Emirats arabes unis

Partager

Aidez-nous à améliorer encore notre service en répondant à notre enquête.


Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Urgence Attentat – Vigilance renforcée pour les ressortissants français à l’étranger

(Publié le 26/03/2024)

Compte tenu du relèvement, sur l’ensemble du territoire national, de la posture du plan Vigipirate au niveau Urgence attentat, une vigilance renforcée est recommandée à l’ensemble de nos ressortissants résidant ou de passage à l’étranger.

Sécurité

Risques encourus et recommandations associées

Risque terroriste régional

La persistance de la menace terroriste dans la région doit inciter les voyageurs et la communauté française résidant aux Émirats arabes unis à un surcroît de prudence et de vigilance.

Situation régionale

Les tensions régionales peuvent avoir des répercussions sur la situation aux Émirats arabes unis. L’évolution de la situation dans la région doit faire l’objet d’une attention constante et soutenue.

Il est recommandé aux Français résidents ou de passage de faire preuve de la plus grande vigilance et de se tenir régulièrement informés de la situation, en consultant notamment les sites et réseaux sociaux de l’Ambassade de France à Abou Dabi et du Consulat Général de France à Dubaï. Les Français de passage sont invités à s’enregistrer sur le fil d’Ariane, afin de recevoir les alertes concernant le pays dans lequel ils se trouvent.

Zones de vigilance

L’intégralité du pays est en zone de vigilance normale, à l’exception des îles Grande Tomb et Petite Tomb et Abou Moussa qui font l’objet d’un contentieux territorial et sont formellement déconseillées en raison du risque d’arraisonnements et arrestations (cf. excursions et pêche en mer).

Illust:226.5 ko, 680x644
Dernière actualisation le 12/10/2017, toujours en vigueur le 16/07/2024

Risque routier

Malgré un réseau routier excellent, la circulation peut être dangereuse, notamment sur l’autoroute reliant Abou Dabi à Dubaï, en raison, d’une part, du non-respect des limitations de vitesse et des distances de sécurité, et, d’autre part, des changements de files intempestifs. Il convient de prendre également garde aux arrêts brusques des taxis en ville et à la conduite imprudente des chauffeurs de camion. La mortalité routière est importante. Il est vivement conseillé d’adopter une conduite prudente et vigilante.

En cas d’accident de la circulation, il est recommandé de contacter la police (999) et d’attendre son arrivée. Avant toute réparation de carrosserie, les garagistes exigent le rapport de police expliquant l’incident. La police procède obligatoirement à un prélèvement sanguin pour mesurer le taux d’alcoolémie. La présence d’alcool dans le sang, quelle que soit la quantité, entraîne l’arrestation pour délit de conduite en état d’ivresse, punissable d’une amende minimale de 2 000 dirhams et d’une peine d’emprisonnement allant jusqu’à trois mois de prison (voir la rubrique « Législation locale »).

Les comportements agressifs ou dangereux au volant, ainsi que les gestes obscènes, peuvent entraîner l’arrestation et l’emprisonnement pour une durée allant jusqu’à un mois. Les responsables d’un accident de la circulation ayant entraîné des dommages corporels sont immédiatement incarcérés pour les besoins de l’enquête.

Activités sportives à risque

Pratique de sports à risque

Des accidents graves en buggy, quad et scooter des mers sont fréquemment rapportés.

Il est recommandé aux voyageurs empruntant des jetskis, des bateaux traditionnels, ou toute autre embarcation de tourisme maritime, de limiter les prises de risques, et de vérifier au préalable qu’ils remplissent les conditions de sécurité requises, de s’assurer de l’état de ces équipements, de vérifier la couverture de ces activités par son assurance, et d’exiger la mise à disposition de gilets de sauvetage pour tous les passagers.

Randonnées dans le désert

Pour les randonnées dans le désert, il est préférable d’utiliser un véhicule 4x4, de ne pas voyager seul (la présence d’autres véhicules est une sécurité) et de se munir d’un téléphone portable.

Nombre d’agences de voyage locales qui organisent des excursions dans le pays, notamment des randonnées dans le désert, ne contractent pas d’assurance à cette fin. Il est conseillé de vérifier ce point avant tout engagement.

Excursions et pêche en mer

En raison du litige opposant les Émirats arabes unis à l’Iran à propos des îles Petite Tomb, Grande Tomb et Abou Moussa, et compte tenu des arraisonnements et arrestations effectués régulièrement par la marine iranienne dans ces zones, il est formellement déconseillé de se rendre sur et à proximité de ces trois îles. Une zone de plusieurs dizaines de miles (15 km) de distance de ces îles est recommandée.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée

Visa

Les ressortissants français sont dispensés de visa. Depuis la signature, le 6 mai 2015, de l’accord d’exemption de visa dans l’espace Schengen pour les ressortissants émiriens, et par mesure de réciprocité, un tampon apposé sur le passeport à l’arrivée aux aéroports de Dubaï, d’Abou Dabi et de Sharjah autorise un séjour de 90 jours maximum, en une ou plusieurs fois, sur une période de 180 jours à compter de la date du tampon.

Il convient de disposer d’un passeport en bon état d’une validité minimale de 6 mois à la date d’entrée sur le territoire émirien, sous peine de refoulement.

A noter : le passeport d’urgence (valide 1 an et délivré de manière exceptionnelle) n’est pas reconnu aux Émirats arabes unis. Les titulaires d’un tel passeport peuvent donc se voir refuser l’entrée sur le territoire des E.A.U. par les autorités émiriennes sans que le Consulat général de France ne soit en mesure d’intervenir.

Les Français désireux de s’installer aux Émirats arrivent donc sans visa et disposent ensuite d’un délai de 30 jours pour effectuer, via leur employeur, les formalités d’obtention du visa de résidence.

Il est cependant rappelé que les autorités émiriennes conservent toute latitude pour accepter ou refuser l’entrée de ressortissants étrangers sur leur territoire. Il arrive que des ressortissants français soient ainsi refoulés à leur arrivée aux Émirats arabes unis (notamment à Dubaï) par la police aux frontières et contraints de retourner vers leur lieu de départ, sans compensation des frais engagés (voyage, hôtel, etc.). Bien qu’aucune motivation ne soit formellement donnée aux voyageurs concernés, ces décisions, qui ne sont pas susceptibles de recours, s’inscrivent dans le cadre des mesures préventives prises par les autorités locales en matière sécuritaire, dans le contexte de la lutte contre le terrorisme.

Avertissement : Les autorités locales refusent la délivrance de visas de résidence aux personnes séropositives (pour le VIH), atteintes de la tuberculose ou de l’hépatite B. Celles-ci se verraient, à la découverte d’une de ces pathologies, aussitôt expulsées du pays. Voir également la rubrique "Santé" de cette fiche.

Pour toute information complémentaire, contacter l’ambassade des Émirats arabes unis à Paris.

Règlementation douanière

Les journaux, les supports audio et vidéo importés sont soumis à la censure.
La liste complète des produits interdits à l’importation aux Émirats arabes unis peut être trouvée sur le site du Consulat général de France à Dubaï.

Qualité de l’air

La pollution atmosphérique, notamment en raison de la concentration importante de particules fines, est significative aux Emirats arabes unis. Les personnes sensibles ou atteintes de troubles respiratoires doivent prendre les précautions adéquates pour éviter l’exposition, notamment en période de pics de pollution.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Ces indications ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier, suffisamment longtemps avant la date de départ pour permettre le rappel des vaccins.

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé très élevés aux Émirats arabes unis, il est vivement recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (chirurgie, hospitalisation, etc.) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade ou le consulat général de France sur place. En cas de défaut de paiement, les voyageurs seront empêchés d’embarquer pour leur retour, à l’issue de leur séjour.

Le système hospitalier aux Émirats arabes unis est moderne. Des médecins français ou francophones exercent dans de nombreux centres médicaux ou hospitaliers dont les coordonnées peuvent être fournies, en cas de besoin, par l’ambassade de France à Abou Dabi et le Consulat général à Dubai.

Recommandations pour la santé

Consulter si besoin son médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de son état de santé et bénéficier de recommandations sanitaires, notamment sur les vaccinations. Consulter éventuellement son dentiste avant le départ.

Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires ; ne jamais consommer des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons). Pour plus d’informations, consulter la fiche Infos pratiques.

Vaccinations

  • Aucune vaccination n’est obligatoire mais certaines vaccinations sont recommandées ; s’assurer d’être à jour dans les vaccinations habituelles ainsi que celles liées à toutes les zones géographiques visitées.
  • En fonction des conditions locales de voyage, les vaccinations contre la fièvre typhoïde, la méningite et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.

Risques sanitaires

Coronavirus MERS-CoV

Les coronavirus sont une vaste famille de virus susceptibles de provoquer un large éventail de maladies chez l’humain, qui vont du rhume banal jusqu’à une atteinte respiratoire sévère. La présentation la plus fréquente associe de la fièvre et une infection pulmonaire.

Concernant le Mers CoV, il n’existe pas de vaccin. Les mesures classiques d’hygiène sont recommandées pour limiter les risques de transmission, en particulier le lavage régulier des mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydro-alcoolique. Il convient également, dans la mesure du possible, d’éviter les foules et grands rassemblements, les contacts avec les animaux, en particulier avec les chameaux et les dromadaires, ainsi qu’un contact rapproché avec des personnes malades. Il est très fortement déconseillé de consommer de la viande de chameau ou du lait de chamelle.

Sur place, en cas de forte fièvre, de toux et/ou de difficultés respiratoires, consulter un médecin sans délai. En cas de fièvre ou de symptômes respiratoires dans les jours qui suivent le retour en France, appeler le Centre 15 (téléphone : 15) en signalant son voyage.

Pour toute information complémentaire, consulter la page Coronavirus ainsi que les sites internet de l’Institut Pasteur et de l’Organisation mondiale de la Santé.

Légionellose

Des cas de légionellose (infection respiratoire) sont possibles, pour les patients atteints de maladies pulmonaires notamment. En cas de symptômes respiratoires, il est recommandé de consulter son médecin rapidement ; plus d’informations sur la page dédiée du ministère des Solidarités et de la Santé.

Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. hygiène alimentaire).

Infection par le virus VIH – IST

Concernant les infections sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Il n’y a pas de test sérologique pour les touristes.

En revanche, les autorités locales exigent une attestation de non-séropositivité et refusent la délivrance d’un visa de résidence aux personnes séropositives au VIH, atteintes de la tuberculose ou de l’hépatite B, et procèdent aussitôt à l’expulsion des personnes dont le test sérologique se révèle positif.

Quelques règles simples

  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections.
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne pas caresser les animaux rencontrés.
  • Veiller à sa sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque à deux-roues, siège auto pour les enfants).

Pour se préserver des contaminations digestives ou de contact :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas et le passage aux toilettes ;
  • Veiller à la qualité des aliments, et surtout à leur bonne cuisson ;
  • Ne boire que de l’eau, des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou, à défaut, produit désinfectant).

Infos utiles

Arnaques

Les ressortissants français sont très fréquemment la cible d’arnaques en tous genres ayant pour principal objectif d’extorquer les voyageurs. Il est recommandé de consulter le « guide de prévention contre les arnaques ».

Les escroqueries les plus courantes aux E.A.U concernent la location de véhicules (de tourisme ou sportifs), la vente en ligne, la location et plus rarement la vente immobilière (AirBnB, particulier à particulier…). Dans tous les cas, il est recommandé de vérifier systématiquement le sérieux des sociétés de location ou de vente, ainsi que de faire preuve de vigilance face aux annonces trop alléchantes et incohérentes avec les prix du marché, notamment avant versement de toute caution ou avance pécuniaire.

Il convient également de garder à l’esprit l’existence de « sites miroirs », dont le nom de domaine se veut très similaire mais néanmoins différent de celui des sites légitimes, afin de soutirer des sommes d’argent de manière frauduleuse (ex : www.societe.ae (légitime)/ www.societee.ae (frauduleuse)).

Si un voyageur est victime d’une arnaque, il peut effectuer un signalement sur la plateforme Pharos ainsi qu’aux autorités locales :

  • Dubai Police Economic Crimes Combating Department : au +971 4 203 6341 ou sur la plateforme en ligne E-crime mise en place par la Police de Dubai
  • A Abou Dabi : au numéro gratuit 800 2626 (800 AMAN), SMS au 2828, ou aman chez adpolice.gov.ae

Législation locale

La charia reste la référence du droit civil et pénal, même si des assouplissements législatifs ont été pris récemment. La peine de mort est en vigueur et des condamnations à mort sont prononcées assez régulièrement par les juridictions émiriennes. Les exécutions sont rares.

Si une plainte conduit à l’ouverture d’une procédure judiciaire, le titre de voyage (passeport) est généralement confisqué par les autorités locales, pour une durée plus ou moins longue, en attendant le jugement. Une interdiction de voyager peut également être décidée par le juge.

Tout différend ou altercation (avec des représentants des forces de l’ordre ou des particuliers) peut donner lieu au dépôt d’une plainte.

Alcool

La consommation et l’achat d’alcool sont autorisés pour les personnes non-musulmanes âgées de plus de 21 ans uniquement dans les magasins et lieux (hôtels / restaurants) autorisés, selon les règles propres à chaque émirat, sauf dans celui de Sharjah où l’alcool est strictement prohibé.
La présence d’alcool dans le sang d’un conducteur, quelle que soit la quantité, est un délit, même en l’absence de toute autre infraction routière. L’état d’ébriété dans un lieu public ou sur la voie publique est passible d’une peine d’emprisonnement.

Cigarette électronique

Seules les cigarettes électroniques contenant du tabac chauffé à brûler ou des saveurs aromatisées sont autorisées.

Les cigarettes électroniques contenant des huiles CBD (cannabidiol) sont formellement interdites aux Émirats arabes unis car elles sont considérées comme des produits narcotiques ou psychotropes. Toute consommation est passible d’une peine de prison immédiate.

Délits de mœurs

L’atteinte aux bonnes mœurs et à la morale publique entraîne des peines allant jusqu’à 15 ans d’emprisonnement. La législation réprime également le racolage, la débauche et la prostitution. Les voies de fait sur la voie publique et le harcèlement des femmes sont très sévèrement réprimés. Des gestes ou des paroles déplacés peuvent avoir de lourdes conséquences.

Le PACS n’est pas reconnu aux Émirats arabes unis. Depuis fin 2020, le concubinage et les relations sexuelles consenties hors mariage sont dépénalisées.
L’homosexualité est pénalisée.

La preuve du mariage des parents est obligatoire pour obtenir des autorités hospitalières le certificat de naissance d’un enfant, document indispensable à fournir pour la déclaration de naissance. En l’absence de ce justificatif, les parents s’exposent à un risque d’emprisonnement et l’enfant, dépourvu d’existence légale aux Émirats arabes unis, ne pourra pas sortir du pays.

Délits économiques et financiers

L’émission de chèques sans provision est passible d’une amende et au minimum d’un mois de prison. L’insolvabilité fait l’objet d’une procédure spéciale qui inclut l’interdiction de sortie du territoire tant que la dette n’a pas été réglée.

Drogue / médicaments

La récurrence des arrestations de ressortissants français pour détention ou consommation de produits stupéfiants, notamment à l’aéroport ou dans les hôtels, doit conduire les voyageurs à accorder la plus grande importance aux conseils suivants :

L’importation, la consommation, la production ou la détention de stupéfiants ou de substances considérées comme stupéfiants (par exemple, médicaments contenant de la codéine), même en quantité infinitésimale (de l’ordre du milligramme), sont totalement interdites et sévèrement punies.

Les sanctions pénales sont appliquées avec rigueur : la consommation ou la détention de produits stupéfiants, quelle que soit la quantité détenue, est passible d’une peine minimale de deux ans d’emprisonnement, pouvant être portée à quinze ans pour circonstances aggravantes ou récidive. Les personnes qui facilitent l’usage de la drogue par fourniture de locaux encourent cinq années d’emprisonnement. Les trafiquants encourent la peine capitale. Les personnes susceptibles de fournir des renseignements et qui ne le font pas peuvent être poursuivies pour complicité.

Les prélèvements de sang ou d’urine réalisés par la police dans diverses circonstances peuvent révéler des traces de stupéfiants jusqu’à plusieurs jours après la consommation. Même si celle-ci était intervenue avant l’arrivée du voyageur sur le territoire émirien, la présence de stupéfiants dans l’organisme suffit à constituer un crime ou une circonstance aggravante sérieuse.

Les personnes prenant des médicaments comprenant ces substances réglementées doivent impérativement faire une demande d’autorisation d’importation en ligne avant le voyage afin de pouvoir justifier que les médicaments qu’ils font entrer aux Émirats sont nécessaires au traitement d’une affection ou que les quantités sont proportionnées aux prescriptions du médecin. La demande devra être faite selon la procédure détaillée sur le site du ministère émirien de la santé.

Les ressortissants français en transit aux aéroports de Dubaï et d’Abou Dabi peuvent être arrêtés par la police spéciale émirienne anti-drogue. La garde à vue est d’un minimum de 48 heures et peut être prolongée jusqu’à 15 jours.
La police spéciale émirienne anti-drogue défère les prévenus à la justice sous une inculpation de nature criminelle, le trafic de drogue étant un crime placé, dans la hiérarchie des infractions, au même rang que le meurtre, le vol et le viol.

Drones

L’usage de drones est strictement prohibé dans certaines zones et peut conduire à des arrestations et de l’emprisonnement. Toute utilisation d’un drone doit faire l’objet d’une autorisation préalable des autorités locales.

Harcèlement et agressions sexuelles

Malgré de bonnes conditions de sécurité, les femmes isolées ainsi que les parents d’enfants et d’adolescents sont invités à faire preuve de prudence, des agressions ayant pu être commises sur de jeunes victimes. La disponibilité de trithérapies préventives en cas de viol ne peut être garantie.

Lors d’une plainte pour agression sexuelle, la principale difficulté consiste à apporter la preuve de l’agression. Dans plusieurs cas, le juge a considéré qu’il s’agissait d’une relation consentie. Dans certains cas, le fait d’avoir accepté de monter dans une voiture, d’aller dans une chambre d’hôtel ou encore d’avoir consommé de l’alcool avant l’agression peut-être interprété en défaveur de la victime.

A la suite du dépôt d’une plainte, le passeport de la victime est en général conservé par le procureur, et elle ne pourra quitter le pays pendant toute la durée de la procédure, qui peut prendre plusieurs mois.

Si un voyageur est victime d’une agression sexuelle, il est recommandé de prendre aussitôt contact avec le Consulat général de France à Dubai.

Photographies

Il convient de ne pas photographier des lieux sensibles (aéroports, bâtiments officiels, façades de palais) et des personnes sans leur consentement, tout particulièrement des femmes. Même des vues d’ensemble prises dans des lieux publics (extérieur, centres commerciaux, etc.) peuvent donner lieu à des réactions de la part des personnes figurant - ou croyant figurer - sur la photo. Il convient de faire preuve de vigilance et de discernement en ce domaine.
Les photographies et les supports vidéos représentant des personnes nues ou à caractère pornographique sont prohibés.
Les manifestations d’affection en public sont également interdites et peuvent donner lieu à des interpellations par la police.

Transport

Transport routier

La conduite se fait à droite.
Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire pour le conducteur et l’ensemble des passagers. L’utilisation du téléphone portable au volant est interdite. L’assurance au tiers est obligatoire.

Permis de conduire

La location de voiture est possible avec un permis français. Il convient cependant de vérifier auprès du loueur si les assurances sont opérantes en cas d’accident, en l’absence de permis international.

Us et coutumes

La constitution dispose que l’islam est la religion officielle et la charia l’une des sources du droit, tout en tolérant la pratique d’autres cultes religieux dans des lieux désignés à cet effet.

Il est recommandé d’adopter une attitude respectueuse des usages locaux et de garder à l’esprit que les différences culturelles peuvent susciter une interprétation erronée de certains comportements. Il est conseillé d’adopter une tenue vestimentaire décente et un comportement discret correspondant à la culture émirienne, en particulier pendant le Ramadan. Les femmes ne sont pas astreintes au port du voile, en dehors des visites de mosquées où elles doivent également se couvrir les bras et les jambes. Par ailleurs, dans certains bâtiments publics (palais de justice, municipalité, etc.), les épaules et les jambes doivent être couvertes.

Sur les plages, le nudisme et le monokini sont strictement prohibés.

Ramadan

Pendant le mois du ramadan, il est fortement recommandé aux personnes non-musulmanes de s’abstenir également de manger, boire, mâcher du chewing-gum ou fumer dans l’espace public ou dans leur voiture au cours de la journée. A Dubai et à Abou Dabi, de nombreux restaurants et cafés sont autorisés à rester ouverts en journée pendant cette période et peuvent servir les personnes ne jeûnant pas.

Voyages d’affaires

Visas d’affaires

En application de l’accord d’exemption de visa de court séjour signé le 6 mai 2015 entre l’Union européenne et les Émirats arabes unis, les ressortissants français sont dispensés de visa d’entrée sur le territoire émirien pour des séjours de 90 jours maximum par période de 180 jours.

Cette exemption de visa s’applique à toutes les catégories de personnes, quel que soit le motif de voyage, y compris les voyages d’affaires. En revanche, il est rappelé que les ressortissants français qui se rendent aux Émirats arabes unis pour y travailler doivent être en possession d’un visa de travail et d’un permis de travail délivrés par les autorités émiriennes.

Il convient de disposer d’un passeport d’une validité minimale de 6 mois à la date d’entrée sur le territoire émirien, sous peine de refoulement.

Réseaux de communication

L’état des réseaux de télécommunications est excellent sur l’ensemble du territoire, via les trois opérateurs principaux que sont « Etisalat », « Du » et « Virgin Mobile », auprès desquels il est possible de souscrire un forfait pour des courts séjours.

Internet est accessible partout en ville, via la 3G ou en connexion wifi dans les hôtels, aéroports et centres commerciaux, ainsi que dans certains cafés et restaurants. Bien que généralement plus faible qu’en France, le débit est de bonne qualité.

Données économiques

Consulter la fiche repères économiques Émirats arabes unis.

Contacts utiles

Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, et le soutien public au développement international des entreprises.

Service économique régional pour les Émirats arabes unis
Adresse : Etihad Towers 3, Corniche Rd, 22e étage
P.O. Box 4036 - Abu Dhabi
Émirats arabes unis
Tél. : +971 2 813 10 80 - Télécopie : +971 2 633 16 93
Courriel : abu-dhabi chez dgtresor.gouv.fr
Site Internet

Institut Français des Émirats arabes unis

L’Institut français des Émirats arabes unis est le service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France. Il est chargé de promouvoir la création, la pensée et la langue françaises, et de favoriser les échanges et les partenariats culturels, artistiques, éducatifs, universitaires et scientifiques entre la France et les Émirats arabes unis.
Adresse : Etihad Towers 3, Corniche Rd, 22e étage
P.O. box 4014 Abu Dhabi
Téléphone : +971 2 813 10 00
Courriel : contact chez if-uae.com
Site Internet

Business France

Opérateur public national au service de l’internationalisation de l’économie française, Business France valorise et promeut l’attractivité de l’offre de la France, de ses entreprises et de ses territoires.

Bureau Business France Dubaï
Embassy of France in the UAE
Al Habtoor Business Tower, 24th floor, Marina
P.O. Box 3314 – Dubai
Tél. : +971 44084951
Courriel : dubai chez businessfrance.fr
Site Internet
Axel BAROUX (Directeur de zone) - Tél. : +971 4 408 49 510

Atout France

Atout France est une agence de développement du tourisme français.
Site Internet

CCEF

Les Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils apportent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Président de section : Florence FONTANI

Site Internet du Comité national des Conseillers du Commerce extérieur de la France

https://www.ccifranceuae.com/

CCI

Les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) françaises à l’international sont des associations indépendantes de droit local qui regroupent des entreprises françaises et étrangères. Elles constituent un réseau mondial de relations et de contacts d’affaires de plus de 32 000 entreprises françaises et étrangères dans 83 pays.

French Business Group - Abu Dhabi (FBG)
The Gallery Building
Office Floor - Suite 05
near Sheraton Corniche, next to Regency Hotel
P.O. Box 73390
Abu Dhabi, United Arab Emirates
Tél. : +971 2 674 1137
Télécopie : +971 2 678 6650
Courriel : fbgad chez emirates.net.ae
Site Internet

French Business Council de Dubai & des Émirats du Nord
Adresse postale : P.O. Box 25775, Dubai, United Arab Emirates
Tél. : +971 (0)4 312 67 00
Courriel : fbc chez fbcdubai.com

Attaché douanier

Tél. : +971 43 12 84 00
Courriel : rafik.hounas chez douane.finances.gouv.fr