Monténégro

Partager

Aidez-nous à améliorer encore notre service en répondant à notre enquête.


Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Urgence Attentat – Vigilance renforcée pour les ressortissants français à l’étranger

Publié le 26/03/2024

Compte tenu du relèvement, sur l’ensemble du territoire national, de la posture du plan Vigipirate au niveau Urgence attentat, une vigilance renforcée est recommandée à l’ensemble de nos ressortissants résidant ou de passage à l’étranger.

Sécurité

Avertissement

L’ambassade de France au Monténégro dispose de capacités limitées pour venir en aide aux Français en cas de crise.

Les Français qui se rendent dans ce pays sont responsables de leur propre sécurité. Ils sont invités à s’assurer qu’ils disposent de moyens nécessaires en cas de crise : vérifier les termes des contrats d’assurance, disposer des moyens financiers nécessaires pour couvrir d’éventuels frais d’hospitalisation, de rapatriement ou d’évacuation, signaler son séjour sur le service Ariane, être particulièrement vigilants dans la conservation de son document d’identité nécessaire à la sortie du Monténégro, et s’assurer de disposer d’une copie, matérielle ou électronique.

L’ambassade de France au Monténégro ne délivre pas de titres d’identité et de voyage. Elle pourra toutefois, en cas de perte ou de vol de passeport, délivrer un laissez-passer. Ce titre d’urgence permet uniquement de revenir en France, où il sera possible de faire renouveler son titre perdu ou volé. Il n’est pas délivré afin de poursuivre un voyage.

Pour toute autre démarche administrative concernant les Français résidents ou de passage au Monténégro, il convient de s’adresser au :

  • La section consulaire de l’Ambassade de France à Belgrade, en Serbie, pour les démarches relatives à l’état civil et la nationalité française, les conseils aux familles, le notariat et la légalisation ;
  • La section consulaire de l’Ambassade de France à Tirana, en Albanie, pour les démarches relatives au passeport et à la carte d’identité.

Les Français amenés à entrer sur le territoire monténégrin ou à le quitter doivent s’assurer qu’ils sont en possession d’un document de voyage en cours de validité (carte d’identité ou passeport). Les Français voyageant avec une carte nationale d’identité ou un passeport précédemment déclaré perdu ou volé se verront systématiquement confisquer le document en question et dans l’obligation de payer une amende.

L’ambassade de France au Monténégro peut être jointe au +382 20 655 348, du lundi au vendredi de 8h à 18h.

En cas d’urgence et en dehors de ces horaires, l’ambassade de France au Monténégro pourra être jointe au + 382 (0) 69 143 074 et l’ambassade de France en Albanie au +355 68 90 42 895.

En cas d’incident grave dans le pays pendant son séjour, il est important de rassurer ses proches.

Risques encourus et recommandations associées

Risque sismique

Le Monténégro se situe dans une zone sismique. Le dernier séisme de forte ampleur remonte à 1979 sur la côte monténégrine (Kotor, Budva, Bar). De légères secousses telluriques sont ressenties plusieurs fois par an ; elles n’occasionnent en général aucun dégât. Pour obtenir plus d’informations sur la conduite à tenir en cas de séisme, il convient de consulter la fiche Infos pratiques - séismes du site France Diplomatie consacrée à ce sujet.
Il n’est pas exclu qu’un séisme dont l’épicentre se situerait au large des côtes provoque un tsunami.

Risque d’incendie

La sécheresse estivale est marquée par de nombreux départs d’incendies, dans des endroits souvent difficiles d’accès. Il est recommandé de prendre ce risque en considération, tant en ce qui concerne le choix du lieu de séjour que des itinéraires. Les bivouacs ou campements intempestifs non signalés, en ces périodes estivales sensibles, sont à proscrire.

Risque inondation

Les inondations peuvent être un problème lors de fortes pluies et de fonte des neiges, provoquant des crues parfois soudaines des rivières en hiver et au printemps. Il est donc recommandé de ne pas s’aventurer dans le lit d’une rivière ou dans des grottes voisines même si le niveau de l’eau est bas.

Sécurité routière

La sécurité routière constitue un problème majeur au Monténégro. Les accidents de la route sont principalement dus au facteur humain, le non-respect du code de la route étant très répandu dans le pays. Les conditions de conduite peuvent être défavorables sur les routes montagneuses étroites et sinueuses, notamment lorsque les conditions météorologiques sont mauvaises. La mauvaise qualité de certaines infrastructures routières dans le réseau secondaire constitue également un risque. La troisième cause des accidents de la circulation est la qualité technique des véhicules en circulation, dont certains sont vieillissants.

Quelques règles du code de la route monténégrin à respecter :

  • Le port des ceintures de sécurité est obligatoire.
  • L’utilisation du téléphone portable au volant est interdite.
  • Les feux (codes) du véhicule doivent être allumés pour circuler.
  • Les virages à droite aux feux rouges sont interdits, à moins qu’une flèche verte distincte soit allumée.
  • Aux intersections non balisées, la priorité est toujours donnée au véhicule arrivant par la droite.
  • Chaque véhicule doit être équipé d’un gilet réfléchissant fluorescent et d’un kit d’urgence à utiliser en cas d’arrêt d’urgence sur la route (triangle réfléchissant), ainsi que d’un formulaire européen de constat d’accident de voiture. Ce formulaire peut être acheté dans les magasins automobiles locaux. Veuillez noter que le formulaire de rapport d’accident est en monténégrin. Si une voiture est louée auprès d’une agence de location de voitures monténégrine, ces éléments doivent être fournis.
  • Les enfants de 5 ans et moins doivent utiliser un siège de sécurité attaché à une ceinture de sécurité du véhicule.
  • Les véhicules doivent être équipés de pneus neige et de chaînes à neige entre le 15 novembre et le 30 mars.
  • Les piétons qui traversent les passages pour piétons désignés ont la priorité. Les conducteurs doivent s’arrêter.
  • La limite du taux d’alcoolémie toléré au Monténégro est de 0,3 g/l de sang.

Zones de vigilance

L’ensemble du Monténégro est en zone de vigilance normale.

Illust:115.5 ko, 680x1069
Dernière actualisation le 22/09/2016, toujours en vigueur le 19/07/2024

Recommandations générales

Le Monténégro est généralement considéré comme sûr. Cela ne dispense pas les voyageurs de prendre des précautions d’usage (pas de marque extérieure de richesse ostentatoire, laisser les sommes importantes d’argent dans le coffre de l’hôtel, garer la voiture la nuit dans un parc de stationnement surveillé, éviter les endroits déserts et/ou les zone reculées notamment la nuit, etc.).

Des règlements de comptes entre groupes criminels organisés (fusillades, attentats, etc.) peuvent survenir mais le risque d’y être impliqué est minime. Le nombre de délits mineurs commis est encore relativement faible bien que le nombre de vols ou de tentatives de vol ait augmenté, notamment à Podgorica.

Comme partout, il est recommandé de numériser son passeport et sa carte d’identité et d’en conserver une copie dans sa messagerie, consultable à l’étranger, pour faciliter les démarches en cas de perte ou de vol.

Numéros d’urgence
112 – Numéro d’urgence commun
122 – Police
123 – Pompiers
124 – Ambulance

Activités sportives à risque

Avis aux randonneurs

Eu égard aux risques associés au relief karstique du Monténégro (succession de plateaux entaillés par des gorges étroites et profondes), il est recommandé aux randonneurs de ne pas partir seuls en montagne et, lorsqu’ils s’écartent des sentiers balisés, de se faire accompagner d’un guide local. Les réseaux mobiles étant difficilement joignables en montagne, il est conseillé de se munir d’un téléphone satellitaire, afin de contacter les secours en cas de besoin.

Parcs nationaux

Il existe cinq parcs nationaux : le Durmitor (NW), la montagne Biogradska (N), le Mont Lovćen (près de Cetinje), Prokletije (E) et le lac Skadar. La chasse et la pêche y sont interdites ou réglementées.

Entrée / séjour

Formalités d’entrée et de séjour

Visas

Les ressortissants des pays de l’Union européenne n’ont pas besoin de visa pour les séjours inférieurs à 90 jours.
Une carte nationale d’identité en cours de validité suffit pour les séjours inférieurs à 30 jours. Au-delà, un passeport est nécessaire.

Pour les séjours supérieurs à 3 mois, une demande de visa est nécessaire ainsi qu’un titre de voyage dont la validité doit être supérieure de trois mois à celle du visa demandé. En raison de la longueur des démarches administratives, il est conseiller de s’y prendre le plus tôt possible.

Depuis le 1er janvier 2014, la durée de validité des cartes nationales d’identité (CNI) délivrées aux personnes majeures est passée de 10 à 15 ans.

Les cartes nationales d’identité délivrées à des majeurs entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 seront encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, mais aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en attestera. Les autorités monténégrines ont officiellement accepté cette prolongation.

Cependant pour éviter tout désagrément pendant votre voyage, il est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

En cas de voyage uniquement avec une carte nationale d’identité, il est important de télécharger et d’imprimer la notice multilingue expliquant ces nouvelles règles (PDF - 81,7 Ko).
Les agences de tourisme locales proposent parfois des excursions dans les pays frontaliers. En conséquence, il est utile de consulter les conditions de séjour dans ces pays avant de s’y rendre.

Séjour

Tout étranger se rendant en visite au Monténégro et qui est hébergé chez des particuliers doit procéder à l’enregistrement de son séjour auprès de l’Organisation du tourisme ou de l’inspecteur pour les étrangers du Commissariat de police de la commune où il séjourne, dans les 24 heures suivant son arrivée. Le contrevenant se verra infliger une amende d’au moins 60 €.

Mesures liées au Covid

Toutes les mesures de restrictions sanitaires pour l’entrée sur le territoire ont été levées.

Règlementation douanière

Déclaration de devises

Toute entrée ou sortie de devises d’un montant supérieur à 10 000 euros est, sous peine de confiscation, soumise à déclaration et présentation du justificatif d’acquisition des devises.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre médical spécialisé dans la médecine des voyages (et ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre le cas échéant les rappels de vaccins).

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux et de rapatriement sanitaire. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France sur place.
Il est conseillé de rentrer en France pour les traitements autres que de premiers secours.

Recommandations pour sa santé

Consulter si besoin son médecin traitant pour faire une évaluation de son état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations.
Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires. Pour plus d’informations, consulter la fiche Infos pratiques.

Le système de santé ne garantit pas le même niveau d’assistance que dans l’UE. L’offre médicale publique est de qualité moyenne et limitée, l’offre privée est limitée à certaines spécialités. Le personnel est rarement anglophone.

La disponibilité des médicaments au Monténégro est restreinte à une liste de molécules autorisées, certains médicaments ne peuvent donc pas être achetés. Les médicaments sont vendus dans les pharmacies privées, les centres de santé et à l’Institut de santé publique. Dans les zones reculées, la disponibilité est moindre. Il convient de faire preuve de vigilance en raison de la présence de contrefaçons. Il est toujours préférable de faire des réserves avant votre arrivée notamment pour les médicaments à prendre dans le cadre de traitements longs et/ou de maladies chroniques.

Vaccinations

Aucun vaccin n’est exigé à l’entrée au Monténégro. Il est recommandé d’être à jour des vaccinations diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) et rougeole-oreillons-rubéole (ROR). La vaccination préventive contre les hépatites A et B peut être conseillée tout comme la vaccination contre la fièvre typhoïde, la rage ou le méningocoque, selon la durée et les conditions du séjour. Selon les lieux fréquentés, la vaccination préventive contre l’encéphalite à tiques d’Europe centrale pourra être conseillée (séjour en zone rurale ou forestière). Dans tous les cas, se référer l’avis de son médecin traitant ou d’un centre de vaccination pour voyageurs.

Risques sanitaires

Encéphalite à tiques

L’encéphalite à tiques est une maladie virale transmise notamment par la piqûre de tiques. Les symptômes associent de la fièvre avec des troubles digestifs, et des signes méningés (maux de tête, raideur de nuque).
Plus d’informations sur le site du ministère de l’Agriculture.

Prévention contre les piqûres de tiques

La prévention contre les autres infections transmises par les tiques inclut la couverture vestimentaire, l’application de répulsifs cutanés sur les parties découvertes et la recherche de la présence de tiques sur le corps.
Plus d’information sur les morsures de tiques sur le site de l’Assurance maladie.

Rage

La rage est une maladie due à un virus présent dans la salive d’animaux infectés (chien, renard, chauve-souris, …) et transmissible à l’homme par morsure, griffure ou léchage d’une plaie cutanée.. La mortalité est très élevée en l’absence de prise en charge médicale rapide, et il n’existe aucun traitement curatif de la rage déclarée. La vaccination préventive contre la rage avant un séjour en zone exposée est recommandée, en particulier chez les jeunes enfants dès qu’ils marchent. Elle peut être réalisée en centre de vaccinations international après évaluation médicale préalable.

Pour plus d’informations, consulter la rubrique des risques sanitaires, le site de l’Institut Pasteur, du Ministère de la Santé, de Santé Publique France et du Ministère de l’Agriculture et la FAQ dédiée

Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. quelques règles simples).

Infection par le virus VIH – IST

Il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage concernant les infections sexuellement transmissibles et d’éviter les comportements à risque.

Quelques règles simples

  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections : en période estivale et en montagne, ne pas ramasser et manger crus les fruits des bois et les plantes, poussant à moins de 20 cm du sol ;
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne pas caresser les animaux rencontrés ;
  • Veiller à sa sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque en deux roues).

Se préserver des contaminations digestives ou de contact :

  • Se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon ou des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas et le passage aux toilettes ;
  • Veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson.
Pour de plus amples renseignements, consulter les sites Internet suivants :

Infos utiles

Communications

Les règles applicables aux opérateurs téléphoniques sur l’utilisation en itinérance dans les pays de l’Union européenne ne sont pas valables au Monténégro. Il est recommandé d’être prudent dans l’usage de cartes SIM de l’UE. Plusieurs opérateurs du Monténégro proposent des solutions peu onéreuses adaptées aux besoins des touristes comprenant un large accès aux données mobiles pour une courte durée.

Transport

Infrastructure routière

Le relief montagneux du pays rend les conditions de circulation souvent difficiles en hiver, les routes n’étant pas forcément dégagées et de nombreux cols restant fermés. Du 15 novembre au 1er avril, les véhicules doivent être dotés de pneus adaptés.

En montagne, après une forte pluie, la chaussée est parfois jonchée de pierres tombées des parois. Les barrières de sécurité ne sont pas toujours en bon état. Les travaux ou zones dégradées sont rarement signalés. Il n’est pas rare de croiser des animaux errants et du bétail sur les routes secondaires.

En cas d’intempéries, il est fortement recommandé de ne pas s’engager sur la route qui chemine au fond des gorges de la Morača ni sur la route de Nikšić à Zabljak.

Il convient de respecter scrupuleusement les règles du code de la route. Les forces de police sont très présentes et les contrôles fréquents, tant en ville qu’en zone rurale. Les limitations de vitesse sont de 50km/h en ville, de 80 km/h sur route, de 100 km/h sur certaines routes (dont l’autoroute). Les amendes doivent être réglées sous 8 jours à la poste ou à la banque.

La conduite de nuit est dangereuse notamment en zone rurale où les routes ne sont pas éclairées. Prévoyez d’arriver à destination avant la tombée de la nuit.

Un triangle, une trousse de secours et un gilet sont obligatoires dans les véhicules. En cas d’accident, ne déplacer en aucun cas le véhicule. Il convient d’appeler la police pour rédiger le constat.

La carte internationale d’assurance automobile (carte verte) est valable au Monténégro et couvre au tiers. Pour une assurance « tous risques », il convient de vérifier auprès de son assureur que la couverture qu’il propose s’étend au Monténégro.

Une autoroute à péage, reliant Podgorica à Kolašin, a ouvert en juillet 2022. Le tunnel de 4 km qui relie Podgorica à la côte adriatique est également payant, de même que le bac qui traverse les Bouches de Kotor.

Taxis

Les taxis sont nombreux et bon marché, mais la connaissance de langues étrangères par les chauffeurs peu fréquente. Il est recommandé de s’assurer du prix de la course notamment sur les lieux touristiques (Budva par exemple) ou à l’aéroport de Tivat pour éviter les abus. À l’aéroport de Podgorica, un service de taxi assure la liaison vers la ville (12 euros dans le sens aéroport/ Podgorica) et les prix de toutes les autres destinations sont affichés. Il est recommandé d’éviter d’avoir recours aux taxis en dehors de cette borne à l’aéroport.

Location de voitures

Il est facile de louer des voitures sans chauffeur dans les aéroports et dans les zones touristiques. Avant de franchir une frontière, il convient de s’assurer auprès de la société de location qu’elle autorise ce franchissement et qu’elle fournit une carte verte.

Réseau de bus

Les transports publics à Podgorica sont limités et les horaires peu fiables. Il est donc préférable de se déplacer en taxi, en voiture, à vélo ou à pied dans une capitale à taille humaine.

Un réseau d’autocars couvre la totalité du pays.

Réseau ferré

La principale ligne du pays dessert notamment Bar-Podgorica-Kolašin-Bijelo Polje, et se poursuit en Serbie vers Niš-Belgrade-Subotica. Elle chemine à travers les montagnes et passe par le plus haut pont ferroviaire d’Europe, le viaduc de Mala Rijeka. La ligne permet de rejoindre la côte sur le segment Podgorica-Bar avec des trains fréquents en journée.

Une ligne secondaire assure les liaisons Nikšić-Podgorica-Tuzi.

L’état du réseau oblige les trains à ralentir régulièrement en raison du mauvais état des voies et de l’infrastructure, allongeant les temps de trajet.

PNG - 176.7 ko

Réseau maritime

Une ligne régulière desservait le port de Bari (Italie) depuis le port de Bar (Monténégro) mais a été interrompue en raison de la pandémie de Covid-19 et n’a toujours pas été rétablie. Une nouvelle liaison entre le port d’Ancône (Italie) et celui de Bar devrait ouvrir au mois de juillet 2024.

Dans tous les cas, il convient de se renseigner avant tout voyage afin de s’assurer du rétablissement et/ou maintien des liaisons.

Transport aérien

Il existe deux aéroports internationaux, à Podgorica et Tivat. Des vols directs avec Paris, depuis et vers ces deux villes, sont proposés du printemps à l’automne. Des lignes saisonnières sont également ouvertes depuis Lyon et Nantes vers Podgorica. Les horaires des départs et arrivées pour toutes destination depuis les aéroports du Monténégro (Podgorica et Tivat) sont disponibles sur le site.

La capitale est, en outre, reliée à Belgrade, Vienne ou encore Istanbul, villes où il est possible de transiter pour rejoindre la France. Il est également possible de se rendre au Monténégro en passant par l’aéroport de Dubrovnik (Croatie), proche de la frontière monténégrine (Debeli Brijeg) et situé à 2h30 de Podgorica. Il convient toutefois de tenir compte du temps de passage de la frontière entre les deux pays qui peut atteindre plusieurs heures pendant la saison touristique.

A noter qu’en cas de mauvaises conditions météorologiques (neige, glace, brouillard), ce qui arrive régulièrement pendant la saison hivernale, les aéroports peuvent fermer et les vols être annulés à la dernière minute en raison du manque d’équipement de dégivrage approprié. Les aéroports les plus proches (Dubrovnik, Belgrade ou Tirana) peuvent alors être également difficiles d’accès par la route en raison de voies peu praticables (neige, montagnes).

Législation locale

Stupéfiants

La consommation de stupéfiants est interdite et punie de peines d’emprisonnement sévères et de lourdes amendes.

Us et coutumes

Il convient de respecter en toutes circonstances les différentes communautés ethniques et religieuses.

Devises

La monnaie qui a cours au Monténégro est l’euro.

Les distributeurs de billets sont très répandus dans les principales villes du Monténégro.

Les paiements en euros, par cartes bancaires et en espèces sont acceptés presque partout.

Environnement

Climat

Le climat est semi-continental avec des pointes très froides en hiver et en montagne, humides ailleurs (fortes pluies) et très chaudes l’été avec des pointes à +40°C surtout à l’intérieur du pays. La côte et Podgorica connaissent de fortes précipitations pendant la saison hivernale. Les régions montagneuses reçoivent également des précipitations parmi les plus importantes d’Europe pouvant même entrainer des inondations occasionnelles (canyon de Crkvice, baie de Kotor).

Il est donc conseillé de prévoir des vêtements légers en textiles naturels pendant les mois chauds de l’été (de juin à septembre). En automne et au printemps, des vestes légères ou des imperméables sont préférables, tandis qu’en hiver (de décembre à mars), des manteaux, vestes et chaussures imperméables sont conseillés notamment en cas de vents violents et de fortes pluies.

Pollution et eau

La qualité de l’air est généralement bonne à Podgorica, mais elle peut être affectée par la circulation de nombreux véhicules anciens et les systèmes de chauffage non-électriques. En été, les incendies peuvent détériorer la qualité de l’air.

Dans l’ensemble, l’eau du robinet au Monténégro est considérée comme potable et répond aux normes de l’Union européenne en matière de qualité de l’eau, les infrastructures dans le pays ayant connu des améliorations significatives ces dernières années.

Toutefois, la qualité peut varier d’un endroit à l’autre. Dans les zones urbaines, comme la capitale Podgorica et d’autres grandes villes comme Budva et Kotor, l’eau du robinet est généralement de bonne qualité et potable. Dans les petites villes et les zones rurales, la qualité de l’eau du robinet est plus aléatoire. La qualité peut diminuer pendant la haute saison touristique (juillet/août) dans les régions côtières où le système est surchargé. Après de fortes pluies, il ne faut jamais utiliser l’eau du robinet pour sa consommation. Dans tous les cas, il convient d’être prudent et de suivre les recommandations des autorités locales.

Voyages d’affaires

Visa d’affaires

Les voyageurs d’affaires effectuant un court séjour au Monténégro, ne sont pas soumis à l’obligation de visa.

Concernant les séjours supérieurs à trois mois, en vertu de la loi relative aux étrangers, un visa de long séjour (visa D) est délivré à un étranger ayant l’intention de séjourner au Monténégro pour des raisons professionnelles ou de travail pour une période de plus de 90 jours et dans la limite de 180 jours dans l’année. La procédure de délivrance des visas D dure au maximum 20 jours, à compter du dépôt de la demande.

La délivrance des visas D prend en compte certaines restrictions concernant l’emploi des étrangers par quotas, ainsi que le déficit de certaines activités professionnelles.

Il n’existe pas de dispositif plus spécifiquement destiné aux hommes d’affaires.

En outre, tout étranger se rendant en visite au Monténégro et qui est hébergé chez des particuliers doit procéder à l’enregistrement de son séjour auprès de l’Organisation du tourisme ou de l’inspecteur pour les étrangers du Commissariat de police de la commune où il séjourne, dans les 24 heures suivant son arrivée, sous peine d’une amende de 60 €.

Pour plus d’informations, consulter l’onglet Entrée/Séjour de la présente fiche.

Réseaux de communication

Plusieurs opérateurs de téléphonie cellulaire opèrent au Monténégro et la couverture est satisfaisante sur l’ensemble du territoire, sauf en haute montagne. Le Monténégro ne faisant pas partie de l’Union européenne, des frais d’itinérance (roaming) assez élevés peuvent être prélevés par les opérateurs français.

Contacts utiles

Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, le soutien public au développement international des entreprises.

Le Monténégro relève du Service Économique de la Serbie :

Service économique régional à Belgrade
Zmaj Jovina 11
11000 Belgrade, Serbie
Tél. : +381 11 302 36 20
Courriel
Site internet

Cercle d’entreprises France-Monténégro (CEFM)
Ulica Njegoševa 26 - 81000 Podgorica
Tél. : +382 20 667 000
Courriel

FMI

Le Monténégro et le FMI