maladies (en anglais, Center for Disease Control) de l’administration taïwanaise de la Santé.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Infos utiles

TRANSPORTS

• Infrastructures routières

Il n’est pas possible de conduire à Taïwan avec son seul permis de conduire français. Plusieurs alternatives existent, variables selon la durée du séjour, qui sont énumérées sur la page dédiée du Bureau français de Taipei.

Le réseau autoroutier est sûr et bien entretenu. Le réseau routier secondaire est également bien entretenu, mais il peut néanmoins s’avérer dangereux en raison du relief très escarpé de certaines régions (Hualien, notamment) et des conditions climatiques difficiles.
Il est possible d’obtenir des informations sur l’état de ces réseaux en consultant le site internet suivant : https://www.thb.gov.tw/sites/en/ (en anglais).

Veiller en toutes circonstances à la sécurité routière (port de la ceinture ou du casque de sécurité). A noter en particulier que les accidents de la circulation touchent dans une très grande majorité les utilisateurs de scooters, ce moyen de transport étant très répandu à Taïwan. En deux roues, les conditions de circulation peuvent en effet être périlleuses en raison des pluies diluviennes, du non-respect du code de la route, de la conduite parfois brutale des conducteurs de taxis et de bus et de la densité de véhicules très élevée en zone urbaine. Les règles de conduite des deux roues sont particulières (port du casque obligatoire, interdiction de tourner à gauche à un croisement, conduite uniquement sur certaines voies de la chaussée, feux tricolores spécifiques) et leur méconnaissance est souvent cause d’accidents.

La règlementation en matière d’alcool au volant prévoit des sanctions à partir d’un taux d’alcoolémie de 0,3 g/L de sang.
Les amendes vont de 15 000 NT$ à 200 000 NT$ (de 425 à 5.600€ environ) et peuvent être assorties de l’immobilisation du véhicule, voire de peines d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à dix ans.

• Transport aérien

Le groupe Air France-KLM dessert Taipei (Taoyuan) sur une base quotidienne via Amsterdam en partage de code avec China Airlines. Cette dernière (publique) ainsi qu’Eva Air (privée) sont des compagnies taïwanaises répondant aux standards internationaux : elles desservent Paris ainsi qu’un certain nombre croissant.
Le réseau de liaisons aériennes intérieures est lui aussi bien développé, en particulier avec les archipels excentrés de Kinmen, Matsu, Lanyu ou Penghu, mais il ne peut rivaliser avec le train rapide pour ce qui concerne les villes de l’île principale.

• Hébergement

Les risques domestiques à Taïwan sont les mêmes qu’ailleurs, en Asie et dans le monde. L’attention des voyageurs est néanmoins attirée sur la sécurité de l’utilisation du gaz, notamment sur les tables de cuisson et chauffe-eau installés sur les balcons, parfois mal installés ou mal inspectés, et susceptibles d’exposer à des intoxications au monoxyde de carbone.

DIVERS

Les autorités taïwanaises proposent des informations générales pour les étrangers à Taïwan via le site de l’Agence nationale de l’immigration, ou au numéro d’appel gratuit (24/24h en anglais) : 0800-024-111.

Voyages d’affaires

VISAS D’AFFAIRES

Les voyageurs d’affaires français sont exemptés de visa pour tout séjour n’excédant pas 90 jours. Toutefois, ils doivent impérativement être en possession d’un passeport d’une validité égale ou supérieure à 6 mois à la date de leur entrée à Taïwan. Faute de respecter cette exigence, ils s’exposent à se voir interdire l’entrée sur le territoire taïwanais.

Par ailleurs, compte tenu de la difficulté d’obtenir un visa pour la Chine depuis Taïwan, il est fortement recommandé de rechercher un tel visa en France avant son départ.

RÉSEAUX DE COMMUNICATION

La plupart des téléphones sont compatibles avec les fréquences taïwanaises, mais il existe quelques rares exceptions, particulièrement sur les anciens modèles (https://www.worldtimezone.com/gsm.html).

Les coûts d’itinérance sont élevés. Il est néanmoins possible d’acheter des puces avec cartes prépayées pour un coût modeste dans les très nombreux magasins de téléphonie, y compris dans la zone d’arrivée de l’aéroport. Il faut pouvoir pour cela présenter une carte de paiement internationale et deux pièces d’identité.

Dans les grandes villes, un service de wifi public et gratuit est pour les étrangers de passage : il suffit de s’enregistrer sur https://itaiwan.gov.tw/en/. La couverture est excellente, les relais wifi étant positionnés à tous les carrefours sur les feux de circulation. Attention néanmoins : comme sur tout réseau public, la protection de vos données n’est pas assurée.

DONNEES ECONOMIQUES

Consulter la fiche repères économiques Taïwan.

Contacts utiles

  • Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, et le soutien public au développement international des entreprises.

Service économique, Bureau français de Taipei
Area B, 14F, No.167, Tun-Hwa North Road, Taipei 105, Taïwan
Tél. : +886 (0)2 27 13 35 52
Télécopie : +886 (0)2 27 13 87 04
Courriel : taipei chez dgtresor.gouv.fr
Site internet : http://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/taiwan

  • Business France

Opérateur public national au service de l’internationalisation de l’économie française, Business France valorise et promeut l’attractivité de l’offre de la France, de ses entreprises et de ses territoires.

Bureau Business France de Taipei
International Trade Building Room 1008, 10F
No.333, Section 1 Keelung Road
110 Taipei
Taïwan
Tel : +886 (0)2 27 57 70 80

Courriel : taipei chez businessfrance.fr
Internet : https://www.businessfrance.fr/

  • CCEF

Les conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 5 000 membres dans 150 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Président de section : M. Denis FORMAN (D. Forman & Associés) - +886 (0)2 27 03 26 16
Site internet : Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France

  • CCI

Les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) françaises à l’International sont des associations indépendantes de droit local qui regroupent des entreprises françaises et étrangères. Elles constituent un réseau mondial de relations et de contacts d’affaires de plus de 32.000 entreprises françaises et étrangères dans 83 pays.

Chambre de Commerce et d’Industrie France-Taïwan (CCIFT)

14F.-3, N° 57, Fuxing N. Rd., Songshan District. Taipei 10595 Taïwan
Tél : +886 (0)2 25 14 79 59
Email : info chez ccift.org.tw
Site internet : www.ccift.org.tw

  • Atout France

Atout France est l’agence de développement du tourisme français.
Site internet : http://atout-france.fr/notre-reseau/taiwan