Qatar

Partager

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Appel à la vigilance maximale – risque d’attentat (29/03/2021)

Pour rappel, comme indiqué dans l’alerte générale, publiée le 29 octobre 2020, le risque d’attentat étant élevé, les Français résidents ou de passage à l’étranger sont appelés à faire preuve de vigilance maximale.

Il convient en particulier de se tenir à l’écart de tout rassemblement et d’être prudent à l’occasion des déplacements. Il est également recommandé de se tenir informé de la situation et des risques, en consultant les recommandations des Conseils aux voyageurs.

Les Français de passage sont invités à s’enregistrer sur le fil d’Ariane, afin de recevoir les alertes concernant le pays où ils se trouvent.

Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (24/08/2021)

Du fait de la circulation du virus de COVID-19 et de ses variants qui demeure active (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies), toute entrée en France et toute sortie de notre territoire est encadrée. Dès lors, il convient de s’informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l’alerte COVID-19 des conseils aux voyageurs pour d’une part, vérifier si le déplacement à destination ou en provenance du pays envisagé est soumis au régime des motifs impérieux, d’autre part, respecter les mesures sanitaires mises en place à l’entrée sur le territoire français.

Conditions d’entrée et de séjour

Les autorités qatariennes ont décidé de placer la France sur la liste des pays rouge.

Tous les voyageurs en provenance de France et à destination du Qatar, y compris les personnes résidant au Qatar (disposant d’une « QID »), devront s’enregistrer préalablement à leur déplacement sur l’application Ehteraz et fournir sur la même plateforme tous les documents demandés au moins 12 heures avant leur arrivée à Doha.

Selon les informations figurant sur le site du ministère de la Santé publique, les conditions suivantes s’appliquent désormais aux voyageurs en provenance des pays classés rouge, dont la France :

  • Les voyageurs jouissant d’un statut de résident au Qatar en provenance de France ainsi que les non-résidents effectuant des voyages pour affaires, tourisme, ou des visites familiales, doivent être en possession d’un test PCR négatif de moins de 72 heures avant leur arrivée théorique à Doha et se soumettre à un test PCR à leurs frais à l’arrivée à l’aéroport de Doha ;
  • Les voyageurs sont exemptés de quarantaine s’ils sont pleinement vaccinés avec un vaccin reconnu au Qatar ou guéris de la Covid-19 dans les 12 derniers mois (si diagnostiqués au Qatar) ;
  • Les personnes non-vaccinées devront effectuer une quarantaine de 10 jours à l’hôtel ;
  • Les enfants non vaccinés âgés entre 0 et 17 ans qui voyagent avec leurs parents pleinement vaccinés doivent effectuer une quarantaine de 10 jours à la maison.

Pour mémoire, seuls les vaccins suivants sont reconnus au Qatar :

  1. Pfizer BioNTech
  2. Moderna
  3. Oxford-Astrazeneca
  4. Janssen/Johnson&Johnson (1 dose)

Il est recommandé de se tenir informé des règles en vigueur au Qatar à l’adresse.

Mesures en vigueur

Le 17 mai 2020, les autorités qataries ont décidé de rendre le port du masque obligatoire dans l’espace public.

Par ailleurs, depuis le 22 mai 2020, l’installation de l’application EHTERAZ sur son téléphone portable est obligatoire et doit être activée à chaque sortie de son domicile. Le non-respect de ces mesures est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 200 000 riyals qatariens (environ 50 000€), et d’une peine d’emprisonnement de trois ans.

En cas de doute sur une éventuelle contamination, il convient d’appeler le 16000. Un rendez-vous pourra alors être donné au terme d’un entretien téléphonique par le Centre des maladies infectieuses (Communicable Disease Center / Hamad Medical Corporation) pour un test de dépistage.

Les personnes concernées pourront alors être placées en quarantaine dans une structure gérée par le gouvernement ou, si elles présentent des symptômes plus sévères, hospitalisées dans l’un des établissements du dispositif de lutte contre la pandémie pour une prise en charge médicale.

Il est conseillé de suivre les recommandations des autorités locales, de consulter le site du ministère de la Santé MOPH et de consulter le site internet de l’ambassade de France au Qatar.

Sécurité

Sous réserve de l’évolution de la situation régionale, le Qatar ne présente pas de risque particulier. Cependant, il convient de consulter régulièrement les mises à jour de ce site.

Le taux de criminalité au Qatar est l’un des plus faibles du monde.

Situation régionale

La montée des tensions régionales peut avoir des répercussions sur la situation au Qatar. L’évolution de la situation dans la région doit faire l’objet d’une attention constante et soutenue.

Recommandations générales

Il est interdit de photographier des bâtiments publics ou des installations militaires.
Il est recommandé de s’abstenir de photographier des Qatariens sans leur consentement.
Il est préférable d’avoir les coordonnées téléphoniques et l’adresse courriel de l’ambassade de France sur soi pour parer à toute difficulté.

Zones de vigilance

L’intégralité du pays est en zone de vigilance normale.

Entrée / Séjour

En dehors des mesures transitoires liées à la crise sanitaire, les dispositions applicables à l’entrée et au séjour sont les suivantes :

La levée de l’embargo contre le Qatar, le 4 janvier 2021, s’est traduite par une réouverture des frontières du Qatar avec l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis et l’Égypte, ainsi que par la reprise de liaisons aériennes directes entre le Qatar et ces trois pays. En revanche, des difficultés persistent encore avec Bahreïn. Les règles d’entrée de et vers ces pays demeurent soumises aux restrictions spécifiques liées à la pandémie de COVID-19.

La levée de l’embargo n’a aucune incidence significative sur le trafic aérien entre la France et le Qatar.

Formalités d’entrée

Visa

La validité du passeport doit être supérieure à six mois pour obtenir un visa et être admis à entrer au Qatar.
Il est possible d’obtenir un visa multi-entrées à l’aéroport de Doha (seul point d’entrée dans le pays et de sortie du pays).

Le visa multi-entrées est délivré :

  • pour 90 jours ;
  • gratuitement ;
  • sur présentation d’un billet retour ;
  • pour tout séjour prolongé (dans le cadre d’un contrat de travail ou d’une demande de résidence), le Qatar impose des analyses de sang nécessaires à tout établissement d’un permis de séjour (VIH-Sida, tuberculose, hépatite B et C). Les certificats délivrés par des autorités médicales étrangères antérieurement à l’arrivée au Qatar ne sont pas reconnus. Le candidat à la résidence ne sera pas autorisé à séjourner au Qatar si l’un des tests de dépistage se révèle positif.

Résidence

Première formalité à accomplir lors de son arrivée au Qatar, le permis de résidence est indispensable pour résider et/ou travailler au Qatar. Il est également requis pour toutes les formalités liées à l’ouverture d’un compte en banque, à la signature d’un bail de location, à l’achat d’une voiture, à l’inscription des enfants à l’école, etc.

Le permis de résidence nécessite un parrainage local, le plus souvent celui de son employeur. Le parrainage est une relation juridique entre un sponsor et un travailleur.

Le sponsor (il peut s’agir d’un particulier ou d’une société) fait en quelque sorte office de « garant » auprès des autorités de résidence au Qatar d’un étranger. Toutes les démarches administratives du résident étranger requièrent son autorisation.

Important  : le permis de résidence est délivré exclusivement par le Département de l’Immigration. L’ambassade de France n’intervient pas dans cette procédure.

Les autorisations de sortie de territoire pour les travailleurs, délivrées par les employeurs, ont été supprimées le 28 octobre 2018. La sortie de certaines catégories d’employés (occupant des postes à responsabilité ou sensibles) peut rester soumise à un accord de l’employeur. Afin qu’un employeur ne puisse plus s’opposer à ce qu’un de ses salariés rompe légalement son contrat de travail et change d’employeur, le certificat de non objection a été supprimé au mois de septembre 2020.

Examens médicaux : Les personnes souhaitant obtenir un permis de résidence au Qatar sont soumises à des tests médicaux obligatoires. Ces tests doivent être réalisés sur place dans des structures agréées. Ils comprennent un examen sanguin et une radiographie des poumons. Ils concernent les pathologies qui suivent : VIH/SIDA, hépatite B, hépatite C, tuberculose, syphilis. Ces tests concernent aussi les membres de la famille.
Des tests complémentaires annuels peuvent être demandés pour certains emplois spécifiques (coiffure, esthétique, restauration…).
La détection de l’une de ces pathologies peut conduire au refus de délivrance du permis de résidence.

Pour plus d’informations, consulter le site du ministère de la Santé.

Attention

  • En cas de rupture unilatérale de contrat, l’employeur peut lancer une procédure de « travel ban » qui correspond à une interdiction de sortie du territoire, jusqu’au règlement d’un éventuel différend.
  • Le code du travail permet à l’employeur de licencier un employé en contrat à durée indéterminée, sans motif, avec un préavis d’un mois, porté à deux mois après 5 ans de contrat effectif.

Pour plus d’informations, il est possible de contacter l’ambassade du Qatar en France.

Règlementation douanière

Parmi les produits dont l’importation est interdite au Qatar figurent notamment l’alcool, la viande de porc, tout objet, revue ou enregistrement à caractère pornographique, mais aussi tout produit stupéfiant.

Les produits interdits font l’objet d’une détection systématique dans les bagages et leur découverte peut entraîner des poursuites pénales avec risque d’emprisonnement.

Santé

Pandémie de Coronavirus Covid-19

Dans le cadre de la pandémie de Covid-19, les autorités ont mis en place des mesures sanitaires temporaires qui sont disponibles sur le site du ministère de la Santé MOPH (en anglais).

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (et ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre le cas échéant les rappels de vaccins).

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est vivement recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (dont la chirurgie et l’hospitalisation) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France sur place.

Recommandations pour la santé

Consulter si besoin son médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de son état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations. Consulter éventuellement son dentiste avant le départ.

Avertissement concernant les médicaments

Certains médicaments contenant des opiacés (par exemple le Tramadol à base d’opium ou d’autres médicaments contenant de la morphine) sont interdits au Qatar car considérés comme des stupéfiants. Toute personne peut être interpellée en cas de possession de ces médicaments, même munie d’une ordonnance d’un médecin en France. Il est préférable de demander à son médecin traitant en France un médicament de substitution avant de se rendre au Qatar.
Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires ; ne jamais consommer des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons).
Pour plus d’informations, consulter le fiche Infos Pratiques.

Vaccinations

  • Aucune vaccination n’est obligatoire mais certaines vaccinations sont recommandées ; s’assurer d’être à jour dans les vaccinations habituelles mais aussi liées à toutes les zones géographiques visitées.
  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée en incluant rubéole, oreillons et rougeole chez l’enfant ; la vaccination antituberculeuse est également souhaitable.
  • En fonction des conditions locales de voyages, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.

Risques sanitaires

La situation sanitaire au Qatar ne présente pas de risque particulier.

Climat

La chaleur est très forte du mois de juin au mois d’octobre (toujours supérieure à 40°C en journée et 30°C la nuit). Elle est parfois aggravée par un fort taux d’humidité.

Afin d’éviter les risques de déshydratation, il est nécessaire de bien s’hydrater et de privilégier les lieux en intérieur qui sont systématiquement climatisés. Les personnes avec des problèmes de santé chroniques, les personnes âgées, les femmes enceintes ou voyageant avec des enfants en bas âge sont invitées à consulter leur médecin avant le départ.

Coronavirus MERS-CoV

Les coronavirus sont une vaste famille de virus susceptibles de provoquer un large éventail de maladies chez l’homme, qui vont du rhume banal jusqu’à une atteinte respiratoire sévère. La présentation la plus fréquente associe de la fièvre et une infection pulmonaire.

Concernant le Mers CoV, il n’existe pas de vaccin ; Les mesures classiques d’hygiène sont recommandées pour limiter les risques de transmission, en particulier le lavage régulier des mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydro-alcoolique. Il convient également, dans la mesure du possible, d’éviter les contacts avec les animaux, les foules et grands rassemblements, ainsi qu’un contact rapproché avec des personnes malades. Éviter tout contact avec les animaux, en particulier avec les chameaux et les dromadaires. Il est très fortement déconseillé de consommer de la viande de chameau ou du lait de chamelle.

Sur place, en cas de forte fièvre, de toux et/ou de difficultés respiratoires, consulter un médecin sans délai. En cas de fièvre ou de symptômes respiratoires dans les jours qui suivent le retour en France, appeler le Centre 15 (téléphone : 15) en signalant son voyage.

Pour toute information complémentaire, consulter la page Coronavirus MERS-CoV ainsi que les sites internet du ministère français en charge de la santé et de l’Organisation mondiale de la Santé.

Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées.

Infection par le virus VIH – IST

Concernant les infections sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Infos utiles

Transport

Infrastructure routière

L’état du réseau routier est très satisfaisant sur l’ensemble du territoire. La vitesse est limitée à 120 km/h sur les grands axes et à 60/80 km/h dans les agglomérations.

La conduite sous l’emprise de l’alcool (qu’elle qu’en soit la quantité) est absolument interdite et constitue un délit grave, pour lequel les Qatariens appliquent la règle d’une « tolérance zéro ».

Il convient en outre :

  • de faire attention au risque d’éclatements de pneus dus aux fortes chaleurs ;
  • de ne pas s’aventurer seul en dehors des routes asphaltées, en particulier dans le désert, où les véhicules ne sont assurés que sous certaines conditions et où la couverture réseau est faible.

En cas d’accident, ne pas déplacer le véhicule, même s’il gêne la circulation ; appeler le numéro d’urgence 999, et attendre l’arrivée de la police. S’il y a des victimes, avertir l’ambassade de France (permanence consulaire). Le chauffeur restera en garde à vue jusqu’à ce que le rapport de police l’ait dégagé de toute responsabilité.

Législation locale

Alcools, produits stupéfiants et autres interdictions

La consommation d’alcool est autorisée dans les grands hôtels, mais son importation par des particuliers est rigoureusement interdite.

Le transport, la détention (même en quantité infime), l’offre et la consommation de produits stupéfiants sont strictement interdits et punis par la loi par de lourdes peines d’emprisonnement.

Est également interdite l’importation de viande de porc ou d’objets, revues et enregistrements à caractère pornographique.

Les produits interdits font l’objet d’une détection systématique dans les bagages et leur découverte peut entraîner des poursuites pénales avec risque d’emprisonnement.

Prostitution/Mœurs

La prostitution, illégale au Qatar, et d’autres infractions contre les mœurs (ex : harcèlement, outrage public à la pudeur) font régulièrement l’objet de poursuites. Ces infractions sont punies d’une peine d’emprisonnement et/ou d’expulsion du territoire.

Criminalité financière

Le refus de s’acquitter de ses obligations financières et les comportements frauduleux font régulièrement l’objet de poursuites et sont lourdement sanctionnés. Il en est ainsi, notamment, des chèques impayés, qui peuvent entraîner des poursuites judiciaires débouchant sur des peines d’emprisonnement.

Us et coutumes

La Constitution dispose que l’islam est la religion d’État et que la charia est une source du droit, tout en garantissant la liberté religieuse. La culture qatarienne puise dans une tradition musulmane conservatrice. Il est recommandé d’adopter une attitude respectueuse des usages locaux et de garder à l’esprit que les différences culturelles peuvent susciter une interprétation erronée de certains comportements.

Les marques d’affection entre adultes sont à proscrire en public. Dans les lieux de culte, les épaules et les jambes doivent être couvertes. Les femmes doivent se couvrir la tête. Dans certains lieux publics, notamment les musées, les tenues au-dessus des genoux ne sont pas autorisées. En revanche, il n’y a pas de restriction particulière en dehors de ces lieux, même s’il est préférable d’éviter les vêtements courts et décolletés, pour les femmes comme pour les hommes.

Il est interdit de boire, de manger et de fumer en public pendant le mois de Ramadan du lever au coucher du soleil.

Un geste déplacé ou des paroles outrancières sont de nature à déclencher de vives réactions qui peuvent se traduire par des poursuites pénales avec emprisonnement (atteinte à l’honneur, outrage à personne dépositaire de l’autorité publique).

Toute activité de prosélytisme non islamique est proscrite.
Ces règles s’appliquent partout, y compris dans la zone de transit de l’aéroport international de Doha.

Voyages d’affaires

Visa d’affaires

Un visa de court séjour (cf. rubrique « Entrée/Séjour » de la présente fiche) est nécessaire quel qu’en soit le motif (voyage d’affaires, visite touristique ou familiale) pour entrer au Qatar.
D’une validité de 90 jours, et obtenu soit auprès des services consulaires de l’ambassade du Qatar à Paris, soit à l’arrivée à l’aéroport de Doha, il ne permet pas de résider au Qatar.
Pour prolonger temporairement son séjour, il convient de contacter les autorités qatariennes en charge de l’immigration. Ce type de visa ne permet pas d’obtenir un titre de séjour au Qatar.

Réseaux de communication

La couverture des réseaux de téléphonie et Internet haut débit est excellente dans les zones habitées au Qatar. Certaines zones dans le désert ne sont pas couvertes par le réseau de téléphonie et Internet. L’utilisation des téléphones mobiles français en itinérance («roaming») ne pose aucun problème.
Le wifi est disponible dans tous les hôtels, ainsi que dans de nombreux lieux publics.

Données économiques

Consulter la fiche repères économiques Qatar.

Contacts utiles

Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, le soutien public au développement international des entreprises.

Service économique de Doha – QATAR
Adresse Postale : PO Box 4373, Doha, Qatar
Adresse Physique : West Bay, Diplomatic Area Street
Tél. : +974 44 02 17 60
Télécopie : +974 44 02 17 61
Courriel : doha chez dgtresor.gouv.fr
Site internet

Business France

Opérateur public national au service de l’internationalisation de l’économie française, Business France valorise et promeut l’attractivité de l’offre de la France, de ses entreprises et de ses territoires.

Business France Doha
Ambassade de France - West Bay – Diplomatic Area Street
PO BOX 4373 - Doha - Qatar
Tel : +974 44 02 17 69
Courriel : christelle.peyran chez businessfrance.fr
Responsable d’antenne : Christelle Peyran

CCEF

Les conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Site internet : Comité national des conseillers du commerce extérieur de la France

Atout France

Atout France est une agence de développement du tourisme français.
Site internet

Sopexa

Spécialiste des marchés alimentaires, Sopexa est une entreprise internationale de marketing et de communication dont une agence est située au Moyen-Orient.
Site internet

FMI

Le Qatar et le FMI