Paraguay

Partager
Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (22/10/2020)

Le 11 mars, l’Organisation mondiale de la santé a qualifié de « pandémie » l’épidémie de coronavirus Covid-19 (voir liste des pays concernés et chiffres via le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies).

Les autorités paraguayennes ont déclaré l’état d’urgence sanitaire et instauré des mesures restrictives visant à limiter la propagation du virus . Ces mesures sont actualisées au regard de l’évolution de la situation, variable selon les régions du pays.

Le pays a défini un plan de retour progressif à la normale, nommé « quarantaine intelligente », constitué de quatre phases (phase 0 : confinement général ; phase 4 : dernière étape avant un retour à la normale des activités sociales, éducatives, économiques…).

Au 23 août, les dispositions ont été à nouveau actualisées :
1/Le Haut Paraná (Ciudad del Este), placé en état d’alerte sanitaire renforcé depuis le 18 juillet, le demeure (« phase 0,5 ») :
• Confinement ;
• Fortes limitations de mouvements, des activités économiques hors pharmacies, points de ventes alimentaires, banques…

2/Le département de Central (banlieue d’Assomption) et la capitale Assomption sont maintenues en phase 3, mais des restrictions supplémentaires aux déplacements et aux activités sont apportées et en vigueur jusqu’au 6 septembre pour limiter les rencontres sociales – en particulier :
• Les déplacements inutiles sont prohibés entre 20h00 et 05h00 du matin ;
• Les restaurants ne peuvent ouvrir au-delà de 23h du dimanche au jeudi, minuit les vendredi et samedi, sous réserve de respecter un protocole sanitaire validé par le ministère de la santé ;
• Les réunions en lieu clos (par exemple pour le passage d’un examen) doivent se limiter à un maximum de 10 personnes et respecter un protocole sanitaire validé par le ministère de la santé…

3/Le reste du pays est en phase 4.

Liaisons avec l’extérieur, arrivée au Paraguay :
Depuis le 24 mars, les frontières terrestres, aériennes et fluviales sont fermées. Seuls les transports de fret sont autorisés.
Des vols spéciaux internationaux sont autorisés au cas par cas, notamment entre Assomption et Madrid (liaison vers Paris), à raison d’environ un tous les quinze jours s’agissant de la destination européenne.
Les voyageurs arrivant au Paraguay sont soumis à une quatorzaine obligatoire dans l’un des hôtels de leur choix parmi ceux désignés par les autorités. La facture de l’hôtel doit être présentée pour obtenir une autorisation d’entrée sur le territoire auprès de l’organisme dédié (CODENA).

Dans ce contexte, il est demandé aux Français de passage au Paraguay de suivre les recommandations des autorités locales et de consulter le site Internet de l’ambassade de France au Paraguay, ainsi que sa page Facebook « La France au Paraguay ».

Dispositions sanitaires spécifiques en vigueur sur le territoire français :
Le décret n°2020-1262 du 16 octobre 2020 fait obligation aux passagers de présenter au transporteur aérien, avant leur embarquement, une déclaration sur l’honneur attestant qu’ils ne présentent pas de symptôme d’infection à la covid-19 et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol. Ils doivent porter un masque de protection.

En outre, ce décret prévoit que les personnes de onze ans ou plus qui voyagent par avion en provenance du Paraguay et ne sont pas en mesure de présenter à leur arrivée en France le résultat d’un examen biologique de dépistage virologique (par exemple test PCR), réalisé moins de 72 heures avant le vol et ne concluant pas à une contamination par la covid-19, sont dirigées à l’aéroport vers un poste de contrôle sanitaire permettant la réalisation d’un tel examen.

Compte tenu de ces dispositions, il est fortement recommandé aux personnes de onze ans ou plus, en provenance du Paraguay, si elles le peuvent localement, de réaliser ce test virologique, moins de 72 heures avant leur vol.

En cas de questions, sur les modalités d’application des mesures concernant l’entrée et le séjour en France, il est possible de s’adresser au numéro vert : 0800 130 000.

Plus d’informations et recommandations sur la fiche Coronavirus et sur la page Risques sanitaires / Coronavirus.

Sécurité

Avertissement

Le personnel et les missions de l’ambassade de France au Paraguay ayant été réduits, les Français sont invités à s’assurer qu’ils disposent de moyens nécessaires en cas de crise (vérifier les termes des contrats d’assurance, s’assurer de disposer des moyens financiers nécessaires pour couvrir d’éventuels frais d’hospitalisation ou d’évacuation, etc.).
L’ambassade de France au Paraguay ne délivre pas de titres d’identité et de voyage. En cas de perte ou de vol de passeport, l’ambassade pourra vous délivrer un laissez-passer permettant de rentrer en France.
Le consulat général de France à Buenos Aires (Argentine) est compétent pour toutes les autres démarches administratives concernant les Français résidents ou de passage au Paraguay.

En cas d’urgence, l’ambassade de France au Paraguay peut être jointe pendant les horaires d’ouverture (du lundi au jeudi de 07h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h00 et le vendredi de 07h30 à 14h00) au +595 21 213 840.

En dehors de ces horaires, et en cas d’absolue et impérieuse nécessité, le numéro d’urgence suivant pourra être composé : + 595 971 226 255.

En cas d’urgence en dehors de ces horaires, le consulat général de France à Buenos Aires peut être joint au +54 9 11 4470 3202.

En cas d’incident grave dans le pays pendant votre séjour, pensez à rassurer vos proches.

Risques encourus

Il est recommandé d’observer les précautions d’usage suivantes :

  • faire preuve de vigilance et de discrétion : éviter d’exhiber des signes extérieurs de richesse ou de porter des objets de valeur, tels que bijoux, vêtements de luxe ou appareils photographiques. La plus grande vigilance est notamment requise à la sortie des bureaux de change ou à proximité des distributeurs automatiques de billets ;
  • éviter de fréquenter, particulièrement la nuit, certains quartiers de la capitale d’Assomption, où les vols sont nombreux : marché "Mercado Cuatro", bidonville de La Chacarita (proche de la cathédrale et du Congrès), et les faubourgs d’Assomption : San Lorenzo, Limpio, Luque, Nemby ;
  • ne pas résister en cas d’agression, le ou les agresseurs pouvant être armé(s).

Risques liés au transport

Il est déconseillé de circuler la nuit, notamment sur les grands axes routiers reliant la capitale aux villes frontières de Ciudad del Este (Argentine/Brésil) et d’Encarnación (Argentine), ainsi que sur la route Trans-Chaco qui traverse le Chaco depuis Assomption jusqu’à la frontière nord-ouest avec la Bolivie, en passant à proximité de Filadelfia dans le Chaco central.

Des pluies violentes peuvent provoquer des inondations et l’interruption du trafic routier. Il est dangereux de circuler en cas de fortes pluies, y compris en ville (les rues se transformant en torrents, compte tenu de la faiblesse du système d’évacuation des eaux).

Pour information :
Service des routes : Tél. +595 21 443 310
Service météorologique : Tél. +595 21 646 095 (en espagnol).

Risque terroriste

Le groupe terroriste "Armée du peuple paraguayen" (EPP - Ejército del Pueblo Paraguayo) est actif dans la zone située de part et d’autre de la ligne délimitant les départements de Concepcion et de San Pedro. L’EPP est accusé par la justice du Paraguay d’entretenir des liens avec les FARC.

Risques liés à la géographie du territoire et au climat

En raison des conditions naturelles difficiles dans la partie occidentale du pays, le Chaco, il est conseillé de s’y rendre accompagné. Les séjours en estancia (grande propriété fermière) sont à préférer à la randonnée. Il convient de se munir de réserves d’eau, de nourriture et de carburant, compte tenu de la superficie du territoire et de la très faible densité des populations. Cette région est riche en faune, flore et espaces remarquables (parcs nationaux). La chasse et la capture y sont interdites, sous peine de sanctions pénales.

Zones de vigilance

Zones déconseillées sauf raison impérative (orange sur la carte)

Il est déconseillé de se rendre dans la zone située de part et d’autre de la ligne séparant les départements de San Pedro et de Concepción (zone d’action du groupe terroriste EPP), dans la ville de Pedro Juan Caballero, capitale du département d’ Amambay (zone de narcotrafic), et dans les zones non peuplées du département de Canindeyu, en raison du risque d’actes de violence liés au narcotrafic. Pour toute information utile, prendre l’attache de l’agence consulaire de Ciudad del Este.

Zone de vigilance renforcée (en jaune sur la carte)

Le reste du pays est placé en vigilance renforcée.

Recommandations générales

L’ambassade de France au Paraguay ne possède plus de section consulaire depuis juin 2016, avec un passage au format "poste à présence diplomatique". La communauté française du Paraguay et les Français de passage relèvent ainsi de la responsabilité du consulat général de France à Buenos Aires.

Il est recommandé :

  • d’enregistrer le numéro de l’ambassade et d’une personne à prévenir en cas d’urgence ;
  • de faire des photocopies de ses documents officiels et de laisser les originaux dans le coffre de l’hôtel ou dans un lieu sûr ; il est également possible de les scanner et de les stocker sous une forme numérisée ;
  • de ne pas se déplacer seul dans le pays afin de limiter son exposition au risque de délinquance ou de vol.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée et de séjour

Aucun visa n’est requis pour un séjour de moins de 90 jours au Paraguay.
Au-delà de 90 jours, il est possible d’obtenir une prolongation de séjour en accomplissant les formalités auprès du service paraguayen d’immigration. Un passeport en cours de validité suffisante pour la durée du séjour est requis pour entrer sur le territoire.

La sortie du territoire paraguayen d’enfants mineurs nés ou résidant au Paraguay est soumise à la présentation d’une autorisation, délivrée par le juge paraguayen compétent lorsque le mineur voyage seul ou en compagnie d’un seul parent.

En cas de franchissement de la frontière par voie terrestre (par exemple en provenance de Foz de Iguazu, Brésil), il convient de s’assurer d’un arrêt à la frontière afin de faire apposer sur le passeport les cachets d’entrée ou de sortie du territoire.
A défaut de cette formalité, les touristes sont passibles d’une forte amende à la sortie du pays, infligée par les services du contrôle migratoire.

Pour plus d’informations, prendre l’attache, avant le départ, avec l’ambassade du Paraguay à Paris.

Réglementation douanière

La réglementation sanitaire du Paraguay interdit l’entrée sur le territoire de produits tels que saucissons, viandes, conserves, ainsi que certains fruits et légumes.
Le douanier conserve la possibilité de confisquer et/ou de détruire ces produits.

Pour plus d’informations, prendre l’attache, avant le départ, de l’ambassade du Paraguay à Paris.

La faune et la flore du Paraguay restent fragiles. Par principe, l’agent des douanes contrôle tout produit d’origine animale ou végétale.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions en matière de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Elles ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier, suffisamment longtemps avant la date de départ pour permettre le rappel des vaccins.

Avant le départ
Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé, parfois très élevés à l’étranger, il est vivement conseillé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (chirurgie, hospitalisation, etc.) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France sur place.

Recommandations

Consulter si besoin son médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de son état de santé et bénéficier de recommandations sanitaires, notamment sur les vaccinations.
Consulter éventuellement son dentiste avant le départ.

Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires ; ne jamais consommer des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons). Pour plus d’informations, consultez la fiche Informations pratiques.

Vaccinations
  • La fièvre jaune est endémique au Paraguay et la vaccination est fortement recommandée (à pratiquer avant le départ dans un centre agréé). La vaccination contre la fièvre jaune est exigée pour les voyageurs en provenance ou se rendant au Brésil.
  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée, ainsi que la vaccination rubéole-oreillons-rougeole (ROR) chez l’enfant ; la vaccination antituberculeuse est également souhaitable.
  • En fonction des conditions locales de voyage, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.
  • La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas, en fonction des conditions et lieux de séjour. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.
Risques sanitaires
Maladies transmises par les moustiques

. Dengue

Les autorités sanitaires locales attirent l’attention de la population, en raison de la multiplication des cas de dengue dans l’ensemble du pays, et en particulier dans les départements Central, Alto Parana, Guaira, Amambay, Conception et le nord du département de San Pedro.
La transmission de la dengue s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe (forte fièvre, douleurs articulaires, maux de tête). Il n’existe actuellement pas de traitement préventif contre l’infection de la dengue, mais un vaccin est en cours de développement.
En cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement. La prise en charge est donc avant tout symptomatique et repose sur la prise d’antalgiques à base de paracétamol et le repos. Il faut impérativement éviter la prise d’aspirine et d’anti-inflammatoire.
La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (voir ci-dessous).

. Chikungunya
La transmission du chikungunya est possible. La prévention individuelle repose essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (voir ci-dessous). En cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement.

. Fièvre jaune
La contamination par la fièvre jaune est possible au Paraguay, notamment en période estivale (hémisphère sud). La prévention repose essentiellement sur la prévention des piqûres d’insectes et sur la vaccination, par ailleurs fortement recommandée.

. Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques :

  • Porter des vêtements couvrants, amples, légers, de couleur claire et imprégnés de traitement textile insecticide (efficace deux mois et résistant au lavage) ;
  • Se munir de produits répulsifs cutanés, pas toujours disponibles sur place, et dont les stocks pourraient rapidement s’épuiser (en emporter de préférence avec soi) ;
  • Protéger son logement (moustiquaires, diffuseurs électriques, serpentins, climatisation, etc.) ;
  • Détruire les sites potentiels de reproduction des moustiques (récipients d’eau stagnante comme les soucoupes sous les pots de fleurs, les gouttières, les pneus, etc.).

. Zika

Le Paraguay est touché par la maladie à virus Zika. Cette maladie est transmise par les piqûres de moustiques de type Aedes. Des cas de transmission du virus par voie sexuelle ont également été rapportés.

Les symptômes de la maladie sont généralement modérés (fièvre, maux de tête, douleurs articulaires, éruptions cutanées) et sont analogues à ceux observés au cours d’autres infections virales telles que la dengue. Toutefois, la survenue de complications graves telles que des cas de microcéphalies chez des nouveau-nés de femmes enceintes infectées par le virus et des complications neurologiques telles que des syndromes de Guillain Barré semblent possibles.

Au total, il est notamment recommandé à tous :

  • de respecter les mesures habituelles de prévention des piqûres de moustiques (vêtements longs, répulsifs anti-moustiques, climatisation, moustiquaire) nuit et jour (cf. ci-dessus) ;
  • de consulter un médecin en cas de fièvre survenant pendant le voyage ou dans les semaines qui suivent le retour en France.

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères rappelle que la décision d’annuler ou de maintenir un voyage à l’étranger appartient au seul voyageur.

En savoir plus :

1/ Risque de transmission par voie sexuelle : site du Haut conseil de la santé publique
2/ Dossier d’information sur la maladie à virus Zika (site du ministère en charge de la Santé)
3/ Recommandations pour les femmes enceintes (site du ministère des Solidarités et de la santé)
4/ Recommandations pour la prévention des piqûres de moustiques

Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. La prévention repose sur la vaccination, recommandée, et sur les précautions liées à l’hygiène alimentaire.

Infection par le virus HIV – MST

Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Quelques règles simples d’hygiène

Pour se préserver des contaminations digestives ou de contact :

  • se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;
  • éviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits ; peler les fruits et légumes ou les laver soigneusement (à l’eau saine) ;
  • éviter les crudités, coquillages, plats réchauffés et buffets froids ;
  • ne boire que de l’eau ou des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut produit désinfectant) ;
  • éviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés ; ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli ;
  • éviter les baignades dans les rivières, les lacs ou la baie d’Assomption (risque d’infection parasitaire) ;
  • se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections ;
  • ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne pas caresser les animaux rencontrés ;
  • ne jamais consommer de médicaments achetés dans la rue.
Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Institut Pasteur
Santé publique France
Organisation mondiale de la santé

Infos utiles

Transport
Infrastructure routière

Les routes sont parfois dans un état médiocre (revêtement dégradé) et dépourvues de réelle signalisation (peu de panneaux indicateurs, de réverbères ou de bandes réfléchissantes). De nombreux obstacles imprévisibles sont à redouter (piétons, animaux en liberté, véhicules non éclairés, charrettes, nids de poule, dos d’âne non visibles).

Principaux axes routiers

  • la route d’Assomption au Chaco (ouest), goudronnée jusqu’à Mariscal Estigarribia (535 km d’Assomption) ;
  • la route d’Assomption à Concepción (nord) et Pedro Juan Caballero (nord-est) ;
  • la route d’Assomption à Encarnación (sud, 300 km) ;
  • la route d’Assomption à Ciudad del Este (est, 310 km), plus large et très fréquentée.

Nouvelles routes : Assomption / San Estanislao, Assomption / Alberdi, Villarrica / Caazapa, Mariscal Estigarribia / Pedro P. Pena, Encarnación / Saltos de Guaira via Ciudad del Este.

Le reste du réseau routier est constitué de routes secondaires pavées ou de pistes en terre qui ne sont accessibles qu’en véhicule 4x4 tout terrain.

Dans certaines parties du pays (ex. Chaco), les stations-service peuvent être distantes de plusieurs centaines de kilomètres les unes des autres et parfois temporairement non approvisionnées. Il est donc prudent d’emporter avec soi une réserve de carburant. Les cartes de paiement sont rarement acceptées. En dehors des grandes villes, le dispositif de secours routier est quasi inexistant.

Assurance

L’assurance automobile n’est pas obligatoire au Paraguay mais les véhicules de location sont assurés. En cas d’accident, contacter immédiatement la police et établir un constat d’accident.

Un réseau de transports collectifs privés relie Assomption à son agglomération. Les bus et cars sont souvent en mauvais état. Il est préférable d’emprunter des taxis, nombreux et peu onéreux (5 € en moyenne pour une course dans Assomption, et 25 € pour se rendre en ville depuis l’aéroport).

Législation locale
Consommation d’alcool et de drogue

La loi interdit aux mineurs de moins de 20 ans de consommer de l’alcool.

La détention, la consommation et le commerce de drogue sont également interdits et passibles d’une peine d’emprisonnement d’au moins 5 ans.

Voir également l’avertissement dans l’onglet Entrée / Séjour de la présente fiche.

Divers
Moyens de paiement

La monnaie du pays est le guarani (PYG), mais les dollars américains (USD) sont également acceptés.

Les chèques de voyage sont échangeables dans les bureaux de change.

Les cartes de paiement Visa et Mastercard sont utilisables dans bon nombre de magasins de centres commerciaux, de restaurants et d’hôtels. Par ailleurs, les distributeurs automatiques de billets sont nombreux dans les grandes villes.

Plusieurs agences Western Union permettent des transferts rapides d’argent en cas de besoin.

Climat

Des pluies violentes peuvent provoquer des inondations et l’interruption du trafic routier.

Voyages d’affaires

Visa d’affaires

1 ) Séjours inférieurs à 90 jours

Tous les ressortissants français sont dispensés de visa pour les séjours inférieurs à 90 jours.

Il n’existe donc pas de « visas d’affaires » pour des séjours de ce type.

Les voyageurs doivent cependant être en mesure de présenter une preuve de leurs moyens de subvenir à leurs besoins durant cette période (généralement une carte de crédit suffit), ainsi qu’une preuve de leur affiliation à une assurance.

2) Séjours supérieurs à 90 jours

Pour tout séjour supérieur à 90 jours, deux options se présentent pour les voyageurs d’affaires :

- Enregistrement à titre individuel en tant que personne physique.

S’adresser à la direction de l’Immigration du ministère paraguayen de l’Intérieur afin d’obtenir un certificat de résidence (délai d’obtention de 3 mois et frais à prévoir pour l’instruction du dossier).

L’obtention de ce certificat de résidence est indispensable pour faire ensuite une demande de carte d’identité qui donne des droits plus larges à son titulaire, comme la possibilité d’ouvrir un compte bancaire (délai d’obtention de la carte d’identité : un mois). Le certificat de résidence et la carte d’identité sont valables de façon permanente.

- Projet d’investissement ou de création de société au Paraguay :

Il existe une procédure spécifique de demande de résidence permanente pour les investisseurs étrangers, mise en place par le ministère paraguayen de l’Industrie.

La demande de résidence permanente doit se faire via le système d’ouverture et de fermeture d’entreprises (SUACE), géré par le ministère de l’Industrie. Plusieurs documents sont demandés (certificat de naissance, pièce d’identité, certificat de mariage ou divorce, casier judiciaire notamment). Le certificat de résidence permanente est délivré à l’issue d’un délai de 15 jours.

Données économiques

Consulter la fiche repères économiques Paraguay.

Contacts utiles

  • Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économiques et financières, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, et le soutien public au développement international des entreprises.

Le Paraguay relève du Service économique de Buenos Aires :

Bureau de Buenos Aires
Adresse : Av. del Libertador 498 - Piso 17 C1001 ABR Buenos Aires – ARGENTINE
Tél. : +54 11 4394 3040
Courriel : buenosaires chez dgtresor.gouv.fr
Site Internet : www.tresor.economie.gouv.fr/se/argentine

  • CCEF

Les Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Site internet : Comité national des conseillers du commerce extérieur de la France

  • CCI

Les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) françaises à l’international sont des associations indépendantes de droit local qui regroupent des entreprises françaises et étrangères. Elles constituent un réseau mondial de relations et de contacts d’affaires de plus de 32 000 entreprises françaises et étrangères dans 83 pays.

Chambre de commerce paraguayo-française (CCPF)
Yegros 837, c/F.R. Moreno, Piso 1, Oficina 12 CC – 3009 ASUNCION
Tél. : +595 21 497 852
Courriel : info chez ccpf.com.py
Site Internet : www.ccpf.com.py

  • FMI

Sites Internet :

Bureau du représentant résident du FMI au Paraguay

Le Paraguay et le FMI