Serbie

Partager

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (09/06/2021)

Du fait de la circulation du virus de COVID-19 et de ses variants qui demeure active (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies), toute entrée en France et toute sortie de notre territoire est encadrée. Dès lors, il convient de s’informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l’alerte COVID-19 des conseils aux voyageurs pour d’une part, vérifier si le déplacement à destination ou en provenance du pays envisagé est soumis au régime des motifs impérieux, d’autre part, respecter les mesures sanitaires mises en place à l’entrée sur le territoire français.

Les frontières de la République de Serbie sont ouvertes, mais l’accès au territoire serbe est soumis à conditions.

Pour les citoyens serbes et les étrangers résidents temporaires ou permanents en Serbie :
• Présentation d’un test PCR négatif (ou un test antigénique s’ils arrivent des Etats-Unis) dont le résultat a été délivré moins de 48h avant leur entrée en Serbie. A défaut, ils devront se signaler dans les 24 h suivant l’entrée sur le territoire serbe auprès du centre de santé dédié au COVID ou l’institut de santé public compétent (en s’enregistrant sur le site www.e-zdravlje.gov.rs) et se confiner à domicile pendant 10 jours. Ils pourront mettre fin à ce confinement avant l’expiration des dix jours s’ils présentent un test PCR négatif effectué entretemps dans un laboratoire agréé en Serbie.
• L’obligation de test ou d’auto-isolement ne s’applique pas :
• Aux citoyens serbes et étrangers résidents en Serbie en provenance des pays suivants : Albanie, Bosnie-et-Herzégovine, Bulgarie, Macédoine du Nord, Monténégro et Hongrie ;
• aux enfants de moins de 12 ans, quel que soit le pays de provenance ;
• aux personnes vaccinées (ayant reçu les deux doses ou une seule dose pour celles ayant reçu le vaccin AstraZeneca) =en Serbie= et détentrices d’un certificat de vaccination délivré par leur institut de santé.

Pour les étrangers de passage
• Présentation d’un test PCR négatif (ou un test antigénique s’ils arrivent des Etats-Unis) dont le résultat a été délivré moins de 48h avant leur entrée en Serbie. A défaut, ils devront se signaler dans les 24 h suivant l’entrée sur le territoire serbe auprès du centre de santé dédié au COVID ou l’institut de santé public compétent (en s’enregistrant sur le site www.e-zdravlje.gov.rs) et se confiner à domicile pendant 10 jours. Ils pourront mettre fin à ce confinement avant l’expiration des dix jours s’ils présentent un test PCR négatif effectué entretemps dans un laboratoire agréé en Serbie.

• L’obligation de test et d’auto-isolement ne s’applique pas :

aux enfants de moins de douze ans ni aux personnes effectuant un transit de moins de 12h sur le territoire serbe ;
• aux personnes résidentes temporaires ou permanentes dans l’un des pays suivants : Albanie, Bosnie-et-Herzégovine, Bulgarie, République de Macédoine du nord, Monténégro et Hongrie - à la condition d’entrer sur le territoire de la République de Serbie directement d’un de ces pays et de pouvoir présenter à l’institut de santé publique compétent dans les 48h à compter de leur entrée sur le territoire serbe le résultat d’un test PCR négatif ou d’un test antigénique délivré par un laboratoire agréé serbe ;
• aux personnes qui ont séjourné moins de 48h hors de la République de Serbie et qui sont en mesure de présenter un test PCR négatif de moins de 48h délivré par un laboratoire agréé serbe.

Dispositions spéciales pour les voyages d’affaires

Les ressortissants étrangers venant en Serbie pour un voyage d’affaires sont autorisés à entrer sur le territoire serbe sans test à la condition d’en informer la Chambre de Commerce et d’Industrie de Serbie au moins 48h avant l’entrée prévue sur le territoire via le site internet suivant : http://inocovid.pks.rs/. Les voyageurs concernés doivent soit compléter le formulaire numérique soit envoyer un courriel à l’adresse suivante : inocovid19 chez pks.rs. Ces voyageurs devront dans un délai de 24h, à compter de la date d’entrée sur le territoire serbe, pouvoir présenter un test PCR ou un test antigénique négatif à la Chambre de commerce et d’industrie.

Si les personnes concernées ne sont pas en mesure de présenter un test PCR ou un test antigénique négatif dans un délai de 24h à compter de l’entrée sur le territoire serbe, la Chambre de commerce de Serbie informera immédiatement le bureau de santé publique compétent.

Les autorités serbes ont mis en place des mesures sanitaires sur l’ensemble du territoire serbe, dont le détail est disponible sur le site de l’ambassade de France en Serbie.

De manière générale, il est recommandé de respecter en toutes circonstances les gestes barrières et de suivre strictement les consignes des autorités locales.

Contacts utiles

  • Centre d’appel info Covid-19 pour la ville de Belgrade : +381 11 2078 677
  • Unité mobile Covid-19 : +381 63 8511 769
  • Institut de santé publique ‘Batut’ : +381 11 2684 566
  • Hotline du ministère de la Santé : +381 64 89 45 235
  • Hôpital privé Belmedic : +381 11 3091000

En cas de forte fièvre persistante ou de difficultés respiratoires, il est conseillé de se rendre directement dans le centre de santé le plus proche, entre 7 heures et 20 heures, sans rendez-vous, pour un examen médical et un éventuel test covid-19. En fonction des résultats, il est possible qu’un isolement ou un traitement soit imposé.

Appel à la vigilance maximale – risque d’attentat (29/03/2021)

Pour rappel, comme indiqué dans l’alerte générale, publiée le 29 octobre 2020, le risque d’attentat étant élevé, les Français résidents ou de passage à l’étranger sont appelés à faire preuve de vigilance maximale.

Il convient en particulier de se tenir à l’écart de tout rassemblement et d’être prudent à l’occasion des déplacements. Il est également recommandé de se tenir informé de la situation et des risques, en consultant les recommandations des Conseils aux voyageurs.

Les Français de passage sont invités à s’enregistrer sur le fil d’Ariane, afin de recevoir les alertes concernant le pays où ils se trouvent.

Sécurité

Risques encourus et recommandations associées

Délinquance

Le niveau global de sécurité est bon dans le pays et dans la capitale.

Les voyageurs sont toutefois susceptibles d’être victimes de vols à la tire en particulier l’été. Les vols à la tire recensés se produisent le plus souvent dans les lieux exposés et fréquentés : le centre de Belgrade, les sites touristiques, les aires d’autoroutes, ou lors des grands festivals qui attirent de nombreux touristes.

Des cas d’extorsion et d’escroqueries sont signalés sur les routes serbes principalement l’été. Les automobilistes se voient confrontés à un prétendu problème sur leur véhicule et sont invités à se rendre chez un garagiste qui réclame des tarifs exorbitants, éventuellement accompagnés de menaces de séquestration à l’adresse des victimes refusant de payer.

Le risque de vol de voiture existe, notamment celui de véhicules neufs et de valeur. Il est recommandé d’utiliser les parcs de stationnement sécurisés.

Risque routier

Les accidents dus aux comportements dangereux et aux infrastructures vieillissantes (pour ce qui est du transport routier) restent importants.
La vigilance est de mise en particulier sur les routes serbes secondaires.

Manifestations et rassemblements

Ces évènements, même festifs, sont susceptibles de s’accompagner d’actes de violence commis par des groupuscules d’activistes, en particulier les hooligans des deux clubs de football de Belgrade, le Partizan et l’Étoile rouge. Il est conseillé aux voyageurs qui souhaitent assister ou participer à des rencontres sportives de se joindre à des déplacements organisés en groupe avec la garantie d’un accompagnement sur place par des responsables des fédérations sportives serbes.

Risque industriel

La zone industrielle de Pancevo est le principal facteur de risque à proximité immédiate de Belgrade. Dans cette zone se concentrent la principale raffinerie du pays, une importante unité de fabrication de caoutchouc synthétique et une usine d’azote. Le site dispose aujourd’hui de moyens fiables de veille.
La ville de Novi Sad accueille également un important complexe pétrochimique sur son territoire, en particulier la deuxième plus grande raffinerie du pays.

Risques sismiques

Le risque sismique est relativement important en Serbie, en particulier dans les régions de la Serbie centrale et de la Serbie du sud ainsi que dans le Sandjak. Le risque encouru est une dégradation des habitations et une désorganisation majeure des approvisionnements en raison du nombre de grands ponts sur les axes principaux (14 dont 8 sur le Danube et 6 sur la Save) et de tunnels (85 sur les grands axes). Il est recommandé de consulter la fiche Séismes.

Risque d’inondation

Les crues des fleuves serbes (Danube, Save, Tisza, Drina) sont fréquentes et peuvent provoquer des inondations particulièrement importantes en Voïvodine.

Risque nucléaire

Les centrales de Kozlodouï en Bulgarie, de Krsko en Slovénie et de Cernavoda en Roumanie, voire de Paks en Slovaquie, constituent des risques. Il est recommandé de consulter la fiche Risque nucléaire.

Zones de vigilance

L’ensemble du pays est en vigilance normale.

Recommandations générales

Il est recommandé de :

  • conserver en lieu sûr les documents d’identité et objets de valeur (éviter de les laisser dans les véhicules).
  • faire des photocopies des documents d’identité.
  • éviter les abords de tout rassemblement ou manifestation.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée

Les citoyens de l’Union européenne peuvent se rendre en Serbie pour des séjours inférieurs à 90 jours munis soit d’un passeport (sans visa) soit d’une carte nationale d’identité dont la validité couvre au moins la durée du séjour.

Les autorités serbes ne reconnaissent pas la validité d’une carte d’identité ou d’un passeport qui aurait été antérieurement déclaré(e) volé(e) ou perdu(e) tout comme l’utilisation d’un titre de voyage pour réfugié non muni d’un visa pour la Serbie. Toute personne voyageant avec ce type de titre se verra systématiquement refuser l’entrée sur le territoire serbe et sera retenue en zone internationale le temps de son expulsion vers la destination de départ par un vol de la même compagnie, ce qui peut impliquer un séjour en zone d’attente de plusieurs jours.

Dans ce cas de figure, l’ambassade de France en Serbie ne peut en aucun cas intervenir.

Pour un séjour d’une durée supérieure à 90 jours, il conviendra de s’adresser à l’ambassade de Serbie en France avant le départ pour connaître les modalités d’obtention d’un visa.

Pour ce qui est de la ville de Belgrade, il convient de se présenter au Bureau de l’immigration de la station de police située Savska 35 – 11000 Belgrade.

Extension de la validité des CNI

Les cartes nationales d’identité françaises (CNI) délivrées à des ressortissants majeurs entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 sont encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, mais aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’atteste de cette prorogation.
Les autorités serbes ont accepté officiellement cette prorogation. Toutefois, de façon à éviter tout désagrément pendant le voyage, il est fortement recommandé de préférer l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.
En cas de voyage uniquement avec une CNI, il convient de télécharger et d’imprimer la notice multilingue (PDF - 49,1 Ko) expliquant ces nouvelles règles.

Hébergement chez des particuliers

Tout voyageur se rendant en visite en Serbie et hébergé chez des particuliers doit déclarer sa présence au commissariat du quartier de la ville où il séjourne, dans les 48 heures qui suivent son arrivée. La déclaration doit se faire en présence de l’hébergeant ; la taxe à acquitter à cette occasion s’élève à environ 130 dinars (moins de 2 €).

Mineurs étrangers résidant en France

Afin de pouvoir retourner en France à l’issue de leur séjour en Serbie, les enfants mineurs étrangers résidant en France doivent se munir du Document de Circulation pour Etranger Mineur (DCEM) ou du Titre d’Identité Républicain (TIR) qui leur a été délivré par la préfecture.

Cas des personnes ayant obtenu le statut de réfugié ou d’apatride en France

Afin de pouvoir entrer sur le territoire serbe, les titulaires d’un titre de voyage pour réfugiés ou apatrides doivent bénéficier d’un visa serbe obtenu avant le départ auprès de l’ambassade de Serbie à Paris. Les personnes qui ne seront pas titulaires de ce visa ne seront pas admises sur le territoire serbe.

Cas des personnes titulaires d’un récépissé de demande de première carte de séjour

Il est rappelé que les titulaires d’un récépissé de demande de première carte de séjour ne sont pas autorisés à voyager tant qu’ils n’ont pas obtenu leur première carte de séjour.

Règlementation douanière

Importation d’armes et de munitions

Les personnes physiques ne peuvent pas importer des armes et des munitions en Serbie sans autorisation préalable du Ministère du Commerce, du Tourisme et des Télécommunications.

Droits et taxes

Les marchandises personnelles (usagées ou à caractère non commercial) des voyageurs sont exonérées de droits et taxes. La quantité de ces marchandises dépend de l’objet du voyage, de la profession du voyageur ou d’autres circonstances liées au voyage. Pour plus d’informations, il convient de se rapprocher du service des douanes.

En plus de leurs effets personnels, les voyageurs domestiques sont exonérés du paiement des droits de douanes pour les objets qu’ils introduisent depuis l’étranger (à caractère non commercial et pour leurs propres besoins, pour les besoins du ménage) et dont la valeur ne dépasse l’équivalent de 100 euros.

Pour les marchandises neuves d’une valeur inférieure à 3 000 €, il existe une procédure simplifiée de dédouanement : le taux de douane applicable est de 10%, auquel s’ajoute la TVA (au taux de 20 %).

Sont en outre exonérés de droits de douane, en sus des effets personnels et des médicaments prévus pour des traitements habituels :

  • 50 cigarettes ou 10 cigares ou 25 cigarillos (jusqu’à 3 grammes par unité) ou 50 grammes de tabac à rouler ou une combinaison appropriée de ces produits,
  • 1 litre de boisson spiritueuse ou 1 litre de vin mousseux ou liquoreux ou une combinaison appropriée de ces produits et 1 litre de vin,
  • 1 flacon de parfum (jusqu’à 50 ml) ou d’eau de toilette (jusqu’à 25 ml).

Importation de médicaments

Les autorités serbes sont extrêmement strictes sur le contrôle des médicaments notamment l’été lors des voyages par voie routière. Il est important d’avoir toujours sur soi les ordonnances correspondant aux médicaments et aux quantités transportées. Certains médicaments autorisés en France sont interdits en Serbie. Avant tout déplacement avec des médicaments, il est recommandé de consulter le site des douanes serbes ou d’interroger l’ambassade de Serbie à Paris.

Animaux

De manière générale, le transport non commercial d’animaux de compagnie est soumis à la présentation d’un certificat qui doit indiquer que toutes les conditions sont remplies pour leur transport.

Des conditions s’imposent pour l’importation en Serbie de chiens et de chats :

  • L’animal doit être identifié par puce électronique (transpondeur) ou par tatouage apposé avant le 3 juillet 2001. Le tatouage doit être clairement lisible.
  • L’animal doit posséder un document de voyage délivré par un vétérinaire agréé du pays d’origine, confirmant :
    • qu’il est à jour de la vaccination antirabique (contre la rage) au moment du voyage, (vaccination utilisée étant en accord avec les standards OMS), dans le cas d’un animal de plus de 3 mois,
    • qu’une période de 21 jours s’est écoulée dans le cas de la première vaccination antirabique,
    • que l’animal a séjourné au même endroit depuis sa naissance et qu’il n’a pas été en contact avec des animaux sauvages qui auraient pu être contagieux.

L’animal domestique doit disposer d’un certificat sanitaire conforme à un modèle européen, établi par un vétérinaire officiel du pays d’origine.
La compagnie aérienne Air Serbia accepte uniquement les animaux de compagnie jusqu’à 8 Kg (poids de la cage compris ; pas de transport d’animaux en soute).
Pour les vols sur la compagnie Air France, toutes les conditions de voyage avec un animal sont disponibles sur le site de la compagnie aérienne.
Attention, des vols Air France peuvent être opérés par la compagnie Air Serbia pour lesquels les règles de voyage des animaux de cette dernière s’appliqueront.

Importation de nourriture

Le voyageur peut introduire de la nourriture en quantité raisonnable (correspondant aux besoins personnels ou aux besoins d’un ménage) dans son emballage d’origine et étiquetée. Les produits alimentaires d’origine animale ne doivent pas provenir de pays depuis lesquels les importations et le transit sont interdits et leur poids total ne doit pas dépasser 1 kg.

Transport d’argent

Les sommes (espèces ou chèques), titres (actions, obligations, etc.) ou valeurs d’un montant égal ou supérieur à 10 000 € (ou l’équivalent en devises), transportées par une personne physique, doivent être déclarées aux douanes.

Voyageurs mineurs

Les voyageurs de moins de 18 ans ne peuvent pas introduire des boissons alcoolisées ou des produits du tabac.

Pour toutes questions relatives à la législation douanière en Serbie, il est recommandé de consulter le site officiel des douanes.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Ces indications ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier, suffisamment longtemps avant la date de départ pour permettre le rappel des vaccins.

De manière générale, le service public de santé en Serbie étant souvent surchargé, il est recommandé de privilégier pour les soins de base le recours aux cliniques privées plutôt qu’aux hôpitaux publics.

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevés à l’étranger, il est recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux et de rapatriement sanitaire. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France sur place.

Recommandations pour votre santé

Consulter si besoin son médecin traitant pour faire une évaluation de son état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires sur les vaccinations.

Constituer une pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires. Pour plus d’informations, consulter la fiche Infos pratiques.

Vaccinations

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée, ainsi que la vaccination rubéole-oreillons-rougeole (ROR) chez l’enfant.

La vaccination préventive contre les hépatites A et B peut être conseillée, de même que la vaccination contre la fièvre typhoïde, selon la durée et les conditions du séjour. Il est conseillé de prendre l’avis de son médecin traitant ou d’un centre de conseils aux voyageurs.

Selon les lieux fréquentés et la durée du séjour, la vaccination préventive contre l’encéphalite à tique d’Europe centrale pourra être conseillée (séjour en zone rurale ou forestière).

Risques sanitaires

Pollution atmosphérique

La Serbie et plus particulièrement Belgrade connaît des pics de pollution en période hivernale pouvant aller au-delà d’un index de qualité de l’air de 200 µg / m³, due à la présence massive de microparticules dans l’air de type PM 2.5.

Les particules et les polluants présents dans l’air peuvent être la cause d’inflammation des voies respiratoires, de diminution des capacités respiratoires entraînant des irritations, des difficultés, voire des douleurs respiratoires. L’air pollué peut également entraîner des irritations des yeux et interagir avec le système immunitaire.

Certaines catégories de personnes sont particulièrement sensibles à la pollution de l’air : il s’agit des personnes âgées, des enfants, des femmes enceintes ainsi que de toute personne souffrant de maladies chroniques telles que : asthme, bronchite chronique, emphysème ou insuffisance cardiaque. Pour les personnes présentant ces facteurs de risque médicaux, il est conseillé de se renseigner avant le départ sur la qualité de l’air et de différer au besoin leur voyage.

En cas de pic de pollution, il est donc recommandé :

  • d’éviter l’exposition à l’air extérieur ;
  • de réduire toute activité physique ;
  • de garder les fenêtres et les portes fermées ;
  • de consulter immédiatement un médecin en cas de symptômes.

Le port de masque filtrant de type N95 ou FFP2 à l’extérieur et l’usage de purificateur d’air à l’intérieur permettent de s’en protéger en partie.

Rage

La rage est une maladie virale transmissible accidentellement à l’homme par la salive ou par une morsure d’un animal atteint du virus (chien, renard, chauve-souris, etc.). La vaccination préventive (en préexposition) avant un séjour en zone exposée peut être recommandée et nécessite une consultation médicale préalable.

Plus d’informations sur la rage sur le site de Santé publique France

Encéphalite à tiques

L’encéphalite à tiques est une maladie virale transmise notamment par la piqûre de tiques. Les symptômes associent de la fièvre avec des troubles digestifs et des signes méningés (maux de tête, raideur de nuque). Des troubles neurologiques divers peuvent être associés. La vaccination peut vous être conseillée par votre médecin.
Plus d’informations sur l’encéphalite à tiques sur le site de Santé publique France.

Maladie de Lyme

La maladie de Lyme est transmise lors d’une piqûre de tique infectée par une bactérie. Toutes les tiques ne sont pas infectées et l’infection est souvent sans symptôme. Cependant elle peut provoquer une maladie parfois invalidante.
Plus d’informations sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.

Prévention contre les piqures de tiques

La prévention contre les autres infections transmises par les tiques inclut la couverture vestimentaire, l’application de répulsifs cutanés sur les parties découvertes et la recherche de la présence de tiques sur le corps.
Plus d’informations sur le site de l’Assurance maladie

Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles.

Fièvre du Nil

La transmission par les moustiques de la « fièvre du Nil » est possible. La prévention repose notamment sur l’utilisation de produits anti-moustiques.
Plus d’informations sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.

Infection par le virus VIH – IST

Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Quelques règles simples

  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections.
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne pas caresser les animaux rencontrés.
  • Veiller à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque en deux roues).

Se préserver des contaminations digestives ou de contact

  • se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes.
  • veiller à la qualité des aliments, et surtout à leur bonne cuisson.

Infos utiles

Transport

Infrastructure routière

Le réseau autoroutier (entre la frontière croato-serbe et Niš et entre Belgrade et la frontière hongroise) est de bonne qualité. Les péages peuvent être réglés en dinars serbes, en euros ou par carte bancaire. Le réseau routier est souvent médiocre hors des principaux axes.

La plus grande prudence est recommandée sur les routes. Les conditions de circulation peuvent être dangereuses, notamment la nuit et en hiver.

Les tronçons d’autoroute en travaux doivent faire l’objet d’une prudence particulière. Il n’est pas rare que des automobilistes arrivant en sens inverse doublent face à vous, s’attendant à ce que vous rouliez sur la voie d’arrêt d’urgence, sur laquelle il faut donc être prêt à se rabattre à tout moment.

Les contrôles de vitesse sont fréquents. En cas de contravention, l’amende doit être réglée dans un délai de 8 jours. L’agent verbalisateur n’est pas autorisé à encaisser de l’argent.

Tout incident pourra être signalé à la section consulaire de l’ambassade de France à Belgrade.

En cas d’accident, il est recommandé d’appeler le poste de police le plus proche afin de faire établir un constat. L’assurance au tiers est obligatoire mais les litiges avec les compagnies d’assurance locales sont fréquents. Il est recommandé de souscrire un contrat d’assistance spécifique (passagers, véhicule, assistance juridique).

Permis de conduire

Le permis de conduire national français est reconnu en Serbie. Il doit toutefois être échangé dans les 6 mois à compter de l’arrivée même si les autorités serbes font régulièrement preuve de souplesse à ce niveau.

Assurance

La carte internationale d’assurance automobile (carte verte) est valable en Serbie et couvre au tiers. Pour une assurance « tous risques », il est conseillé de vérifier auprès de son assureur que la couverture qu’il vous propose s’étend à la Serbie.

Taxis

Belgrade compte de très nombreux taxis, plutôt bon marché, mais seuls ceux qui sont affiliés à une compagnie offrent des garanties. Il est recommandé de se méfier, notamment à l’aéroport, des taxis "libres" qui pratiquent des tarifs exorbitants (dans le doute, il est préférable de négocier ou se faire préciser le tarif avant le départ). Pour les voyageurs arrivant à l’aéroport de Belgrade, il est recommandé de payer le taxi dans la salle des bagages (le tarif pour rejoindre le centre-ville est d’environ 15 euros). Les compagnies les plus présentes sont :

  • Beotaxi - Tél. : 19700
  • Beogradski Taxi - Tél. : 19801
  • Naxis Taxi – Tél : 19804
  • Pink Taxi - Tél. : 19803
  • Lux Taxi - Tél. : 3033123
  • Žuti Taxi - Tél. : 19802

Réseau de bus

Le réseau d’autocars est très dense et couvre toutes les destinations du pays, les pays voisins, ainsi que la France. Ce système bon marché est très populaire et assez ponctuel. Le confort des véhicules est cependant très inégal.
Gare routière de Belgrade Železnička 4 - 11000 Beograd
Tél. : +381 11 2627146 (trafic national) et +381 11 2636299 (trafic international)

Réseau ferroviaire

Le transport ferroviaire est vétuste et lent. Les retards, souvent de plusieurs heures, sont coutumiers. Belgrade est reliée par les lignes internationales en provenance de Ljubljana, Zagreb, Budapest, Sofia, Bucarest et Skopje (les lignes internationales étant les plus ponctuelles). Des trains relient de nuit comme de jour la Serbie et le Monténégro. Certains trains permettent d’embarquer sa voiture (notamment entre Belgrade et Bar - littoral monténégrin).

Transport aérien

Trois vols directs assurent quotidiennement (en temps normal) la liaison depuis Paris-CDG (Air France et Air Serbia). Plusieurs vols par semaine sont également assurés entre Paris-Beauvais et Belgrade (Wizzair). La limitation des déplacements internationaux due du Covid a des répercussions sur le maintien ou la fréquence de ces vols.

Durant la saison estivale, des liaisons aériennes sont prévues entre Belgrade et Lyon (Wizzair) et entre Belgrade et Nice (Air Serbia).

Tél. info aéroport Belgrade - Nikola Tesla : +381 11 2094444

3 lignes de bus circulent entre Belgrade et l’aéroport Nikola Tesla :

  • Ligne Minibus A1 Rond-point Slavija – Aéroport et vice versa (durée du trajet 30 min)
  • Ligne de bus 72 Zeleni Venac – Aéroport et vice-versa (duré du trajet 30-40 min)
  • Ligne de bus 607 Surcin-Aéroport et vice –versa (durée du trajet 30 min)

Législation locale

Alcool au volant

La conduite en état d’ivresse n’est pas tolérée pour les chauffeurs professionnels. Le taux d’alcoolémie autorisé pour les particuliers est de 0,5 g/l.

Stupéfiants

La consommation de drogues « douces » comme « dures » est interdite et punie de peines d’emprisonnement sévères et/ou de lourdes amendes.

Us et coutumes

Monnaie

Le dinar serbe est la monnaie légale, seule acceptée en paiement des transactions commerciales. Le change s’effectue très facilement dans les nombreux bureaux de change (en serbe : menjačnica). Les cartes Visa, Eurocard et Mastercard sont acceptées dans un nombre croissant d’établissements à Belgrade. Les distributeurs de billets de banque sont assez nombreux et acceptent en général toutes les cartes de crédit internationales (VISA, Maestro, Mastercard…(commission relativement importante à prévoir)). Le Crédit Agricole est notamment présent. Quelques banques offrent la possibilité de retirer des espèces en euros dans certains de leurs distributeurs (OTP, Telenor, ProCredit…).

Avertissement aux bi-nationaux

Les jeunes gens bi-nationaux franco-serbes sont invités à vérifier s’ils sont en règle avec leurs obligations au titre du service national en Serbie. Il leur est recommandé d’apporter avec eux la preuve qu’ils ont participé en France à la Journée d’appel de préparation à la défense.

Voyages d’affaires

Visa d’affaires

Les hommes d’affaires français sont dispensés de visa pour les séjours de moins de 90 jours par période de 6 mois en Serbie.

Lorsque le séjour est plus long, les hommes d’affaires français doivent se présenter dans les 48 heures suivant leur entrée sur le territoire serbe au commissariat de police (bureau des étrangers) de leur lieu d’hébergement ou de mission.

Contrairement aux diplomates, aucun visa initial n’est requis pour les longs séjours, la présentation du tampon d’entrée suffit. Ce tampon est en revanche nécessaire pour pouvoir prétendre à un long séjour : il faut donc pénétrer dans le pays avec un passeport et non sa seule carte d’identité.

Données économiques

Consulter la fiche repères économiques Serbie.

Contacts utiles

Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, et le soutien public au développement international des entreprises.

Service économique de Belgrade
Zmaj Jovina 11, 11000 Belgrade (Serbie)
Tél. : +381 11 302 3620
Télécopie : +381 11 302 3621
Courriel
Site internet

CCEF

Les Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 500 femmes et hommes d’entreprise et experts de l’international au service du développement de la France depuis plus de 120 ans. Présents dans toutes les régions de France et dans plus de 150 pays. Les conseillers du Commerce extérieur de la France (CCE) mettent bénévolement leur expérience au service du développement de la France. Ils exercent au quotidien des actions concrètes en partenariat avec les acteurs publics et privés ayant un rôle dans la promotion et l’appui à l’internationalisation des entreprises françaises.

Président de section : Olivier Si Tahar (Holiday Inn)
Courriel - Tél : +381 66 8181 112

Site internet : Comité national des conseillers du commerce extérieur de la France

Chambre de commerce et d’industrie France-Serbie (CCI)

Adresse : Svetogorska 7L, 11000 Belgrade
Tél : +381 11 4511 166
Courriel
Site internet

Atout France

Site internet

Attachés douaniers

M. Christophe Bergeon / M. Julien Autret
Tél : +381 11 302 36 90
Courriel

FMI