Chypre

Partager
Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (19/10/2020)

Le 11 mars, l’Organisation mondiale de la Santé a qualifié de « pandémie » l’épidémie de coronavirus Covid-19 (liste des pays concernés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies).

Une recrudescence du nombre de cas dans l’espace européen (États membres de l’Union européenne ainsi qu’Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Royaume-Uni, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse) étant observable, il convient de rester vigilant et avant tout déplacement de se tenir informé sur l’évolution de la pandémie. Sur la base des données transmises par les Etats membres, chaque semaine, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) publie une carte, qui distingue au niveau régional 4 catégories en fonction des seuils atteints ou des informations disponibles : vert, orange, rouge, gris. A leur arrivée en France, en provenance d’une des régions classées rouge, orange ou grise, les personnes âgées de 11 ans ou plus sont fortement invitées à réaliser un test virologique (par exemple PCR), à s’isoler le temps d’obtenir les résultats de ce test, à prolonger l’isolement en cas de résultat positif et consulter un médecin.

A compter du 28 août, la France passe en catégorie C, il ne sera plus possible pour les personnes en provenance de France d’entrer à Chypre sauf si vous figurez parmi les exceptions déterminées par les autorités chypriotes.

Ces exceptions sont les suivantes :

  • Citoyens chypriotes résidant à Chypre, résidents permanents à Chypre disposant d’un enregistrement (« yellow slip ») et diplomates. Il vous suffira de solliciter un CyprusFlightPass en cochant la case appropriée et vous munissant de vos justificatifs.
  • Autres situations (liste non exhaustive et soumise à l’appréciation des autorités chypriotes) : étudiants Erasmus, personnes ayant obtenu un emploi à Chypre, résidents à Chypre sans « yellow slip », famille au 1er degré d’un résident à Chypre, personne devant se rendre à Chypre pour une circonstance spéciale (décès etc). Vous devez d’abord solliciter un « Permis spécial » sur le site CyprusFlightPass en fournissant tous les justificatifs permettant de documenter votre situation, puis, après approbation, vous pourrez demander un CyprusFlightPass en entrant votre code d’autorisation. Il est recommandé d’attendre votre « Permis spécial » avant de réserver votre vol, la réponse est typiquement donnée sous 48h.

Si vous êtes autorisé à venir à Chypre depuis la France, un test sera requis à l’arrivée (effectué à l’aéroport ou en France moins de 72h avant), suivi d’une période d’isolement à domicile de 14 jours. Le test de dépistage PCR devra être effectué à nouveau deux jours avant la fin de la période de 14 jours.

Dans ce contexte, tout déplacement non essentiel entre la France et Chypre est déconseillé jusqu’à nouvel avis. En conséquence, les personnes ayant prévu un voyage à Chypre prochainement sont invitées à l’annuler ou à le reporter auprès de leur voyagiste ou de la compagnie aérienne. Les personnes se trouvant en vacances à Chypre sont invitées à ne pas différer voire à avancer leur retour compte tenu de possible perturbations à venir des liaisons aériennes.

Tous les passagers peuvent être soumis à un test aléatoire à l’arrivée, qui peut concerner le cas échéant un avion entier. Il est recommandé de vérifier auprès de sa compagnie aérienne les conditions et modalités d’embarquement s’agissant des aspects sanitaires.

Plus d’informations sur le portail dédié des autorités chypriotes (en anglais).

Il convient de suivre l’évolution de la situation sanitaire et les consignes des autorités locales sur le site du ministère de la santé chypriote (en anglais) et de consulter le site de l’ambassade de France à Chypre.

Le gouvernement de la République de Chypre n’autorise plus le passage du Nord vers le Sud et du Sud vers le Nord. Seuls les ressortissants chypriotes et les résidents sont autorisés à traverser la ligne verte, sous réserve de présenter un test Covid-19 négatif de moins de 72 heures.

Par ailleurs, il est à signaler que les vols décollant du nord de l’île en direction de la France (aéroport « d’Ercan », non agréé par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI)) sont considérés comme des vols en provenance de Turquie (escale obligatoire), et dès lors leurs passagers seront soumis aux règles sanitaires applicables à l’entrée depuis ce pays (cf. fiche conseils aux voyageurs Turquie).

Plus d’informations et recommandations sur la fiche Coronavirus et sur la page Risques sanitaires / Coronavirus ainsi que sur la plateforme « Re-open EU » de la Commission européenne.

Sécurité

Risques encourus et recommandations associées

Risque lié à la situation politique

Chypre est divisée depuis 1974 entre la partie nord et la partie sud de l’île. La ligne de démarcation (« ligne verte », ou « zone-tampon ») est surveillée par une mission de maintien de la paix des Nations Unies, la FNUCHYP. Seule la République de Chypre, qui contrôle la partie sud, est reconnue par la communauté internationale (à l’exception de la Turquie). La présence de nombreux militaires au nord, le niveau élevé des armements sur l’ensemble de l’île, ainsi que la permanence de la division politique, entretiennent un climat de tension susceptible de donner lieu à des incidents.

Les touristes visitant la partie nord de l’île doivent impérativement respecter les interdictions de prises de vue aux abords des zones militaires turques protégées et identifiées comme telles par des panneaux comportant la mention « zone interdite » (en plusieurs langues dont le français), sous peine d’arrestation.

Il est formellement interdit de pénétrer dans la « zone-tampon » sous contrôle de l’ONU. Celle-ci ne peut être traversée qu’aux points de passage désignés (voir rubrique Entrée / Séjour de cette fiche). Des sentinelles armées en assurent la protection de chaque côté et certaines zones sont minées.

Risque sismique

Chypre est située dans une zone sismique à activité relativement élevée, même si la zone de risque important est circonscrite à la partie ouest de l’île (région de Paphos). Bien qu’aucun tremblement de terre majeur n’ait été ressenti depuis plusieurs années, les secousses de petite magnitude sont fréquentes. Il est conseillé, en cas de tremblement de terre, de respecter les consignes de sécurité usuelles en la matière.

Il convient, dans les deux parties de l’île, de ne pas s’approcher en bateau du prolongement maritime de la ligne séparant le nord du sud. Les contrôles et interceptions par les chypriotes turques d’embarcations passant la ligne de la partie sud vers la partie nord sont quasi-systématiques.

L’île de Chypre accueille deux bases souveraines britanniques, l’une au sud-est (région de Dékelia, entre Larnaca et Ayia Napa), l’autre sur la presqu’île d’Akrotiri (ouest de Limassol). Il est déconseillé de tenter de pénétrer dans les parties de ces bases interdites aux civils. Il convient de respecter les interdictions indiquées par des panneaux.

Zones de vigilance

Zones en vigilance renforcée

La partie nord de l’île est signalée en vigilance renforcée (jaune).

En raison de la partition de fait et du statut illégal de la « République turque de Chypre nord » (RTCN), l’ambassade de France ne peut pas assurer l’exercice de la protection consulaire dans la partie nord de l’île, ni la libre circulation des ressortissants français. En cas de difficulté rencontrée (problème de santé, vol de document d’identité, blocage à la ligne de démarcation etc) lors d’un séjour dans cette partie de l’île, l’Ambassade ne pourra pas porter assistance aux voyageurs la sollicitant. Il convient d’être conscient de ces difficultés avant d’envisager toute arrivée, déplacement ou séjour dans la partie de l’île se trouvant au nord de la ligne de démarcation.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée

Les cartes nationales d’identité (CNI) délivrées à des majeurs entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 sont encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, même si aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en atteste.
En conséquence, de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est vivement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une CNI portant une date de fin de validité dépassée (même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité).
Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pouvez télécharger et imprimer la notice multilingue expliquant ces nouvelles règles.

La République de Chypre est membre de l’Union européenne depuis 2004, et l’ensemble du territoire de l’île fait en droit partie de l’Union (l’application de l’acquis communautaire est toutefois « suspendue » au nord, compte tenu de la situation de fait qui y prévaut). Tout ressortissant d’un État membre peut donc circuler librement dans l’ensemble de l’île et traverser la zone-tampon aux points de passage sur simple présentation, aux points de passage, d’un document d’identité en cours de validité. Neufs points de passage permettent de traverser la zone-tampon : deux à l’ouest (Limnitis/Yesilirmak ; Astromeritis/Zodeia) ; trois à Nicosie (Ayios Dometios/Metehan ; Ledra Palace et Ledra/Lokmaci), les deux derniers étant réservés aux piétons et cyclistes ; un au nord-ouest dans le district de Nicosie (Apliki-Lefka) et trois à l’est (Pergamos/Pyla, Ayios Nicolaos/Strovilia et Derynia).

Il est déconseillé de se présenter aux points de passage muni d’une carte nationale d’identité dont la date de validité est dépassée (voir ci-dessus) : les contrôles n’étant pas systématiques à la sortie du territoire contrôlé par la République de Chypre, mais obligatoires à l’entrée en RTCN, les Français dans cette situation risqueraient de se voir refuser l’accès au nord puis au sud, et donc d’être bloqués dans la zone-tampon.

Les touristes résidant dans le sud peuvent passer une ou plusieurs nuits dans le nord avant de regagner le territoire contrôlé par la République de Chypre (et inversement). Le passage de la ligne de démarcation en véhicule implique de souscrire une assurance complémentaire (généralement au point de passage lui-même).

Les touristes se rendant dans la partie nord de l’île peuvent introduire sur le territoire contrôlé par la République de Chypre : 260 € d’achats ; 1 litre d’alcool ; 40 cigarettes.

Les autorités de la République de Chypre considèrent que le séjour dans un hôtel ayant appartenu à des propriétaires chypriotes grecs avant l’intervention turque de 1974, ou bâti sur un terrain dont la propriété est litigieuse, peut faire l’objet de poursuites judiciaires fondées sur le chapitre 154 du code pénal ("Transactions frauduleuses effectuées dans des propriétés appartenant à autrui"), qui prévoit une peine maximale de sept années d’emprisonnement.

Séjour des mineurs

Les mineurs non accompagnés de leurs parents doivent être munis d’une autorisation de sortie du territoire.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions en matière de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Ces indications ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier, suffisamment longtemps avant la date de départ pour permettre le rappel des vaccins.

Avant le départ
• Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de pouvoir bénéficier d’une prise en charge par la Sécurité sociale, les Français de passage doivent être munis d’une carte européenne d’assurance maladie, à demander à leur caisse locale au moins 15 jours avant le départ. Pour plus d’informations, consultez le site de l’Assurance Maladie.

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé, parfois très élevés à l’étranger, il est recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux et de rapatriement sanitaire. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France sur place. Les personnes souhaitant se rendre dans la partie nord doivent s’assurer, avant leur voyage, qu’elles sont bien couvertes par leur assurance dans cette partie de l’île également.

Le système de santé en République de Chypre correspond aux standards européens en la matière. Les pharmacies sont nombreuses et bien fournies. Les médicaments ne portent pas toujours les mêmes noms qu’en France mais la connaissance du nom des composants peut permettre aux pharmaciens de trouver les équivalents.

• Recommandations pour votre santé

Consulter si besoin son médecin traitant pour faire une évaluation de son état de santé et bénéficier de recommandations sanitaires, notamment sur les vaccinations.

Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires.

Pour plus d’informations, consultez la fiche Informations pratiques.

Vaccinations

Il est conseillé de mettre à jour les vaccinations habituelles : diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP), ainsi que la rubéole, les oreillons, et plus particulièrement la rougeole (ROR). Dans tous les cas, prendre l’avis de son médecin traitant ou d’un centre de conseils aux voyageurs.
La vaccination préventive contre les hépatites A et B peut être conseillée, de même que la vaccination contre la fièvre typhoïde, ou le méningocoque, selon la durée et les conditions du séjour.

Risques sanitaires
Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (voir "Quelques règles simples" ci-dessous).

Pollution atmosphérique

Les épisodes de pollution atmosphérique en milieu urbain (haute concentration de microparticules dans l’air) se sont multipliés depuis quelques années. Lors de ces épisodes, il est conseillé aux populations (sensibles ou non) d’éviter toute activité en plein air, notamment sportive. Un site Internet précis et clair sur la qualité de l’air, Air Quality in Cyprus, a été créé par les autorités chypriotes.

Paludisme

Des cas de paludisme sont possibles et localisés dans la région de Esentepe (Agios Amvrosios).
Le paludisme (ou malaria) est une maladie parasitaire (potentiellement grave) transmise par les piqûres de moustiques. Les mesures classiques de protection contre les moustiques sont fortement recommandées (cf. ci-après).
S’agissant du traitement médicamenteux, il convient de s’adresser avant le départ à son médecin traitant ou à un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages.

Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques :

  • Porter des vêtements couvrants, amples, légers, de couleur claire et imprégnés de traitement textile insecticide (efficace deux mois et résistant au lavage) ;
  • Utiliser des produits répulsifs cutanés ;
  • Protéger son logement (moustiquaires, diffuseurs électriques, serpentins, climatisation, etc.).
Infection par le virus VIH – IST

Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Quelques règles simples
  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections ;
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne pas caresser les animaux rencontrés ;
  • Veiller à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque à deux-roues).

Préservez-vous des contaminations digestives ou de contact :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;
  • Veiller à la qualité des aliments, et surtout à leur bonne cuisson.

Pour de plus amples renseignements, consulter les sites Internet suivants :

Infos utiles

Transport

Infrastructure routière et code de la route

La conduite se fait à gauche et appelle un surcroît de vigilance, notamment pour les piétons qui traversent la rue. Si les infrastructures routières à Chypre sont modernes et nombreuses, certains villages (notamment de montagne) ou sites intéressants ne peuvent être atteints qu’avec des véhicules 4x4.

Les infractions au code de la route sont nombreuses (non-respect des priorités de toutes sortes et des limitations de vitesse ; dépassements hasardeux ; stationnements aléatoires ; etc.). En cas d’accident, même bénin, il convient d’attendre l’arrivée de la police et/ou des représentants des sociétés d’assurance avant d’établir le constat.

La souscription à une assurance automobile complémentaire est impérative pour se rendre dans le nord. Elle peut être obtenue aux points de passage. Sa couverture est cependant loin d’être optimale en cas d’accident. En cas de location d’un véhicule dans le sud, il convient de vérifier au préalable que l’agence de location autorise les déplacements dans le nord de l’île.

Transport aérien

Les deux aéroports principaux de la République de Chypre sont ceux de Larnaca et Paphos. Ils sont très largement desservis.

Au nord de l’île, l’aéroport d’Ercan (Tymbou) - desservant la partie nord de Chypre depuis la Turquie - a été déclaré illégal par décision du gouvernement de la République de Chypre et n’est pas agréé par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). Il est néanmoins utilisé par des compagnies turques ainsi que pour des vols charters, notamment en provenance ou à destination des Pays-Bas ou du Royaume-Uni. Certaines agences de voyages en France proposent des billets à destination de cet aéroport, sans prévenir des éventuelles difficultés que peuvent rencontrer les voyageurs qui s’y rendraient : les personnes utilisant cet aéroport doivent savoir qu’en cas d’accident, de litige ou de contentieux, elles ne bénéficient pas des conventions internationales protectrices des droits du passager et que l’ambassade de France n’a aucune possibilité de leur porter assistance.

Législation locale

Alcool au volant

Conduite en état d’ivresse : l’alcoolémie ne doit pas dépasser les 22 microgrammes d’alcool par 100 millilitres d’air expiré.

Stupéfiants

La possession ou la consommation de stupéfiants sont punies par la loi et poursuivies selon le principe de « tolérance zéro », y compris pour de petites quantités et sans délit de revente. Les personnes interpellées en infraction sont poursuivies de manière quasi systématique.

Achat de biens immobiliers

Avant de procéder à l’achat d’un bien immobilier à Chypre, il est recommandé de prendre l’attache d’un conseiller juridique et de consulter le registre des biens immobiliers du gouvernement (le ktimatologio). En effet, en l’absence de reconnaissance internationale de la "République turque de Chypre nord" (RTCN) et dans l’attente d’un règlement de la question de Chypre, toute opération immobilière au nord de l’île comporte d’importants risques d’ordre financier, voire judiciaire. Depuis l’entrée de Chypre dans l’Union européenne (1er mai 2004), les acheteurs, voire les occupants d’une propriété contestée (question des "propriétés spoliées" en 1974), s’exposent à des poursuites, non seulement en République de Chypre mais aussi dans tout Etat membre de l’UE.

Us et coutumes

Il est, de manière générale, préférable de faire preuve de réserve dans d’éventuels commentaires sur la partition, la Turquie ou la RTCN, compte tenu de la sensibilité des Chypriotes à propos des événements des années 1960 et 1970 (qui ont fait des centaines de victimes de part et d’autre),

Une tenue correcte est exigée lors de la visite des monastères et des lieux de culte, dont certains sont interdits aux femmes.

Divers

Usage de la carte bancaire dans la partie nord

Dans la partie nord de l’île, il convient de se montrer très vigilant sur l’usage de sa carte bancaire, les sommes effectivement débitées pouvant se révéler bien supérieures au montant attendu. Les demandes de rectification, s’agissant d’un "Etat" non reconnu par la communauté internationale, sont aléatoires.

Voyages d’affaires

Visa d’affaires

La République de Chypre étant membre de l‘Union européenne, les Français qui souhaitent s’y rendre en voyage d’affaires ne sont soumis à aucune obligation de visa pour des séjours inférieurs à 3 mois. Ils doivent simplement produire, à l’entrée dans le pays, un document d’identité ou de voyage en cours de validité.

Compte tenu des particularités de Chypre, il convient de consulter la rubrique Entrée / Séjour de la présente fiche avant tout voyage dans le pays.

Réseaux de communication

Les liaisons téléphoniques entre le nord et le sud de l’île sont erratiques.

La partie nord utilisant les réseaux de téléphonie mobile turcs, le coût de l’itinérance (« roaming ») est plus élevé que pour la zone sud où les accords européens en matière de téléphonie mobile sont appliqués.

Données économiques

Consulter la fiche repères économiques Chypre.

Contacts utiles
  • Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, et le soutien public au développement international des entreprises.

Service économique de Nicosie – Chypre
34 Demostenis Severis Avenue
Tél. : +357 22 77 21 01
Courriel : nicosie chez dgtresor.gouv.fr
Site Internet : ici

Opérateur public national au service de l’internationalisation de l’économie française, Business France valorise et promeut l’attractivité de l’offre de la France, de ses entreprises et de ses territoires. Grâce à son réseau et à son équipe dynamique de 1 500 professionnels sur le terrain, en France et dans 70 pays, Business France intervient du montage opérationnel des actions jusqu’à leur suivi à long terme.

Chypre est suivie par le bureau de Business France à Athènes :
6, rue Akadimias, 10671 Athènes
Tél. : +30 21 03 39 11 40
Courriel : athenes chez businessfrance.fr
Site Internet :ici

  • CCEF

Les Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Président de section : Pierre GODEC - +357 22 459 430 (société Petrolia SE)

Site internet : Comité national des conseillers du commerce extérieur de la France

  • FMI

Bureau du représentant résident du FMI à Chypre.

Chypre et le FMI.