République tchèque

Partager
Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (15/02/2021)

Une stricte limitation des déplacements s’impose pour ralentir la progression de l’épidémie dans le monde, du fait de la circulation très active du virus de COVID-19 et de ses variants (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Dès lors, tout déplacement international - depuis l’étranger vers la France et de France vers l’étranger - est strictement encadré jusqu’à nouvel ordre. Il convient de s’informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l’alerte COVID-19 des conseils aux voyageurs.

La République tchèque a décidé de réinstaurer l’état d’urgence en raison de la propagation accélérée du virus de la Covid-19 sur son territoire, depuis le 5 octobre.
La propagation de l’épidémie de Coronavirus en République tchèque est repartie en forte hausse, la présence du virus demeure très importante. L’ensemble du territoire est concerné.

En conséquence le gouvernement maintient le niveau d’alerte maximal pour l’ensemble du territoire national. Ceci entraîne, depuis le 27 décembre, un nouveau durcissement des mesures préventives et avec des pénalités qui avait déjà fait l’objet d’un renforcement pour toute infraction (jusqu’à 2.000€ pour un individu, 120.000€ pour une personne morale).

Dans ce contexte d’évolution dynamique de la pandémie, et alors que les autorités excluent les visites non essentielles, et en particulier tout déplacement pour motifs touristiques ou de loisir, il est recommandé de limiter les déplacement vers la République tchèque aux plus strictement nécessaires, de vérifier au préalable les conditions d’entrée (encore durcies à compter du 5 février - cf. ci-dessous) et la situation locale et de suivre scrupuleusement les mesures de protection adoptées par les autorités tchèques.

Les principales dispositions restrictives valables depuis le 27 décembre et qui viennent d’être prolongées jusqu’au 14 février à ce stade concernent :

  • Couvre-feu de 21 heures à 5 heures du matin : interdiction de circulation sauf nécessité absolue (trajets liés au travail, soins médicaux, assistance aux proches) ;
  • Interdiction de circulation dans la journée sauf exceptions : trajets liés au travail, aux nécessités (courses, soins, etc.), à l’assistance aux proches, aux promenades à la campagne et dans les parcs ;
  • Interdiction des rassemblements de plus de deux personnes en intérieur comme à l’extérieur ;
  • Interdiction de consommer de l’alcool en public ;
  • Obligation de couverture des voies respiratoires en intérieur et en extérieur (sauf personnes seules ou personnes d’un même foyer si distance minimale de 2m), hors domicile ;
  • Fermeture des restaurants, bars et services de restauration. Seul un service de vente à emporter (« par la fenêtre ») est assuré jusqu’à 20 h 00. La vente de boissons alcoolisées pour consommation sur place n’est pas autorisée ;
  • Fermeture des hôtels et services d’hébergement pour le tourisme/loisir ;
  • Fermeture des cinémas et théâtres ;
  • Fermeture des salles de jeux et casinos ;
  • Fermeture des châteaux, musées, foires, galeries et salles d’exposition, à l’exception des expositions uniques avec des objets rares venus de l’étranger ;
  • Fermeture des zoos et jardins botaniques ;
  • Fermeture des salles de sport, fitness center et spas ;
  • Interdiction des sports en intérieur pour les amateurs. En extérieur des groupes de six personnes en plus peuvent s’entraîner ;
  • Fermeture des stations de ski ;
  • Interdiction des concerts, spectacles de danse ou de chant ;
  • Interdiction du public aux évènements sportifs ;
  • Établissements d’enseignement fermés aux élèves étudiants (cours en distanciel uniquement) ;
  • Réduction de l’activité des administrations publiques aux tâches essentielles, passage en télétravail, réduction au minimum des horaires d’ouverture au public (2 jours par semaine, 5h maximum) ;
  • Instruction faite à tous les employeurs de recourir dans toute la mesure du possible au télétravail et recommandation de limiter leur activité à l’essentiel.

S’y ajoute depuis le 11 février une interdiction de circuler depuis et vers trois départements particulièrement touchés par le virus : Cheb, Trutnov et Sokolov, sauf exceptions qui impliquent de se munir d’une attestation (y compris pour un transit).

Ces dispositions s’ajoutent à l’obligation de respecter les gestes barrières et la distanciation sociale de 2m dans tous les lieux fermés hors du domicile.

Passage des frontières

Attention : Les autorités allemandes introduisent à compter du 14 février des restrictions supplémentaires revenant à une fermeture de fait de la frontière depuis la République tchèque vers l’Allemagne. Les transits par l’Allemagne depuis la République tchèque sont interdits (sauf exceptions extrêmement limitées : déplacement humanitaire). Pour un déplacement à destination de l’Allemagne est exigé : un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48h, un enregistrement en ligne, et une mise en quarantaine pour 10 à 14 jours. Il importe de vérifier ces éléments au préalable et en tout état de cause, d’autant que ces mesures pourraient être encore durcies, de limiter les déplacements aux plus strictement indispensables.

(restrictions renforcées à partir du 5 février 2021)

Une majorité d’Etats membres de l’UE, également la Suisse et le Royaume Uni, appliquent des restrictions aux voyageurs en provenance de République tchèque. Ces restrictions peuvent potentiellement s’appliquer non seulement aux résidents en République tchèque, mais également aux personnes y ayant séjourné temporairement, voire en simple transit/transfert à l’aéroport. Il est fortement recommandé, en cas de déplacement dans un pays tiers, de vérifier les conditions d’accès appliquées par celui-ci à la République tchèque.

La République tchèque adopte à compter du 9 novembre la grille de classification UE des pays à risque (ici). Il n’est possible de se rendre en République tchèque que pour des raisons essentielles, quel que soit le classement vert, orange ou rouge de la zone de provenance du voyageur. Les raisons essentielles comprennent notamment les déplacements professionnels ou pour des études, les déplacements pour se rendre dans des établissements de santé ou pour assister à des funérailles.
Les restrictions au passage des frontières ont été renforcées à le 5 février 2021.

La France étant classée en rouge, une interdiction générale d’entrée en République tchèque s’applique, avec exceptions limitées, et les personnes venant de France seront dans l’obligation (a.) de présenter un test PCR négatif de moins de 72h ou un test antigénique négatif de moins de 24h au passage de la frontière, (b.) de remplir une déclaration en-ligne (ici) et de se munir d’une version papier pour entrer dans le pays, (c.) de se mettre en auto-isolement à leur arrivée le temps d’ (d.) effectuer sous cinq jours maximum un nouveau test PCR avec résultat négatif pour sortir de cet isolement et (e.) de porter durant les dix jours suivants un masque de type FFP2 ou chirurgical.

Par ailleurs, la présentation d’un test PCR négatif auprès des employeurs tchèques, ou des universités pour tout étudiant, est requise.

Tout voyageur peut, quel que soit son pays de provenance, être soumis au passage de la frontière à un prélèvement biologique pour test de dépistage.

Le ministère de l’intérieur tchèque précise que les raisons essentielles ne comprennent pas le tourisme, les activités de loisirs ou les visites d’amis.

Ces éléments étant susceptibles d’évoluer, et une nouvelle catégorie « rouge foncé » ayant été créée, il est fortement recommandé de consulter très régulièrement le site du ministère de l’Intérieur tchèque. En tout état de cause, il est recommandé de tenir compte de la situation sanitaire actuelle et des mesures en vigueur avant toute décision éventuelle de déplacement.

Plus d’informations et recommandations sur le site de l’Ambassade de France en République tchèque.

Appel à la vigilance maximale – risque d’attentat (03/11/2020)

Pour rappel, comme indiqué dans l’alerte générale, publiée le 29 octobre 2020, le risque d’attentat étant élevé, les Français résidents ou de passage à l’étranger sont appelés à faire preuve de vigilance maximale.

Il convient en particulier de se tenir à l’écart de tout rassemblement et d’être prudent à l’occasion des déplacements. Il est également recommandé de se tenir informé de la situation et des risques, en consultant les recommandations des Conseils aux voyageurs.

Les Français de passage sont invités à s’enregistrer sur le fil d’Ariane, afin de recevoir les alertes concernant le pays où ils se trouvent.

Sécurité

Risques encourus et recommandations associées

Délinquance

La délinquance (essentiellement vols à la tire) progresse à Prague, sur les sites les plus fréquentés par les touristes (le château et ses voies d’accès, le pont Charles, la place de l’Horloge astronomique, la colline de Petrin, notamment ; les lieux de restauration ; les lignes de transport en commun, tramways et métros, tout particulièrement la ligne 22).

Locations immobilières

Des escroqueries de location immobilière sur internet sont recensées. Elles ciblent notamment les étudiants. Le futur locataire signe un contrat et verse un mois de loyer et une caution avant son arrivée en République tchèque, puis se rend compte de l’escroquerie une fois sur place, lorsqu’il constate que l’appartement et l’agence n’existent pas. Comme il s’agit de fraude internet et que les virements bancaires sont effectués de la France vers un pays tiers, il est difficile ensuite de lancer une procédure en République tchèque.
Il est fortement recommandé de ne pas conclure d’opération immobilière par internet sans être entré en contact direct avec une agence et avoir vérifié son existence.

Il a été également constaté que les sous-locations sont une pratique courante à Prague pour les locations de particulier à particulier. Il est fortement conseillé de demander la copie de l’original du contrat de location entre le propriétaire et le locataire sous-louant l’appartement afin de vérifier que le montant de la location d’une chambre n’est pas disproportionné par rapport au prix du marché.

Tout étranger victime d’une infraction en République tchèque peut faire appel à deux commissariats spécialisés dans l’accueil des victimes de nationalité étrangère. Il est possible d’y déposer plainte, d’y recevoir une attestation pour son assurance, de téléphoner aux services bancaires pour faire opposition à l’utilisation d’une carte de crédit, etc. Des interprètes sont disponibles 24h/24h.

  • Le commissariat situé près de la station de métro "Mustek" (au centre de la zone touristique de Prague), à l’adresse suivante : 9, place Jungmannovo, 11001 PRAGUE 1 (cf. CONTACTS UTILES -colonne de droite-) ; Fax : +420 974 851 758
  • Le commissariat situé près de l’ambassade des États-Unis, à l’adresse suivante : Vlašská 362/3, 118 00 Prague 1 - Tél : +420 974 851 750
Zones de vigilance

L’ensemble du pays est en vigilance normale (en vert sur la carte sécuritaire).

Toutefois, une recrudescence des vols à la tire est constatée dans les zones touristiques de Prague concentrées dans les quartiers de Prague 1 et Prague 2 (voir le paragraphe "Délinquance" ci-dessus).

Il est conseillé de rester toujours vigilant à l’égard de ses objets personnels dans les transports en commun et dans les zones à forte densité.

Recommandations générales

Il est recommandé de pouvoir présenter un titre d’identité et de voyages (passeport ou carte nationale d’identité sécurisée) et de répartir cartes de crédits et argent liquide dans différentes poches ainsi et au fond du sac.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée et de séjour

La République tchèque appartenant à l’espace Schengen, les ressortissants français ou d’un État membre de l’Union européenne, quel que soit l’objet de leur visite, ne sont pas soumis à l’obligation de visa pour les séjours de moins de 3 mois.

Pour un séjour de plus de 30 jours, les ressortissants français ou membres d’un Etat de l’Union européenne sont tenus d’informer la police étrangère de leur présence (cela ne s’applique pas aux personnes de moins de 15 ans ainsi qu’aux employés d’une organisation non gouvernementale accréditée en République tchèque).

Pour un séjour de plus de 3 mois, il est possible de faire une demande de résidence temporaire ou de résidence permanente. Cela n’est pas obligatoire, mais peut se révéler nécessaire pour ouvrir un compte bancaire, passer le permis de conduire, bénéficier d’allocations, ou acheter un bien immobilier.

Les ressortissants français peuvent entrer, circuler et quitter la République tchèque uniquement sur présentation d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport en cours de validité.

Les cartes nationales d’identité (CNI) délivrées à des personnes majeures entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 sont encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, même si aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en atteste. En conséquence, de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est vivement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une CNI portant une date de fin de validité dépassée (même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité). Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pouvez télécharger et imprimer la notice multilingue expliquant ces nouvelles règles à l’adresse suivante : http://media.interieur.gouv.fr/interieur/cni-15ans/document-a-telecharger-republiquetcheque.pdf.

Il est indispensable pour les voyageurs inscrits sur un passeport collectif de se munir de leur carte d’identité, en cours de validité. Sans ce document, l’entrée en République tchèque leur sera refusée.

Important :
• Les étrangers mineurs dépourvus d’un Document de circulation pour étranger mineur (DCEM) ou d’un Titre d’identité républicain (TIR) doivent obtenir, avant leur départ de France, un visa de retour auprès de la préfecture de leur lieu de résidence, sauf s’ils sont ressortissants d’un État membre de l’UE ou de l’EEE (Espace économique européen).
• Dans tous les cas, il est fortement recommandé aux établissements scolaires de s’adresser au service de la mise en règle de la préfecture compétente avant tout déplacement d’un groupe d’élèves comprenant des mineurs hors des frontières nationales.

Pour plus de renseignements, contacter l’ambassade de la République tchèque à Paris.

Santé

Avant le départ

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions en matière de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Ces indications ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier, suffisamment longtemps avant la date de départ pour permettre le rappel des vaccins.

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de pouvoir bénéficier d’une prise en charge par la Sécurité sociale, les Français de passage doivent être munis d’une carte européenne d’assurance maladie, à demander à leur caisse locale au moins 15 jours avant le départ. Pour plus d’informations, consultez le site de l’Assurance Maladie en ligne.

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé, parfois très élevés à l’étranger, il est recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux et de rapatriement sanitaire. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France sur place.

Liste des médecins agréés auprès de l’ambassade.

Urgences (hôpitaux disposant d’un accueil multilingue pour les étrangers)
• Hôpital Na Homolce, Roentgenova 2, 150 30 Prague 5.
Tél : +420 257 271 111 / +420 257 252 144 / +420 257 273 291
• Hôpital universitaire v Motole, V Uvalu 84, 150 06 Prague 5.
Tél : +420 224 431 111

Recommandations pour votre Santé

Consulter si besoin son médecin traitant pour faire une évaluation de son état de santé et bénéficier de recommandations sanitaires, notamment sur les vaccinations.

Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires.
Pour plus d’informations, consulter la fiche Informations pratiques.

Vaccinations

Il est conseillé de mettre à jour les vaccinations habituelles : diphtérie-tétanos-poliomyélite, ainsi que rubéole, oreillons, et plus particulièrement la rougeole. Dans tous les cas, prendre l’avis de son médecin traitant ou d’un centre de conseils aux voyageurs.

La vaccination préventive contre les hépatites A et B peut être conseillée, de même que la vaccination contre la fièvre typhoïde, ou le méningocoque, selon la durée et les conditions du séjour.

Selon les lieux fréquentés et la durée du séjour, la vaccination préventive contre l’encéphalite à tiques d’Europe centrale pourra être conseillée (séjour en zone rurale ou forestière).
Dans tous les cas, prendre l’avis de son médecin traitant ou d’un centre de conseils aux voyageurs.

Risques sanitaires

Encéphalite à tiques

L’encéphalite à tiques est une maladie virale transmise notamment par la piqûre de tiques. Les symptômes associent de la fièvre avec des troubles digestifs, et des signes méningés (maux de tête, raideur de nuque). Des troubles neurologiques divers peuvent être associés. La vaccination peut vous être conseillée par votre médecin.
Plus d’informations sur le site de Santé publique France.

Prévention contre les piqûres de tiques

La prévention contre les autres infections transmises par les tiques inclut la couverture vestimentaire et l’application de répulsifs cutanés sur les parties découvertes. De plus, il est impératif, après toute promenade en milieu rural et particulièrement en forêt dans les régions infestées, de rechercher la présence éventuelle de tiques sur le corps afin de les ôter très rapidement.
Plus d’informations sur le site de l’assurance maladie.

Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. "Quelques règles simples" ci-dessous).

Infection par le virus VIH – MST

S’agissant des maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Quelques règles simples
  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections ;
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne pas caresser les animaux rencontrés ;
  • Veiller à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque en deux-roues).

Se préserver des contaminations digestives ou de contact :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;
  • Veiller à la qualité des aliments, et surtout à leur bonne cuisson ;
  • Éviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits.
Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Infos utiles

Transport

Infrastructure routière
Les routes secondaires et passages à niveau peuvent être dangereux : signalisation défectueuse, voire inexistante, et parc automobile hétérogène.

Code de la route
Le code de la route tchèque est pratiquement identique, en matière de sécurité, au code français (transport des enfants, ceintures de sécurité, priorité dans les ronds-points, etc.).
Durant toute l’année, il est obligatoire d’avoir les phares allumés en plein jour.
Les contrôles radar sont fréquents et les alcootests nombreux (tolérance zéro).

Assurances et vignettes autoroutes
Les assurances au tiers et responsabilité civile sont obligatoires. La vignette autoroute est remplacée depuis le 1er janvier 2021 par l’obligation de se munir d’une e-vignette électronique, disponible sur le site edalnice.cz (site en tchèque et en anglais).

Stationnement
Afin d’éviter les vols, il est conseillé de garer son véhicule : en journée dans un parc surveillé ; la nuit dans un parking gardé.
Le stationnement dans le centre-ville de Prague est règlementé et les zones bleues sont réservées uniquement aux résidents. Les enlèvements de véhicules ainsi que l’immobilisation par sabot sont pratique courante. Les fourrières sont réparties par zones et sont accessibles via le lien suivant (en tchèque uniquement) : Sshmp

Transports publics
Le réseau des transports en commun (métro, tramway et bus) est très développé en République tchèque, et particulièrement à Prague.
Attention : les tramways ont priorité par rapport à l’ensemble des autres véhicules et par rapport aux piétons, même lorsqu’ils franchissent sur un passage piéton.

Facturation abusive de certains taxis
Sur les sites et circuits touristiques de Prague, la pratique de facturation abusive de la part de certains chauffeurs de taxi est fréquemment constatée. Il est recommandé de s’enquérir des tarifs habituels du prix au km et de réclamer un reçu au chauffeur. Privilégier des compagnies de taxis utilisant le compteur telles « AAA » ou « Profitaxi ».

Réseau ferroviaire
Le réseau est dense. Il convient d’être attentif à ses effets personnels, les vols étant nombreux pendant les trajets (Vlak Site, en tchèque).

Législation locale

Alcool
La République tchèque pratique la tolérance zéro en matière d’alcool au volant. Les alcootests sont de plus en plus systématiques.
La peine encourue est le retrait de permis et le paiement d’une amende. En cas de récidive, le contrevenant risque de se voir appliquer une peine de prison.
La consommation excessive d’alcool et les comportements à risque dans les boîtes de nuit sont à éviter. Il est conseillé de surveiller sa boisson dans les boîtes de nuit et de respecter scrupuleusement la distinction entre espaces publics et privés au sein d’un même bâtiment.

Stupéfiants
La législation tchèque interdit la production et la détention de tous les narcotiques. La loi stipule néanmoins que si la quantité n’est pas supérieure à 15 g pour le cannabis, 5 g pour le haschisch, 2g pour les amphétamines et les méthamphétamines, 1,5 g pour l’héroïne, 1 g pour la cocaïne, et 5 unités d’ecstasy, le contrevenant ne peut pas être poursuivi pour des charges criminelles mais encourt une amende allant jusqu’à 15000 czk (environ 570 euros). Au-delà de ces quantités, le contrevenant est jugé pour infraction pénale et encourt jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et une amende. Pour une personne convaincue de trafic, les peines d’emprisonnement peuvent être supérieures.

Détérioration de biens publics
La législation est très stricte concernant les graffitis et autres dégradations de biens publics. De tels actes peuvent mener à une comparution immédiate devant le tribunal.

Divers

Devises
Il est déconseillé de recourir à la pratique illégale du change de devises "à la sauvette".
Il convient d’être vigilant pendant les opérations effectuées dans les bureaux de change : il est indispensable de s’enquérir en amont de la transaction du taux pratiqué et des frais demandés. La pratique de commissions élevées pour des sommes réduites est régulièrement constatée.

Voyages d’affaires

Visas d’affaires

Les dispositions relatives aux voyageurs d’affaires sont les mêmes que celles s’appliquant aux touristes. Voir la rubrique Entrée / Séjour de la présente fiche.

Réseaux de communication

Quatre opérateurs se partagent le marché de la téléphonie mobile en République tchèque : Telefónica O2, T-Mobile, Vodafone et U:fon. Il existe aujourd’hui plus d’options que les simples abonnements prépayés ou facturés après consommation (avec l’arrivée d’Internet sur les smartphones). Les cartes prépayées coûtent entre 200 et 500 couronnes tchèques. Les abonnements engagent toutefois auprès de l’opérateur pour une durée de 24 mois minimum, dans la plupart des cas.

Données économiques


fiche repères économiques République tchèque.

Contacts utiles

  • Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, et le soutien public au développement international des entreprises.

Service économique de Prague
Velkoprevorske namesti 2 - P.O. Box 102 - 118 01 Prague 1 - République tchèque
Tél. : +420 251 171 752
Courriel : prague chez dgtresor.gouv.fr
Site internet : http://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/republique-tcheque

  • Business France

Opérateur public national au service de l’internationalisation de l’économie française, Business France valorise et promeut l’attractivité de l’offre de la France, de ses entreprises et de ses territoires.

Business France - République tchèque
Ambassade de France en République tchèque
Velkoprevorske namesti 2 - P.O. Box 102 - 118 01 Prague 1 - République tchèque
Tel : +420 251 171 711
Email : prague chez businessfrance.fr

Claire Camdessus (Directrice Pays)

  • CCEF

Les Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Président de section : Gilles BEROUARD - +420 220 397 777 (société Havas Worldwide Prague)

Site internet : Comité national des conseillers du commerce extérieur de la France

  • CCI

Les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) françaises à l’international sont des associations indépendantes de droit local qui regroupent des entreprises françaises et étrangères. Elles constituent un réseau mondial de relations et de contacts d’affaires de plus de 32 000 entreprises françaises et étrangères dans 83 pays.

Chambre de commerce franco-tchèque (CCFT)
I.B.C. Pobrezni 3 - 186 00 Prague 8
Tél : +420 224 833 090
Email : info chez ccft-fcok.cz
Site internet : http://www.ccft-fcok.cz

  • Atout France

http://atout-france.fr/notre-reseau/republique-tcheque

  • FMI

La République tchèque et le FMI

Bureau régional du FMI pour l’Europe centrale et l’Europe de l’Est