Rwanda

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Maladie à virus Ebola

Un dispositif de dépistage a été mis en place à l’aéroport international de Kigali. Il fait suite à la déclaration de cas de maladie à virus Ebola en République démocratique du Congo, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.
Des contrôles sont également possibles aux frontières terrestres.
Aucun cas d’Ebola n’a été détecté à ce jour au Rwanda.

Sécurité

Risques encourus et recommandations associées

Terrorisme

Le risque terroriste au Rwanda est faible. Les autorités rwandaises ont cependant pris des mesures préventives : contrôles renforcés à l’aéroport international de Kigali, dans les administrations, centres commerciaux, hôtels et lieux publics.

Délinquance

Le taux de criminalité est relativement faible. Toutefois, des vols à l’arraché et des vols commis par des pickpockets dans les zones de forte affluence (rues commerçantes et à proximité des boutiques d’artisanat) peuvent survenir ainsi que des cambriolages, notamment dans la capitale, Kigali.

Risques sociaux

Les mouvements sociaux dans le pays peuvent donner lieu à des actes de violence et entraîner des perturbations de la circulation. Il convient de se tenir éloigné des manifestations et de suivre les recommandations des autorités locales. En cas de troubles, il convient de respecter les injonctions des forces de sécurité.

Zones de vigilance

L’intégralité du pays est en vigilance renforcée (en jaune).

Les accidents de la route constituent le principal risque au Rwanda, en raison de comportements imprudents de certains automobilistes et de la présence d’animaux sur les routes. Ils sont d’autant plus importants que les services de secours n’ont pas la capacité d’intervenir rapidement. Les services de santé, inégalement présents sur l’ensemble du territoire et peu développés, ont une capacité de prise en charge limitée.

Zones frontalières

Il convient d’être particulièrement prudent lors de ses déplacements aux abords de la frontière avec la RDC, compte tenu de mouvements réguliers de groupes rebelles. Les postes-frontières à Gisenyi/Goma et Cyangugu/Bukavu sont ouverts uniquement en journée et peuvent être fermés à tout moment et sans préavis. Des incidents transfrontaliers ont été signalés au niveau de la frontière avec le Burundi. Une vigilance particulière lors de déplacements dans cette région est nécessaire.

Recommandations générales

Il est recommandé de :
• Respecter les consignes des forces de l’ordre.
• Laisser ses objets de valeur ainsi que ses documents de voyage (passeport, billets d’avion, …) dans des endroits sécurisés comme les coffres des hôtels (n’emporter qu’une photocopie de votre passeport lors de vos déplacements).
• Ne pas se déplacer avec d’importantes sommes d’argent (la carte Visa est acceptée dans de nombreuses boutiques et restaurants et il existe de nombreux distributeurs de billets).
• Éviter de marcher seul(e) la nuit ou à la tombée de la nuit dans les rues désertes et peu ou pas éclairées.
• Préférer pour vos déplacements, de jour comme de nuit, les taxis voitures plutôt que les motos taxis.
• Éviter, autant que possible, de circuler en voiture, la nuit, en dehors de Kigali.

Activités sportives à risque

Lors de visites dans des parcs naturels, il convient d’être accompagné d’un guide et de respecter ses consignes de sécurité. Il est important de ne pas s’éloigner des chemins prédéfinis.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée

Visa

Depuis le 1er janvier 2018, les ressortissants français peuvent obtenir, pour le prix de 30 dollars, un visa d’une validité de 30 jours à leur arrivée au Rwanda, sans qu’une demande préalable auprès des autorités consulaires en France ne soit nécessaire. Les voyageurs souhaitant rester plus de 30 jours au Rwanda peuvent demander un visa touriste (T2) valable pour une période de 90 jours.

Le passeport doit être valable au moins six mois après la date d’entrée sur le territoire rwandais. Informations disponibles sur le site de la Direction générale de l’émigration et de l’immigration (en anglais) : www.migration.gov.rw.

Les visas de touriste (T2) peuvent être obtenus à l’ambassade du Rwanda à Paris (www.ambarwanda-paris.fr) ou par Internet, sur le site de la Direction générale de l’émigration et de l’immigration.

Les autorités rwandaises sont très strictes sur la régularité des titres de voyage. En cas de sortie du territoire, il est nécessaire de repasser par les services d’immigration à un poste-frontière et, si nécessaire, de solliciter de nouveau un visa auprès des services de l’immigration.

Les permis de séjour (19 classes de permis temporaires et 6 classes de permis permanents) sont délivrés par la Direction générale de l’émigration et de l’immigration à Kigali. La liste des pièces à fournir (parmi lesquelles le carnet de vaccination international contre la fièvre jaune), les tarifs et les formulaires requis sont accessibles sur le site Internet de cette institution (lien ci-dessus).

Il est possible d’obtenir un visa unique Kenya, Ouganda et Rwanda valable 90 jours (dit « East Africa Tourist visa »), au prix de 100 dollars, à l’aide du formulaire de demande ci-joint.

Pour plus d’informations, prendre l’attache de l’ambassade du Rwanda à Paris.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (et ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre le cas échéant les rappels de vaccins).

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est vivement recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (chirurgie, hospitalisation …) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France sur place.

Recommandations pour votre santé

Consulter si besoin son médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de son état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations. Consulter éventuellement son dentiste avant le départ.

Constituer une pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires ; ne jamais consommer des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons).
Pour plus d’informations, consulter la fiche Infos pratiques.

• Vaccinations

  • La fièvre jaune est endémique et la vaccination contre cette maladie est obligatoire (à effectuer avant le départ dans un centre agréé).
  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée en incluant Rubéole, Oreillons et Rougeole chez l’enfant ; la vaccination antituberculeuse est également souhaitable.
  • Les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.
  • Il est recommandé d’être vacciné contre la méningite bactérienne A + C + Y + W135.
  • La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas en fonction des conditions et lieux de séjour. Demander conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.
Risques sanitaires

• Maladies transmises par les moustiques

Paludisme

Le paludisme (ou malaria) est une maladie parasitaire (potentiellement grave) transmise par les piqûres de moustiques. Les mesures classiques de protection contre les moustiques sont fortement recommandées (cf. ci-après).

Pour ce qui est du traitement médicamenteux, il convient de s’adresser avant le départ à son médecin traitant ou à un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France, pour une durée variable selon le produit utilisé.

Durant votre séjour, et pendant les deux mois qui suivent votre retour, en cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement, pour mettre en œuvre dès que possible un traitement antipaludique éventuel.

Chikungunya - Dengue

La transmission par l’intermédiaire de moustiques infectés du chikungunya ou de la dengue est possible. Les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après). En cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement.

Plus d’informations :
http://inpes.santepubliquefrance.fr/10000/themes/maladies-moustiques/chikungunya/index.asp

http://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/article/la-dengue-information-et-prevention

Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques :

• Rage

La rage est une maladie virale transmissible accidentellement à l’homme par un chien, renard ou chauve-souris atteints du virus par morsure ou léchage d’une muqueuse. La mortalité est très élevée en l’absence de prise en charge médicale rapide et il n’existe aucun traitement curatif de la rage déclarée. La vaccination préventive (en préexposition) avant un séjour en zone exposée peut être recommandée et nécessite une consultation médicale préalable.
Pour plus d’informations : http://social-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/article/rage.

• Méningite

La plus grande prudence est conseillée en cas de déplacement dans cette zone, et il convient d’éviter de s’y rendre avec de jeunes enfants. Il est donc vivement recommandé de consulter un médecin préalablement à un voyage, pour faire une évaluation sur la nécessité de vaccination contre le méningocoque.
Pour plus d’informations : www.info-meningocoque.fr/index.html.

• Choléra

Le choléra est une infection digestive bactérienne qui se transmet par ingestion d’aliments mal cuits (fruits de mer, par exemple) ou souillés (fruits et légumes) et ingestion d’eau contaminée. Les personnes présentant les signes de l’affection (diarrhée liquide, vomissements, fièvre et faiblesse générale) doivent consulter un médecin en urgence. Il est recommandé de : prendre les précautions d’usage (se laver régulièrement les mains, ne consommer que de l’eau en bouteilles, peler les fruits et légumes, manger cuit ; utilisation des installations sanitaires).

• Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. ci-après).

• Infection par le virus VIH – IST

Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Quelques règles simples
  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections.
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne pas caresser les animaux rencontrés.
  • Veiller à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque à deux-roues, siège auto pour les enfants).
  • Éviter de marcher pieds nus sur le sable et les sols humides.

Pour se préserver des contaminations digestives ou de contact :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes.
  • Veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson.
  • Éviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits ; peler les fruits et légumes ou les laver soigneusement (à l’eau saine).
  • Éviter les crudités, coquillages, plats réchauffés et buffets froids.
  • Ne boire que de l’eau ou des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut produit désinfectant).
  • Éviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés. Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli.
  • Respecter les règles d’hygiène de base et nettoyer avec attention les cuisines, salles de bain et WC.

Pour de plus amples renseignements, consulter les sites Internet suivants :

Infos utiles

Transport

Transport routier

Le permis international n’est pas exigé. Le permis de conduire français suffit pour circuler au Rwanda.

Les vitesses sont limitées de 20 à 50 km/h en agglomération et de 60 à 80 km/h sur les routes. Tout dépassement est sanctionné. La ceinture de sécurité est obligatoire sous peine d’amende y compris dans les parcs. L’utilisation du téléphone au volant est interdite (sauf kit main libre). Les contrôles de polices sont fréquents.

Les grands axes routiers sont asphaltés et en bon état. Néanmoins, en dehors de ces grands axes, les routes sont constituées de chemins en très mauvais état. La piste Gisenyi - Kibuye est difficile et dangereuse. Certaines routes deviennent impraticables durant la saison des pluies (de septembre à décembre et de mars à fin mai). L’utilisation d’un véhicule tout terrain est recommandée. L’approvisionnement en carburant est, en général, assuré dans les principales agglomérations.

De manière générale, il est recommandé de circuler avec vigilance en raison de la présence d’animaux et de piétons le long des routes. Les voies n’étant pas éclairées la nuit, il convient de circuler uniquement de jour.

Transports en commun

Bien que les taxis mini-vans, les taxis-motos et les taxis-vélos constituent le moyen de locomotion privilégié au Rwanda, ceux-ci sont sujets aux accidents de la route (conduite imprudente, surcharge). Il convient d’emprunter uniquement les taxis munis de licence qui sont repérables à leurs bandes orange (taxis aéroport) et jaune (urbains).

Législation locale

La détention et la consommation de stupéfiants sont sévèrement réprimées.

Le mariage entre personnes de même sexe, le concubinage et le PACS ne sont pas reconnus.

Il est interdit de photographier les bâtiments gouvernementaux.

Afin de protéger l’environnement, l’usage de sacs plastiques est interdit. Ils sont confisqués à l’aéroport. Il est strictement interdit de jeter des détritus dans les rues et de marcher sur les espaces verts. Tous les derniers samedis du mois, tous les citoyens rwandais sont sollicités, durant la matinée, pour des travaux d’intérêt général (Umuganda) dont l’objectif principal est la propreté des lieux publics.

Divers

Le climat équatorial est tempéré par l’altitude (Kigali est à 1500 m), cependant les précipitations sont importantes pendant les saisons des pluies (de septembre à décembre et de mars à fin mai) et donnent régulièrement lieu à des inondations et des glissements de terrain.

Voyages d’affaires

Visa d’affaires

Les voyageurs d’affaires peuvent solliciter auprès de l’ambassade du Rwanda à Paris la délivrance d’un visa de Classe T7 - Affaires.

Ce visa est octroyé à tout investisseur potentiel, entrepreneur ou commerçant, pour se rendre au Rwanda et y explorer des opportunités d’affaires.

Il est valable 90 jours et renouvelable une seule fois. Le détenteur d’un visa de Classe T7 a droit à plusieurs entrées, mais il n’est pas autorisé à travailler.

Le dossier de demande de visa doit être déposé à l’ambassade du Rwanda à Paris ou y être adressé par courrier.

La liste des pièces à fournir à l’appui de la demande est disponible à l’adresse suivante : http://www.ambarwanda-paris.fr/index.php/accueil-3/accueil-12/visa.

Réseaux de communication

Le coût d’utilisation du réseau Internet et mobile depuis un opérateur étranger est très élevé. Il est recommandé, dès son arrivée au Rwanda, de se procurer une puce téléphonique locale ainsi que des cartes de recharge. Deux opérateurs téléphoniques se partagent le marché, MTN et TIGO.

La plupart des hôtels et quelques restaurants/café sont équipés d’un système Wi-Fi.

Données économiques

La direction des Entreprises, de l’économie internationale et de la promotion du tourisme du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères vous propose de consulter la fiche repères économiques Rwanda.

Contacts utiles

  • Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, et le soutien public au développement international des entreprises.

Le Rwanda relève du Service économique régional de Nairobi :

Bureau de Nairobi
Adresse physique : Ambank House 14th floor, University Way, Nairobi – KENYA
Adresse postale : PO Box 30374 - 00100 Nairobi – KENYA
Tél. : +254 20 22 93 000
Courriel : nairobi chez dgtresor.gouv.fr
Site Internet : www.tresor.economie.gouv.fr/se/kenya

  • AFD

L’Agence française de développement (AFD) est l’agence qui met en œuvre la politique du développement définie par le gouvernement français.

Le Rwanda relève de l’agence de Nairobi :

Agence de Nairobi
Agence régionale de Nairobi
5e étage, Top Plaza Building
Kindaruma Road, off Ngong Road
BP 45955 - 00100
Nairobi, Kenya
Tél. : +254 20 259 29 07/09, +254 20 259 29 13/14
Portable Bureau : +254 722 20 77 27, +254 734 33 33 31
Télécopie : +254 20 259 29 08
Courriel : afdnairobi chez afd.fr

  • BAD

Le Rwanda est membre de la Banque africaine de développement (BAD), dont le site Internet est consultable à l’adresse : https://www.afdb.org/fr/.

La page du Rwanda est consultable à l’adresse : https://www.afdb.org/fr/countries/east-africa/rwanda/.

  • FMI

Bureau du représentant résident du FMI au Rwanda.

Le Rwanda et le FMI.

PLAN DU SITE