Belgique

Partager

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (26/11/2021)

Du fait de la circulation du virus de la COVID-19 et de ses variants qui demeure active (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies), toute entrée en France et toute sortie de notre territoire est encadrée. Dès lors, il convient de s’informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l’alerte COVID-19 des conseils aux voyageurs pour d’une part, vérifier si le déplacement à destination ou en provenance du pays envisagé est soumis au régime des motifs impérieux, d’autre part, respecter les mesures sanitaires mises en place à l’entrée sur le territoire français.

En raison de l’évolution récente de la situation sanitaire en Belgique, les conditions d’entrée en France sont renforcées. Les voyageurs (à l’exception des enfants de moins de 12 ans) en provenance de Belgique ne pouvant justifier d’un schéma vaccinal complet devront présenter le résultat négatif d’un test PCR ou d’un test antigénique réalisé moins de 24 heures avant le départ.

I. Mesures imposées par les autorités belges

Pour les déplacements vers la Belgique, il convient de consulter avant tout départ le site Info-Coronavirus.

En cas de séjour de plus de 48 heures en Belgique, ou en cas de retour en Belgique après un séjour à l’étranger de plus de 48h, et dans tous les cas, lors d’une entrée en Belgique par avion, bateau, train ou bus, il convient de remplir le Formulaire de Localisation du Passager (PLF) avant l’entrée en Belgique.

Pour une entrée en Belgique depuis le territoire français, les règles suivantes s’appliquent en fonction du code couleur établit par les autorités belges. Pour plus d’informations sur les couleurs appliquées aux pays ou aux régions, consulter le site Info-Coronavirus.

1. Les voyageurs en provenance d’une région classée par les autorités belges en zone « verte » ou « orange », avec ou sans certificat COVID, ne sont pas dans l’obligation de présenter un test PCR ni d’observer une quarantaine.

2. Les voyageurs en provenance d’une région classée par les autorités belges en zone « rouge », doivent effectuer un test PCR au maximum 72 heures avant leur arrivée en Belgique. Ce test doit être négatif. Dans ce cas, la quarantaine n’est pas obligatoire. Les voyageurs doivent également effectuer un autre test PCR le septième jour. Les enfants de moins de 12 ans ne doivent pas être testés. Les voyageurs en possession d’un certificat de vaccination ou d’un certificat de rétablissement n’ont pas besoin d’être mis en quarantaine ou de subir des tests.

Du fait de la situation épidémiologique de la Région de Bruxelles-Capitale, les voyageurs en provenance d’une région classée par les autorités belges en zone « rouge », et ne détenant pas de certificat de vaccination ou de certificat de rétablissement doivent observer une quarantaine de 10 jours. Les voyageurs devront en outre effectuer un test PCR le premier jour de leur arrivée en Belgique et un autre test PCR le septième jour. La quarantaine pourra être raccourcie dès réception du résultat d’un test négatif au septième jour.

3. Les voyageurs en provenance d’une région classée par les autorités belges en zone « à très haut risque » doivent effectuer un test PCR le premier jour de leur arrivée en Belgique et observer une quarantaine en attendant le résultat. Les voyageurs doivent effectuer un autre test PCR le septième jour. Si l’un de ces tests est positif, les voyageurs doivent observer au moins 10 jours de quarantaine. Les voyageurs en possession d’un certificat de vaccination ou d’un certificat de rétablissement n’ont pas besoin d’être mis en quarantaine ou de subir des tests. Pour plus d’informations sur la classification des zones « à très haut risque », consulter le site Info-Coronavirus.

Pour les voyageurs en provenance d’autres pays que la France, consulter le site Info-Coronavirus.

Les voyageurs en transit dans la zone internationale des aéroports belges doivent remplir le Formulaire de Localisation du Passager (PLF) au plus tôt 48 heures avant l’arrivée en Belgique. Ils doivent également être en possession des documents requis dans le pays de leur destination finale, comme un test PCR négatif. Pour plus d’informations, les voyageurs doivent consulter le site internet de leur compagnie et de leur aéroport.

II. Mesures sanitaires en vigueur sur l’ensemble du territoire belge, jusqu’à nouvel ordre

Les autorités belges ont défini un « socle fédéral commun » de mesures sanitaires, en laissant aux Régions la possibilité d’adopter des mesures plus contraignantes.

1. Mesures du socle fédéral :
  • Fermeture des discothèques et dancings.
  • Les hôtels, cafés et restaurants ne sont ouverts que de 5 heures du matin à 23 heures.
  • Restaurants avec tables limitées à 6 personnes. Seules les places assises à table sont autorisées.
  • Le port du masque est obligatoire dans les espaces publics intérieurs de l’ensemble du pays. L’obligation du port du masque concerne ainsi les transports, les magasins et centres commerciaux, les établissements de soins, les zones accessibles au public dans les entreprises, les bâtiments publics et judiciaires, les bibliothèques, les établissements culturels et sportifs et les salles de fitness.
  • Le Covid Safe Ticket (CST, Passe sanitaire) et le port du masque sont requis pour aller au café, au restaurant, à l’hôtel ou en salle de fitness, et ce sur l’ensemble du territoire belge. Ils sont en outre obligatoires lors d’un événement rassemblant plus de 50 personnes à l’intérieur et plus de 100 personnes à l’extérieur.
2. Mesures dans les régions Bruxelles-Capitale, Wallonie et Flandre :

Les voyageurs doivent respecter les mesures sanitaires et les restrictions mises en place par les autorités locales dans chaque région de Belgique. Il convient ainsi de consulter régulièrement le site Info-Coronavirus.

Appel à la vigilance maximale – risque d’attentat (29/03/2021)

Pour rappel, comme indiqué dans l’alerte générale, publiée le 29 octobre 2020, le risque d’attentat étant élevé, les Français résidents ou de passage à l’étranger sont appelés à faire preuve de vigilance maximale.

Il convient en particulier de se tenir à l’écart de tout rassemblement et d’être prudent à l’occasion des déplacements. Il est également recommandé de se tenir informé de la situation et des risques, en consultant les recommandations des Conseils aux voyageurs.

Les Français de passage sont invités à s’enregistrer sur le fil d’Ariane, afin de recevoir les alertes concernant le pays où ils se trouvent.

Sécurité

Risques sécuritaires et recommandations associées

Risque terroriste

Deux attaques terroristes ont affecté Bruxelles et sa région en 2014 et 2016.
Le niveau d’alerte terroriste pour l’ensemble du pays fixé par les autorités locales est actuellement de niveau 2 (menace considérée comme peu vraisemblable).

Il est recommandé de se conformer en toutes occasions aux instructions des autorités locales et en particulier de faire preuve de vigilance dans les transports publics, les lieux les plus fréquentés et aux abords des institutions internationales, nombreuses à Bruxelles.

En cas d’urgence, composer le 112.

Vigilance dans les gares

Il convient d’être extrêmement vigilant vis-à-vis des pickpockets qui sévissent régulièrement dans les gares de Bruxelles, plus particulièrement dans celle de Bruxelles-Midi, gare d’arrivée des trains "Thalys" Paris/Bruxelles/Amsterdam.

Les voyageurs sont invités à surveiller très attentivement leurs effets personnels lors de l’accès ou de la sortie du train, durant l’attente dans les halls de ces gares et sur les quais des stations de métro attenantes, ainsi que dans les cafés et restaurants, dans la gare et les lieux environnants.

Zones de vigilance

Le territoire belge est placé en vigilance normale.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée et de séjour

La Belgique étant membre de l’Union européenne, il suffit d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport en cours de validité pour s’y rendre (pour de plus amples informations, consulter l’ambassade de Belgique à Paris).

Ces documents doivent être en cours de validité : la présentation d’une carte d’identité expirée ou d’un passeport périmé est susceptible d’entraîner une sanction financière de la part des autorités belges.

S’agissant de la carte d’identité française (dite 10 + 5) : la Belgique ne reconnaît pas la prorogation automatique des cartes d’identité sans modification de leur validité faciale. Sont concernées les cartes d’identité françaises émises entre le 2 janvier 2004 et le 31 décembre 2013, à des personnes majeures, et dont la validité a été prolongée automatiquement de 10 à 15 ans, sans que la date de leur expiration ait été modifiée.

Réglementation douanière

Il est possible de rapporter en franchise tout produit acquis (toutes taxes comprises) dans un autre pays de l’Union européenne, et ce pour autant qu’il soit destiné à un usage personnel et qu’il ne s’agisse pas de véhicules.

La notion d’usage personnel exclut, notamment, toute possibilité d’usage commercial.

Ainsi, s’il s’agit de marchandises frappées d’accises, des limites indicatives (susceptibles de modifications) ont toutefois été fixées : par exemple, 800 cigarettes, 400 cigarillos, 200 cigares, 1 kg de tabac à fumer, 110 litres de bière, 90 litres de vin - dont 60 litres au maximum de vin mousseux -, 20 litres d’apéritifs, 10 litres de spiritueux, etc.

Attention : le voyageur de retour d’une zone appartenant à un pays de l’Union européenne mais bénéficiant d’un régime particulier en matière de TVA ou d’accises (par exemple : les Canaries, les îles anglo-normandes, la Martinique, la Guadeloupe) est soumis aux conditions applicables aux voyageurs en provenance d’un Etat non-membre de l’Union européenne. En outre, des mesures transitoires sont d’application pour les nouveaux Etats membres de l’UE.
Plus d’informations : https://diplomatie.belgium.be/fr/Services/voyager_a_letranger/informations_supplementaires/douane.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (et ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre les rappels de vaccins).

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de pouvoir bénéficier d’une prise en charge par la Sécurité sociale, les Français de passage doivent être munis d’une carte européenne d’assurance maladie, à demander à leur caisse locale au moins 15 jours avant le départ.
Pour plus d’informations, consulter le site de l’Assurance Maladie en ligne.

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux et de rapatriement sanitaire. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par le Consulat général de France.

Recommandations pour votre santé

Consulter si besoin son médecin traitant pour faire une évaluation de son état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations.

Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires.

Pour plus d’informations, consulter la fiche "Infos pratiques".

Vaccinations

Il est conseillé de mettre à jour les vaccinations habituelles.

Risques sanitaires

Infection par le virus VIH – IST

Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Quelques règles simples

Veiller à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque à deux-roues).

Infos utiles

Transport

Infrastructures routières

Excellent réseau routier. Autoroutes sans péage généralement éclairées la nuit. Limitation de vitesse : 50 km/heure en agglomération. 90 km/heure sur route (sauf en Flandre où elle est réduite à 70 km/heure). 120 km/heure sur autoroute.

Bruxelles : la vitesse maximale sera de 30 km/h sur l’ensemble des routes de la Région de Bruxelles-Capitale à partir du 1er janvier 2021 (https://www.bruxelles.be/bruxelles-zone30).

Le permis de conduire français est reconnu. L’assurance automobile est obligatoire.

Il convient d’être particulièrement attentif à la règle de la priorité à droite. La signalisation routière est en néerlandais dans la région flamande.

Poids lourds : il convient d’être attentif à la concentration de poids lourds sur les axes frontaliers, le dimanche soir et par mauvais temps, dans les heures précédant la levée de l’interdiction de circuler durant le week-end dans les pays riverains de la Belgique (22 heures). Itinéraires de déviation obligatoire dans la périphérie de Lille.

Il est conseillé de disposer d’espèces en quantité suffisante pour pouvoir payer, le cas échéant, les amendes. Faute de paiement immédiat, les véhicules immatriculés à l’étranger sont immobilisés.

En cas d’accident grave, composer le 100 ou le 101 ou le 112 à partir d’un téléphone mobile.

Véhicules : zones de circulation restreintes

Zone de basses émissions (LEZ) de Bruxelles-capitale

Une « Zone de basses émissions » (« Low Emission Zone », LEZ) a été mise en place à Bruxelles en vue de réduire la production de gaz à effet de serre dans la capitale belge. Si votre véhicule est immatriculé à l’étranger, vous êtes dans l’obligation de vous enregistrer avant d’entrer sur le territoire bruxellois. L’enregistrement est gratuit et doit être effectué via le site officiel https://www.lez.brussels/. Il est à noter que tout véhicule non-enregistré est passible d’une amende de 150 euros. L’amende pour non-respect des règles d’accès à la LEZ s’élève, quant à elle, à 350 euros.

Zone de basses émissions d’Anvers

Si votre véhicule est immatriculé à l’étranger et que vous souhaitez vous rendre à Anvers, vous êtes dans l’obligation de vous enregistrer sur le site : https://www.slimnaarantwerpen.be/fr. Si votre voiture est classée dans la catégorie des véhicules les plus polluants, elle ne sera plus admise dans la ville d’Anvers à moins de payer un péage.

Zone de basses émissions de Gand

Le centre de la ville de Gand (zone entourée du ring R40) est une zone de basses émissions afin d’améliorer la qualité de l’air. Les véhicules immatriculés à l’étranger qui sont autorisés au sein de cette zone doivent s’enregistrer gratuitement en ligne (https://lez.stad.gent/fr/flows/controleertoegang). Pour les véhicules non autorisés qui souhaitent circuler temporairement à Gand, il est possible soit pour certains véhicules d’acheter un permis, soit d’acheter un Pass LEZ d’une journée (35 €) pour circuler dans la LEZ de Gand avec n’importe quel type de véhicule.

Législation locale

Alcool

Le taux d’alcoolémie maximum autorisé au volant est de 0,5 gramme par litre de sang.

Stupéfiants

La conduite d’un "véhicule ou d’une monture" sous l’emprise de certaines substances "qui influent sur la capacité de conduire" est passible de peines de prison d’une durée de quinze jours à six mois et d’une amende. Les substances incriminées sont le cannabis, la morphine, la cocaïne, les amphétamines et trois stimulants de type amphétaminique contenus dans l’ecstasy (MDMA, MDEA et MBDB).

Les contrôles consistent en une série de tests permettant de vérifier la présence des signes extérieurs associés à la prise de stupéfiants. Lorsque la présomption est établie, la police ordonne une analyse d’urine, qui peut être complétée par une analyse de sang.

Lorsque les résultats sont positifs, le conducteur a l’interdiction de conduire pendant une durée de douze heures, reconductible après de nouveaux tests.

Le refus d’effectuer ces tests sans motif légitime est puni des mêmes peines que la conduite sous l’emprise de stupéfiants.

Voyages d’affaires

La Belgique étant membre de l’Union européenne, il suffit d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport en cours de validité pour s’y rendre.

Pour de plus amples informations, consulter la rubrique "Entrée / Séjour".

Données économiques

Consulter la fiche repères économiques Belgique.

Contacts utiles

Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, le soutien public au développement international des entreprises.

Service économique de Bruxelles - Belgique
Adresse : 38 rue de la Loi B 1040 Bruxelles
Tél. : +32 2 404 30 55
Télécopie : +32 2 404 30 90
Courriel : bruxelles chez dgtresor.gouv.fr

Business France

Opérateur public national au service de l’internationalisation de l’économie française, Business France valorise et promeut l’attractivité de l’offre de la France, de ses entreprises et de ses territoires.

Business France - Belgique
475, avenue Louise
B-1050 Bruxelles
Belgium
Tél. : +32 2 404 30 72
Courriel : bruxelles chez businessfrance.fr

Frédérique LEFEVRE (Directrice Zone BENELUX)

CCEF

Les conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Président de section : Etienne ROUSSEAU - +32 447 868 1299 (société Assystem Belgium)

Site internet : Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France

CCI

Les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI) Françaises à l’International sont des associations indépendantes de droit local qui regroupent des entreprises françaises et étrangères. Elles constituent un réseau mondial de relations et de contacts d’affaires de plus de 32 000 entreprises françaises et étrangères dans 83 pays.

Chambre de Commerce et d’Industrie France Belgique (CFCIB)
Avenue des Arts, 8
B-1210 BRUXELLES
Tél. : +32 2 506 88 11 / Télécopie : +32 2 506 88 88
Courriel : cfcib chez cfci.be
Site Internet : https://ccifrancebelgique.be

Atout France

http://atout-france.fr/notre-reseau/Belgique

Sopexa

https://sopexa.com/fr/benelux/

Attaché douanier

Pays-Bas :
Tél. : +31 7 03 12 57 63 / +31 7 03 12 57 60
Courriel : DGDDILAHAYE chez dgtresor.gouv.fr

FMI

La Belgique et le FMI.