Côte d’Ivoire

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Élections partielles

Des élections partielles sont prévues le 16 décembre prochain dans les localités de Grand-Bassam, Port-Bouët, Bingerville, Lakota, Rubino et Boko ainsi que dans les régions de Lôh-Djiboua et du Guémon.
Le jour du scrutin et les jours suivants, il est recommandé de se tenir à l’écart des manifestations, cortèges et rassemblements.

Sécurité

Risques encourus et recommandations associées

Risque routier

La plus grande prudence est de rigueur. Les accidents mortels sont nombreux et les services de secours sont souvent défectueux ou absents dans certaines zones. Des agressions violentes envers les conducteurs après un accident de la route hors agglomérations ont été rapportées. Il est conseillé :

  • de rouler en convoi ;
  • de ne pas conduire de nuit ;
  • d’être extrêmement attentif aux piétons ;
  • en cas d’accident ou d’accrochage, de ne pas déplacer le véhicule et de prévenir la police ou la gendarmerie qui établira le constat.

L’assurance automobile est obligatoire.

Cybercriminalité

Les tentatives d’extorsion de fonds par Internet sont très fréquentes à partir de la Côte d’Ivoire (phénomène dit des « brouteurs »). Des dizaines de cas sont signalés quotidiennement au Consulat général à Abidjan. Il est recommandé de s’informer sur ce risque en consultant la rubrique ALERTE ARNAQUES sur le site du Consulat général.

Toute sollicitation comportant une demande d’envoi d’informations personnelles, bancaires ou de sommes d’argent, même modestes, doit être considérée a priori comme douteuse et comme une forte probabilité d’escroquerie.

Pour plus d’informations, consulter la fiche Cybercriminalité.

Risque terroriste

Les voyageurs sont appelés à faire preuve de vigilance, en particulier sur les sites fréquentés et dans les lieux de divertissement.

Il convient d’être attentif à son environnement et de signaler aux forces de l’ordre les comportements ou objets inquiétants.

Dans les lieux publics, il est nécessaire de surveiller ses bagages et de faciliter les contrôles.

En cas d’attentat à proximité de son lieu de séjour, il convient de se tenir à l’écart de la zone touchée, de respecter les consignes des autorités locales, de rassurer au plus tôt ses proches et de ne pas relayer d’informations non vérifiées.

Escroqueries à la carte bancaire

L’utilisation des cartes de crédit doit être prudente, du fait de l’activité de réseaux ivoiriens spécialisés dans les escroqueries à la carte bancaire. Il est recommandé de régler ses dépenses en espèces. Les grands hôtels exigeant souvent le dépôt d’une caution au moyen d’une carte bancaire, il est conseillé de vérifier que l’établissement utilise un traitement automatisé (pas de sabot).

Agressions

Le nombre de crimes et délits demeure stable par rapport à d’autres grandes capitales. Ceci peut conduire parfois à des comportements négligents, qui augmentent les risques d’agressions. Celles-ci sont principalement orientées contre les biens. En cas de vol, il est recommandé de n’opposer aucune résistance.

Zones de vigilance

Régions frontalières du Libéria

La zone située à la frontière libérienne, notamment les villes de Tabou, Taï et Grabo, est déconseillée sauf raison impérative, en raison des attaques armées qui s’y produisent occasionnellement.

Zones de vigilance à l’ouest

Il convient de demeurer vigilant à l’ouest du pays et dans les environs de Bouaké, en particulier dans la zone comprise entre Bouaké et Korhogo, où se produisent des attaques de « coupeurs de route » (voleurs qui dépouillent les véhicules en circulation). Il est recommandé de circuler en convoi d’au moins deux véhicules le jour et de ne pas circuler de nuit. Il convient de ne pas s’éloigner des axes principaux bitumés.

Quartiers de la capitale

Il convient de ne pas se rendre seul(e) dans certaines communes d’Abidjan (Adjamé, Yopougon, Abobo, quartier de Gonzagueville à Port-Bouët). Il est déconseillé de s’y rendre la nuit.

Recommandations générales

Il est recommandé :
• d’éviter de se déplacer avec des objets de valeur et d’importantes sommes d’argent ;
• de conserver en lieu sûr les documents de voyage (coffres d’hôtels par exemple) et ne circuler qu’avec des photocopies de ces documents ;
• de faire preuve de vigilance en quittant un maquis, un restaurant, une banque ou un distributeur de billets ;
• de circuler avec les vitres fermées, les portières verrouillées, et de ne rien laisser de visible sur les sièges et banquettes arrière des véhicules ;
• d’éviter de conduire de nuit ;
• de rester à l’écart des rassemblements et mouvements de foule, et de se tenir éloigné des axes de manifestions.

Activités sportives à risques

La mer et les lagunes sont dangereuses et souvent laissées sans surveillance. S’y baigner comporte des risques, y compris pour d’excellents nageurs. Les noyades sont fréquentes. Une vigilance et une prudence permanentes sont recommandées pour toutes les activités nautiques.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée

Les ressortissants français munis de passeports ordinaires, passeports de service ou passeports diplomatiques désireux de se rendre en Côte d’Ivoire sont soumis à l’obligation de visa biométrique.

La demande de visa biométrique peut être réalisée :

  • à l’ambassade de Côte d’Ivoire à Paris : 102 avenue Raymond Poincaré, 75016 Paris, tél : 01 53 64 62 64 ;
  • par internet, sur le site : www.snedai.ci. Après enregistrement et paiement en ligne des frais, un e-visa biométrique est délivré à l’arrivée à l’aéroport international d’Abidjan.

Le visa est valable de 1 à 3 mois.

Tout étranger doit être en mesure de présenter, à toute réquisition des forces de l’ordre, un visa en cours de validité ou un titre de séjour ivoirien.

Pour de plus amples informations, consulter le site de l’ONI (ministère ivoirien de l’intérieur et de la sécurité) ou celui de son prestataire, VFS. En cas de questions, contacter info chez oni.ci ou info chez carteresident.ci.

Règlementation douanière

Contrôle des moyens de paiement

A l’entrée en Côte d’Ivoire, le non-résident est tenu de déclarer, par écrit, toutes les devises dont il est porteur, lorsque leur montant dépasse la contre-valeur d’un million de francs CFA, soit environ 1 500 €.

Animaux domestiques

Les animaux domestiques disposant d’un carnet de santé et d’identification (puce, tatouage) sont autorisés à entrer sur le territoire avec la permission spéciale des douanes. Ils ne sont cependant pas autorisés au sein des parcs nationaux et réserves.

Il est conseillé de se renseigner auprès des services vétérinaires du pays d’origine sur les risques de voyage en Côte d’Ivoire pour votre animal de compagnie. La vaccination contre la rage doit dater d’au moins un mois et de moins d’un an.

Espèces animales protégées

Il est nécessaire de respecter les dispositions de la Convention Internationale sur les espèces animales protégées.

Véhicules de tourisme

L’importation temporaire d’un véhicule pour une durée n’excédant pas six mois est possible sous certaines conditions. Elle est soumise à autorisation douanière.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Elles ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation, avant le départ, chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre les rappels de vaccins).

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est impératif de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (dont la chirurgie et l’hospitalisation) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. L’admission dans les établissements de soins est en effet soumise au paiement préalable des soins et traitements (ou d’une caution). Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade ou les consulats généraux de France sur place.

Recommandations pour votre santé

Consultez si besoin votre médecin traitant ou un centre de vaccination international pour faire une évaluation de votre état de santé et bénéficier de recommandations sanitaires, notamment sur les vaccinations. Consultez éventuellement votre dentiste avant votre départ.

Constituez votre pharmacie personnelle en conséquence et n’emportez que les médicaments nécessaires ; ne consommez jamais des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons). Pour plus d’informations, consultez la fiche Infos Pratiques.

• Vaccinations

  • Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire pour entrer et séjourner dans le pays. Un contrôle du carnet de vaccination est effectué à l’arrivée en Côte d’Ivoire.
  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée, ainsi que la vaccination rubéole-oreillons-rougeole chez l’enfant ; la vaccination antituberculeuse est également souhaitable.
  • En fonction des conditions locales de voyage, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.
  • Il est recommandé d’être vacciné contre la méningite bactérienne A + C + Y + W135, notamment en cas de déplacement dans le nord du pays.
  • La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas, en fonction des conditions et lieux de séjour. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.
Risques sanitaires

• Maladies transmises par les moustiques

Paludisme
Le paludisme est présent en Côte d’Ivoire. Il s’agit d’une maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques. Il existe deux formes de prévention complémentaires du paludisme : la protection contre les moustiques et le traitement médicamenteux. Les mesures classiques de protection contre les moustiques durant la soirée et la nuit sont fortement recommandées (cf. ci-après).

Pour ce qui est du traitement médicamenteux, il convient de s’adresser avant le départ à son médecin traitant ou à un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France, pendant une durée variable selon le produit utilisé.

Durant votre séjour, et pendant les deux mois qui suivent votre retour, en cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement, pour mettre en œuvre dès que possible un traitement antipaludique.

Chikungunya - Dengue
La transmission du chikungunya ou de la dengue est possible. La transmission de la dengue s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe. Il n’existe actuellement pas de traitement préventif pour ces maladies. La prévention individuelle repose sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après). En cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement.

Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques :

Rage
La rage est une maladie virale transmissible accidentellement à l’homme par la salive ou par une morsure d’un animal atteint du virus (chien, renard, chauve-souris, etc.). La vaccination préventive (en préexposition) avant un séjour en zone exposée peut être recommandée et nécessite une consultation médicale préalable. Pour plus d’informations, consulter la fiche Rage.

Fièvre Typhoïde
La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs. Ils imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. rubrique « Quelques règles simples »).

Infection par le virus HIV – IST
Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Quelques règles simples
  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections.
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne caressez pas les animaux que vous rencontrez.
  • Veiller à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque en deux-roues).
  • Ne pas consommer de médicaments achetés dans la rue.

Préservez-vous des contaminations digestives ou de contact :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes.
  • Éviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits.
  • Peler les fruits ou légumes ou bien les laver (à l’eau saine) ; éviter les crudités, coquillages, plats réchauffés et buffets froids.
  • Ne boire que de l’eau, des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut produit désinfectant).
  • Éviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés. Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli.

Pour de plus amples renseignements, consulter les sites Internet suivants :
Institut Pasteur
Santé publique France
Organisation mondiale de la santé

Infos utiles

Transport

Infrastructures routières

Le réseau routier est vaste mais la grande majorité des routes sont en terre.

Permis de conduire

Lors d’un court séjour, la détention d’un permis de conduire international ou ivoirien n’est pas obligatoire. Un permis de conduire français suffit pour conduire en Côte d’Ivoire.

Pour les Français qui séjournent plus de 6 mois en Côte d’Ivoire, il est indispensable de convertir votre permis français en permis ivoirien.

Réseau ferroviaire

Le transport ferroviaire reste limité en Côte d’Ivoire. La société Sitarail assure le transport ferroviaire marchandises et passagers en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso.

Transport aérien

Abidjan est un hub aérien pour les capitales de la sous-région. Plusieurs compagnies assurent des liaisons quotidiennes avec la France. Les compagnies françaises Air France et Corsair desservent directement Abidjan.

Législation locale

Stupéfiants

Le trafic de drogue est sévèrement réprimé, avec des peines allant de 5 à 20 ans d’emprisonnement. La détention et la consommation de drogues sont strictement interdites et passibles de peines allant jusqu’à 5 ans d’emprisonnement. La législation est appliquée avec la plus grande sévérité par les magistrats ivoiriens.

En cas de déplacement, toute détention de médicaments inscrits au tableau des substances psychotropes et stupéfiants, en particulier les hypnotiques et les antidépresseurs, doit pouvoir être justifiée par une ordonnance, sous peine de se voir accusé de détention de produit stupéfiant.

Délits sexuels

La loi pénale française est applicable à tout crime commis par un Français hors du territoire de la République.
La législation ivoirienne prévoit également de lourdes sanctions à l’encontre des auteurs de viol, d’attentat à la pudeur ou d’actes de débauche.

Us et coutumes

La constitution ivoirienne garantit la laïcité de l’État et la liberté religieuse. Bien que la société ivoirienne soit très tolérante à l’égard des étrangers, il est recommandé d’adopter une attitude respectueuse des usages locaux et de garder à l’esprit que les différences culturelles peuvent susciter une interprétation erronée de certains comportements. Il convient d’éviter toute attitude provocatrice et d’adopter un comportement décent en public.

Il est conseillé d’éviter de photographier un site ou une personne sans son autorisation. Éviter, de même, de photographier un marché, une foule ou des bâtiments officiels.

Divers

Projets fonciers, acquisitions de terrain ou de bien immobilier

Il est recommandé à toute personne physique ou morale souhaitant procéder à l’acquisition d’un terrain ou d’un bien immobilier de prendre l’attache d’un notaire ou avocat, préalablement à la signature de tout acte d’acquisition.

Une vérification des documents par un spécialiste est recommandée, en raison du risque élevé de fraude documentaire.

Voyages d’affaires

Visas d’affaires

Les voyageurs d’affaires sont, comme les touristes, soumis à l’obligation de visa biométrique.

Pour plus d’informations, consulter la rubrique « Entrée / Séjour » de la présente fiche.

Réseaux de communication

L’utilisation des téléphones portables est possible sur une grande partie du territoire ivoirien. La connexion 3G est disponible dans les villes, même de petite taille, avec une clé 3G locale ou un smartphone avec une carte SIM locale. Elle est beaucoup plus aléatoire en zone rurale. L’utilisation du roaming avec un numéro français est possible mais reste très onéreuse.

Concernant internet, il est possible d’avoir une connexion dans les grandes villes du pays. La technologie Wimax est la plus répandue mais l’ADSL peut également être obtenue. Le débit maximal disponible auprès des opérateurs est de 8 Mb/s.

Données économiques

La Direction des entreprises, de l’économie internationale et de la promotion du tourisme du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères vous propose de consulter la fiche repères économiques Côte d’Ivoire.

Contacts utiles

  • Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, et le soutien public au développement international des entreprises.

Service économique régional d’Abidjan
Adresse : 17 Bp 151 Abidjan 17
Tél. : +225 20 20 04 20
Télécopie : +225 20 20 05 90
Courriel : abidjan chez dgtresor.gouv.fr
Site internet : [https://www.tresor.economie.gouv.fr/Ressources/Pays/cote-divoire]

  • Business France

Opérateur public national au service de l’internationalisation de l’économie française, Business France valorise et promeut l’attractivité de l’offre de la France, de ses entreprises et de ses territoires.

Business France - Côte d’Ivoire
Ambassade de France en Côte d’Ivoire
17, rue Lecoeur, Plateau, 17 P.P. 151 Abidjan 17, Côte d’Ivoire
Tél. : +225 20 20 04 10
Courriel : abidjan chez businessfrance.fr

  • AFD

L’Agence française de développement (AFD) est l’agence qui met en œuvre la politique du développement définie par le gouvernement français.

Agence d’Abidjan
Bd F. Mitterrand, 01 BP 1814 Abidjan 01, Côte d’Ivoire
Tél. : +225 22 40 70 40
Fax : +225 22 44 21 78
Courriel : afdabidjan chez afd.fr
Site Internet : http://cotedivoire.afd.fr

  • CCEF

Les conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Président de section : Gilles CARDONA - +225 21 35 47 10 (société Soudotec)

Annuaire pour la Côte d’Ivoire.

  • CCI

Les chambres de commerce et d’industrie (CCI) françaises à l’international sont des associations indépendantes de droit local qui regroupent des entreprises françaises et étrangères. Elles constituent un réseau mondial de relations et de contacts d’affaires de plus de 32 000 entreprises françaises et étrangères dans 83 pays.

Chambre de commerce et d’industrie France - Côte d’Ivoire (CCIFCI)
Boulevard de Marseille - Biétry, 300 m après le Wafou en direction de l’aéroport
18 BP 189 Abidjan 18 Côte d’Ivoire
Tél. : +225 21 25 82 06
Fax : +225 21 24 10 00
Courriel : ccifci chez ccifci.org
Site internet : www.ccifci.org

  • UEMOA

La Côte d’Ivoire est membre de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), dont le site internet est consultable à l’adresse : http://www.uemoa.int/.

Cette organisation propose un guide des affaires en Côte d’Ivoire, consultable à l’adresse : http://www.izf.net/pays/c-te-d-ivoire.

  • CEDEAO

La Côte d’Ivoire est membre de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), dont le site internet est consultable à l’adresse : http://www.ecowas.int/?lang=fr.

La page de la Côte d’ivoire est consultable à l’adresse : http://www.ecowas.int/etats-membres/cote-divoire/?lang=fr.

  • FMI

Bureau du représentant résident du FMI en Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire et le FMI.

PLAN DU SITE