Maurice

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Sécurité

Risques encourus et recommandations associées

Risques naturels

Le territoire mauricien est soumis à d’importants aléas climatiques. Durant la saison cyclonique, de novembre à avril, il est recommandé de se tenir informé des conditions météorologiques :

  • via le site Internet Mauritius Meteorological Services (en anglais) ;
  • par téléphone via le service Telmet (numéro d’appel 8996 depuis un fixe et 171 depuis un portable) et le centre d’appels de Mauritius Telecom (joignable au150) ;
  • en cas de panne des émetteurs, via la télévision nationale publique (MBC) qui émet sur 684 et 819 KHz (AM).

Les autorités mauriciennes ont mis en place un système d’alerte auquel il convient de se conformer strictement. Il est accessible sur le site de la météorologie nationale (en anglais).

En cas d’alerte cyclonique, il est indispensable de prévoir à portée de main de l’eau en bouteilles, des bougies, des piles, une radio à piles, des torches, des bouteilles de gaz et quelques conserves alimentaires. Le confinement peut être décrété par les autorités mauriciennes pour une durée de deux à trois jours.

Pour plus d’informations sur les comportements à adopter en cas d’alerte cyclonique, consulter la fiche Infos pratiques ou le site de l’ambassade de France à Port-Louis.

Zones de vigilance

L’ensemble du pays est placé en zone de vigilance normale.

La criminalité de droit commun reste modérée, bien qu’elle soit en augmentation. Il convient d’observer la prudence d’usage.

Recommandations générales

De manière générale, il est recommandé de :

• Ne pas montrer de signes ostentatoires de richesse et laisser tout objet de valeur dans des lieux sécurisés (ex : coffre d’hôtel).
• Laisser ses documents de voyage et d’identité dans un lieu sûr et se munir de photocopies lors de ses déplacements.
• Ne pas opposer de résistance en cas d’agression.
• Toujours garder ses effets personnels et ses bagages sous surveillance.
• Privilégier les excursions en groupe et encadrées par des professionnels, particulièrement lors de randonnées à l’intérieur du pays.
• S’assurer de la sécurité du lieu de séjour et éviter de séjourner dans des lieux isolés, les cambriolages étant fréquents.

Activités sportives à risque

Activités nautiques

La plus grande prudence s’impose dans le domaine des sports nautiques (plongée sous-marine, planche à voile, kitesurf, bouées tractées par bateau, parachute ascensionnel, etc.) :

• Il est fréquent que des démarcheurs inexpérimentés et peu respectueux des normes sécuritaires sollicitent les touristes sur les plages. Ils disposent rarement d’une assurance de responsabilité civile.
• Les hôtels offrant une « case nautique » déclinent le plus souvent toute responsabilité en cas d’accident et ne disposent pas toujours des équipements de secours ou d’un maître-nageur-sauveteur pour venir en aide à des nageurs en difficulté.

Il est vivement recommandé de contracter une assurance voyage pour toute la durée du séjour et couvrant les activités nautiques.

De puissants courants marins causent régulièrement des disparitions et des noyades. Il convient de respecter les panneaux d’interdiction de baignade, de consulter les bulletins météo et de s’assurer des conditions de navigation avant toute sortie en mer.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée et de séjour

Courts séjours

Les ressortissants français souhaitant séjourner moins de 3 mois à Maurice ne sont pas soumis à une obligation de visa. Un tampon autorisant l’entrée sur le territoire est apposé à l’arrivée sur le passeport par les services d’immigration. Les voyageurs doivent être en possession d’un passeport valide pour toute la durée du séjour et d’un billet retour. Des justificatifs attestant du lieu de séjour et de la capacité financière (100 USD par jour) peuvent aussi être exigés.

La durée du séjour accordée (maximum de 3 mois) est à la discrétion des autorités chargées de l’immigration. Elle peut être réduite, notamment dans le cas d’un séjour chez l’habitant.

Cette autorisation d’entrée sur le territoire ne permet en aucun cas la pratique d’une activité commerciale ou professionnelle. Pour les séjours d’une durée supérieure à 3 mois ou ayant un objectif professionnel, une demande de permis de travail et/ou de permis de séjour doit être formulée, avant le départ, auprès du Passport and Immigration Office.

Pour un stage ou un séjour de formation, il reste nécessaire de formuler une demande de visa avant le départ. Les démarches sont en principe à la charge de l’institution ou de l’entreprise d’accueil.

Pour plus d’informations sur les modalités d’entrée et les documents à fournir, consulter le site du ministère de l’Intérieur, du Passport and Immigration Office ou prenez l’attache de la représentation mauricienne la plus proche de votre lieu de résidence.

Validité du passeport

Les autorités de police mauriciennes contrôlent systématiquement à l’entrée sur le territoire les passeports des ressortissants étrangers. Toute personne en possession d’un passeport déclaré perdu, volé ou dont la date de validité est dépassée se verra interdite d’entrée sur le territoire.

Stagiaires

Pour entrer à Maurice, les stagiaires (stage en entreprise, stage d’études…) doivent être impérativement munis d’un visa obtenu préalablement à leur arrivée auprès des autorités consulaires mauriciennes compétentes de leur lieu de résidence. Cette obligation vaut pour tout type de stage, y compris pour une durée inférieure à trois mois. Les démarches sont en principe à la charge de l’institution ou de l’entreprise d’accueil.

Restrictions sanitaires à l’entrée sur le territoire

La République de Maurice est extrêmement vigilante et réactive en cas d’alerte pandémique. Il est possible que les visiteurs en provenance directe ou indirecte de pays touchés par une épidémie puissent se voir refuser l’entrée sur le territoire, placés en quarantaine ou faire l’objet de contrôles sanitaires (à domicile) dans les jours suivant leur entrée à Maurice. En tout état de cause, un questionnaire sur l’état de santé devra être remis aux services d’immigration à l’entrée sur le territoire.

Pour plus d’informations, consulter le site de l’ambassade de France à Port-Louis.

Règlementation douanière

Importation de biens

L’importation de feuilles de papier à rouler le tabac et de spray lacrymogène est prohibée et passible d’une amende et d’une expulsion du territoire.

De même, il est formellement interdit d’importer des armes, y compris de petit calibre ou sous forme de jouet.

Importation d’animaux domestiques

L’importation d’animaux domestiques est strictement réglementée. Tous les animaux doivent être déclarés dès leur arrivée. L’entrée sur le territoire mauricien se fait à condition que l’animal soit détenteur d’un certificat délivré par les autorités vétérinaires du pays d’origine, en conformité avec les licences d’importation. Sans ces documents réglementaires, l’animal est réexpédié aux frais du propriétaire.

A leur arrivée, les animaux domestiques sont mis en quarantaine pour un mois.

Dans une démarche de prévention de la rage, les autorités mauriciennes imposent un deuxième titrage sérique trois mois après le premier.

Pour plus d’informations, prendre l’attache de la division des services vétérinaires :

Importation de plantes et autres produits végétaux

L’importation de certaines plantes et autres produits végétaux est soumise à une autorisation spéciale. Il est impératif de faire une demande de permis d’importation auprès du Food and Agricultural Research & Extension Institute. Ces produits doivent être déclarés à l’arrivée, au moment du passage des douanes.

Exportation de produits d’origine animale vers la France ou l’Union européenne

Des foyers de fièvre aphteuse ont été détectés sur les îles de Rodrigues et Maurice. Cette maladie virale n’est pas transmissible à l’homme mais est extrêmement contagieuse pour les animaux d’élevage. Elle peut toucher tous les animaux à onglons (bovins, moutons, chèvres, porcs et espèces sauvages apparentées).

En conséquence, l’exportation depuis Maurice de certains produits d’origine animale est formellement interdite vers la France ou tout autre pays de l’Union européenne. Il convient de se renseigner dans les zones aéroportuaires à Maurice, avant le retour en France.

Les contrevenants s’exposent à la confiscation de la marchandise prohibée et à des poursuites pénales punissables de 2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende. Dans certains cas, ces peines peuvent être portées à 10 ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (et ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre le rappel des vaccins).

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est impératif de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France à Port-Louis.

Recommandations pour votre santé

Consultez si besoin votre médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de votre état de santé et bénéficier de recommandations sanitaires. Consultez éventuellement votre dentiste avant le départ.

Constituez une pharmacie personnelle en conséquence et n’emportez que les médicaments nécessaires. Il est vivement déconseillé de consommer des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons).

Pour plus d’informations, consultez la fiche Infos pratiques.

Il est conseillé aux personnes en cours de traitement médical de demander à leur médecin traitant la prescription d’un stock de médicaments couvrant une durée légèrement supérieure à la durée du séjour et d’être en mesure de fournir les ordonnances correspondantes, compte tenu de restrictions à l’importation de certains types de médicaments.

Vaccinations

La vaccination contre la fièvre jaune peut être exigée à l’entrée du pays pour les voyageurs en provenance de pays où elle est endémique.

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée en incluant rubéole, oreillons et rougeole chez l’enfant.

En fonction des conditions locales de voyage, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.

La vaccination contre la rage peut également être souhaitable dans certains cas, en fonction des conditions et lieux de séjour.

Dans tous les cas, il est recommandé de demander conseil à son médecin ou auprès d’un centre de vaccinations internationales.

Risques sanitaires

Paludisme - Chikungunya - Dengue

Des cas de transmission du chikungunya, de la dengue et du paludisme ont été rapportés. La prévention individuelle repose essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après). En cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement.

Mesures générales de prévention contre les moustiques :

Quelques règles simples

De manière générale :

  • Ne pas approcher les animaux errants (risques de morsures et de rage) ; ne pas caresser les animaux rencontrés.
  • Veiller à sa sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque à deux-roues).
  • Ne jamais consommer des médicaments achetés dans la rue (risques de contrefaçons).

Mesures d’hygiène alimentaire :

  • Se laver les mains régulièrement au savon ou avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes.
  • Veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson.

Pour plus d’informations :

Institut Pasteur
Santé publique France
Organisation mondiale de la Santé

Contacts utiles :

• Urgences police : 999 ou 112
• SAMU : 114 - Ambulances : 999
• Police (quartier général) : +230 2081212 - Line Barracks - Port Louis
• Pompiers : 995 ou 115
• Gardes-côtes (NCG) : urgences +230 2122747 - Standard +230 2122757
• Bureau des Passeports et immigration : +230 210 93 12 / +230 210 93 19
• Renseignements téléphoniques : 150
• Hôpital Sir S. Ramgoolam à Pamplemousses : +230 2093400 ou +230 2093500
• Clinique Wellkin - Moka : +230 6051000 - urgences : 132
• Clinique Darné - Floréal : +230 601 2500 - urgences : 118

Infos utiles

Transport

Transport routier

  • Infrastructure routière

L’état général du réseau routier est correct. Il convient toutefois de faire preuve de prudence en raison du manque de signalisation et d’éclairage. La présence occasionnelle de piétons et d’animaux errants sur les routes peut constituer un danger supplémentaire.

  • Réglementation routière

Le permis de conduire français est accepté pour des séjours touristiques. Il est toutefois recommandé, par mesure de précaution, de faire la demande d’un permis international auprès de sa préfecture avant le départ. Les résidents français doivent, quant à eux, échanger leur permis national contre un permis mauricien auprès des services de police.

La conduite s’effectue du côté gauche. La vitesse est limitée à 40 km/h en ville, 80 km/h hors agglomération et 110km/h sur certaines portions de la quatre-voies qui traverse l’île du nord au sud. Maurice est dotée de radars fixes et mobiles, et de nombreuses patrouilles de police procèdent à des contrôles ciblés.

  • Assurances

Tout véhicule doit obligatoirement être assuré. Le constat amiable existe mais ne s’applique pas dans un certain nombre de cas, notamment dans les accidents avec blessés ou morts, avec alcoolisme avéré ou impliquant un véhicule non assuré.

En cas d’accident, il est conseillé d’informer immédiatement les services de police en composant le 999. Les véhicules sont en principe immobilisés jusqu’à l’arrivée de la police.

Les compagnies d’assurances exigent généralement une copie du rapport de police. Ce document est indispensable pour une indemnisation ou un dépôt de plainte. Dès le retour en France, il convient d’informer sa compagnie d’assurances et de consulter, le cas échéant, un avocat.

En cas d’accident grave de la route, un contrôle de l’alcoolémie est effectué. Le taux maximal toléré est de 0,8 g/l dans le sang.

Transports en commun

Des services de taxis sont disponibles dans la plupart des agglomérations. Les taxis ne disposent généralement pas de système métrique. Il est conseillé de demander le prix de la course avant le début du trajet.

Le réseau d’autobus est développé et fiable. Les liaisons sont habituellement assurées entre 5h et 21h.

Transport maritime

Le Mauritius Trochetia assure une liaison maritime régulière entre La Réunion/Maurice et Maurice/Rodrigues. Plus de renseignements au +230 2536747.

Transport aérien

La seule liaison aérienne « intérieure » régulière à destination de l’île Rodrigues (ATR42/500 et ATR42/300 - durée de vol 1h30) est assurée par Air Mauritius.

Législation locale

Stupéfiants

L’importation, la détention et la consommation de stupéfiants sont prohibées et sévèrement réprimées. Tout contrevenant s’expose à de lourdes amendes et à une peine de prison.

Face à la recrudescence de ce fléau depuis une dizaine d’années, les magistrats ont considérablement durci les sentences pour détention, importation et trafic de drogue, la législation prévoyant de très lourdes peines. Le fait d’être un simple passeur n’est pas considéré par la justice mauricienne comme une circonstance atténuante. A titre d’exemple, un ressortissant français a été condamné à un an de prison ferme et une amende de 3 000 euros pour l’importation de 15g de cannabis. Deux autres Français ont été condamnés à 20 ans de prison ferme pour importation et trafic de Subutex, et d’autres à 14, 15 et 17 ans. Quelles que soient la nature et la quantité de stupéfiants, la procédure systématiquement suivie est une incarcération jusqu’à comparution devant la justice. Il peut s’écouler deux à trois ans avant qu’un jugement définitif n’intervienne.

A noter cependant qu’une personne peut voyager avec des substituts à l’héroïne à des fins thérapeutiques. Dans ce cas, elle doit impérativement se munir d’une ordonnance et se signaler à la douane dès son arrivée. Son stock de médicaments lui sera alors retiré et mis à sa disposition auprès d’un hôpital désigné par les services de police. Sa dose lui sera délivrée selon la fréquence établie par le médecin, ce qui peut s’avérer extrêmement contraignant, notamment si l’hôpital se trouve éloigné de son lieu de villégiature.

Vie et mœurs

Les délits de mœurs peuvent entraîner une action en justice. L’article 250 du code pénal précise que « toute personne qui est coupable du crime de sodomie » peut être condamnée à une peine de prison.

Us et coutumes

Il convient de porter des vêtements couvrants et de ne pas montrer de signe d’affection en public.

Par courtoisie, il est préférable de demander leur accord aux personnes concernées avant de les photographier.

Voyages d’affaires

Visas d’affaires

Les ressortissants étrangers qui souhaitent séjourner à Maurice pour des raisons professionnelles ou commerciales peuvent obtenir un visa d’affaires à leur arrivée à l’aéroport de Plaisance S.S.R., auprès de la police de l’immigration.

Le visa d’affaires est octroyé pour un maximum de 120 jours par année civile, dans la limite de 90 jours consécutifs.

Pour plus d’informations, consulter le site du Bureau des passeports et de l’immigration.

Réseaux de communication

La quasi-totalité du territoire est couverte par les deux principaux opérateurs de téléphonie GSM. Les communications sont en général de qualité et la 4G est disponible dans les grandes zones urbanisées.

Internet est disponible par câble sur l’ensemble du territoire. Les connexions sont relativement bonnes, bien que le débit soit limité (20 mbps pour une connexion fibre à un coût abordable pour un ménage).

Données économiques

La Direction des entreprises, de l’économie internationale et de la promotion du tourisme du ministère de l’Europe et des affaires étrangères vous propose de consulter la fiche repères économiques de l’île Maurice.

Contacts utiles
  • Service économique de l’ambassade de France à Maurice

Les Services économiques auprès des ambassades ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, et le soutien public au développement international des entreprises.

Tél. : +230 20 20 153
Courriel : portlouis chez dgtresor.gouv.fr
Site Internet : https://www.tresor.economie.gouv.fr/Ressources/pays/maurice

  • CCEF

Les conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international, et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Annuaire pour Maurice.

  • CCI

Les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) françaises à l’international sont des associations indépendantes de droit local qui regroupent des entreprises françaises et étrangères. Elles constituent un réseau mondial de relations et de contacts d’affaires de plus de 32 000 entreprises françaises et étrangères dans 83 pays.

Chambre de commerce France-Maurice (CCIFM)
Adresse : Blue Tower, rue de l’Institut – Rez-de-chaussée Cybercity – EBENE
Rose-Hill
Tél. : +230 466 9030 / +230 466 02 94
Courriel : secretariat chez ccifm.mu
Site Internet : www.ccifm.mu

  • AFD

L’Agence française de développement (AFD) est l’agence qui met en œuvre la politique du développement définie par le gouvernement français.

Agence de Port-Louis
Agence française de développement
Bureau 310 – Bâtiment Dias Pier
Le Caudan Waterfront
Port-Louis
Île Maurice
Tél. : +230 213 64 00
Télécopie : +230 213 64 01
Courriel : afdportlouis chez afd.fr
Site Internet : http://maurice.afd.fr

  • BAD

Maurice est membre de la Banque africaine de développement (BAD), dont le site Internet est consultable à l’adresse : https://www.afdb.org/fr/.

La page de Maurice est consultable à l’adresse : https://www.afdb.org/fr/countries/southern-africa/mauritius/.

  • FMI

Maurice et le FMI.

PLAN DU SITE